Portail:La Nouvelle-Orléans

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la Nouvelle-Orléans Portail de

La Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans (New Orleans en anglais) est la plus grande ville de l'État de Louisiane, aux États-Unis. Elle compte 343 829 habitants intramuros et 1 189 981 dans son agglomération.

192 articles sont actuellement liés au portail.

NewOrleansPanoramic.jpg

Lumière sur [modifier

Jean-Baptiste Le Moyne

Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville (23 février 16807 mars 1767), appelé aussi Sieur de Bienville ou encore Lemoine de Bienville, est un explorateur canadien de Montréal, deuxième gouverneur français de la Louisiane. Il est connu pour avoir été le fondateur de La Nouvelle-Orléans.

Biographie

Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville est le fils de Charles Le Moyne, originaire de Longueil près de Dieppe en Normandie et immigré à Montréal au Québec où il s'illustra comme défenseur de la cause française face aux Britanniques. Anobli par Louis XIV, Charles Lemoine est devenu le Sieur Lemoine (ou Le Moyne) de Longueil. Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville est également le plus jeune frère de l'explorateur Pierre Le Moyne d'Iberville.

En 1699, les deux frères, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville et Pierre Le Moyne d'Iberville fondèrent une première colonie au fort Maurepas (aujourd'hui Ocean Springs, tout près de Biloxi). De 1699 à 1702, Pierre Le Moyne d'Iberville fut gouverneur de la Louisiane française. Son frère lui succède à ce poste de 1702 à 1713 puis il est de nouveau gouverneur de 1716 à 1724 et encore de 1733 à 1743.

Le fondateur de La Nouvelle-Orléans

En 1718, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville commande une expédition française en Louisiane. Il fonde auprès du fleuve Mississippi la ville de La Nouvelle-Orléans, ainsi nommée en hommage au régent, le duc d’Orléans. C'est l’architecte Adrien de Pauger qui en dessinera le plan avec des rues à angle droit (Le Vieux Carré).


Arrêt sur image [modifier

montage d'images de la Nouvelle-Orléans.

Index thématique [modifier

Géographie et histoire

Géographie

La ville couvre une superficie de 907 km2, dont 48,45 % en plans d'eau. La Nouvelle-Orléans suit un méandre du Mississippi, d'où son surnom The Crescent City (la ville croissant). La ville est enclavée entre le lac Pontchartrain au nord, le Mississippi qui traverse la ville au sud, la paroisse de Jefferson au sud-ouest et la paroisse des Plaquemines au sud-est. La plus grande partie de la ville est située en dessous du niveau de la mer (environ 60 cm). La ville, dont certaines zones se trouvent déjà à 5 m au-dessous du niveau de la mer, continue à s'enfoncer en moyenne de 6 mm et jusqu'à 2,5 cm par an dans certains quartiers.

Histoire

En 1701, un premier comptoir de la fin du XVIIe siècle est transformé en poste de traite fortifié sous le nom de Fort Saint-Jean à la confluence du bayou Saint-Jean et du lac Pontchartrain juste au nord de la future cité de La Nouvelle-Orléans. La ville fut fondée par les Français sous la direction du Canadien Jean-Baptiste Le Moyne, Sieur de Bienville, en 1718. Le nom de la ville fut choisi en l'honneur du régent, Philippe, duc d'Orléans. Au départ simple comptoir de la Compagnie du Mississippi, elle devint la capitale de Louisiane française en 1722

Urbanisation

Rues et avenues
  • La municipalité est composée du Vieux carré historique et des quartiers de Tremé, Fontainebleau, Audubon et du Bayou Saint-Jean.
  • Le Vieux carré, est le centre historique de la ville. Historiquement le Vieux carré était un quartier où les créoles francophones ont habité.
  • Le Bayou Saint-Jean est une cité formant un quartier dans les faubourgs de La Nouvelle-Orléans en Louisiane. Son nom vient du bayou qui coule le long de sa rive occidentale.
  • Il y a aussi le faubourg Marigny. Elle est peuplée à l'origine de Francophones créoles, mûlatres et métis franco-africains.
  • La rue Bourbon est la rue principale pour les festivités telles que le Mardi Gras et les festivales Créoles
Gratte-ciels et constructions
les gratte-ciels de La Nouvelle-Orléans

Culture

Presse et médias
Éducation
Influence culturelle

La ville est au cœur de la culture des Caraïbes y compris le culte du Vaudou. Beaucoup de visiteurs adoptent le slogan cadien « Laissez les bons temps rouler », notamment en flânant dans le carré français (Vieux Carré) qui est entouré par le fleuve et les rues du Rempart, Canal et Esplanade.

Lieux et histoire culturelle

Une des spécialités locales à déguster au Café du Monde (près du French Market): le café au lait avec des beignets. Le Natchez, un Bateau à roues à aubes, fait quotidiennement un tour sur le fleuve Mississippi.

Sport et transport

Sport

Les clubs professionnels :

Casque des Saints
La plus grande infrastructure sportive de la ville est le superdome
Transport

Un réseau de transport assez dense géré par la RTA (Regional Transit Authority) couvre l’agglomération néo-orléanaise. Vingt-huit lignes de bus sillonnent la Nouvelle-Orléans (notamment les quartiers d'Algier, Garden District, Mid-City, New-Orleans East et le Quartier français) ainsi que la partie est de la commune indépendante de Metairie (à l'ouest de la ville) et la ville de Gretna (située sur la rive sud du Mississippi). 3 lignes de tramway (streetcar) parcourent les quartiers de Mid-City, Garden District, et le Quartier Français (French Quarter). Il y a aussi le train déservit par Amtrak à Union Station et l'aéroport international Louis Armstrong de La Nouvelle-Orléans, situé à Kenner à 20 minutes de la Nouvelle-Orléans et ses quartiers du Business District.

Divers

Économie et finance

L'économie de La Nouvelle-Orléans est en déclin depuis plusieurs générations. La Nouvelle-Orléans a longtemps été un grand port international qui profitait de sa situation privilégiée au débouché des Grandes Plaines : le port exportait des céréales (12,5 millions de tonnes en 1996). Il vivait aussi grâce à une vaste arrière-pays irrigué par les 23 000 km du réseau fluvial du Mississippi et de ses affluents. Il était au premier rang mondial pour les navires porte-barges

Climat

La Nouvelle-Orléans est soumise à un climat subtropical humide, caractérisé par des hivers doux et des étés très moites. L'humidité du climat est particulièrement prégnante en été, à la fin duquel la ville peut être frappée par des ouragans provenant du golfe du Mexique.

Ainsi au cours de ses 289 années d'histoire, la ville a été dévastée 27 fois par des ouragans ou des inondations, soit environ une fois tous les onze ans.

Articles labellisés [modifier

Article de qualité Articles de qualité

  • À venir...

Bon article Bons articles

  • À venir...

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

  • À venir...

Fairytale questionmark 2.png Intentions de vote

  • À venir...

Proposer un article : bon article / article de qualité