Franchise (assurance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franchise.

Une franchise prévue dans un contrat d'assurance est la somme restant à la charge de l'assuré (donc non indemnisée par l'assureur) dans le cas où survient un sinistre.

Fonction[modifier | modifier le code]

Les franchises ont différents rôles. Suivant les cas, elles permettent à l'assureur de supprimer les petits sinistres qui coûtent plus cher en frais de gestion qu'en indemnisation, de diminuer l'aléa moral, l'assuré continuant à subir une perte en cas de sinistres, de diminuer son risque de ruine, en se protégeant contre un sinistre exceptionnel. Lors de la souscription d'un contrat, elle permet d'obliger l'assuré à dévoiler des informations sur son risque. Le choix d'un assuré entre un contrat sans franchise ou avec franchise dépend en effet de son estimation de sa probabilité de subir un sinistre. Ce rôle est critiqué car le choix de la franchise par l'assuré dépend aussi de sa situation financière et de son aversion aux risques. Pour l'assuré, les franchises permettent une diminution de la prime, en contrepartie d'une diminution des garanties.

Différentes modalités[modifier | modifier le code]

  • La franchise absolue : dans le cas de la franchise individuelle déduite, plus fréquent, la franchise est déduite du montant indemnisable.
  • La franchise proportionnelle : l'assuré conserve à sa charge une part proportionnelle du sinistre. Cette franchise est peu utilisée dans les assurances pour les particuliers, mais plus dans les assurances de professionnels.
  • La franchise relative : dans le cas de la franchise individuelle atteinte, l'assureur indemnise totalement les sinistres qui dépassent le montant de la franchise. Cette formule favorise la fraude, puisque l'assuré aura tendance à majorer le coût des petits sinistres afin de se les voir totalement pris en charge.
  • La franchise de sinistre : il peut se faire, dans le cas de la franchise annuelle, que l'assuré n'est indemnisé que lorsque le montant total de ses sinistres sur une année atteint un certain montant. Les franchises annuelles peuvent être atteintes ou déduites.
  • Franchise cumulée : une même police d'assurance peut comporter différentes sortes de franchise, par exemple en prévoyant une « indemnisation dès le premier euro des sinistres de plus de 250 €, à compter de 1 000 € de sinistres dans l'année, dans la limite de 80 % du montant du sinistre et de 3 millions d'euros par an ». Ce cas correspond dans l'ordre à une franchise individuelle atteinte de 250 €, une franchise annuelle atteinte de 1 000 €, une franchise proportionnelle de 20 % avec une limite de décaissement de 3 millions d'euros. La franchise appliquée est la combinaison des différentes franchises prévues au contrat.
  • Franchise kilométrique : détermine le nombre de kilomètre à partir desquels l'assurance peut être mise en jeu. Ce type de franchise peut être applicable dans les contrats d'assurance de véhicules, sur la garantie assistance en cas de panne.

Limites de décaissement[modifier | modifier le code]

L'assureur limite son indemnisation totale sur l'année à un montant maximal déterminé dans la police. Cette clause permet à l'assureur de se prémunir contre un sinistre d'un montant exceptionnel. Elle peut être imposée par le réassureur à la compagnie d'assurance pour limiter son risque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]