Bataille de La Nouvelle-Orléans (1862)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la bataille de la guerre de Sécession. Pour la bataille de 1812 entre les États-Unis et le Royaume-Uni, voir Bataille de La Nouvelle-Orléans.
Bataille de La Nouvelle-Orléans
Vue sur La Nouvelle-Orléans et la flotte confédérée
Vue sur La Nouvelle-Orléans et la flotte confédérée
Informations générales
Date 25 avril - 1er mai 1862
Lieu La Nouvelle-Orléans et Paroisse de Saint-Bernard, Louisiane
Issue Victoire de l'Union
Belligérants
US flag 34 stars.svg États-Unis (Union) CSA FLAG 28.11.1861-1.5.1863.svg États confédérés
Commandants
David Farragut
Benjamin Franklin Butler (homme politique)
Mansfield Lovell
Pertes
Aucun Aucun
Guerre de Sécession
Batailles
Fort Sumter · Bull Run (1re) · Shiloh · Campagne Péninsulaire · Bull Run (2e) · Antietam · Fredericksburg · Stones River · Chancellorsville · Gettysburg · Vicksburg · Chickamauga · Chattanooga · Wilderness · Spotsylvania · Cold Harbor · Petersburg · Five Forks · Appomatox
Coordonnées 29° 57′ 27″ N 90° 03′ 47″ O / 29.9575, -90.0630555629° 57′ 27″ Nord 90° 03′ 47″ Ouest / 29.9575, -90.06305556  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de La Nouvelle-Orléans (1862).

Géolocalisation sur la carte : Louisiane

(Voir situation sur carte : Louisiane)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de La Nouvelle-Orléans (1862).

La bataille de La Nouvelle-Orléans fut l'une des batailles majeures de la guerre de Sécession et se traduisit par une victoire de l'Armée de l'Union.

Elle sera déroula entre le 25 avril et le 1er mai 1862, dans la Paroisse de Saint-Bernard et la ville de La Nouvelle-Orléans. Faisant suite à la bataille des forts Jackson et Saint Philip, elle permit la capture de la ville de La Nouvelle-Orléans sans grande résistance, ce qui lui épargna la destruction que connurent d'autres villes sudistes. Cependant la sévère administration de la ville par un gouverneur militaire créera un ressentiment dans la population.

La prise de la plus grande des villes confédérées est un tournant dans la guerre et eut une incidence à l'étranger sur la perception du conflit.