Junkers Ju 287

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flag of German Reich (1935–1945).svg Junkers Ju 287
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Junkers
Rôle Bombardier (prototype)
Premier vol 8 août 1944
Nombre construits 2
Équipage
2
Motorisation
Moteur 4x Junkers Jumo 004 B-1
Nombre 4 (prototype 1) ou 6 (prototype 2)
Puissance unitaire 8.825 N
Dimensions
Envergure 20 11 m
Longueur 18 3 m
Hauteur 4 7 m
Surface alaire 61 m2
Masses
À vide 12 500 kg
Maximale 20 000 kg
Performances
Vitesse maximale 780 km/h
Plafond 9 400 m
Vitesse ascensionnelle 580 m/min
Rayon d'action 1 570 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses de 13 mm MG 131 dans une tourelle de queue télé opérée.
Externe 4 tonnes de bombes

Le Junkers Ju 287 était un avion expérimental construit par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale pour un bombardier multiréacteur qui éviterait l'interception par les chasseurs.

Il était propulsé par quatre réacteurs Junkers Jumo 004 avec une configuration d'aile en flèche inversée révolutionnaire.

Le prototype des essais en vol et un second prototype furent capturés par l'Armée rouge à la fin de la guerre pour être exploité et donner lieu à un avion soviétique.

Conception[modifier | modifier le code]

La configuration d'aile en flèche inversée fut proposée par le Dr Hans Wocke, concepteur du projet, dans le but de disposer d'une bonne manœuvrabilité à basse vitesse, précieuse en raison de la poussée encore insuffisante des réacteurs de l'époque et de la forte vulnérabilité des avions au décollage et à l'atterrissage.

Les réacteurs étaient installés sous les ailes assez écartés pour contrebalancer l'effet des ailes en flèche inversée. Une paire de réacteurs supplémentaires était installés dans des nacelles contre le fuselage. Des moteurs fusée d'appoint largables logés sous les réacteurs des ailes ont aussi été utilisés.

Le prototype fut conçu avec le fuselage d'un Heinkel He 177, la queue d'un Junkers Ju 388, le train d'atterrissage d'un Junkers Ju 352, et la roulette de nez prise sur un B-24 Liberator écrasé. Deux réacteurs Jumo 004 se trouvaient sous les ailes et les deux autres étaient montés en nacelle des deux côtés du fuselage.

Développement[modifier | modifier le code]

Lors du premier vol le 8 août 1944, l'avion montra une bonne maniabilité, mais aussi des difficultés liées à la configuration des ailes en flèche inversée.

Il s'avéra notamment nécessaire d'augmenter la poussée des réacteurs, et de les localiser totalement sous les ailes. Le deuxième prototype reçut 6 réacteurs regroupés en 2 nacelles de 3 sous les ailes. Ces réacteurs devaient être des Heinkel HeS 011, mais finalement, ce furent des BMW 003 qui furent installés.

Le développement d'un troisième prototype fut entamé, avec le retour à deux réacteurs contre le fuselage, et quatre autres en deux nacelles de deux sous les ailes.

L'Armée rouge s'empara de Hans Wocke et son équipe, ainsi que des deux prototypes pour en développer l'adaptation OKB-1 EF 140.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :