Queen Latifah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Queen Latifah
Description de cette image, également commentée ci-après

Queen Latifah, lors du Festival international du film de Toronto, en 2008.

Informations générales
Nom de naissance Dana Elaine Owens
Naissance (47 ans)[1]
Newark, New Jersey, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteuse, rappeuse, productrice, actrice, mannequin, animatrice de télévision
Genre musical RnB, soul, pop-rap, hip-hop alternatif, jazz, gospel
Instruments Piano, voix
Années actives Depuis 1988
Labels Verve, A&M, Interscope Records, Motown, PolyGram Records, Tommy Boy, Warner Bros. Records, Disney
Site officiel www.queenlatifah.com

Queen Latifah, de son vrai nom Dana Elaine Owens, née le à Newark, dans le New Jersey, est une chanteuse, rappeuse, productrice, mannequin, animatrice de télévision et actrice américaine.

Elle signe au label Tommy Boy Records en 1989 et publie son premier album All Hail the Queen la même année, qui contient le single à succès Ladies First. Son deuxième album, Nature of a Sista, publié en 1991, est son dernier au sein de Tommy Boy Records.

Latifah incarne le rôle de Khadijah James sur la sitcom Living Single diffusée sur la chaîne américaine FOX, entre 1993 et 1998. Son troisième album, Black Reign, publié en 1993, contient le single U.N.I.T.Y., qui remporte un Grammy Award et atteint le classement Billboard Hot 100. Elle joue ensuite le rôle principal dans le film Set It Off (1996) et publie son quatrième album, Order in the Court, en 1998, au label Motown Records.

Latifah se popularise significativement dans le film Chicago (2002), et est nommée d'un Academy Award dans la catégorie de « meilleure actrice ».

Latifah publie son cinquième album, The Dana Owens Album, en 2004, et apparaît depuis dans plusieurs films comme Bringing Down the House (2003), Taxi (2004), Barbershop 2: Back in Business (2005), Beauty Shop (2005), Last Holiday (2006), Hairspray (2007), Jackpot (2008), Valentine's Day (2010) et Joyful Noise (2012).

En 2007 et 2009, elle publie deux nouveaux albums - Trav'lin' Light et Persona. Elle lance ensuite l'émission The Queen Latifah Show, qu'elle anime entre fin 2013 et début 2015 sur la chaîne américaine CBS. Latifah joue ensuite le rôle de Bessie Smith dans le film Bessie en 2015 et signe une prestation acclamée par la critique.

Elle a longtemps été considérée par le public et la presse spécialisée comme une rappeuse féministe[2]. Queen Latifah reçoit son étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame en 2006, en remerciement à sa contribution au milieu du divertissement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Latifah est née à Newark, dans le New Jersey, et a vécu dans East Orange[3]. Elle est la fille de Rita (née Bray), une enseignante de la Irvington High School (alma mater de Latifah) et Lancelot Owens, Sr, un agent de police[4],[5],[6]. Ses parents divorcent lorsque Latifah est âgée de 10 ans[6]. Latifah est élevée dans la foi baptiste[7] et étudie à l'école catholique de Newark[8],[9].

Elle trouve son nom de scène, Latifah (لطيفة laţīfa), qui signifie « délicate » et « très gentille » en arabe, dans un livre en arabe lorsqu'elle est âgée de huit ans[6]. Avantagée par sa grande taille (1,78 m à l'âge adulte), elle pratique le basket comme ailier fort et gagne deux fois le championnat universitaire de son État[10],[11].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les années 1990 : Révélation musicale, cinématographique et télévisuelle[modifier | modifier le code]

Cette pionnière du rap féminin débute dans le groupe Ladies Fresh à la fin des années 1980. Son premier album All Hail the Queen sort en 1989. Ce mélange de soul, reggae et hip-hop alternatif instaure une véritable révolution dans le monde machiste du hip-hop. La diva est reconnue pour ses textes politiquement engagés. Elle connaît le succès avec son troisième opus Black Reign, sorti en 1993. Son single U.N.I.T.Y remporte le Grammy Award de la meilleure performance rap la même année.

De 1993 à 1998, Queen Latifah joue aussi dans une sitcom, diffusée sur la Fox, Living Single. La série suit les relations personnelles et professionnelles de six amis, vivant dans le quartier noir de Brooklyn. Le show est acclamé par la critique et notamment nommé pour deux Primetime Emmy Awards (cérémonie considérée comme l'équivalent des Oscars, pour la télévision). De plus, l'interprétation de l'actrice est également remarquée et lui permet d'être nommée au titre de Meilleure actrice lors de cérémonies de remises de prix comme les Kids' Choice Awards et les NAACP Image Awards[12].

En 1998, elle revient à la musique avec l’album Order in the Court.

Elle développe, parallèlement, une carrière d'actrice au cinéma : Célèbre à la télévision dans les années 1990, elle fait ses débuts au cinéma en 1991 avec un petit rôle dans Jungle Fever de Spike Lee. Elle apparaît ensuite dans des films qui mettent en scène l'univers afro-américain et celui du hip-hop, notamment dans House party 2 (1991) et Juice (1992) au côté du rappeur Tupac Shakur. Très vite, elle obtient des rôles secondaires variés passant du drame (My Life, 1993), à la science-fiction (Sphère, 1998) ou encore au thriller (Bone Collector, 1999).

Elle devient un visage familier, confirme sa place de valeur montante et enchaîne les nominations au titre de meilleure actrice, grâce à ses différentes interprétations[13]. Puis, elle entame une carrière d’animatrice à la télévision dans The Queen Latifah Show durant deux ans (1999-2001).

Les années 2000 : Succès critique et commercial[modifier | modifier le code]

Le véritable tournant dans sa carrière cinématographique se produit en 2002 avec la comédie musicale Chicago (13 nominations aux Oscars). Elle y dévoile ses talents de chanteuse, danseuse et comédienne aux côtés de Catherine Zeta-Jones et Renée Zellweger. Une prestation saluée par une nomination pour l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle (ce qui fait d'elle la première artiste féminine de RAP à être nommée pour un Oscar[14]) mais aussi une citation pour le Golden Globes, le Screen Actors Guild Awards et, entre autres, le BAFTA Awards. Elle est aussi sacrée meilleure actrice par les Black Reel Awards.

En 2002, Queen Latifah a aussi été pressentie pour le rôle de Sharona Fleming dans la série Monk, finalement obtenu par Bitty Schram. 2003 la propulse au sommet du box-office américain avec la comédie Bronx à Bel Air dont elle partage l'affiche avec Steve Martin. Cette année-là, elle est triplement récompensée lors de la cérémonie des BET Awards dans la catégorie Meilleure actrice[13].

En 2005, elle devient mannequin de la ligne de lingerie Curvation, spécialisée dans les grandes tailles. Fort de ce succès, Queen Latifah se consacre aux comédies et apparaît notamment dans Beauty Shop et New York Taxi, remake américain de Taxi. En 2006, l'actrice tient le haut de l'affiche de Vacances sur ordonnance, au côté de Gérard Depardieu puis prête sa voix et son bagout au film d'animation L'Âge de glace. Succès colossal au box office et devenu une franchise commerciale très lucrative[15]. L'actrice reste fidèle à ce personnage dans les prochains volets, mais aussi pour les téléfilms, courts métrages, spots publicitaires qui y sont liés.

Queen Latifah, en 2008.

En 2007, Latifah publie l'album Trav'lin' Light, qui fait participer Jill Scott, Erykah Badu, Joe Sample, George Duke, Christian McBride, et Stevie Wonder[16]. Elle est nommée pour un Grammy dans la catégorie de « meilleur album pop vocal traditionnel »[17]. Au cinéma, elle partage la vedette du film musical Hairspray avec Nikki Blonsky, John Travolta, Michelle Pfeiffer, Christopher Walken et James Marsden. Il s'agit de l'adaptation cinématographique de la comédie musicale éponyme de Marc ShaimanThomas Meehan et Mark O'Donnell, créée à Broadway en 2002, elle-même basée sur le film Hairspray de John Waters (1988). Cette production rencontre un franc succès au box office[18], séduit la critique et remporte de nombreux titres[19].

En 2008, Latifah annonce un album de hip-hop. L'année suivante, en 2009, elle publie l'album Persona. La chanson Cue the Rain est le premier single de l'album. Elle chante aussi avec Missy Elliott[20].

