Dassault Falcon 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Falcon 2000)
Aller à : navigation, rechercher
Falcon 2000
Vue de l'avion.
Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : France Dassault Aviation
Équipage 2
Premier vol 4 mars 1993
Mise en service 1999
Dimensions
Longueur 20,23 m
Envergure 21,38 m
Hauteur 7,06 m
Aire alaire 49 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 10,64 t
À vide 13,47 t
Max. au décollage 19,14 t
Max. à l’atterrissage 17,83 t
Kérosène 9 446 L
Passagers 8-10 + 2 pilotes
Motorisation
Moteurs 2 P-W308C Pratt & Whitney
Poussée unitaire 34 kN
Poussée totale 68 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 916 km/h (Mach 0,862)
Vitesse maximale 946 km/h (Mach 0,89)
Autonomie 7 408 km
Altitude de croisière 15 040 m

Le Falcon 2000 de Dassault Aviation est un avion d'affaires biréacteur de la gamme Mystère-Falcon présenté au salon du Bourget en 1989. Les versions civiles du Falcon 2000 vendues aujourd'hui sont les S et LX.

Historique[modifier | modifier le code]

Lancé par Dassault Aviation, au salon du Bourget 1989, sous le nom de code Falcon X, le Falcon 2000 effectue son premier vol aux mains de Jean Pus et Guy Mitaux-Maurouard, le 4 mars 1993[1]. Équipe de deux réacteurs, il reprend le diamètre du Falcon 900 et possède un taille similaire à ce dernier avec une cabine moins spacieuse et une distance franchissable moindre.

Versions[modifier | modifier le code]

Falcon 2000[modifier | modifier le code]

C'est la première version du Falcon 2000. Il peut transporter huit passagers sur 5 555 km à Mach 0,80.

Falcon 2000Dx[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une version améliorée du Falcon 2000, grâce notamment à une nouvelle avionique dite "EASy" ; elle est motorisée par les moteurs Pratt&Whitney PW308C, son autonomie est de 6 022 km ce qui lui permet de relier Paris à New-York ou encore Dubai.

Falcon 2000Ex[modifier | modifier le code]

la version Ex du Falcon 2000, qui réalise son premier vol le 25 octobre 2001 [2], est une version à autonomie améliorée du Falcon 2000, ceci est possible grâce à un réservoir supplémentaire. La version Ex est disponible avec cockpit EASy.

Falcon 2000 Lx[modifier | modifier le code]

Falcon 2000Lx, on distingue clairement les winglets en bout d'aile.

Le Falcon 2000 Lx est en tout point identique au Falcon 2000 Ex « EASy » à la seule différence que la version Lx intègre au bout de ses voilures des winglets. Grâce aux winglets, la consommation de carburant est diminuée d'environ 5 %, ce qui allonge son rayon d'action d'environ 400 km pour un vol de 7 410 km (6 passagers et réserves NBAA IFR, à Mach 0,80).

Falcon 2000 MRA[modifier | modifier le code]

La version militaire MRA (Maritime Reconnaissance Aircraft) correspond à un avion de reconnaissance ou de surveillance maritime proposé à l'aviation navale française pour remplacer ses Falcon 50 et Falcon 200 Gardian. Cette version MRA embarque quatre postes opérateurs, est dotée d'une boule FLIR, d'un radar et de quatre points d'emport sous la voilure permettant d'emporter une chaîne SAR. L'appareil peut atteindre une distance de 1 000 milles et patrouiller trois heures sur zone avant de revenir, ou voler quelque sept heures à 200 milles des côtes, soit dans la zone économique exclusive[3],[4].

Falcon 2000S[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle version a été annoncée le 16 mai 2011 au salon de l'aviation d'affaires à Genève (EBACE 2011) ,[5]. Équipée de bords d'attaque mobiles, elle voit ses vitesses d'approche réduites ainsi que ses distances d'atterrissage. Un premier avion est en essais depuis le 17 février 2011. Cette version sera équipée de l'avionique EASy phase 2 qui la rendra capable notamment des nouveaux types d'approches RNAV-GNSS (LPV et RNP-AR).

Falcon 2000LXS[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle version, qui remplacera le Falcon 2000LX en 2014, a été annoncée le 29 octobre 2012 lors du salon NBAA d'Orlando en Floride. Le Falcon 2000LXS offre des performances d’atterrissage et de décollage très améliorées, un confort cabine supérieur et des niveaux d’émissions réduits [6]. Le Falcon 2000LXS aura une vitesse d'approche inférieure (194 km/h contre 210 km/h), ce qui lui permettra d'atterrir sur une distance plus courte, 689 m contre 800 m, soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur.

Ainsi, le Falcon 2000LXS pourra réaliser les liaisons suivantes (en configuration standard, avec plein carburant, 6 passagers, réserves NBAA IFR et vents annuels de 85 %) :

Le Falcon 2000LXS opère dans la catégorie, dite des « Super mid size  », des avions d’affaires offrant une grande cabine et une distance de franchissement de l’ordre de 4 000 NM, soit 7 408 kilomètres. Ses concurrents sont le G450 de Gulfstream et le Challenger 605 de Bombardier.

La certification du 2000LXS est intervient au cours du premier semestre 2013 pour des livraisons en 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Passion Falcon 2000 », sur dassault-aviation.com
  2. « Pratt & Whitney Canada, fière du succès du premier vol du Falcon 2000EX », sur pwc.ca,‎ 29 octobre 2001 (consulté le 28 octobre 2014)
  3. Dassault présente un nouvel appareil pour remplacer les Falcon 50 et Guardian
  4. Maquettes du Falcon 2000 MRA au salon IDEX 2009
  5. Dassault Aviation dévoile le falcon 2000S
  6. Dassault Aviation dévoile le Falcon 2000LXS

Sur les autres projets Wikimedia :