Classe Tripartite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Tripartite
Image illustrative de l'article Classe Tripartite
Le M652 Céphée français, ex-M919 Fuchsia belge
Caractéristiques techniques
Type Chasseur de mines
Longueur 51,50 m
Maître-bau 8,96 m
Tirant d'eau 3,60 m
Tirant d'air 18,50 m
Déplacement 560 t
Propulsion 1 Diesel de 1370 kW surchargé « Werkspoor RUB 215 » V12 entraînant une hélice à 5 pales variables
2 ACEC gouvernails actifs avec hélices fixes, chacun propulsé par 1 moteur électrique de 180 kW et un système de propulsion d'étrave HOLEC
Puissance 1 Alternateur DAF 180 kW pour la croisière
3 Turbines à gaz Astazou de 250 kW pour opérations
Une série de batteries de 24V en cas de panne de puissance
Vitesse 15 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Pavillon de la marine française Marine nationale française:
2 Mitrailleuses .50 pour la destruction des mines flottantes
1 canon mitrailleur de 20 mm anti-aérien
Pavillon de la Composante marine belge Composante marine:
3 Mitrailleuses .50
Rayon d’action 3 000 milles nautiques
Autres caractéristiques
Équipage Pavillon de la marine française Marine nationale française:
5 officiers
17 sous-officiers
25 matelots
Pavillon de la Composante marine belge Composante marine:
4 officiers
15 sous-officiers
17 matelots
Histoire
Constructeurs Arsenal de Lorient (France)
A servi dans Pavillon de la Composante marine belge Composante marine
Pavillon de la marine française Marine nationale française
Flag of Indonesia.svg Marine indonésienne
Flag of the Netherlands.svg Marine néerlandaise
Pavillon de la marine pakistanaise Marine pakistanaise
Pavillon de la marine bulgare Marine bulgare
Latvian Naval Forces emblem.svg Forces navales lettones
Commanditaire Belgique
France
Pays-Bas
Date début commande 1974
Période de
construction
1981-1989
Période de service 1981
Navires construits 35
Navires prévus 35
Le canon 20mm

La classe Tripartite est une série de chasseurs de mines conçue selon un projet commun aux marines belge, française et néerlandaise, ratifié par les chefs d'État-Major des trois marines le 9 décembre 1974. Ils ont été construits en coopération durant les années 1980. La France a construit l'équipement de chasse des mines, la Belgique a fourni la partie électronique et les Pays-Bas le système de propulsion. La Belgique et la France ont commandé 10 exemplaires chacun et les Pays-Bas 15. Tous les chasseurs de mines tripartites, durant leur service dans les marines européennes, font partie de la Mine Counter Measures Force North de l'OTAN.

Navires[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

Classe Aster, aussi appelée classe Flower (les Tripartites sont aussi appelés CMT (Chasseur de Mines Tripartite))

Drapeau de la Bulgarie Bulgarie[modifier | modifier le code]

  • Tsibar (ex-M922 Myosotis belge)

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Classe Eridan (modernisée par le groupe Thales)

En janvier 2014, la marine française dispose de 11 de ces navires - 8 à l'arsenal de Brest et 3 au port militaire de Toulon - équipés de 35 Poissons Auto Pilotés[1].

Drapeau de l'Indonésie Indonésie[modifier | modifier le code]

Classe Pulau Rengat

  • 711 Pulau Rengat (à l'origine prévu pour être le M864 Willemstad hollandais)
  • 712 Pulau Rupat (à l'origine prévu pour être le M863 Vlaardingen hollandais)

Drapeau de la Lettonie Lettonie[modifier | modifier le code]

  • M-04 Imanta (ex-M854 Harlingen hollandais)
  • M-05 Viesturs (ex-M855 Scheveningen hollandais)
  • M-06 Talivaldis (ex-M852 Dordrecht hollandais)
  • M-07 Visvaldis (ex-M851 Delfzijl hollandais)
  • M-08 Rusins (ex-M850 Alkmaar hollandais)

Drapeau du Pakistan Pakistan[modifier | modifier le code]

Classe Munsif

  • M166 Munsif (ex-M650 Sagittaire français, premier du nom)
  • M167 Muhafiz (construit en France, terminé au Pakistan)
  • M168 Mahmood (construit au Pakistan en 1997)

Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Classe Alkmar

  • M850 Alkmaar (vendu à la Lettonie)
  • M851 Delfzijl (vendu à la Lettonie)
  • M852 Dordrecht (vendu à la Lettonie)
  • M853 Haarlem
  • M854 Harlingen (vendu à la Lettonie)
  • M855 Scheveningen (vendu à la Lettonie)
  • M856 Maasluis
  • M857 Makkum
  • M858 Middelburg
  • M859 Hellevoetsluis
  • M860 Schiedam
  • M861 Urk
  • M862 Zierikzee
  • M863 Vlaardingen (vendu avant sa mise en service à l'Indonésie)
  • M864 Willemstad (vendu avant sa mise en service à l'Indonésie)

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Classes de chasseur de mines similaires[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sébastion Panou, « DCNS conserve l’entretien des chasseurs de mines », Ouest-France,‎ 8 janvier 2014 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]