Audi 80

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Audi 80
Marque Audi AG
Années de production 1972 - 1995
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Wolfsbourg et Ingolstadt, Allemagne
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence ou Diesel
Puissance maximale 60 à 175 ch
Couple maximal 100 à 240 Nm
Poids et performances
Poids à vide 900 à 1 560 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps ou bicorps (avant), coupé, cabriolet
Chronologie des modèles
Précédent Audi F103 Audi A4 Suivant

Audi 80 a été le nom de quatre générations d'automobiles - du segment intermédiaire-supérieur (familiales) - fabriquées par le constructeur allemand Audi. La première génération d'Audi 80 a tracé l'avenir de la nouvelle génération de familiales pour tous, basée sur le fameux adage de la marque — « Vorsprung durch Technik » (« L'avance par la technique ») — toujours en application.

Audi 80 B1[modifier | modifier le code]

Audi 80 B1
Audi 80
Audi 80 de 1ère génération

Marque Drapeau : Allemagne Audi NSU
Années de production Type 80 : 1972-1976 ; Type 82 : 1976-1978
Production 1103766 exemplaires
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Wolfsbourget Ingolstadt, Allemagne
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Essence
Position du moteur Avant
Cylindrée 1297 à 1588 cm³ cm3
Puissance maximale 55 à 110 ch ch
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports
Automatique 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 835-880 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps 2 ou 4 portes, 5 places
Châssis Audi 80 I
VW Passat B1
Suspensions Av : type McPherson et barre stabilisatrice
Ar : poutre de torsion, Barre Panhard, Amortisseurs hydrauliques télescopiques
Direction à crémaillère
Freins Av : à disques de 239 mm
Ar : à tambour de 180 mm de Ø (200 mm sur GT, GTE et automatiques)
Dimensions
Longueur 4240 mm
Largeur 1600 mm
Hauteur 1360 mm
Empattement 2470 mm
Chronologie des modèles
Précédent Audi F103 Audi 80 II Suivant

Genèse[modifier | modifier le code]

En 1971, un représentant des trois importateurs belges est appelé à l'usine pour mettre au point le lancement de l'Audi 80, et ce, dans un contexte de disparition de la marque NSU, riche en technologies avancées.

Dès le départ, les responsables, dans la tradition dynamique de NSU et Audi, admettent la révision de la charte des teintes, les packs d’équipements standards, les packs d’équipements de confort et de sécurité et surtout les prix de lancement défiant directement les concurrentes dominantes du marché. Très vite, la gamme pour le lancement en Allemagne et en Belgique est née et fixée. Le lancement dans les autres pays européens suit rapidement, avec de légères adaptations d'équipements.

Le plan de relation publique mettait surtout en avant les qualités de l’Audi 80 par les essais sur route de son confort, de ses performances et surtout de sa direction « auto-stabilisante » lors de freinages en catastrophe sur bandes de roulage à « surfaces d'adhésion différentes ». La présentation aux concessionnaires inclut d’office l'essai sur route à pleine charge (4-5 personnes) y compris le test de freinage brutal avec effet auto-stabilisateur. Le succès de ce marketing est immédiat, car il répond aux attentes des clients modernes, dynamiques et exigeants, y compris le prix de Voiture de l'Année 1973.

Évolutions[modifier | modifier le code]

Le châssis et la partie mécanique de l'Audi 80 B1 ont été repris par Volkswagen pour le modèle Passat de 1973-1980, qui a été vendu à compter de 1973 (1974 pour la version break). Les changements sont surtout esthétiques : carrosserie fastback à 5 portes et break, optiques avant. La VW Passat fut vendue, sur certains marchés, sous la forme d'un break à 5 portes et 5 places (version Avant) simplement rebadgé Audi et reprenant la face avant de l'Audi 80 B1.

L'Audi 80 B1 connut un profond restylage à l'automne 1976, cette version restylée étant désignée, en interne, comme l'Audi 80 B1 type 82. Les modifications portaient sur la totalité de l'aspect de la face avant, sur les optiques avant (qui sont passés d'une forme ronde à une forme rectangulaire) et arrière et l'intérieur qui fut grandement modernisé. Le nouveau style était repris de l'Audi 100 C2 nouvellement introduite. Le moteur 1,5 l fut remplacé par le 1,6 l, livré avec une puissance de 75 ch avec un carburateur mono-corps, de 85 ch avec un carburateur à double corps et de 110 ch avec l'injection (version GTE).

L'Audi 80 B1 a été vendue aux États-Unis sous l'appellation Audi Fox. Elle fut vendue avec les moteurs 1,5 l de 55 ch puis 1,6 l de 83 ch, secondés par une boîte de vitesses manuelle à 4 rapports.

La commercialisation des Audi 80 B1 cessa, en Europe en 1978 et en Amérique du Nord en 1979.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Modèles[modifier | modifier le code]

L'équipement de base, exceptionnel pour cette classe de voiture à l'époque, comprenait le servo-frein, les pneus radiaux, la lunette avec dégivrage arrière, les repose-tête aux sièges avant.

La suspension arrière particulièrement ingénieuse est considérée à l'époque du lancement de l'Audi 80 comme le nec plus ultra de la simplicité et du faible encombrement[réf. nécessaire] même s'il empêche le réservoir d'être implanté sous la banquette arrière. Malgré cela, son principe sera repris sur les générations B2 et B3 (coupés et cabriolets compris).

Il y avait plusieurs niveaux d'équipement, chacun étant désigné par un code-lettres : L, LS, GLS, GLX. Les GT et GTE étaient les versions à vocation sportive.

Modèle Motorisation
Audi 80, Audi 80 L (1972–1978) 40 kW (55 ch)
Audi 80 S (1972–1975)
Audi 80 LS (1972–1975)
Audi 80 GLS (1975–1978)
55 kW (75 ch)
Audi 80 GL (1972–1978)
Audi 80 LS (1976–1978)
Audi 80 GLS (1976–1978)
Audi 80 GLX (1978)
63 kW (85 ch)
Audi 80 GT (1973–1975) 74 kW (100 ch)
Audi 80 GTE (1975–1978) 81 kW (110 ch)

Motorisations[modifier | modifier le code]

Les motorisations montés initialement étaient :

  • le 1 300 cm3 en version 55 ch (code d'identification : ZA) ou 60 ch (code d'identification : ZF);
  • le 1 500 cm3 (75 ch) (code d'identification : ZB) ou 85 ch (code d'identification : ZC).

Ces motorisations permettaient de maintenir une consommation de carburant de moins de 9  l aux 100 km. Une version 1,6 l (code d'identification : XX), de 100 ch (version GT), fut extrapolée, dès 1973, à partir du bloc 1,5 l, 85 ch, à carburateur à double corps. Elles furent reprises, par les modèles Volkswagen, sur la VW Passat (1973), la Scirocco I et la Golf I (1974).

Les modèles à 2 et 4 portes étaient disponibles en version de base avec les moteurs 55 ch (appellation Audi 80), 60 ch (appellation S), en version « luxe » avec les moteurs 55 et 60 ch (appellation L) ainsi qu'avec le 75 ch (appellation LS) et en version « grand luxe » avec le moteur 85ch (appellation GL). En septembre 1973, la 80 GT (uniquement en 2 portes) fit son apparition avec le moteur 1,6 l

80 (L) 80 S, LS 80 GL 80 GT 80 S, LS, GL1 80 GL2 80 GTE
Moteur Moteur 4 temps, 4 cylindres, refroidi par eau,
implanté longitudinalement et incliné à 20° sur la droite
Mélange air-carburant Carburateur mono-corps Solex à starter automatique
Moteurs 63 et 74 kW : Carburateur double-corps Fallstrom à starter automatique
Moteur 81 kW : injection Bosch K-Jetronic
Cylindrée 1 297 cm3 1 471 cm3 1 588 cm3
Course x Alésage 75,0 x 73,4 mm 76,5 x 80,0 mm 79,5 x 80,0 mm
max. Puissance kW
(ch)
à tr/min
40
(55)
5500
55
(75)
5800
63
(85)
5800
74
(100)
6000
55
(75)
5600
63
(85)
5600
81
(110)
6100
Transmission Boîte de vitesses manuelle à 4 rapports synchronisés, implantée derrière l'axe de transmission avant
Boîte de vitesses automatique à 3 rapports
Direction direction à crémaillère
Suspension avant Suspension de type McPherson, barre stabilisatrice, freins à disques
Suspension arrière Suspension à poutre de torsion, Barre Panhard
Amortisseurs hydrauliques télescopiques
Freins à tambour de 180 mm de Ø (180 mm de Ø sur GT, GTE et automatiques)
Carrosserie Acier
Vitesse maximale
en km/h
147 160
1553
168
1633
173 160
1563
170
1663
181

1depuis 1976 : S, LS, GLS
2depuis 1976 : LS et GLS
3avec boîte automatique

Galerie[modifier | modifier le code]

Audi 80 B2[modifier | modifier le code]

Audi 80 B2
Audi 80
Audi 80 B2

Marque Drapeau : Allemagne Audi NSU
Années de production Phase 1 : 1978 - 1984
Phase 2 : 1984 - 1986
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Ingolstadt, Allemagne
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) Essence
Diesel
Position du moteur Avant
Cylindrée Essence : 1297 à 2144 cm³ ; Diesel : 1600 cm3
Puissance maximale de 60 à 136 ch ch
Transmission Traction ou transmission intégrale quattro
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports
Manuelle 5 rapports
Automatique 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 930 à 1190 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps 2 ou 4 portes, 5 places
Châssis Audi 80 III
Audi coupé GT
Audi quattro
Audi quattro Sport
Volkswagen Passat B2 (sauf partie arrière)
Coefficient de traînée 0,41
Suspensions Av : type McPherson et barre stabilisatrice
Ar : poutre de torsion, Barre Panhard, Amortisseurs hydrauliques télescopiques
Direction à crémaillère (assistance hydraulique en option)
Freins Av : à disques ou à disques ventilés
Ar :à tambours (à disques sur 80 Quattro 136 ch et 90 136 ch)
Dimensions
Longueur 4383 mm
Largeur 1682 mm
Hauteur 1365 mm
Empattement 2540 mm
Voies  AV/AR 1400 mm  / 1420 mm
Chronologie des modèles
Précédent Audi 80 B1 Audi 80 B3 Suivant
Tableau de bord de l'Audi 80 B2 phase 1

En 1978 apparut la seconde génération (B2) d'Audi 80. Tout comme la première Audi 100, elle fut dessinée par Giorgetto Giugiaro.

Pour améliorer son niveau de sécurité active, l'Audi 80 reçut, dès 1984 la transmission intégrale ; ces versions de l'Audi 80 portaient l'appellation Quattro, reprise du coupé du même nom. Au début réservée au 5 cylindres 2,1 l de (136 ch), elle sera proposée, à partir du restylage de 1984, sur toute la gamme essence à partir de la version CC de 90ch.

Lors de ce restylage, l'aspect extérieur (boucliers, calandre, malle arrière plus importante), l'aspect intérieur (planche de bord, finition) et, surtout, les motorisations évoluent. Le 5 cylindres disparaît de la gamme 80 puisqu'il est réservé, dès lors, à l'Audi 90.

Motorisations[modifier | modifier le code]

L'Audi 80 B2 est d'abord équipée du 1,3 l de la 50 et du 1,6 l carburateur et injection (version GLE, remplaçante plus bourgeoise de la GTE) développant respectivement 60, 85 et 110 ch. Puis, pour 1982, elle reçoit le 1,9 l 5 cylindres développant 115 ch issu du coupé GT et réservé à la version « luxe » CD. En 1982, le 1,3 l laisse sa place à un nouveau moteur dérivé du 1,6 l et développant la même puissance que précédemment. L'année suivante, le 1,6 l est remplacé par un nouveau 1,6 l et un 1,8 l développant 90 et 112 ch selon le mode d'alimentation. Cette dernière puissance étant dévolue à la nouvelle version GTE qui replace la GLE en redevenant plus sportive, faisant même de l'ombre à la petite cousine de Wolfsbourg, la Golf GTI.

Audi 80 type B2
Moteur 44 kW (60 ch) 51 kW (70 ch) 55 kW (75 ch) 63 kW (85 ch) 55 kW (75 ch) 68 kW (90 ch) 82 kW (112 ch) 85 kW (115 ch)
Cylindrée 1 297 (4 cylindres carburateur) 1 588 (4 cylindres carburateur) 1 588 (4 cylindres carburateur) 1 588 (4 cylindres carburateur) 1 595 (4 cylindres carburateur) 1 781 (4 cylindres carburateur) 1 781 (4 cylindres injection) 1 921 (5 cylindres carburateur)
Puissance maxi (ch) 60 à 5 600 tr/min 70 à 5 200 tr/min 75 à 5 600 tr/min 85 à 5 600 tr/min 75 à 5 200 tr/min 90 à 5 200 tr/min 112 à 5 800 tr/min 115 à 5 900 tr/min
Couple maxi (Nm) 100 Nm à 3500 tr/min 123 Nm à 3000 tr/min 122 Nm à 3200 tr/min 125 Nm à 3200 tr/min 125 Nm à 3000 tr/min 145 Nm à 3300 tr/min 160 Nm à 3500 tr/min 154 Nm à 3700 tr/min
Dimensions (l x L x h, m) 4,383 x 1,682 x 1,379 4,383 x 1,682 x 1,379 4,383 x 1,682 x 1,379 4,383 x 1,682 x 1,379 4,383 x 1,682 x 1,379 4,383 x 1,682 x 1,379 4,383 x 1,682 x 1,374 4,383 x 1,682 x 1,379
Poids (kg) 930 930 930 930 950 950 980 1000
Vitesse maxi (km/h) 150 158 160 165 165 168 184 182
0-100 km/h (sec) 15,5 14 13,8 12,1 12,5 11 9,2 10,3
Consommation 90/120/cu 5,3 /7,0/ 8,8 6,6 /8,6/ 10,8 6,1 /8,0/ 11,5 6,5 /8,5/ 12,6

Versions dérivées[modifier | modifier le code]

À partir de l'Audi 80 classique, plusieurs versions dérivées furent conçues.

Audi 90 B2[modifier | modifier le code]

L'Audi 90 apparaît lors du restylage d'août 1984. En fait, ce n'est qu'une Audi 80 mais livrée dans des versions plus luxueuses et équipées de moteurs plus puissants. Cette politique commerciale d'Audi permet de mieux distinguer les modèles classiques des modèles hauts de gamme et de mieux valoriser ces derniers.

Compte tenu de sa vocation, la 90 est dotée de deux moteurs essence de 5 cylindres en ligne (2,0 litres, 115 ch ; 2,2 litres, 136 ch). En 1986 est ajoutée une version diesel, équipée d'un 4 cylindres en ligne turbo-compressé (1 588 litres, 70 ch) ; celle-ci n'a pas été importée en France.


Essence
Modèle Type Cylindrée Puissance Vitesse maximale Accélération (0 à 100 km/h)
2.0 81 1 994 cm3 85 kW (115 ch) 187 km/h 9,5 s.
2.0 catalysée 81 1 994 cm3 84 kW (113 ch) 181 km/h 11,7 s.
2.2 81 2 226 cm3 100 kW (136 ch) 200 km/h 8,6 s.
2.2 catalysée 81 2 226 cm3 85 kW (115 ch) 187 km/h 9,5 s.
2.2 85 2 226 cm3 100 kW (136 ch) 200 km/h 9 s.
2.2 catalysée 85 2 226 cm3 88 kW (120 ch) 189 km/h 9,6 s.
Diesel
Modèle Type Cylindrée Puissance Vitesse maximale Accélération (0 à 100 km/h)
1.6 TD 81 1 588 cm3 51 kW (70 ch) 160 km/h 14,4 s.

Audi 4000[modifier | modifier le code]

Audi 4000 est l'appellation qui fut donnée, en Amérique du Nord, aux Audi 80 puis 90 B2. Elle comportait quelques modifications esthétiques et techniques pour adapter cette voiture au marché.

Les moteurs disponibles étaient tous des 5 cylindres catalysés dont les puissances étaient réduites à cause des normes de pollutions américaines plus sévères : le 2,2 l ne faisait par exemple plus que 115 ch. La 4000 phase 1 avait des pare-chocs plus imposants dont la forme disgracieuse fut dictée par les normes de choc plus sévères outre-atlantique. Elle disposait également de la calandre 4 phares des quattro et Coupé GT. Par la suite, seule la face avant changeait entre la 4000 phase 2 et la 90, la calandre reprenait celle de la 80 et les anti-brouillard et clignotants (devenus sidemarkers) échangeaient leurs places. L'équipement était plus complet avec entre autres un intérieur cuir et la climatisation de série.

Audi Coupé GT[modifier | modifier le code]

L'Audi Coupé GT est la version coupé de l'Audi 80 B2. Elle a été conçue au même moment que l'Audi quattro mais le Coupé GT est apparu au catalogue, en septembre 1980, 6 mois après son dérivé à hautes performances. Elle fut d'abord dotée d'un 5 cylindres en ligne de 1,9 l. En 1983, le 1,9 l fut remplacé par un moteur 5 cylindres en ligne de 1 994 cm3 et un 2 144 cm3 fut rajouté au catalogue, tous deux à injection. Des versions à 4 cylindres en ligne de 1,6 l et 1,8 l furent également disponibles (coupé GL non commercialisés en France).

Motorisations des Audi Coupé B2 (Type 85) de 1980 à 1984

Version Moteur Puissance max. Vitesse max. 0 à 100 km/h Années de production
GL 1.6 Essence, 4 cyl. en ligne, 1 588 cm3, carburateur double corps inversé Pierburg 75 ch à 5 600 t./min. 161 km/h 13,7 s. 1983-1984
1.8 GL Essence, 4 cyl. en ligne, 1 781 cm3, carburateur double corps inversé Pierburg 90 ch à 5 200 t./min. 170 km/h 11,0 s. 1983-1984
GT 5S 1.9 Essence, 5 cyl. en ligne, 1 921 cm3, carburateur double corps inversé Pierburg 115 ch à 5 900 t./min. 185 km/h 10,2 s. 1980-1983
GT 5E 2.0 Essence, 5 cyl. en ligne, 1 994 cm3, injection Bosch K-Jetronic 115 ch à 5 400 t./min. 186 km/h 9,9 s. 1983-1984
GT 5E 2.1 Essence, 5 cyl. en ligne, 2 144 cm3, injection Bosch K-Jetronic 130 ch à 5 900 t./min. 196 km/h 9,1 s. 1983-1984

En 1984, le Coupé GT bénéficia - tout comme la 80 de base - d'un important restylage (modèle 1985). En outre, le moteur 2 144 cm3 est remplacé par un 2 226 cm3 monté tant sur des versions 2 que 4 roues motrices (Coupé quattro).

Motorisations des Audi Coupé B2 (Type 85) de 1984 à 1987

Version Moteur Puissance max. Vitesse max. 0 à 100 km/h Années de production
1.8 Essence, 4 cyl. en ligne, 1 781 cm3, carburateur double corps inversé Pierburg 90 ch à 5 200 t./min. 172 km/h 11,0 s. 1984-1987
1.8 kat. Essence, 4 cyl. en ligne, 1 781 cm3, carburateur double corps inversé, catalysée 88 ch à 52 700 t./min. 170 km/h 12,0 s. 1984-1987
1.8i kat. Essence, 4 cyl. en ligne, 1 781 cm3, injection Bosch KE-Jetronic, catalysée 90 ch à 5 500 t./min. 172 km/h 11,0 s. 1984-1987
GT 1.8i Essence, 4 cyl. en ligne, 1 781 cm3, injection Bosch K-Jetronic 112 ch à 5 800 t./min. 187 km/h 9,2 s. 1986-1987
GT 1.8i kat. Essence, 4 cyl. en ligne, 1 781 cm3, injection Bosch KE-Jetronic, catalysée 110 ch à 5 500 t./min. 186 km/h 9,5 s. 1986-1987
GT 2.0 Essence, 5 cyl. en ligne, 1 994 cm3, injection K-Jetronic 115 ch à 5 400 t./min. 186 km/h 9,5 s. 1984-1986
GT 2.2 Essence, 5 cyl. en ligne, 2 226 cm3, injection K-Jetronic 136 ch à 5 700 t./min. 202 km/h 8,6 s. 1984-1987
GT 2.2i kat. Essence, 5 cyl. en ligne, 2 226 cm3, injection Bosch KE-Jetronic, catalysée 115 ch à 5 500 t./min. 189 km/h 9,5 s. 1984-1987
quattro 2.2i Essence, 5 cyl. en ligne, 2 226 cm3, injection Bosch K-Jetronic 136 ch à 5 700 t./min. 202 km/h 8,9 s. 1984-1987

Audi quattro[modifier | modifier le code]

L'Audi quattro est la version la plus sportive de l'Audi 80. Elle ne doit pas être confondue avec l'Audi Coupé quattro dont elle dérive. Les deux modèles sont des coupés dotés de la transmission intégrale permanente mais la quattro est dotée d'un moteur suralimenté. Elle est facilement reconnaissable grâce à ses ailes élargies et ses pare-chocs spécifiques.

Galerie[modifier | modifier le code]

Audi 80 B3[modifier | modifier le code]

Audi 80 B3
Audi 80
Audi 80 de troisième génération

Marque Drapeau : Allemagne Audi
Années de production 1986 - 1991
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Ingolstadt, Allemagne
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) Essence
Diesel
Position du moteur Avant
Cylindrée Essence : 1595 à 2309 cm³
Diesel : 1588 à 1864 cm3
Puissance maximale Essence : 75 à 170 ch
Diesel : 50 à 80 ch kW
Transmission Traction ou transmission intégrale quattro (différentiel central Torsen)
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports
Manuelle 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1030 à 1270 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps 4 portes, 5 places
coupé 2 portes, 4 places
cabriolet 2 portes, 4 places
Châssis Audi coupé
Audi Cabriolet
Coefficient de traînée 0,29 à 0.31
Suspensions Av : type McPherson et barre stabilisatrice
Ar : poutre de torsion, Barre Panhard, Amortisseurs hydrauliques télescopiques
Direction à crémaillère (assistance hydraulique en option)
Freins Av : à disques ou à disque ventilés
Ar :à tambour ou à disques
Dimensions
Longueur 4395 à 4405 mm (USA : 4480) mm
Largeur 1695 mm
Hauteur 1395 mm
Chronologie des modèles
Précédent Audi 80 B2 Audi 80 B4 Suivant

En France, l'Audi 80 est livrée à partir de 1986 (génération B3) en 2 versions essence, le 1.8S de 90 ch et le 1.8E de 112 ch et un turbo diesel 1.6 de 75 ch. Une version 90, équipée exclusivement de moteurs 5 cylindres (115 et 136 ch, 160ch puis 170 ch avec la 90 20V), est disponible également pour cette génération mais disparaît en 1992 (au passage à la dernière génération B4).

Les Audi 80/90 B3 furent commercialisée en Europe jusqu'à l'année-modèle 1991 et en Amérique du Nord jusqu'au modèle 1992, avant de céder la place aux Audi 80 B4. Toutefois, quelques Audi 90 quattro, dotée du moteur 2.3l 20v, furent assemblée sur les chaînes de montage jusqu'au début de l'année 1992.

Motorisations de l'Audi 80 B3[modifier | modifier le code]

Essence
Modèle cylindrée Puissance Observations
Audi 80 1 576 cm3
1 595 cm3
1 595 cm3
1 781 cm3
51 kW (70 ch)
55 kW (75 ch)
75 kW (102 ch)
55 kW (75 ch)
avec catalysateur
sans catalysateur
sans catalysateur
avec catalysateur
Audi 80 1.8S 1 760 cm3
1 781 cm3
65/66 kW (88/90 ch)
66 kW (90ch)
avec catalysateur
avec catalysateur
Audi 80 1.8E 1 781 cm3 82 kW (115 ch) sans catalysateur
Audi 80 1.9E 1 826 cm3 83 kW (116 ch) avec catalysateur
Audi 80 2.0E 1 984 cm3 83/85 kW (113/114 ch) avec catalysateur
Audi 80 16V 1 984 cm3 101 kW (137 ch) avec catalysateur
Audi 80 1.9l Quattro 1 847 cm3 83 kW (113 ch) 09.86-07.88 SD
Diesel
Modèle cylindrée Puissance Observations
Audi 80 Diesel 1 588 cm3
1 864 cm3
40 kW (54 ch)
50 kW (68 ch)
Audi 80 Turbodiesel 1 588 cm3 59 kW (80 ch)

Versions dérivées[modifier | modifier le code]

À partir de l'Audi 80 classique, plusieurs version dérivées furent conçues.

Audi 90 B3[modifier | modifier le code]

L'Audi 90, qui n'est qu'une Audi 80 B3 dotée d'un équipement plus riche et d'une motorisation plus puissante, apparaît peu de temps après la 80. La carrière de la 90 cessera quelques mois après celle de la 80.

Essence
Modèle Cylindrée Puissance Vitesse maximale Accélération (0 à 100 km/h)
2.0Е 1 994 cm3 85 kW (115 ch) 196 km/h 10,2 s.
2.3Е 2 309 cm3 98 kW (133 ch)
100 kW (136 к.с.)
206 km/h 9,2 s.
20V 1 994 cm3 117 kW (160 ch) 215 km/h 8,9 s.
20V 2 309 cm3 123 kW (167 ch)
125 kW (170 к.с.)
220 km/h 8,6 s.
Diesel
Modèle Cylindrée Puissance Vitesse maximale Accélération (0 à 100 km/h)
TD 1 588 cm3 59 kW (80 ch) 174 km/h 14,6 s.

Audi Coupé[modifier | modifier le code]

Intérieur de l'Audi Coupé Phase 1.

Après la sortie de l'Audi 80 B3 en septembre 1986 (pour l'année modèle 1987), puis de la 90, Audi commercialisa, à l'occasion de l'année-modèle 1988, un nouveau coupé 2 portes, connu en interne comme le Type 89. Ce modèle laissa tomber l'appellation 80 pour être connu sous la simple appellation Audi Coupé. Il ne s'agissait, néanmoins, que d'une Audi 80 C3 dont l'empattement avait été réduit, la suspension arrière modifiée et dotée d'un nouveau système de suspension à avant, qui préfigurait celui de l'Audi 80 B4. Le modèle sortit avec les motorisations 2.0E, 2.3E 10v et 2.3E 20v.

À l'occasion du lancement de l'année-modèle 1990, en 1989, une version dénommée Coupé quattro sortit en Amérique du Nord. Pesant 1 500 kg, dotée d'un moteur 5 cylindres en ligne 2.3 20v de 164 ch (122 kW), équipée de jantes 15" et d'une intérieur haut de gamme (cuir, indicateurs supplémentaires, bouton pour bloquer le différentiel arrière, console centrale en fibre de carbone etc.), cette version ressemblait à la version S2 mais avait la base technique des Audi Coupé.

En 1991, l'Audi Coupé fut restylée (Type 8B) et prit l'aspect extérieur des Audi 80 B4. La B3 restylée est visuellement très proche de la version précédente mais elle est identifiable par plusieurs éléments esthétiques : à l'avant, les nervures du capot sont plus marquées et elles descendent jusqu'à la grille de la calandre, celle-ci est intégrée au capot et elle n'est plus en nid d'abeilles mais en rectangles, les clignotants sont transparents et non plus en plastique orange. En outre, elle fut dotée, comme les Audi 80 B4, d'une version S2.

Audi Cabriolet[modifier | modifier le code]

La version Cabriolet de l'Audi 80 B3 fut conçue sur la base de l'Audi Coupé (Type 89) afin de bénéficier de son châssis renforcé et de ses suspensions sportives.

Elle fut commercialisée en juin 1991. Toutefois, compte tenu du remplacement de l'Audi 80 B3 par la B4, le cabriolet adopta le même aspect extérieur que cette dernière.

Du fait des modifications techniques importantes qu'impliquait cette version, ce modèle resta en production jusqu'en 2000, soit bien après que les autres modèles B3 aient été remplacés par les Audi 80 B4 et les Audi A4 B5. Toutefois, la construction passa d'Audi à Karmann, de 1997 jusqu'à la fin de la production.

Désignation commerciale Type du moteur Puissance max. Nombre de soupapes Dates de production
1,8 Essence, 4 cylindres en ligne 125 ch (92 kW) 20 01.1997 - 08.2000
2,0 E Essence, 4 cylindres en ligne 115 ch (95 kW) 8 01.1993 - 07.1998
2,0 16V Essence, 4 cylindres en ligne 140 ch (103 kW) 16 06.1995 - 07.1996
2,3 E Essence, 5 cylindres en ligne 133 ch (98 kW) 10 05.1991 - 07.1994
2,6 Essence, 6 cylindres en V 139 ch (102 kW) 12 05.1995 - 08.2000
2,6 Essence, 6 cylindres en V 150 ch (110 kW) 12 06.1993 - 08.2000
2,8 Essence, 6 cylindres en V 174 ch (128 kW) 12 11.1992 - 08.2000
1,9 TDI Diesel, 4 cylindres en ligne 90 ch (66 kW) 8 06.1995 - 08.2000

Galerie[modifier | modifier le code]

Audi 80 B4[modifier | modifier le code]

Audi 80 B4
Audi 80
Audi 80 de quatrième génération

Marque Drapeau : Allemagne Audi
Années de production 1991-1995
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Ingolstadt, Allemagne
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) Essence
Diesel
Position du moteur Avant
Cylindrée Essence : 1984 à 2800 cm³
Diesel : 1896 cm3
Puissance maximale Essence : 52 à 232 kW
Diesel : 55 à 66 kW
Transmission Traction, Transmission intégrale
Boîte de vitesses Manuelle 5 et 6 rapports
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline Tricorps 4 portes, 5 places
Break 5 portes, 5 places
Coupé 2 portes, 5 places
Cabriolet 2 portes, 5 places
Châssis Audi 80 III (sauf plancher arrière)
Suspensions Av : type McPherson et barre stabilisatrice
Ar : poutre de torsion, Amortisseurs hydrauliques télescopiques
Direction à crémaillère (assistance hydraulique selon équipement)
Freins Av : à disques ou à disque ventilés
Ar :à tambour ou à disques
Dimensions
Longueur 4482 à 4488 mm
Largeur 1695 mm
Hauteur 1408 à 1411 mm
Empattement 2597 à 2612 mm
Voies 1190 à 1430 mm
Chronologie des modèles
Précédent Audi 80 B3 Audi A4 Suivant

La quatrième (B4) et dernière génération n'est qu'une Audi 80 de troisième génération, dont le châssis a été revu. En effet, une grande partie de ce dernier a été conservée. La différence majeure est constituée par le nouveau train arrière (conception identique aux Volkswagen Passat et Volkswagen Golf contemporaines), ce qui a entrainé un allongement de l'empattement de 8 cm. Grâce à cette modification, le réservoir à carburant est en position horizontale sous la banquette arrière, les sièges arrière sont rabattables, le coffre est plat ainsi que plus profond et une version break (dénommée Avant et sortie en 1992) devient possible.

L'extérieur de la voiture est aussi proche de la troisième génération d'Audi 80 mais il y a plusieurs changement : les pare-chocs et le capot-moteur évoluent, la grille d'entrée d'air faisant désormais partie de ce dernier, les jantes 15' sont de série. De ce fait, son esthétique est proche de celle de l'Audi 100 C4.

À l'intérieur, des matériaux de qualité encore meilleure sont utilisés et le système d'aération/climatisation est modifié.

En Europe, les versions de luxe ou équipées de moteurs puissants ne sont plus vendues sous la dénomination Audi 90 mais conservent la dénomination Audi 80. En revanche, l'appellation 90 est conservée en Amérique du Nord (dénommée Audi 4000 précédemment).

Motorisation de l'Audi 80 B4[modifier | modifier le code]

Le 5 cylindres revient dans la gamme 80 dans son unique version 2.3l 133ch, le haut de la gamme étant dorénavant occupé par le nouveau moteur V6 en 2.6l et 2.8l respectivement de 150 et 175 ch. En 1992, une version cabriolet fait son entrée sur le marché français mais il est en fait dérivé de la génération précédente (B3). Vendant principalement des motorisations diesel à partir de 1992, Audi l'a dotée d'un nouveau 1.9 TDI 90 ch.

La 80 Compétition[modifier | modifier le code]

La version routière (140ch) est une des versions les plus rares de la génération B4 (1411 exemplaires pour le marché Français sur 2500 modèles produits) la version la plus rare étant bien sur la "S2" en version berline (environ 300 ex). Elle reprend le châssis & le "kit carrosserie" de la version "S2", et est équipée d'un becquet en aluminium sur la malle arrière et dispose en série d'une suspension sport (-40 mm) avec une transmission intégrale "Quattro" , de jantes alliage 16" spécifiques ainsi que de l'ABS. L'équipement intérieur est lui aussi spécifique puisqu'il est agrémenté de sièges baquet en tissus siglés "Quattro" provenant de la "S2" de cadrans de contrôle supplémentaires (pression et température d'huile, voltmètre) provenant eux aussi de la "S2" et possède une plaque aluminium "Audi sport competition" sur la planche de bord côté passager. En option il était possible d'avoir le toit ouvrant, les vitres électriques arrières, la climatisation, les sièges chauffants….. Elle était disponible uniquement en 3 coloris de carrosserie le "rouge laser", le "argent métallisé" et enfin le "noir volcan nacré", tous ces coloris sont issus de la gamme "audi sport".

Audi S2 et RS2[modifier | modifier le code]

Les Audi S2 et RS2 sont des versions ultra-sportives de l'Audi 80 B3 Coupé et des berlines et break des Audi 80 B4. Construits entre 1991 et 1996, les berlines breaks et coupés portèrent l'appellation S2 alors qu'une version break (Avant) préparée par Porsche prit l'appellation RS2. (Il est à noter qu'une version de la RS2 fut produite en berline tricorps à seulement 2 exemplaires qui sont exposés dans le musée AUDI). Ces versions furent motorisées par un bloc 5 cylindres en ligne, doté d'un turbo refroidi par un échangeur air/air, ce qui lui permet de développer 220 ou 230 ch et jusqu'à 315 ch selon le modèle et l'année de production. Pour faire passer cette puissance, la transmission s'effectue par une boîte de vitesses manuelle, à 5 ou 6 rapports, reliée à une transmission intégrale.

Appellation commerciale Types mines Type moteur 3)/puiss.(kw/ch) Type transmission/ nbr de rapports Puiss.adm en France
80 2.0 B4 ABT 2 ABT 1984/66(90) Méca 012/5 8
80 2.0 E B4 ABK 2 ABK 1984/85(115) Méca 012/5 10
80 2.0 16 V B4 ACE 2 ACE 1984/103(140) Méca 012/5 10
80 2.0 E Auto B4 ABK 4A ABK 1984/85(115) Méca 097/4 11
Modèle S2
Période de production 09/1990–09/1992 10/1992–12/1995
3B ABY
Cylindrée 2 226
Alésage × Course 81,0 × 86,4 mm
Architecture-moteur Essence, 5 cylindres en ligne, refroidi par eau
Turbo-compressé
Ventile 20
Puissance max. à tr/min 162 kW (220 ch)/5900 169 kW (230 ch)/5900
Transmission 5 vitesses, manuelle 6 vitesses, manuelle
Max. Drehmoment bei min-1 309 Nm/1950 350 Nm/1950
0 à 100 km/h (Avant) 6,1 s 5,9 s (6,2s)
Vitesse max. (km/h) (Avant) 248 (246)
Consommation moyenne aux 100 km
(normes CE)
10,1
Super sans plomb 95
Turbo-compression 0,82 bars de surpression 1,15 bars de surpression
Observations Seulement sur le Coupé S2 Overboost (380 Nm)

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :