Université du Québec à Chicoutimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université du Québec à Chicoutimi
Image illustrative de l'article Université du Québec à Chicoutimi
Informations
Fondation 1969
Type Université publique
Régime linguistique Français
Budget 51,6 millions $[1]
Localisation
Coordonnées 48° 25′ 12″ N 71° 03′ 09″ O / 48.42, -71.052548° 25′ 12″ Nord 71° 03′ 09″ Ouest / 48.42, -71.0525  
Ville Flag of Saguenay-Lac-Saint-Jean.svg Saguenay
Pays Drapeau du Canada Canada
État Drapeau : Québec Québec
Campus Urbain
Direction
Recteur Martin Gauthier
Chiffres clés
Étudiants 6 648 (en 2004)[2]
Divers
Affiliation Université du Québec
Site web www.uqac.ca/

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Université du Québec à Chicoutimi

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Université du Québec à Chicoutimi
Campus de l'UQAC en 2007

L'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est une université francophone située au cœur de Chicoutimi, un arrondissement de la ville de Saguenay, dans la province de Québec, au Canada. Elle est affiliée à l'Université du Québec (UQ).

Fondée en 1969, elle figure parmi les plus modernes au Québec. Outre son campus principal, l'université dispose de centres d'études à La Malbaie, Saint-Félicien, Alma et Sept-Îles. En 2004, 6 648 étudiants y étaient inscrits, ce qui en fait la troisième des neuf institutions membres de l'UQ, après l'UQAM et l'UQTR. Ses chercheurs en technologies de l'aluminium, en foresterie, en études sur le givrage, en géologie et en histoire des populations sont particulièrement bien reconnus.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1969, l'UQAC est fondée. Son recteur-fondateur est André Desgagné.
  • 1970, la Fondation de l'UQAC est créée.
  • 1998, inauguration du Pavillon des humanités.
  • 1999, inauguration du Pavillon des arts[3].
  • 2000, inauguration du Pavillon de recherche sur le givrage[4].
  • 2005, la Ville de Saguenay et l'UQAC inaugurent le terrain de football et de soccer[5].
  • 2006, l'UQAC inaugure son nouveau pavillon de la médecine et des sciences de la santé où l'Université de Sherbrooke y offre une délocalisation de son programme de médecine[6].
  • 2009, inauguration du nouvel aréna de L'UQAC.
  • 2009, construction d'un nouveau bloc de résidences.
  • 2010, inauguration du Parc technologique des sciences appliquées au coût de 22 millions de dollars.

Recherche et enseignement[modifier | modifier le code]

L'UQAC propose :

  • Au premier cycle: une soixantaine de programmes (type B.A., B.Sc., certificat, mineure) dans des domaines variés comme:
    • l'administration,
    • les arts,
    • la biologie,
    • l'éducation,
    • l'informatique,
    • l'ingénierie,
    • les langues,
    • les lettres,
    • les mathématiques,
    • la philosophie,
    • la psychologie,
    • les sciences de la santé,
    • les sciences physiques,
    • les sciences sociales,
  • Au deuxième cycle: une trentaine de programmes (type M.A., M.Sc., DESS).
  • Au troisième cycle 9 programmes de doctorats :
    • Doctorat en psychologie D.Ps.
    • Doctorat en biologie Ph.D.
    • Doctorat en éducation Ph.D.
    • Doctorat en lettres Ph.D.
    • Doctorat en sciences de l'environnement Ph.D.
    • Doctorat en sciences de la Terre et de l'atmosphère Ph.D.
    • Doctorat en développement régional Ph.D.
    • Doctorat en théologie Ph.D.
    • Doctorat en ingénierie Ph.D.
    • Doctorat en management de projets Ph. D.

Chaires de recherche du Canada à l'UQAC[modifier | modifier le code]

  • Laboratoire International des Matériaux Antigivre
  • Chaire de recherche du Canada en ingénierie des givrages des réseaux électriques
  • Chaire de recherche du Canada en métallogénie magmatique
  • Chaire de recherche du Canada sur la démocratie et la souveraineté
  • Chaire de recherche du Canada sur le roman moderne
  • Chaire de recherche du Canada sur l'étude des déterminants génétiques de l'asthme
  • Chaire de recherche du Canada sur les isolants liquides et mixtes en électrotechnologie
  • Chaire de recherche sur la dynamique comparée des imaginaires collectifs
  • Chaire de recherche sur les agents anticancéreux d'origine naturelle
  • Chaire de recherche sur les conditions de vie, la santé et les aspirations des jeunes, UQAC-CÉGEP de Jonquière

Professeurs reconnus[modifier | modifier le code]

Professeurs invités[modifier | modifier le code]

  • Jean-François De Raymond (hiver 2009), diplomate français, Docteur d'État ès Lettres et Sciences humaines et Docteur en Histoire Économique il est l'auteur de plus d'une quinzaine d'ouvrages et maints articles d'histoire et de philosophie. Dans ses sujets de recherches figure : « Le Canada, et le Québec : Histoire et identité »[8].

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Pavillons[modifier | modifier le code]

  • P - Pavillon principal
  • H - Pavillon Alphonse-Desjardins
  • S - Pavillon sportif
  • G - Pavillon de recherche sur le givrage
  • F - Pavillon de recherche forestière
  • B - Pavillon de recherche sur le bois
  • A - Pavillon des arts
  • C - Pavillon de recherche sur l'aluminium (CURAL)
  • R - Résidences étudiantes
  • V - Pavillon de la vie (en partenariat avec l'Université de Sherbrooke). Pavillon de médecine et des sciences de la santé.
  • Complexe Sagamie
  • Station de recherche Simoncouche (parc des Laurentides)

Bibliothèque numérique[modifier | modifier le code]

Depuis 2000, l'UQAC héberge la bibliothèque numérique Les Classiques des sciences sociales. Cette dernière comporte près de 4 000 œuvres en ligne qui peuvent être téléchargées gratuitement.

L'Atlas électronique du Saguenay-Lac-Saint-Jean est une autre source d'information numérique disponible associée à l'UQAC. Ce site fondé par le professeur émérite Majella Gauthier regroupe des centaines de cartes géographiques, de tableaux et de textes décrivant le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean ainsi que l'économie, l'environnement et la société dans cette région.

La Collection Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), conservé au centre d'archives du Saguenay de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, comprend les originaux et la maquette d'impression de l'atlas régional, ainsi que nombre de bandes sonores originales[9].

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Sport d'excellence[modifier | modifier le code]

Les INUK de L'UQAC compte plusieurs équipes sportives inscrites dans dans le Réseau des sports étudiants du Québec (RSEQ). L'intérêt des autorités de l'UQAC à investir dans le sport et l'arrivée de Luc Thériault (responsable des sports) ont permis une expansion à long terme des INUK. C’est donc en 2006 que les premières équipes des INUK firent leurs apparitions dans le circuit universitaire du Québec.

  • Athlétisme (Cross-country)
  • Badminton
  • Cheerleading
  • Golf
  • Natation
  • Soccer féminin
  • Soccer masculin
  • Triathlon
  • Volleyball féminin

Association étudiante MAGE-UQAC[modifier | modifier le code]

Le Mouvement des Associations Générales Étudiantes (MAGE-UQAC) a pour mission de défendre les intérêts des étudiants. Le comité exécutif est composé d'un président, de six vice-présidents et d'un secrétaire général.

Festival étudiant[modifier | modifier le code]

Le premier festival étudiant de l'UQAC a eu lieu en 1990. Depuis de nombreuses années, le festival étudiant s'entoure d'une thématique.

  • 2007, Les Olympiaques de l’UQAC
  • 2008, Prends le contrôle de l'UQAC!
  • 2009, La semaine des quatre jeudis!
  • 2010, La semaine des quatre jeudis frappe encore! (20e anniversaire)
  • 2011, 21 ans majeur et vacciné.
  • 2012, Mafia

Honoris causa[modifier | modifier le code]

L'UQAC a décerné 21 doctorats honoris causa durant son existence :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]