Vivica A. Fox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fox.
Vivica A. Fox
Description de cette image, également commentée ci-après
Vivica A. Fox, en 2017.
Nom de naissance Vivica Anjanetta Fox
Naissance (53 ans)
South Bend, Indiana, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Le Prix à payer
Independance Day
Batman et Robin
Kill Bill
Séries notables Missing : Disparus sans laisser de trace
Site internet vivicafox.com

Vivica A. Fox est une actrice et productrice américaine née le à South Bend (Indiana).

Elle commence sa carrière, à la télévision, et se fait remarquer grâce à la série Out All Night (1992-1993) qui l'oppose à Patti LaBelle.

Elle perce au cinéma à la fin des années 1990, et joue dans des productions plébiscitées comme Independence Day et Le Prix à payer. S'en suit une multitudes d'apparitions Batman et Robin, Soul Food, La Main qui tue, L'amour n'est qu'un jeu, RAP Connection et le salué Kill Bill.

Elle occupe des rôles principaux dans la sitcom Getting Personal (1998) et le drame médical City of Angels (2000). De 2003 à 2006, elle joue et produit la série policière Missing : Disparus sans laisser de trace, qui lui permet de remporter le NAACP Image Awards de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique.

En 2014, elle joue dans le téléfilm parodique et remarqué Sharknado 2: The Second One. Depuis 2015, elle incarne la sœur aînée du personnage joué par Taraji P. Henson dans la série télévisée musicale à succès, Empire. Fox a également produit un grand nombre de films sortis directement en vidéo. En 2016, elle renoue avec les hauteurs du box office pour Independence Day: Resurgence.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Everlyena, une technicienne pharmaceutique et de William Fox, directeur d'une école privée. Elle a des origines afro-américaines et amérindienne. Ses parents déménagement dans la région d'Indianapolis, dans l'Indiana, peu de temps après sa naissance[1].

Fox est diplômée de l'Arlington High School à Indianapolis et du Golden West College à Hutington Beach, en Californie, d'un diplôme d'art associés en sciences sociales[2],[3],[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les années 1980 et 1990[modifier | modifier le code]

En 1988, elle commence sa carrière en apparaissant dans le soap opéra américain Des jours et des vies. Elle fait ses débuts au cinéma, l'année d'après, dans le rôle mineur d'une prostituée pour le drame Né un 4 juillet. Elle est supposée incarner le rôle principal de Living Dolls (une sitcom dérivée de Madame est servie), mais elle est finalement remplacée par Halle Berry. La même année, elle est engagée pour tenir un rôle durant deux épisodes de la série Générations[5].

Au début des années 1990, Fox commence à apparaître de manière régulière à la télévision et en primetime, comme dans Le Prince de Bel-Air, Beverly Hills 90210, La Vie de famille avant de tenir le rôle principal de la sitcom Out All Night face à Patti LaBelle, de 1992 à 1993. En 1995, elle joue dans près de 20 épisodes du célèbre feuilleton Les Feux de l'amour. Cette même année, elle joue dans son second film pour la comédie, écrite par les frères Wayans, Spoof Movie.

En 1996, elle accède à la notoriété suite à deux projets cinématographiques ambitieux qui la révèle au grand public : Elle joue d'abord la petite amie du personnage incarné par Will Smith, dans le blockbuster de science fiction, Independence Day qui rencontre un succès colossal. Le film engendre plus de 800 millions de dollars à travers le monde[6]. L'actrice est propulsée au rang de star, remarquée par la profession, son interprétation est saluée par un MTV Movie & TV Awards du meilleur baiser et une citation dans la catégorie Meilleure révélation lors de cette cérémonie. Elle est aussi élue Meilleure actrice par le magazine SciFi-Universe et nommée pour le Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle[7].

Ensuite, elle séduit aux côtés de Jada Pinkett Smith, Queen Latifah et Kimberly Elise dans le film d'action Le Prix à payer. Réalisé par F. Gary Gray, cette production crée la surprise en remportant plus de 41 millions de dollars pour un budget de 9 millions[8].

En 1997, forte d'une nouvelle visibilité, elle est à l'affiche de trois films : Booty Call, une comédie romantique de Colombia Pictures face à Jamie Foxx; le film de super héros Batman et Robin, rentabilisé avec ses plus de 238 millions de dollars amassés[9] mais qui reçoit un accueil critique catastrophique, en étant notamment, le grand vainqueur du nombre de nominations lors de la soirée parodique de remises de prix des Razzie Awards[10]; et la comédie dramatique remarquée Soul Foud. Pour ce dernier, l'actrice remporte le Black Film Awards de la meilleure actrice, elle décroche aussi sa première nomination pour un NAACP Image Awards et une nouvelle citation pour un MTV Movie & TV Awards[7]. Cette même année, elle joue dans l'éphémère série Arsenio[11].

