Charles Heidsieck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Heidsieck

Charles-Camille Heidsieck (18201871) est le fils de Charles-Henri Heidsieck et petit-neveu de Florens-Louis Heidsieck, notamment connu pour avoir devancé à cheval les troupes de Napoléon 1er en Russie en 1811 avec des caisses de champagne et son carnet de commande afin de célébrer une éventuelle victoire. Son oncle, Florens-Louis Heidsieck, est le fondateur en 1785 de la maison de champagne Heidsieck & Cie. Trois de ses neveux sont associés Henry-Louis Walbaum et Auguste Delius en 1814 et Christian Heidsieck en 1820. Florens-Louis Heidsieck décède en 1828 et désigne Ferdinand Walbaum, le fils d'Henry-Louis Walbaum-Heidsieck comme légataire unique et universel. les trois cousins associés poursuivent les affaires, puis se séparent en 1834. Henry-Louis Walbaum-Heidsieck poursuit les affaires chez son fils avec son cousin, beau-frère et gendre Auguste Heidsieck sous la marque Walbaum-Heidsieck & Cie, qui deviendra plus tard Heidsieck & Cie Monopole. Christian Heidsieck fonde la Maison Heidsieck (tout court) mais décède 9 mois plus tard, sa veuve poursuit l'affaire Vve Heidsieck avec son beau-frère Guillaume-Henri Piper. Cette dernière maison deviendra plus tard Piper-Heidsieck. Auguste Delius le troisième cousin reprend l'activité bancaire de la maison. Charles Camille était marié à Amélie Henriot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père travaille dans la maison de champagne Heidsieck & Cie depuis 1805, vendant le vin pétillant dans les pays de l'Est puis reprend l’entreprise de textile de son beau-père après s'être marié en 1818 à Émilie Henriot Godinot, issue d’une vieille famille champenoise qui a fait fortune dans le textile. Il travaille chez Piper-Heidsieck] Il épouse en 1850 Amélie Henriot qui lui donnera huit enfants[1].

Il fonde la maison de champagne Charles Heidsieck en 1851 en exploitant les vignobles de champagne Auger-Godinot dirigés par son beau-frère Ernest Henriot. Il est connu pour avoir popularisé le champagne aux États-Unis, où il était surnommé « Champagne Charlie ». En 1852 il entame sa première visite aux États-Unis, en Nouvelle Angleterre et à New York. Il se rend rapidement compte de l’immense potentiel du marché américain. Fin commercial, il devient un personnage central de la société du XIXe siècle américain. Très bon tireur, il fait parler de lui en faisant venir de France son meilleur fusil de chasse, et impressionne par son aisance, son élégance, et son excellente éducation aristocratique. Ses déplacements sont suivis par de nombreux journalistes, et la haute société américaine se l’arrache, lui et son champagne. De nombreux articles, notamment dans le Harper’s weekly du 28 janvier 1860 et dans le Frank Leslie’s Illustrated Newspaper, relatent ses aventures aux États-Unis. Il y effectua quatre longs voyages, en 1852, 1857, 1859-1860, et y installa durablement son nom et sa maison.

Pendant la guerre de Sécession, Heidsieck fût emprisonné par le général William Orlando Butler, soupçonné d’être un espion du gouvernement français et de la confédération. Son emprisonnement a entraîné un incident diplomatique international entre les États-Unis et la France, connu sous le nom d'« incident Heidsieck ». De nombreux diplomates, ainsi que l’Empereur Napoléon III et sa femme l’Impératrice Eugénie très liée à l’épouse de Charles-Camille Heidsieck intervinrent auprès d’Abraham Lincoln afin d’obtenir la libération de ce dernier. Heidsieck fut finalement libéré le 16 novembre 1862. Il revient alors en France très affaibli physiquement et financièrement, sa maison de champagne ayant fait faillite entre-temps. Il en remonte une seconde Charles Heidsieck et Cie et doit le salut de sa maison à l’obtention de titres de propriétés pour paiement de son champagne sur le terrain du village de Denver, qui deviendra vite une des plus grosse ville de l’ouest américain lors de la ruée vers l’or. La vente de ces nombreux terrains lui permit de régler ses dettes et de relancer rapidement une des maisons les plus prestigieuses de Champagne[1].

En 1989, Hugh Grant interpréta le rôle de Charles Heidsieck dans « Champagne Charlie », une production de télévision franco-canadienne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guénaël Revel, « Heidsieck. Une famille champenoise », Vins & Vignobles, no 19,‎ 2010

Hubert Walbaum, archives familiales Heidsieck et Walbaum