Heinkel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heinkel Flugzeugwerke était une entreprise de fabrication d'avions allemande fondée par Ernst Heinkel. Elle a construit de nombreux bombardiers pour la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale et a apporté un certain nombre de contributions au vol à haute vitesse.

L'entreprise s'installa à Warnemünde en 1922 alors que les restrictions imposées par le traité de Versailles sur l'aviation allemande se relâchaient. Le premier grand succès de la compagnie fut le Heinkel He 70, un avion de transport de courrier rapide conçu pour la Deutsche Luft Hansa en 1932. L'avion battit un grand nombre de records de vitesse pour sa classe et fut suivi du Heinkel He 111. Les deux concepteurs importants de Heinkel à cette époque étaient les jumeaux Günter (en), Siegfried et Walter, ainsi que Heinrich Hertel (en).

La compagnie Heinkel est plus particulièrement associée aux avions utilisés par la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale. Cela commença avec l'adaptation du Heinkel He 70 et en particulier du Heinkel 111 afin qu'ils puissent être utilisés comme bombardiers (ce dernier fut même utilisé à titre expérimental comme lanceur de V1). Dans ce rôle, le He 111 devint une valeur sûre de la Luftwaffe. Heinkel fournit également à la Luftwaffe son plus gros bombardier lourd, le Heinkel He 177, même s'il ne fut jamais déployé en nombre important. Heinkel obtint moins de succès en vendant des chasseurs : avant la guerre, le Heinkel He 112 fut écarté en faveur du célèbre Messerschmitt Bf 109 et les efforts de Heinkel pour surpasser cet avion avec le Heinkel He 100 furent réduits à néant à cause d'interférences politiques internes au Reichsluftfahrtministerium (ministère de l'Aviation du Reich). La compagnie fournit aussi à la Luftwaffe un excellent chasseur nocturne, le Heinkel He 219.

Heinkel fut aussi l'un des pionniers dans le travail sur les avions à réaction (voir Hans von Ohain) et sur les fusées. En 1939, le Heinkel He 176 (en) et le Heinkel He 178 devinrent les premiers avions à voler respectivement à l'aide de fusées à carburant liquide et de turboréacteurs et Heinkel fut le premier à développer un chasseur à réaction jusqu'à fabriquer un prototype, le Heinkel He 280. Cet avion tardif n'atteint jamais la production cependant, car le Reichsluftfahrtministerium voulait qu'Heinkel se concentre sur la production de bombardiers et favorisait plutôt son concurrent Messerschmitt pour qu'il développe le Me 262. Très tardivement pendant la guerre, un chasseur à réaction Heinkel décolla, le Heinkel He 162, mais il était à peine entré en service lorsque l'Allemagne capitula.

Après la guerre, Heinkel n'avait plus le droit de construire des avions et la compagnie se mit à fabriquer des bicyclettes, des vélomoteurs et des Mobylettes. La compagnie reprit la fabrication d'avions vers le milieu des années 1950 en construisant sous licence le F-104 Starfighter pour la Luftwaffe de l'Allemagne de l'Ouest.

En 1965, la compagnie fut absorbée par Vereinigte Flugtechnische Werke (VFW) qui fut elle-même ensuite absorbée par Messerschmitt-Bölkow-Blohm en 1980.

Avions construits par Heinkel[modifier | modifier le code]

Désignations des aéronefs[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1933 les aéronefs Heinkel disposaient de leur propose système de désignation. Les monoplans étaient désignés HE pour Heinkel Eindecker[1] tandis que les biplans étaient eux des HD pour Heinkel Doppeldecker[1]. Ensuite le RLM leur attribua à tous la désignation de He .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Gaillard, Les avions et hydravions Heinkel, Guides Larivière,‎ 2003 (ISBN 2-91-420-58-72)