En 1998, Vivica A. Fox continue son ascension en jouant avec Halle Berry dans la comédie dramatique et musicale Why Do Fools Fall In Love, elle y incarne l'une des trois épouses du chanteur Frankie Lymon. Le film reçoit un accueil positif de la part de la critique[12] et il est récompensé lors des ALMA Awards 1999[13]. A la télévision, elle incarne le rôle principal de la sitcom Getting Personal qui lui permet de décrocher sa seconde nomination lors des Image Awards[7]. L'année suivante, elle joue les seconds rôles, d'abord dans le film qui mélange comédie et horreur, La Main qui tue, qui marque les débuts de Jessica Alba ainsi que dans le thriller Mrs. Tingle par Kevin Williamson avec Helen Mirren, Katie Holmes et Barry Watson.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Lors du défilé The Heart Truth's Red Dress Collection, durant la Fashion Week de New York, en 2009.

En 2000, elle incarne pendant une saison, le rôle principal du drama médical City of Angels aux côtés de Blair Underwood[14]. En 2001, elle est à l'affiche de trois longs métrages : First Come Kingdom, une comédie dramatique avec LL Cool J, Jada Pinkett Smith et Whoopi Goldberg ; elle occupe le rôle-titre de la romance L'amour n'est qu'un jeu puis joue un rôle de soutient dans la comédie dramatique La Gardienne des secrets.

En 2002, elle côtoie Miguel A. Núñez, Jr. et Cuba Gooding Jr. pour la comédie Boat Trip. Cette année-là, Halle Berry lui rend hommage lors de son discours de remerciement, suite à son Oscar de la meilleure actrice, faisant partie des quelques rares actrice afro-américaines reconnues par la profession, à cette époque[1]. Elle joue également la sœur de Damon Wayans dans la sitcom familiale Ma famille d'abord.

Ses différentes interprétations permettent à l'actrice de recevoir une nouvelle vague de nominations lors de cérémonies de remises de prix (BET Awards, Black Reel Awards et NAACP Image Awards).

En 2003, elle est choisie par le célèbre Quentin Tarantino pour un second rôle dans le film d'action Kill Bill. Elle incarne Vernita Green, alias Copperhead. Le film est un franc succès critique et public[15],[16]. Il permet à Vivica d'être nommée, à nouveau, pour le BET Awards de la meilleure actrice, en 2004, ainsi que le Black Reel Awards de la meilleure actrice dans un second rôle, en 2005.

Entre 2003 et 2006, elle incarne l'agent spécial du FBI, Nicole Scott et coproduit la série dramatique de crime, Missing : Disparus sans laisser de trace. Une prestation saluée qui lui permet de remporter le NAACP Image Awards de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique, en 2006[7].

Au début des années 2000, elle produit et joue dans de nombreux films de séries B comme Motives, The Salon, Getting Played et Three Can Play That Game. Elle participe à la troisième saison de l'émission de télévision, Dancing with the Stars. Elle est éliminée après quatre semaines de compétition[17].

De 2007 à 2009, elle joue un rôle récurrent dans la série comique du réseau HBO, Larry et son nombril. En 2008, elle reçoit un Image Award lors du LA Femme International Film Festival, pour l'ensemble de sa carrière[7]. La même année, elle produit sa propre émission de télé réalité, en huit épisodes.

Fox multiplie aussi les rôles de soutient dans des films comme Ella au pays enchanté (2004) avec Anne Hathaway, The Hard Corps (2006) aux côtés de Jean-Claude Van Damme, Kickin 'It Old Skool (2007) avec Jamie Kennedy et Blonde et dangereuse (2008) avec Jessica Simpson. Elle intervient régulièrement à la télévision dans de nombreux téléfilms et travaille souvent avec les réalisateurs Kevin Connor, David DeCoteau...

Les années 2010[modifier | modifier le code]

L'actrice à Los Angeles, en 2010.

Elle apparaît régulièrement dans de nombreuses séries télévisées, le temps d'interventions comme New York, police judiciaire (2008), Pour le meilleur et le pire (2009), Drop Dead Diva (2010), Melissa and Joey (2011), Raising Hope et Femmes fatales (2012) et bien d'autres. De 2012 à 2013, elle joue dans la série comique Mr. Box Office avec Essence Atkins, diffusée sur le réseau The CW Television Network pendant deux saisons. Depuis 2015, elle incarne, de manière régulière, la grande sœur de Taraji P. Henson dans l'acclamée série Empire.  Il s'agit d'un drame musical, qui raconte l'histoire d'une famille dans le milieu de l'industrie du hip hop. La série fait ses débuts à l'antenne, en 2015, elle reçoit une pluie de critiques positives et le succès commercial est important[18]. La série est numéro un sur les 18-49 ans, cible très prisée des diffuseurs, elle est regardée par près de 75 % des femmes afro américaines[19]. La musique est produite par le rappeur, chanteur et producteur à succès Timbaland et de nombreuses guest viennent renforcer les rangs de son casting et ainsi accroître sa visibilité[20].

Photographiée en 2015.

En 2016, elle retrouve le rôle qui la révélée au grand public, celui de Jasmine Dubrow, pour Independence Day: Resurgence[21]. Le film est un succès au box office, avec des recettes avoisinant les 390 millions de dollars[22]. L'ensemble du casting est d'ailleurs récompensé par le CinemaCon Awards de la meilleure distribution. Cette même année, elle devient la première actrice afro américaine à incarner le président des Etats Unis, pour les besoins du film de science fiction Crossbreed dont la sortie est prévue courant 2017[23],[24]. Cette année-là, elle lance sa seconde émission de téléréalité, Vivica’s Black Magic diffusée sur le réseau Lifetime mais rapidement annulée suite à des retours négatifs et des audiences en bernes[25].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En décembre 1998, elle épouse le chanteur Christopher "Sixx-Nine" Harvest. Le couple divorce en 2002.

En 2003, elle sort avec le rappeur 50 Cent[1], s'en suit une séparation des plus houleuses, les deux ex-amants se livrent depuis une guerre par médias interposés. Le rappeur laissant entendre une animosité entre Vivica Fox et Halle Berry[26].

En novembre 2011, Fox et Omar "Slim" White interrompt leur engagement de dix mois[27].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Pour une liste plus complète, se référer au site IMDb[28].

  • 2017 : Chocolate City : Vegas Strip de Jean Claude La Marre: Katarine McCoy
  • 2017 : Fat Camp de Jennifer Arnold : Barb
  • 2017 : American Girls 6: Confrontation mondiale de Robert Adetuyi : Cheer Goddess
  • 2017 : I Do, I Do de Tony Glazer et Matthew Greene : Janice Dunn
  • 2017 : Caretakers de Elias Talbot : Dr. Sherry Cooper
  • 2017 : The Sky Princess de Dara Harper : Moon Queen (Voix)
  • 2017 : Providence Island de Roger M. Bobb : Grandma
  • 2017 : Jason's Letter de Terrance Tykeem : Sammi Brooks
  • 2017 : Garlic & Gunpowder de B. Harrison Smith : Maire Brown
  • 2017 : Crossbreed de Brandon Slagle : Présidente Ellen Henricksen
  • 2017 : True to the Game de Preston A. Whitmore II : Shoog
  • 2017 : The Mafia Ain't Dead de Gregori J. Martin : Sam Demarco
  • 2018 : Cool Cat the Kids Superhero de Derek Savage : Vivica

Télévision[modifier | modifier le code]

Pour une liste plus complète, se référer au site IMDb[28].

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Vivica A. Fox, dans les coulisses du The Heart Truth Fashion Show 2009.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Vivica A. Fox - IMDb », sur IMDb
  2. (en) « Vivica A. Fox Biography (1964-) », sur Film Reference
  3. (en) KAM WILLIAMS, « Vivica A. Fox : The Cover », sur kamwilliams.com,
  4. (en) « Vivica A. Fox ‘Cover/Three Can Play That Game’ Interview with Kam Williams », sur newsblaze.com,
  5. (en) « Biography by Rebecca Flint Marx », sur allmovie.com
  6. (en) « Box Office : Independence Day », sur box office mojo
  7. a, b, c, d, e et f (en) « Vivica A. Fox - Awards - IMDb », sur IMDb
  8. (en) « Box Office - Set It Off », sur box office mojo
  9. (en) « Batman et Robin : Box Office », sur box office mojo
  10. (en) « Batman and Robin - Awards - IMDb », sur IMDb
  11. (en) Johnson Publishing Company, Jet, Johnson Publishing Company, (lire en ligne)
  12. (en) « Review Why Do Fools Fall in Love », sur rottentomatoes
  13. (en) « Why Do Fools Fall in Love - Awards », sur IMDb
  14. (en) « CBS Starts Prepping for 'City of Angels' », sur latimes,
  15. (en) « Kill Bill: Vol 1 - Awards », sur IMDb
  16. (en) « box office : kill bill », sur box office mojo
  17. (en) « Report: Vivica A. Fox, Mario Lopez to Appear on 'Dancing With the Stars' », sur fow news
  18. Quentin Piton, « Empire : zoom sur la série qui cartonne aux USA », sur purebreak.com,
  19. Pierre Langlais, « 5 leçons à retenir du succès de "Empire" », sur telerama.fr,
  20. (en) « All Empire's Celebrity Guest Stars, Ranked by Real-Life Street Creed », sur tvguide.com
  21. (en) Dave McNary, « Vivica A. Fox Joins ‘Independence Day 2’ », sur variety.com,
  22. (en) « Box Office Independence Day : Resurgence », sur box office mojo
  23. (en) Jeff Sneider, « Vivica A. Fox is the first black woman to play the U.S. president in a movie », sur mashable.com,
  24. Jeff Sneider, « Vivica A. Fox est la première femme noire à devenir présidente des États-Unis au cinéma », sur mashable.france24.com,
  25. (en) « Bad News for Vivica A. Fox », sur BET.COM
  26. Caroline Detrez, « 50 Cent humilie son ex, Vivica A. Fox, sur les réseaux sociaux », sur Nrj.fr,
  27. (en) « Vivica A. Fox And 28-Year-Old Fiance, Omar “Slimm” White, Call It Quits », sur huffpost,
  28. a et b (en) « Vivica A. Fox - IMDb », sur IMDb.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :