Arado Ar 76

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Arado Ar 76A Su-27 silhouette.svg
Arado Ar 76 Model pic.JPG Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Allemagne Walter Blume, Arado Flugzeugwerke GmbH
Rôle Avion d'entraînement avancé
Premier vol 1934
Mise en service 1936
Date de retrait 1942
Nombre construits 193[1]
Équipage
2
Motorisation
Moteur Argus As 10C1 (en)
Nombre 1
Type V8 inversé
Puissance unitaire 240 ch
Dimensions
Envergure 9, 50 m
Longueur 7, 20 m
Hauteur 2, 50 m
Surface alaire 13, 34 m2
Masses
À vide 750 kg
Carburant 84 kg
Avec armement 1 070 kg
Performances
Vitesse maximale 267 km/h (Mach 0, 21)
Vitesse de décrochage 100 km/h
Plafond 6 400 m
Vitesse ascensionnelle 432 m/min
Rayon d'action 495 km
Armement
Interne 1 ou 2 MG 17 (250 coups par arme)
Externe 3 bombes de 10 kg

L'Arado Ar 76 est un avion militaire d'entraînement avancé à la chasse allemand de l'entre-deux guerres.

Origine[modifier | modifier le code]

En Allemagne comme en France il y eut durant les années 1930 des partisans du chasseur ‘jockey’, monoplace léger capable d’assurer des missions de défense territoriale et, accessoirement, d’appareil d'entraînement avancé à la chasse. Un des premiers programmes officiellement lancé par le C-Amt portait donc sur un Haimatschutzjäger. Parce que le concept avait déjà été évalué durant la décennie précédente, mais aussi et surtout parce que le Luftfahrtkommissariat s’intéressait principalement à l’aspect entraînement et que les besoins étaient importants, 4 constructeurs présentèrent des prototypes : Arado (Ar 76), Focke-Wulf (Fw 56), Heinkel (He 74 (en)) et Henschel (Hs 121 (en) et Hs 125 (en))

Trois prototypes[modifier | modifier le code]

Le prototype Ar 76a [D-ISEN] prit l’air à l’automne 1934. On retrouvait sur ce monoplan parasol de construction mixte dessiné par Walter Blume le train fixe cantilever caréné de l'Ar 68 dont les lignes générales du fuselage étaient conservées, le C-Amt imposant comme moteur le même Argus As 10C de 240 ch. Ce premier prototype s’écrasant après quelques heures de vol, il fut remplacé par les Ar 76 V2 [D-IRAS] et V3 [D-ISEN] en 1934. Ces appareils se distinguaient par un stabilisateur sans dièdre et reculé par rapport à la dérive, qui rendait la mise en vrille pratiquement impossible. Ce qui devait conduire finalement la Luftwaffe à lui préférer le Fw 56 Stösser de Focke-Wulf.

Petite série[modifier | modifier le code]

Cet avion était pourtant sain et une petite série de 190 Ar 76A-1 fut mise en service en 1936 dans les écoles de chasse allemandes où, une fois au point, cet avion servit honorablement, soit comme avion d'entraînement avec une mitrailleuse et 3 bombes de 10 kg sous le fuselage), soit d’entraînement à la chasse avec 2 MG-17 de capot (250 coups chacune).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Federal Archive/Military Archive Freiburg, production programs RL 3
  • (en) William Green, Aircraft of the Third Reich, vol. 1 : Arado to Focke-Wulf, Londres,‎ 2010, 1e éd. (ISBN 978 1 900732 06 2 et 1900732068), p. 35
  • (en) William Green, Warplanes of the Third Reich, New York, Doubleday,‎ juin 1970, 1e éd., 9.1 x 6.6 x 1.1 inches, 672 p. (ISBN 0-385-05782-2 et 978-0385057820)
  • (en) Michael J. H. Taylor, Jane's Encyclopedia of Aviation, London, Studio Editions,‎ 1989 (ISBN 9780517103166, présentation en ligne), p. 71
  • World Aircraft Information Files. Brightstar Aerospace Publishing, London. File 889 Sheet 69.

Liens externes[modifier | modifier le code]