Actuaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Actuaire
Secteur d'activité Assurance, Réassurance, Finance
Niveau de formation DUAS, ISUP, ISFA, ENSAE,INSEA,EURIA, CNAM, ESSEC (en partenariat avec l'ISUP), CEA, Collège des Ingénieurs[1]
Professions voisines Risk manager, trader, quant analyst
Code ROME (France) c1105

Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale. À ce titre, il analyse l'impact financier du risque et estime les flux futurs qui y sont associés. L'actuaire utilise des techniques mathématiques et statistiques pour décrire et modéliser de façon prédictive certains évènements futurs tels que par exemple la durée de la vie humaine, la fréquence des sinistres et l'ampleur des pertes pécuniaires associées.

Habituellement le travail d'un actuaire (l'actuariat) conduit à l'identification et à la quantification des montants que représentent à une date donnée une somme d'argent ou que peuvent mettre en jeu une responsabilité financière future. Des modèles stochastiques peuvent être utilisés pour déterminer une distribution et les paramètres de la distribution (par exemple, la valeur moyenne probable).

Récemment la portée du domaine actuariel s'est étendue pour inclure les conseils d'investissement, et même la gestion d'actifs.

Les actuaires sont typiquement employés dans les compagnies d'assurances, de retraites, les banques, les cabinets d'actuaires-conseils, les cabinets d'audit ou les ministères gouvernementaux. Certains d'entre eux appartiennent à un ou à plusieurs corps professionnels, incluant :

  • Association Actuarielle Internationale
  • Association Marocaine des Actuaires Maroc
  • Association Suisse des Actuaires en Suisse
  • Casualty Actuarial Society, Society of Actuaries et American Academy of Actuaries aux États-Unis
  • Den Danske Aktuarforening au Danemark
  • Deutsche Aktuarvereinigung e. V. en Allemagne
  • Faculty of Actuaries and Institute of Actuaries au Royaume-Uni
  • Institut brésilien des actuaires au Brésil
  • Institut canadien des actuaires au Canada
  • Institut des Actuaires en Belgique
  • Institut des Actuaires en France
  • Svenska Aktuarieföreningen en Suède

Histoire[modifier | modifier le code]

L'exercice de la profession effectue ses premiers balbutiements lors des progrès importants dans l'espérance de vie et son estimation à partir du milieu du XVIIIe siècle, grâce aux Table de mortalité, publiées par Antoine Deparcieux (1746, Théodore Tronchin (1748), Pehr Wilhelm Wargentin (1749), Thomas Simpson (1752), Johann Peter Süssmilch (1761), ou encore Daniel Bernoulli (1763), selon qui vacciner contre la variole augmente de 3 ans l'espérance de vie globale.

Conditions générales d'exercice de la profession[modifier | modifier le code]

La profession s'exerce principalement au siège d'une compagnie d'assurances et banques. La plupart des activités de calcul impliquent l'utilisation d'outils informatiques. Le travail s'organise de manière autonome et en étroite collaboration avec les services techniques d'actuariat.

Traditionnellement embauchés par des sociétés d'assurances, les actuaires sont en train d'investir les secteurs de la banque et de la finance où leurs compétences sont recherchées pour prescrire, par exemple, l'achat ou la vente de titres.

En France l’Institut des actuaires organise et représente, la profession. Au service de ses membres comme de l’intérêt général, l’étendue de sa mission évolue avec les textes prudentiels. Il est le garant de l’exercice d’un actuariat de qualité, respectueux des normes et de la déontologie au service des équilibres de long terme. Membre de l’Association actuarielle internationale et du Groupe consultatif actuariel européen, il s’emploie à améliorer la reconnaissance et la réputation de la profession d’actuaire en France et dans le monde. Chargé d’organiser et de représenter la profession actuarielle en France, l’Institut des actuaires est le garant du respect des normes et de la déontologie professionnelle de ses membres. L’exigence et la responsabilité de l’Institut s’accroissent avec la multiplication des risques et l’évolution des textes prudentiels, qui placent l’actuaire au cœur des enjeux économiques de nos sociétés.

Formation[modifier | modifier le code]

Cette fonction est accessible à l'issue d'une formation de l'enseignement supérieur ou universitaire avec la nécessité, selon les pays, soit d'obtenir un diplôme en sciences actuarielles, soit de réussir un certain nombre d'examens organisés par les associations professionnelles. Un diplôme en science actuarielle implique en premier lieu une formation rigoureuse en mathématiques supérieures, mais aussi avoir des compétences en économie et en finance. Il est cependant possible d'exercer le métier d'actuaire avec une autre formation scientifique (en mathématiques ou statistiques) sans pour autant obtenir le titre d'actuaire.

France[modifier | modifier le code]

Actuellement on compte une dizaine de formations proposant le prestigieux titre d'actuaire français. Le recrutement dans ces formations se fait principalement après deux années de classe préparatoire aux grandes écoles scientifiques et est parmi les plus sélectifs en France, ce qui fait de l'actuariat l'un des plus prestigieux champs d'applications des mathématiques. La plus ancienne école habilitée à décerner le titre (1930) est l'ISFA, dépendant de l'université Lyon-I. L'ISUP, Institut de Statistiques de l'Université de Paris, grande école de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, existe depuis 1922 et forme des actuaires depuis 1962. Les élèves de l'ESSEC souhaitant obtenir le titre d'actuaire sont sélectionnés sur leurs capacités en mathématiques réalisent une partie de leur scolarité à l'ISUP. Enfin l'ENSAE délivre le titre d'actuaire aux étudiants ayant choisi la filière actuariat en 3e année (Master 2).

Il existe aussi des formations universitaires d'actuaires plus récentes à Strasbourg (DUAS créé en 1984) et à Brest (EURIA créée en 1992). En France, l'Institut des Actuaires décerne le titre d'actuaire, après validation d'un certain nombre de matières déterminées par des accords avec les différentes écoles (comme le DUAS de l'université de Strasbourg et l'EURIA de Brest) ou universités (Université Paris-Dauphine, le Conservatoire national des arts et métiers) dispensant la formation. Un mémoire d'actuariat à présenter aux actuaires de l'institut doit aussi être validé avant de pouvoir obtenir le titre.

Maroc[modifier | modifier le code]

L'Institut National De Statistique et d'Économie Appliquée (INSEA) de Rabat est la seule école habilitée à délivrer un diplôme d'ingénieur d'État en Actuariat et Finance au Maroc. Cette formation recrute principalement des élèves issus des classes préparatoires (mathématiques spéciales) via le Concours National Commun, regroupant les plus prestigieuses écoles d'ingénieurs du Maroc. Ce diplôme est reconnu par l'Association Actuarielle Internationale, l'Institut des Actuaires de France et l'Association Marocaine des Actuaires. Cette dernière veille à ce que l'INSEA profite des dernières avancées en matière d'actuariat et de finance et n'hésite pas à déployer les connaissances d'experts européens au service des élèves actuaires. L'actuaire marocain est, à sa sortie de l'INSEA, doté de connaissances très poussées tant sur le plan théorique que pratique et occupe des postes à grandes responsabilités au sein des grandes banques et assurances. Les actuaires marocains sont aussi très demandés à l'étranger (France, Belgique, Grande-Bretagne...).

Canada[modifier | modifier le code]

L’Institut canadien des actuaires est l’organisation nationale de la profession actuarielle au Canada, constituée en société commerciale le 18 mars 1965. L’acronyme FICA signifie « Fellow de l’Institut canadien des actuaires ». Organisation nationale de la profession actuarielle au Canada, l’ICA a pour mandat de servir le public en fournissant, grâce à la profession, des services actuariels et des conseils de haute qualité: en représentant la profession actuarielle au Canada lors de la formulation de politiques publiques; en encourageant l’avancée des sciences actuarielles et en parrainant des programmes pour former et certifier les membres actuels et futurs de l’ICA; en s’assurant que les services actuariels fournis par ses membres répondent aux normes professionnelles reconnues; et en aidant les actuaires canadiens à s’acquitter de leurs responsabilités professionnelles. La profession d'actuaire est à la fois très protégée, reconnue et bien rémunérée au Canada. Pour devenir actuaire de plein exercice (FICA), il faut réussir 9 examens réputés extrêmement exigeants.

Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique francophone, seules deux universités sont habilitées à délivrer le titre d'actuaire suite à un master en sciences actuarielles : l'Université Catholique de Louvain et l'Université Libre de Bruxelles. En Belgique néerlandophone, la Katholieke Universiteit Leuven et la Vrije Universiteit Brussel sont également habilitées à délivrer ce titre. L'actuaire désigné, seul habilité par la CBFA pour la certification des comptes et des modèles des assureurs, n'est plus aujourd'hui strictement réservé aux actuaires mais peut être « une personne désignée par l'entreprise et disposant des compétences actuarielles requises (fonction actuarielle) ».

Évolutions et rémunérations[modifier | modifier le code]

Les évolutions possibles d'un actuaire sont multiples. Les réorientations sont fréquentes dans les secteurs de l'actuariat, de l'analyse et la finance quantitative dans les banques d'investissement et des cabinets d'audit et de conseil.

En France le salaire d'un actuaire débutant tourne autour de 40 000 euros par an mais les salaires grimpent rapidement si les fonctions évoluent. Selon les dernières enquêtes salariales menées par l'Institut des Actuaires le salaire moyen fixe d'un actuaire ayant quinze ans d'expérience serait de 100 000 euros par an.

Aux États-Unis, par contre les salaires sont plus élevés qu'en France. À l'embauche, et dépendant du nombre d'examens préliminaires organisés réussis, le salaire est aux environs de 60 000 dollars et en quelques années en atteignant le statut complet d'actuaire (avec d'autres examens professionnels), les salaires sont de plus de 100 000 dollars par an surtout dans les plus grandes villes comme New York. Le métier d'actuaire est classé deuxième dans le classement des carrières les plus enviables aux États-Unis ; c'est l'un des métiers les plus enviés aux États-Unis selon un sondage sur l'emploi qui prend en compte le stress, le salaire et d'autres critères même s'il y a un nombre d'examens difficiles avant et même après avoir commencé à travailler, mais toujours l'employeur aide le salarié actuaire pour passer ces examens, car dans la profession actuarielle, les évolutions de poste sont basées sur ces examens difficiles, mais encore une fois le métier (notamment du cote salarial) est très enviable lorsqu'on atteint le statut complet d'actuaire.

Les actuaires célèbres[modifier | modifier le code]

Un certain nombre d'actuaires sont reconnus par leurs pairs pour leurs compétences. On peut citer à titre d'exemple :

Gilles Bénéplanc (Gras Savoye), Jean-Marc Boyer (FFSA), Gilles Dupin (groupe Monceau), Pierre Laversanne (Laversanne SA), Éric le Gentil (Generali), Thierry Masquelier (CCR), Jean-Marie Nessi (Aon France), Olivier Sorba (risk manager de Lagardère Groupe), Frederic Planchet (ISFA)

Universités offrant un programme d'études en actuariat[modifier | modifier le code]

L'actuaire dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le héros du roman de Pierre Daninos Un certain monsieur Blot exerce la profession d'actuaire et commente les avantages et inconvénients de cette profession, imputables les uns comme les autres, selon lui, à la transparence.

En 2009, le Wall Street Journal qualifie cette profession de meilleur métier du monde[2], devant ingénieur en développement logiciel, analyste informatique, biologiste, historien, mathématicien, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.institutdesactuaires.com/gene/main.php?base=296
  2. http://actuary-info.blogspot.fr/2010/01/actuary-best-job-in-world.html

Liens externes[modifier | modifier le code]