Bataille de Champion Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Champion Hill
La bataille de Champion Hill par Theodore R. Davis (en).
La bataille de Champion Hill par Theodore R. Davis (en).
Informations générales
Date 16 mai 1863
Lieu Comté de Hinds, Mississippi
Issue Victoire de l'Union
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Confederate States Naval Ensign after May 26 1863.svg États confédérés d'Amérique
Commandants
Ulysses S. Grant John C. Pemberton
Guerre de Sécession
Batailles
Campagne de Vicksburg

Grand Gulf · Snyder's Bluff · Port Gibson · Raymond · Jackson · Champion Hill · Big Black River Bridge · Milliken's Bend · Young's Point · Lake Providence · Richmond · Goodrich's Landing · Helena · Vicksburg · Expédition de Jackson

Coordonnées 32° 19′ 47″ N 90° 31′ 49″ O / 32.32972222, -90.53027778 ()32° 19′ 47″ Nord 90° 31′ 49″ Ouest / 32.32972222, -90.53027778 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Champion Hill.

Géolocalisation sur la carte : Mississippi

(Voir situation sur carte : Mississippi)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Champion Hill.

La bataille de Champion Hill ou bataille de Bakers Creek a été livrée le 16 mai 1863 lors de la guerre de Sécession. C'est une bataille importante de la campagne de Vicksburg. Le major-général Ulysses S. Grant de l'Union et l'armée du Tennessee ont poursuivi la retraite confédérée du lieutenant-général John C. Pemberton et défait son armée à l'est de Vicksburg dans l'État du Mississippi, conduisant au siège de Vicksburg.

Contexte militaire[modifier | modifier le code]

Au début de l’année 1863, l’armée du Tennessee, sous le commandement de Ulysse S. Grant, est dirigée vers Vicksburg, place forte sudiste et qui commande le passage du Mississipi.

Remontant du sud ouest, elle s’empare de Jackson le 14 mai, repoussant les troupes sudistes. Ce qui permet de couper la ligne ferroviaire pouvant ravitailler Vicksburg.

Grant se tourne alors vers l’ouest, vers Vicksburg. Pemberton a pour mission de lui interdire le passage.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Sudistes[modifier | modifier le code]

Commandée par John C. Pemberton, l’armée sudiste aligne 22 000 hommes environ.

  • Division Loring, 3 brigades d’infanterie, 5 batteries d’artillerie[note 1].
  • Division Stevenson, 4 brigades d’infanterie, 6 batteries.
  • Division Bowen, 2 brigades d’infanterie, 5 batteries, 2 régiments de cavalerie.

Nordistes[modifier | modifier le code]

Commandée par Grant, l’armée nordiste aligne 2 corps d’armée, 32 000 hommes environ. Le troisième corps, XVe, sous le commandement de Sherman est toujours à Jackson[1].

XIIIe Corps, Mc Clernand.
  • 9e Division, Osterhaus, 2 brigades, 2 batteries d’artillerie et 3 compagnies de cavalerie.
  • 10e Division, Smith, 2 brigades, 2 batteries d’artillerie et 1 compagnie de cavalerie.
  • 12e Division, Hovey, 2 brigades, 3 batteries d’artillerie et 1 compagnie de cavalerie.
  • 9e Division, Carr, 2 brigades, 2 batteries d’artillerie.
  • Réserve de cavalerie, 2 régiments.
XVIIe Corps, McPherson.
  • 3e Division, Logan, 3 brigades, 4 batteries d’artillerie.
  • 7e Division, Quinby, 3 brigades, 4 batteries d’artillerie.
XVe Corps, Sherman.
  • 2e Division, Blair, 2 brigades, 4 batteries d’artillerie.

La bataille[modifier | modifier le code]

Carte extraite de Campaigns of the Civil War: The Mississippi, par Francis Vinton Greene, 1882.
Dispositions sudistes.
Approche nordiste.
Attaque des fédéraux.
Contre-attaque sudiste
Seconde attaque nordiste.
Retrait sudiste.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La bataille de Champion Hill est sanglante mais décisive pour la campagne nordiste. Le 18 mai, le siège est établi devant Vicksburg. La ville tombera le 4 juillet 1863, le jour même que la victoire à Gettysburg.

Sources[modifier | modifier le code]

  • James M. McPherson, La Guerre de Sécession, 1861-1865, 1991, Robert Laffont, Bouquins, (ISBN 978-2-221-06742-0), page 688.
  • Alan Hankinson, Vicksburg 1863, Grant clears the Mississipi, 1993, Osprey Publishing, Campaign 26, 96 pages, (ISBN 978-1-85532-353-7), pages 51-57.
  • Herman Hattaway, Shades of Blue and Grey, an introductory military history of the civil war, 1997, University of Missouri Press, 281 pages, (ISBN 978-0-8262-1107-1), page 133.
  • David J. Eicher, The Longest Night, a Military History of The Civil War, 2001, Simon & Schuster, 990 pages, (ISBN 978-0-684-84944-7), pages 465-467.
  • Herman Hattaway & Archer Jones, How the North Won, a Military History of the Civil War, 1991, Illini Books, 762 pages, (ISBN 0-252-06210-8), pages 393-394.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Timothy B. Smith, Champion Hill : Decisive Battle for Vicksburg, 2006, Savas Beatie, 502 pages, (ISBN 978-193271419-7).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une batterie sudiste aligne en théorie 4 canons. Ici, cela va de 2 (la batterie Botetourt, division Stevenson) à 6 canons (batterie Cowan, division Loring, entre autres).

Références[modifier | modifier le code]

  1. McPherson, La Guerre de Sécession, page 688.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :