Volkswagen Golf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Volkswagen Golf
Marque Drapeau : Allemagne Volkswagen
Années de production 1974 - Présent
Production 30 000 000 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Wolfsbourg
Moteur et transmission
Énergie Essence-Diesel
Moteur(s) VR6-R32-TSI-TDI-SDI
Position du moteur Avant
Transmission Traction et 4×4
Boîte de vitesses Manuel, automatique , écomatique, robotisé DSG
Chronologie des modèles
Précédent Volkswagen Coccinelle
VW Golf LX 1983.
volkswagen golf IV Break

La Golf est un modèle d'automobile lancé par Volkswagen en 1974 afin d'offrir un véhicule compacte à hayon à sa gamme. Elle est également le troisième modèle à traction de la marque après la K70 en 1970 et la Passat en 1973. Dessinée par Giorgetto Giugiaro, elle sort en 1974 et remporta immédiatement un succès qui ne faiblit pas de nos jours.


Volkswagen lança durant l'année 1976 un concept de petite voiture sportive à hayon et traction avec un moteur à injection[1] (contrairement aux moteurs à carburateur de l'époque). Le bloc 1,6 l de 110 ch dans une caisse de 810 kg[1], bien suspendue avec une décoration spéciale (en comparaison de ses modèles contemporains) permettait de réaliser des performances de haut niveau pour l'époque. La Golf GTI était née. La Golf I subira un restylage en 1978 en passant des pare-chocs en tôles à d'autres modèles plus gros et en plastique, puis en 1980 avec de nouveaux feux arrière et un nouvel intérieur avant de prendre sa retraite en 1983.


La même année, la Golf II, plus bourgeoise (et plus lourde), apparaît. Le moteur de la GTI devient un 1 781 cm3 de 112 ch boîte 5 vitesses, déjà utilisé sur les dernières versions de Golf série 1. Jusqu'en 1991, la gamme sportive reposera sur ce 1,8 ainsi que d'une version à 16 soupapes de 150 ch jusqu'à l'apparition du modèle à compresseur en 1990, la G60 développant 160 ch. En 1987, Volkswagen sort la "Limited" à seulement 70 exemplaires. Elle fut équipé d'un moteur 1,8l 16 soupapes avec un compresseur G60 sortant une puissance de 210 ch et une transmission à 4 roues motrices "Syncro", le tout avec beaucoup d'options.


La Golf III apparaît en 1991 suivie de la GTI en 1992 équipé du moteur 2,0 l de 115ch tandis qu'une version V6 de 2,8 l (puis 2,9 l) fait son apparition et chapeaute le haut de gamme, la fameuse VR6. Cette dernière a été produite en version syncro sur les 2,9l , c'est-à-dire une version quatre roues motrices. Fin 1993 apparaît la version ABF 16 soupapes du moteur 2,0 l qui développe 150 ch. La Golf III sera produite jusqu'en 1997 pour l'Europe et 1998 pour l'Amérique.


En 1997 sort la Golf IV qui offre de nombreux moteurs essence et diesel, on peut noter la présence d'un V5 et d'un V6 (VR6) 2,8l 24 soupapes de 204 ch. La version GTI sera équipée du moteur Turbo 20 soupapes de 150 ch. En 2002 arrive la R32 munie d'un kit esthétique très sportif et propulsé par un VR6 de 3,2l de 242 ch accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports, le tout avec une transmission intégrale "4Motion", puis en 2004 elle sera disponible avec la boîte robotisée DSG. Les chaînes de montage s’arrêteront en 2004.


La Golf V est lancée en 2003, la GTI de 2005 est dotée d'un moteur TFSI 2.0 de 200 ch (turbocompressé) qui marque le retour d'une sportivité perdue depuis les premiers modèles. Le moteur V6 3,2 l passe, lui, à 250 cans la R32. En 2006, un modèle de la Golf intègre un moteur de 1,4 l qui innove en utilisant à la fois un compresseur et un turbo pour développer 170 ch avec un couple disponible dès les bas régimes, c'est la Golf GT TSI, qui préfigure les moteurs essence de l'avenir : faible cylindrée, faible consommation mais efficacité sur toute la plage d'utilisation du moteur grâce au compresseur qui augmente le couple à bas régime, relayé à mi-régime par le turbocompresseur, efficace plus haut dans les tours.


Il existe des Golf disposant de la transmission « intégrale » (par visco-coupleur central), un système appelé « 4motion ». Ce sont les versions les plus sportives : les séries R. La Golf 4 puis 5 finition R32 munie d'un moteur V6 essence transversal de 3,2L de 241 chevaux pour la Golf 4 et 250 chevaux pour la Golf 5. Poids de 1 600 kg. 17cv fiscaux. 3 / 5 portes. Disponible en boîte mécanique 6 rapports ou en automatique DSG 6. Elles étaient disponibles en bleu, noir, rouge et gris. Phares au xénon de série. Alarme de série. Jantes 18 pouces. Double sortie d'échappement (centrale sur la 5, une sortie de chaque côté sur la 4). Calandre avant chromée, sigles R32 avant et arrière. Considérées plus comme des berlines GT que comme des hypersportives, elles sont les versions ultimes de la Golf et coûtaient environ 37 000 € pour une Golf 5 en 2006. Puis, en 2010, Volkswagen abandonne le V6 pour moteur 4 cylindres TFSI 2.0 litres de 265 chevaux pour équiper la Golf R. Toutes intègrent systématiquement le système "4motion" (4 roues motrices). Le comportement sur route mouillée s'améliore alors sensiblement. La sixième génération a reçu 5 étoiles aux crash-tests. La cinquième génération reste produite et commercialisée en version break.

La version Golf V est commercialisée jusqu'au début année 2010.

À l'occasion du rassemblement de Wörthersee en 2007, Volkswagen a présenté un concept équipé d'un moteur W12 bi-turbo de 6,0 litres de cylindrée développant 650 chevaux et 750 Nm. Cette Golf GTI W16 n'a jamais été mise en vente[2].

En juin 2009, est commercialisée la Golf VI GTI. Elle dispose d'un nouveau moteur TSI tout aluminium avec distribution par chaîne de 210 ch.

Le 4 septembre 2012, Volkswagen dévoile la nouvelle Golf VII depuis Berlin, modèle qui est produit dans l'usine historique de Wolfsbourg. La Golf a été produite à 30 millions d'exemplaires. Mais ce chiffre est obtenu en ajoutant tous les modèles depuis sa création. Or, depuis la citadine du milieu des années 1970, le modèle actuel n'a plus grand-chose à voir, tant au niveau du design que de la catégorie puisqu'il s'agit à présent d'une compacte.

Galerie de comparaison[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b VW Golf GTI 1600 bv4: Fiche Technique Golf gti.fr
  2. Golf R400 ? Volkswagen avait fait plus fort sur www.autocult.fr - http://www.autocult.fr/2014/golf-r-400-volkswagen-avait-fait-plus-fort/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :