Dassault Mystère-Falcon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mystère-Falcon est le nom de la famille d'avions d'affaires à réaction construits depuis 1963 par le constructeur français Dassault Aviation. En 2012, Dassault Aviation détient avec cette gamme 17 % du marché mondial de l'aviation d'affaire [1].

En 2013, plus de 2 250 Dassault Falcon étaient en service dans 80 pays, ayant cumulé plus de 16 millions d’heures de vol [2].

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1954 que le bureau d'études de Mérignac envisage un premier projet de biréacteur d'affaires sous le nom de Méditerranée. En l'absence de motorisation adaptée c'est finalement en 1961 que commence réellement l'étude d'un avion d'affaire biréacteur d'abord appelé Mystère 100 puis sera finalement le Mystère 20.

La compagnie Pan American World Airways se montra rapidement très intéressée et passe rapidement commande de 40 appareils et annonce le projet d'en acquérir 200 pour une première livraison en 1965. L'avion est américanisé et baptisé Fan Jet Falcon, le nom Falcon restera définitivement attaché à la série.

Etudié à partir de 1969, le Falcon 10 est une version du Falcon 20 avec des dimensions réduites mais possédant une distance franchissable accrue.

En 1974, Dassault installe l'usine de montage Dassault Falcon Jet aux États-Unis à Little Rock, Arkansas où les avions convoyés green (en peinture d'apprêt) depuis la France, recevront leurs équipements et aménagements définitifs ainsi que leur peinture extérieure selon les demandes des clients.

En 1976, Dassault lance le Falcon 50, premier triréacteur d’affaires capable de traverser l’Atlantique sans suivre les côtes. Il est également le premier avion civil équipé d'une voilure supercritique.

Annoncé en 1983 durant le Salon du Bourget, Le Falcon 900, dérivé du triréacteur Falcon 50 avait pour objectif de proposer sur le marché un avion intercontinental avec une cabine beaucoup plus vaste pouvant transporter jusqu'à 14 passagers (contre 8 pour le Falcon 50).

Le Falcon 2000, lancé par Dassault Aviation, au salon du Bourget 1989, est une biréacteur de taille similaire au Falcon 900 mais possédant une distance franchissable moindre.

En 2005, le Falcon 7X intègre de nombreuse innovations, il s'agit du premier avion d’affaires à commandes de vol électrique[3]. Le Falcon 7X est également le premier avion au monde à avoir été développé entièrement par ordinateur.

Série[modifier | modifier le code]

Comparaison des tailles des 3 premiers de la série
Caractéristiques de la famille Falcon [N 1]
Avion Version Date du premier vol Nombre livrés en 2013 [2] Distance franchissable Masse maximale au décollage
Mystère 20 Mystère 20 4 mai 1963 476 3 300 km[4] 13 000 kg
Falcon 200 30 avril 1980 38 4 650 km[4] 14 515 kg
Falcon 10 Falcon 10 1er décembre 1970 226 3 560 km[5] 8 500 kg
Falcon 100 10 février 1977 3 480 km 8 755 kg
Falcon 50 Falcon 50 7 novembre 1976 352 (50/50EX/M) 5 715 km[6] 17 600 kg
Falcon 50EX 10 Avril 1996 6 046 km[6] 18 005 kg
Falcon 900 Falcon 900 21 septembre 1984 202 7 150 km[7] 20 640 kg
Falcon 900EX 1er Juin 1995 290 (EX/EXy/DX/LX) 8 335 km[7] 21 909 kg
Falcon 900DX 13 mai 2005 7 600 km 21 183 kg[8]
Falcon 900LX octobre 2009 8 800 km[9] 22 225 kg
Falcon 2000 Falcon 2000 4 mars 1993 231 5 788 km[10] 16 238 kg
Falcon 2000EX 25 octobre 2001 257 (EX/EXy/DX/LX) 6 999 km 18 461 kg[11]
Falcon 2000DX 19 juin 2007 6 022 km 18 597 kg[11]
Falcon 2000LX 2007 7 410 km[9] 19 414 kg
Falcon 2000S 17 février 2011 6 200 km[9] 18 598 kg
Falcon 2000LXS 2014 7 410 km[9] 19 414 kg
Falcon 7X Falcon 7X 5 mai 2005 180 11 000 km[9] 31 300 kg
Falcon 5X Falcon 5X prévu pour 2015 9 630 km[9] 31 570 kg
Falcon 8X Falcon 8X prévu pour 2015 11 945 km 33 113 kg

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les versions commercialisés en 2014 sont présentées sur fond vert.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dassault reste en première classe avec le Falcon 5X », sur challenges.fr,‎ 16 novembre 2013
  2. a et b « 50 ans Falcon »
  3. « Le secret des commandes de vol électriques », sur aerobuzz.fr,‎ février 2005
  4. a et b (en) « The Dassault Mystère/Falcon 20 & 200 », sur airliners.net
  5. (en) « The Dassault Mystère/Falcon 10 & 100 », sur airliners.net
  6. a et b (en) « The Dassault Falcon 50 », sur airliners.net
  7. a et b (en) « The Dassault Falcon 900 », sur airliners.net
  8. (en) « TYPE CERTIFICATE DATA SHEET EASA.A.062 MF50, MF900, F900EX » [[PDF]], sur easa.europa.eu
  9. a, b, c, d, e et f « La famille Falcon », sur dassault-aviation.com
  10. (en) « The Dassault Falcon 2000 », sur airliners.net
  11. a et b (en) « A.008 Dassault Falcon 2000 » [[PDF]], sur europa.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :