Institut de statistique de l'université Pierre-et-Marie-Curie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ISUP)
Aller à : navigation, rechercher
ISUP
Image illustrative de l'article Institut de statistique de l'université Pierre-et-Marie-Curie
Devise L'excellence statistique
Informations
Fondation 1922
Fondateur Émile Borel
Type Grande école
Régime linguistique Tout l'enseignement est en français
Localisation
Coordonnées 48° 49′ 42″ N 2° 21′ 23″ E / 48.8284, 2.3565 ()48° 49′ 42″ Nord 2° 21′ 23″ Est / 48.8284, 2.3565 ()  
Ville Paris
Pays France
Campus 23, avenue d'Italie - Paris 13
Direction
Directeur Michel Delecroix
Chiffres clés
Étudiants de 80 à 120
Niveau de Bac+3 à Bac+5
Divers
Particularités Formation délivrant le titre d'actuaire
Affiliation Institut des actuaires, Université Paris VI, Casualty Actuarial Society
Site web www.isup.upmc.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
ISUP

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
ISUP

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
ISUP

L’Institut de Statistique de l'Université de Paris (Paris Institute of Statistics) est une grande école de statistique basée à Paris, à proximité de la place d'Italie. Elle propose des spécialisations en actuariat (finance et assurance), biostatistique ainsi qu'en industrie et services. L'ISUP est considéré comme l'un des plus prestigieux centres d'enseignement de la statistique en France, en témoigne le nombre d’offres d’emploi qu’il reçoit régulièrement, la vigueur de son réseau d’anciens, et les salaires offerts à ses élèves au sortir de l’école, qui la placent dans le « top 15 » des grandes écoles, toutes catégories confondues, de ce point de vue[1].
Créée en 1922, l’ISUP peut s’enorgueillir d’une longue existence. Il a longtemps été le seul centre français de formation en statistique, et a ainsi souvent servi de référence aux autres centres existant actuellement en ce domaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

L'ISUP est la plus ancienne formation de statistique en France : elle a été fondée en 1922 (par le mathématicien Émile Borel) 20 ans avant l'École nationale de la statistique et de l'administration économique et 72 ans avant l'École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information. Elle fut une école d'application de l'École polytechnique.
À la fin de la Grande Guerre, Émile Borel, l’un des plus grands mathématiciens de son époque, est nommé sur la chaire de Calcul des probabilités et Physique mathématique de l’Université de Paris. Alors qu’à cette époque, il n’existe quasiment aucun enseignement de statistiques et que l’idée même d’appliquer les mathématiques à un quelconque champ concret suscite le mépris des « vrais » mathématiciens, Borel est persuadé qu’en Économie – dans l’Assurance, en particulier – une demande existe. De cette intuition vont naître, en 1928, l’Institut Henri Poincaré – qui regroupe alors l’ensemble des mathématiques parisienne – puis, en son sein, l’Institut de Statistiques de l’Université de Paris (ISUP). Durant les trente années qui suivront, sous l’impulsion d’hommes remarquables, l’ISUP sera à l’origine de l’introduction, en France, de l’enseignement des statistiques et de leurs applications industrielles, à la gestion ou à la Recherche Opérationnelle[2].

Personnalités historiques de l'ISUP[modifier | modifier le code]

Emile Borel
Emile Borel fondateur en 1922 de l'ISUP
  • Émile Borel, Académicien, fondateur et premier directeur de l'école
  • Georges Darmois, Académicien, ancien directeur de l'école
  • Daniel Dugué, mathématicien, ancien directeur de l'école, auteur pour l'Encyclopédie Universalis (Calcul des probabilités)
  • Jean-Paul Benzécri, Normalien, professeur à l'ISUP à l'origine de l'Analyse de données
  • Gérard Calot, Polytechnicien puis élève de l'ISUP, fut directeur de l'INED
  • Maurice Allais, Prix Nobel d'économie 1988, fut professeur d'économie à l'ISUP pendant 21 ans
  • Albert Jacquard, scientifique et essayiste français, Polytechnicien puis élève de l'ISUP
  • Nicholas Georgescu-Roegen, mathématicien et économiste roumain, ancien élève de l'ISUP
  • Paul Deheuvels, Académicien, actuellement professeur à l'ISUP
  • Éric Le Boucher, Directeur de la rédaction du magazine économique Enjeux-Les Échos
  • Gilbert Saporta, professeur au Conservatoire national des Arts et Métiers, ancien président de l'Association des Anciens Élèves de l'ISUP.
  • Daniel Schwartz, Polytechnicien, Professeur honoraire à l'Université Paris XI, fondateur du CESAM (Centre d'Enseignement de la Statistique appliquée à la Médecine et à la biologie médicale), Commander de la légion d'honneur, chercheur à l'INSERM et « père » de l'école française de Biostatistique, fut professeur à l'ISUP
  • Dominique Strauss-Kahn, ancien élève
  • Frédéric Poulon, macro-économiste de l'école du circuit, docteur agrégé de sciences économiques, diplômé de lettres classiques et de l'IEP de Paris, ancien élève de l'ISUP
  • Arnaud Cohen, Directeur général d'ALTIA, Associé de Forsides Actuary

L'ISUP aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'actuel directeur de l'école est Michel Delecroix. Parmi les enseignants, traditionnellement partagés avec l'Université Paris-VI ou pour certains avec l'ESSEC (école partenaire) ou Dauphine (autre formation en actuariat), plusieurs possèdent une réputation mondiale pour leurs recherches.
Sur son site Internet, l'administration annonce avoir reçu 1064 offres d'emploi pour l'année 2007, soit plus de 20 offres par étudiant en moyenne. La rémunération moyenne à l'embauche des étudiants de l'ISUP est de 40 000 euros, ce qui place l'ISUP parmi les grandes écoles françaises qui offrent les meilleures rémunérations[3]. Cela justifie que le journal le Figaro du 8 juin 2005 ait classé l'école comme « filière anti-chômage » ou que le magazine Challenges nº 125 (22-28 mai 2008) la cite dans son dossier « Les jobs en or  : 50 métiers pour gagner jusqu'à 1 million d'euros » (concernant la filière Actuariat).

L'ISUP est actuellement la seule grande école à disposer d'un système d'équivalence avec les sociétés nord-américaines d'actuariat, facilitant aux élèves les démarches pour exercer en tant qu'actuaires qualifiés aux Etats-Unis.

Nom des promotions[modifier | modifier le code]

Admission[modifier | modifier le code]

L'entrée à l'école est sélective. Elle s'effectue principalement en première année (dite CS1), mais les étudiants titulaires d'une maîtrise (M1) peuvent postuler à l'admission sur titres en deuxième année (dite CS2).

Concours d'entrée[modifier | modifier le code]

L'ISUP recrute principalement ses étudiant via le Concours des Ecoles d'Actuariat et de Statistique (CEAS). Ce concours commun avec les principales grandes écoles d'actuariat et de statistique (ISFA, Dauphine, EURIA, ULP Strasbourg) s'adresse aux étudiants de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) MP-MP* et PSI-PSI*.

L'admissibilité repose sur deux épreuves de mathématiques et l'admission comportent une épreuve de français, une épreuve d'anglais (qui se déroulent en même temps que celles d'admissibilité, pour tous les candidats) et une épreuve orale de mathématique de 30 minutes (qui se déroule après la proclamation des résultats d'admissibilité).

Admission sur titres[modifier | modifier le code]

Peuvent être admis en première année les étudiants titulaires d'une licence (L3 en mathématiques, MASS, maths-info, etc.) ou d'une maîtrise (M1). L'admission directe en deuxième année n'est possible que pour les étudiants ayant déjà obtenu une maîtrise M1.

Études[modifier | modifier le code]

Le Tronc commun[modifier | modifier le code]

Première année (CS1)[modifier | modifier le code]

La première année d'études à l'ISUP, souvent appelée CS1 (pour cycle supérieur, 1re année) n'est pas découpée suivant les trois filières de l'école : tous les étudiants y suivent les mêmes enseignements, qui doivent leur apporter les outils de base en Probabilités et en Statistique. Les domaines d'études sont les suivants :

Deuxième année (CS2)[modifier | modifier le code]

Dès la seconde année les étudiants choisissent une filière parmi les trois proposées par l'école. L'emploi du temps est alors partagé entre les enseignements généraux, suivis par tous les élèves, et ceux de spécialisation propres à chaque filière. Tous les CS2 (étudiants de deuxième année, par métonymie) reçoivent des cours dans les domaines suivants :

Filières de spécialisation[modifier | modifier le code]

L'ISUP offre trois filières, que les étudiants choisissent à l'issue de leur première année. Les cours de spécialisation sont alors répartis sur les deuxième et troisième années. Quelle que soit la filière choisie, les étudiants doivent effectuer un stage d'au moins 2 mois en deuxième année, et un second stage d'au moins 5 mois en troisième année. Cette dernière année d'étude peut être réalisée en formation par l'apprentissage.

Filière Actuariat[modifier | modifier le code]

Enseignements[modifier | modifier le code]

En plus du tronc commun, les étudiants de la spécialité Actuariat doivent suivre les cours suivants :

Métiers[modifier | modifier le code]

Le débouché naturel de cette filière est le métier d'actuaire dans les compagnies d'assurance ou de réassurance, l'audit ou le conseil ou encore les banques. La formation de l'ISUP est reconnue par l'Institut des actuaires, qui est leur organisme professionnel. Le salaire à la sortie d'école de l'ISUP est comparable à la tranche haute des écoles d'ingénieurs en raison d'une demande croissante d'actuaires sur le marché et de la technicité reconnue dont sont dotés ses élèves. Le journal l'étudiant place même l'ISUP parmi les 15 grandes écoles françaises qui offrent un salaire de sortie supérieur à 40 000 euros[4].

Filière Biostatistique[modifier | modifier le code]

Enseignements[modifier | modifier le code]

En plus du tronc commun, les étudiants de la spécialité Biostatistique doivent suivre les cours suivants :

Métiers[modifier | modifier le code]

Les biostatisticiens peuvent exercer dans la recherche clinique, cosmétique ou agronomique, qu'elle soit publique ou privée. Cette formation approfondie assez rare est très recherchée par les entreprises.

Filière Gestion des risques industriels et économiques (Grie)[modifier | modifier le code]

Enseignements[modifier | modifier le code]

En plus du tronc commun, les étudiants de la spécialité I&S doivent suivre les cours suivants :

Métiers[modifier | modifier le code]

Cette voie généraliste permet d'occuper un large spectre de postes ouverts aux statisticiens, de la technologie nucléaire à l'aéronautique, ou une réorientation vers les secteurs financier et biostatistique. L'ampleur de ses débouchés n'a rien à envier aux autres filières.

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Les étudiants de la formation initiale ayant réussi leur CS2 ont droit au Certificat supérieur d'études statistiques (sans mention de la filière). Historiquement, cela correspond au diplôme de sortie de l'ISUP car la formation était en deux ans. Ceux qui réussissent leur CS3 obtiennent le Diplôme de statisticien ISUP, avec mention de la filière suivie sous conditions supplémentaires. (Note : la mention « Actuariat » donne le droit de devenir adhérent de l'association Institut des actuaires.) Ces diplômes étant spécifiques à l'ISUP, la plupart des étudiants s'inscrivent à des formations complémentaires pour obtenir un M2 comme ceux de Paris-VI : le « Master de sciences et technologies, mention : management des connaissances et innovation, spécialité : gestion des risques » et le « Master de sciences et technologies, mention : mathématiques et applications, spécialité : statistiques » Le second nécessite de valider des cours supplémentaires.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d’un accord signé entre l'ISUP et l'ESSEC, les étudiants peuvent suivre certains enseignements de l'ESSEC. Les étudiants reçus au diplôme de statisticien peuvent déposer un dossier pour l’admission sur titre en deuxième année de l'ESSEC dans les conditions prévues pour les élèves des Grandes Écoles.

Recherche et publications[modifier | modifier le code]

Liens avec l'UPMC[modifier | modifier le code]

Beaucoup d'élèves de l'ISUP suivent en parallèle de leur 3e année le Master de Statistique de l'Université Paris-VI, qui permet de préparer ensuite un Doctorat dans cet établissement : le grade de docteur n'est pas délivré directement par l'ISUP.

LSTA[modifier | modifier le code]

La plupart des enseignants de l'ISUP prennent part à la recherche scientifique dans les domaines relevant de la statistique, le plus souvent au sein du Laboratoire de statistique théorique et appliquée (LSTA). Il s'agit d'un acteur important de la recherche en statistique, par le nombre et l'impact de ses publications. Il compte 8 Professeurs (dont un membre de l'Académie des sciences), 10 Maîtres de Conférences, 20 extérieurs et plus de 80 doctorants ou post-doctorants. Le LSTA abrite également, sur le site de Jussieu, la Bibliothèque de l'ISUP qui regroupe environ 6 000 ouvrages de statistique et 40 abonnements à des revues spécialisées.

Annales de l'ISUP[modifier | modifier le code]

Les Annales de l'ISUP sont une revue mathématique, consacrée à la recherche en statistique, fondée par le deuxième directeur de l'ISUP, Georges Darmois, membre de l'Académie des sciences. Le rédacteur en chef actuel en est le Professeur Denis Bosq, lui aussi ancien directeur de l'école.

Statistical Inference for Stochastics Processes[modifier | modifier le code]

S.I.S.P. est un journal international consacré à l'étude des séries temporelles, à la statistique des processus et des systèmes dynamiques. Le rédacteur en chef actuel en est le Professeur Denis Bosq.

Associations[modifier | modifier le code]

Logo BDE ISUP
BDE ISUP

BDE[modifier | modifier le code]

Le Bureau des élèves (BDE ISUP) est au cœur de la vie étudiante de l'école, en organisant entre autres le week-end d'intégration (WEI), des week-ends au ski et à l'étranger, des soirées étudiantes, la Désintégration (soirée de fin d'études) et le Gala de l'école. Les différents clubs de l'école s'articulent autour de lui.

AAE[modifier | modifier le code]

AAE ISUP

L'Association des anciens élèves (AAE ISUP) regroupe les diplômés de l'ISUP, assurant un lien entre les différentes générations. Elle est un vecteur important d'insertion professionnelle pour les étudiants et participe à l'organisation d'événements comme le Forum des métiers ou le Salon de l'isupien, qui favorisent les rencontres avec les entreprises.

BDA[modifier | modifier le code]

Le Bureau des arts (BDA) développe les activités culturelles auprès des étudiants. Il permet de bénéficier de tarifs privilégiés pour des spectacles et de réductions diverses (par exemple sur la carte Louvre jeunes, la carte MuséO du musée d'Orsay...)

Club Investissement[modifier | modifier le code]

Le Club Investissement a pour but de familiariser les étudiants avec le monde de la Bourse. Les étudiants s'informent sur les secteurs et les entreprises, et proposent l'achat ou la vente d'actions qui est alors soumis au vote. Les résultats du Club Investissement sont en général meilleurs que ceux de l'indice CAC 40. Le club investissement de l'ISUP participe régulièrement aux compétitions financières étudiantes (ex: coupe de France de finance, etc.)

ISUP Junior[modifier | modifier le code]

Cette association propose des services aux entreprises mettant en œuvre le savoir-faire de l'ISUP. Elle permet aux étudiants d'appliquer leurs connaissances théoriques (tout en étant rémunéré) en dehors des stages (les missions sont d'ailleurs parfois le prolongement d'un stage de deuxième année). Les entreprises clientes sont tant dans le domaine de la statistique en général que de l'assurance en particulier. Son fonctionnement est similaire à celui d'une « junior-entreprise ». Dans les faits, ISUP Junior c'est 12 étudiants de l'ISUP répartis sur les 3 promos. Un pôle suivi assure une relation continue entre les entreprises et les étudiants qui réalisent les missions. Un pôle communication met à disposition des entreprises les meilleurs étudiants dans votre domaine. Notre pôle prospection, quant à lui, est là pour cibler vos besoins. La junior entreprise propose ses services dans quatre domaines de compétence :

  • Analyse statistique
  • Développement informatique
  • Actuariat
  • Finance de marché.

BDS et Sk'Isup[modifier | modifier le code]

Le Bureau des Sports organise tout au long de l'année la vie sportive des étudiants de l'école. Il participe notamment à l'organisation du voyage au ski de l'école. Le BDS collabore aussi avec l'association Kactu'Z pour l'organisation des journées de l'Actuariat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]