Parallèlement, elle continue ses activités d'actrice et on la retrouve, en 2008, à l'affiche de trois longs métrages : un second rôle pour la comédie Jackpot, portée par le duo Cameron Diaz et Ashton Kutcher; elle tient la vedette dans Mad Money aux côtés de Diane Keaton et Katie Holmes. Puis elle fait partie de la distribution réunie par Gina Prince-Bythewood pour le drame multi récompensé Le Secret de Lily Owens[21]. Ses trois longs métrages lui permettent de recevoir de nouvelles récompenses et citations.

Le , elle fait un discours au Staples Center de Los Angeles lors de la cérémonie d'hommage à Michael Jackson.

Les années 2010 : Retour télévisuel et succès au cinéma[modifier | modifier le code]

Queen Latifah, lors du Super Bowl 2010.

En 2010, elle rejoint le casting composé d'une pléiade de stars, réunies par Garry Marshall pour la comédie romantique Valentine's Day. Le film est un succès au box office[22] mais divise en revanche la critique[23]. A la télévision, elle joue les guest star dans les séries télévisées 30 Rock et Entourage le temps d'un épisode.

En 2011, elle est officiellement la présentatrice de la première cérémonie de récompenses de l'année, les People's Choice Awards. Le , le crooner Tony Bennett publie Duets II, un album de duos comprenant le titre Who Can I Turn To (When Nobody Needs Me) interprété avec Queen Latifah[24]. Au cinéma, elle joue les seconds rôles pour la comédie dramatique Le Dilemme avec Vince Vaughn, Kevin James et Channing Tatum, mais les résultats du film au box office sont en déca des attentes de la production[25].

En 2012, elle joue dans la comédie dramatique indépendante remarquée Joyful Noise de Todd Graff [26] [27]. On la retrouve en tête d'affiche du téléfilm dramatique Steel Magnolias aux côtés d'Alfre Woodard. Cette production est adoubée par la critique, notamment nommée pour deux Primetime Emmy Awards, la cérémonie considérée comme l'équivalent des Oscars pour la télévision [28].

Logo de sa propre émission de télévision.

Puis, elle ressuscite son The Queen Latifah Show durant deux ans (2013-2015). et officie aussi en tant que productrice exécutive de ce show très bien accueilli par la profession[29]. Le , elle chante l'hymne national américain pour introduire le Super Bowl XLVIII, devant plus de 100 millions de téléspectateurs.

En 2015, juste après la sortie direct en DVD du thriller House of Bodies dont elle est l'une des vedettes, elle occupe le rôle-titre du biopic centré sur la chanteuse Bessie Smith. L'une des artistes d'enregistrement les plus réputées des années 1920 et surnommée l'Impératrice du Blues. Queen Latifah renoue avec les hauteurs de la critique, le téléfilm suscite un réel engouement[30] et son interprétation est saluée par une nomination pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm, ainsi que pour le Primetime Emmy Awards dans cette même catégorie. Elle remporte l'Actor de la meilleure actrice mais aussi le Black Reel Awards, l'Image Awards ainsi que le Vision Award de la meilleure interprétation dramatique par une actrice[13].

Depuis 2016, elle incarne un des rôles principaux de la série télévisée dramatique et musicale Star. Diffusée sur le réseau FOX, il s'agit d'une création de Lee Daniels, à l'origine de Empire[31].

En 2017, elle rejoint la distribution principale de la comédie Girls Trip avec notamment Jada Pinkett Smith et Regina Hall, le film suit le parcours de quatre amies qui se rendent à la Nouvelle Orleans, en Louisiane pour assister à l'Essence Music Festival. Dès son 1er weekend d'exploitation, le film atteint les 30.8 millions de dollars de recettes[32], le plaçant au second rang après Dunkerque, qui est sorti la même semaine. Il est également le film le plus rentable de Malcolm D. Lee pour son ouverture[33]. Fin juillet 2017, c'est la première fois qu'un film entièrement afro-américain, écrit, produit, réalisé et joué par des acteurs noirs, récolte autant d'argent aux Etats-Unis et dépasse les 100 millions de dollars[34].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le frère ainé de Latifah, Lancelot Jr., a été tué en 1992 dans un accident de moto qu'elle lui avait acheté récemment. Lors d'une interview, la star révèle porter la clé de la moto autour de son cou, notamment visible dans la sitcom Living Single[14]. Elle lui dédit également son troisième album, Black Reign, publié en 1993.

En 1995, elle est victime d'un carjacking qui entraîne la mort de son petit ami, Sean Moon[35],[14]. L'année d'après, elle a été arrêtée en possession de marijuana et d'une arme à feu[36].

Dans son autobiographie, publiée en 1999, l'actrice explique que la mort de son frère l'a conduit à une dépression, elle s'est réfugiée dans la drogue, devenant toxicomane avant de finalement prendre la décision de s'en sortir et de ne pas se laisser aller.

En 2002, elle a été arrêtée pour conduite en état d'ivresse, à Los Angeles. Elle plaide coupable et l'est reconnue suite à la décision de justice. Son permis lui est retiré pendant trois ans[37].

En 2009, elle révèlera avoir été violée enfant par un baby-sitter qui la gardait. Le traumatisme l'aurait poussé à refuser de se marier[38].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessous sont issues de la filmographie de Queen Latifah sur l'Internet Movie Database[39].

Films[modifier | modifier le code]

Année Titre Titre original Réalisateur Rôle
1991 Jungle Fever Jungle Fever Spike Lee Lashawn
House Party 2 (en) House Party 2 Doug McHenry (en)
George A. Jackson
Zora
1992 Juice Juice Ernest R. Dickerson Ruffhouse M.C.
1993 Ma vie My Life Bruce Joel Rubin Theresa
1996 Le Prix à payer / Armée et Dangereuse Set It Off F. Gary Gray Cleopatra « Cleo » Sims
1997 Les Seigneurs de Harlem Hoodlum Bill Duke Sulie
1998 Sphère Sphere Barry Levinson Alice "Teeny" Fletcher
D'une vie à l'autre Living Out Loud Richard LaGravenese Liz Bailey
1999 Le Désosseur The Bone Collector Phillip Noyce Thelma
2002 Les Country Bears The Country Bears Peter Hastings Cha-Cha
Brown Sugar Brown Sugar Rick Famuyiwa Francine
Chicago Chicago Rob Marshall Matron "Mama" Morton
2003 Bronx à Bel Air / Remue-Ménage Bringing Down the House Adam Shankman Charlene Morton
Film de peur 3 Scary Movie 3 David Zucker Tante ShaNeequa
2004 Chez le barbier 2 : De retour en affaires Barbershop 2: Back in Business Kevin Rodney Sullivan Gina Norris
The Cookout (en) The Cookout Lance Rivera garde de sécurité
New York Taxi New York Taxi Tim Story Isabelle "Belle' Williams"
2005 Beauty Shop Beauty Shop Bille Woodruff Gina Norris
2006 Vacances sur ordonnance / Les dernières vacances Last Holiday Wayne Wang Georgia Byrd
L'Incroyable Destin de Harold Crick / Plus étrange que fiction Stranger Than Fiction Marc Forster Penny Escher
2007 Hairspray Hairpsray Adam Shankman Motormouth Maybelle
The Perfect Holiday (en) The Perfect Holiday Lance Rivera Mme Noël
2008 Folles du cash Mad Money Callie Khouri Nina Brewster
Jackpot / Ce qui se passe à Vegas What Happens in Vegas... Tom Vaughan (en) Dr Twitchell
Le Secret de Lily Owens The Secret Life of Bees Gina Prince-Bythewood August Boatwright
2010 La Saint-Valentin Valentine's Day Garry Marshall Paula Thomas
Love & Game Just Wright Sanaa Hamri Leslie Wright
2011 Le Dilemme The Dilemma Ron Howard Susan Warner
2012 Joyful Noise Joyful Noise Todd Graff Vi Rose Hill
2014 22 Jump Street 22 Jump Street Phil Lord et Chris Miller Mme Dickson
House of Bodies (en) House of Bodies Alex Merkin Nicole
2016 Miracles du Ciel Miracles from Heaven Patricia Riggen Angela
2017 Girls Trip Girls Trip Malcolm D. Lee Sasha Franklin

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Au cinéma
À la télévision

En tant que productrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Queen Latifah, pour une liste plus complète, se référer au site IMDb[13].

Queen Latifah, lors de la cérémonie des BET Awards 2009.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Grammy Awards 1994 : meilleure prestation rap solo pour l'album U.N.I.T.Y.[41]
  • Acapulco Black Film Festival 1997 : meilleure actrice pour Le Prix à payer
  • American Black Film Festival 1997 : meilleure actrice pour Le Prix à payer

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Grammy Awards 1990 : Meilleure performance de RAP solo pour l'album All Hail the Queen[41]
  • Grammy Awards 1991 : Meilleure performance de RAP solo pour le single Fly Girl[41]
  • Grammy Awards 1992 : Meilleure performance de RAP solo pour le single Latifah's Had It Up 2 Here[41]
  • Kids' Choice Awards 1995 : actrice préférée dans une série télévisée pour Living Single
  • Kids' Choice Awards 1996 : actrice préférée dans une série télévisée pour Living Single
  • NAACP Image Awards 1996 : Meilleure actrice dans une série télévisée comique pour Living Single
  • Film Independent's Spirit Awards 1997 : meilleure actrice dans un second rôle pour Le prix à payer
  • NAACP Image Awards 1997 :
    • Meilleure actrice dans une série télévisée comique pour Living Single
    • Meilleure actrice pour Le prix à payer
  • NAACP Image Awards 1998 : Meilleure actrice dans une série télévisée comique pour Living Single
  • NAACP Image Awards 1999 :
    • Meilleure actrice dans un second rôle pour Living Out Loud
    • Meilleure actrice dans une mini série ou un téléfilm pour Mama Flora's Family
  • Black Reel Awards 2000 : meilleure actrice dans un second rôle pour The Bone Collector
  • NAACP Image Awards 2000 : Meilleure actrice dans un second rôle pour The Bone Collector
  • Awards Circuit Community Awards 2002 :
    • meilleure actrice dans un second rôle pour Chicago
    • meilleure distribution pour Chicago
  • Screen Actors Guild Awards 2003 : meilleure actrice dans un second rôle pour Chicago
  • Oscars 2003 : meilleure actrice dans un second rôle pour Chicago
  • BAFTA Awards 2003 : meilleure actrice dans un second rôle pour Chicago
  • Grammy Awards 2003 : Meilleure interprétation de RAP féminine pour Go Head[41]
  • Golden Globes 2003 : meilleure actrice dans un second rôle pour Chicago
  • MTV Movie & TV Awards 2003 : meilleure interprétation féminine pour Chicago
  • NAACP Image Awards 2003 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Brown Sugar
  • Teen Choice Awards 2003 :
    • Meilleure actrice dans un film musical pour Chicago
    • Meilleure alchimie pour Bronx à bel air, nomination partagée avec Eugene Levy
    • Révélation de l'année pour Chicago
    • Révélation de l'année pour Bronx à bel air
  • BET Comedy Awards 2004 : Meilleure actrice pour Bronx à Bel Air
  • Black Reel Awards 2004 : meilleure actrice dans un second rôle pour Bronx à Bel Air
  • Grammy Awards 2004 : Meilleur album de Jazz pour The Dana Owens Album[41]
  • Kids' Choice Awards 2004 :
    • Meilleure actrice pour Bronx à bel air
    • Meilleure actrice pour Scary Movie 3
  • MTV Movie & TV Awards 2004 :
    • meilleure baston pour Bronx à bel air, nomination partagée avec Missi Pyle
    • meilleure interprétation féminine pour Bronx à bel air
  • Teen Choice Awards 2004 : Meilleure actrice dans un film comique pour Barbershop 2
  • Black Movie Awards 2005 : meilleure actrice pour Beauty Shop
  • BET Awards 2005 :
    • meilleure actrice pour Taxi
    • meilleure actrice pour The Cookout
    • meilleure actrice pour Beauty Shop
  • BET Comedy Awards 2005 :
    • Meilleure actrice pour Beauty Shop
    • Meilleur scénariste pour The cookout, nomination partagée avec Shakim Compere
  • Teen Choice Awards 2005 :
    • Meilleure artiste de RAP dans un film pour Beauty Shop
    • Meilleure actrice dans un film comique pour Beauty Shop
  • BET Awards 2006 :
    • meilleure actrice pour Last Holiday
    • meilleure actrice pour L'âge de glace 2
  • Black Movie Awards 2006 : meilleure actrice pour The Last Holiday
  • NAACP Image Awards 2006 : Meilleure actrice pour Beauty Shop
  • Teen Choice Awards 2006 :
    • Meilleur baiser pour Last Holiday, nomination partagée avec LL Cool J
    • Meilleure actrice dans un film comique pour Last Holiday
  • Primetime Emmy Awards 2007 : meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm pour Life Support
  • Grammy Awards 2007 : Meilleure album pop traditionnel pour Trav'lin' Light[41]
  • NAACP Image Awards 2007 : Meilleure actrice pour Last Holiday
  • Screen Actors Guild Awards 2007 : meilleure actrice dans un second rôle pour Hairspray
  • BET Awards 2008 :
    • meilleure actrice pour The perfect holiday
    • meilleure actrice pour Hairspray
    • meilleure actrice pour Mad Money
  • Critics' Choice Movie Awards 2008 : meilleure musique pour Hairspray
  • NAACP Image Awards 2008 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Hairspray
  • Screen Actors Guild Award 2008 : meilleure distribution pour Hairspray
  • NAACP Image Awards 2009 : Meilleure actrice pour Le secret de Lily Owens
  • Teen Choice Awards 2010 :
    • Meilleur actrice dans une comédie romantique pour Valentine's Day
    • Meilleure actrice dans une comédie romantique pour Just Wright
  • Black Reel Awards 2011 :
    • Meilleure actrice pour Love & Game
    • Meilleur film pour Love & Game
    • Meilleure musique pour Love & Game, nomination partagée avec Jazmine Sullivan
  • NAACP Image Awards 2011 : Meilleure actrice pour Just Wright
  • Behind the Voice Actors Awards 2013 : meilleure performance vocale d'ensemble pour L'Âge de glace 4 : La Dérive des continents
  • Black Reel Awards 2013 :
    • Meilleure performance vocale pour L'âge de glace 4
    • Meilleure actrice dans une mini série ou un téléfilm pour Steel Magnolias
  • NAACP Image Awards 2013 : meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm pour Steel Magnolias
  • Primetime Emmy Awards 2015 : meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm pour Bessie
  • NAACP Image Awards 2015 : meilleur talk show pour The Queen Latifah Show
  • Guild of Music Supervisors Awards 2016 : Meilleure musique pour Bessie
  • Golden Globes 2016 : meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm pour Bessie

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Monitor », Entertainment Weekly, no 1251,‎ , p. 25.
  2. (en) « "Ladies First": Queen Latifah's Afrocentric Feminist Music Video », African American Review (consulté en 17 juin, 2013).
  3. (en) « On Da Come Up with Clap Cognac », sur HipHopRuckus, (consulté le 12 avril 2016).
  4. (en) Owens attended Essex Catholic Girls' High School in Irvington, but graduated from Irvington High School, (en) Vicki Hyman, « The Queen holds court », The Star-Ledger, (consulté le 21 juillet 2007)
  5. (en) Alex Witchel, « Her Highness Still Rules », The New York Times, 5 cotobre 2008.
  6. a, b et c (en) Interview sur Inside the Actors Studio, 2006.
  7. (en) « Queen Latifah Discusses God, Jesus, Rap, and Her New Movie, 'Last Holiday,' in this Beliefnet Interview – », sur Beliefnet (consulté le 12 avril 2016).
  8. (en) Oprah Winfrey, « Queen Latifah's Aha! Moment », The Oprah Winfrey Show, (consulté le 16 septembre 2010).
  9. (en) Margy Rochlin, « Queen Latifah: Queen Bee », Reader's Digest, (consulté le 19 septembre 2010).
  10. (en) Bio. People.com.
  11. (en) « 'Queen' Of Many Hats », CBS News, (consulté le 29 octobre 2014).
  12. (en) « Living Single (1993–1998) - Awards », sur IMDb.
  13. a, b, c et d (en) « Queen Latifah - Awards - IMDb », sur IMDb
  14. a, b et c (en) « Queen Latifah - Biography - IMDb », sur IMDb
  15. (en) « Box Office - Ice Age Saga », sur Box Office Mojo
  16. (en) « LATIFAH OPENING FATBURGER IN MIAMI: Plus, new album due September 25 », EURweb, .
  17. (en) « GRAMMY.com » (version du 11 juillet 2015 sur l'Internet Archive)
  18. (en) « Box Office - Hairspray (2007) », sur Box Office Mojo
  19. (en) « Hairspray (2007) - Awards », sur IMDb
  20. (en) « Queen Latifah Returns to Hip-Hop With Dre on LP She Nearly Named "The L Word" ».
  21. (en) « Le secret de Lily Owens (2008) - Awards », sur IMDb
  22. (en) « Box Office - Valentine's Day », sur Box Office Mojo
  23. (en) « Valentine's Day (I) (2010) - Awards », sur IMDb
  24. (en) « iTunes – Music – Duets II by Tony Bennett ».
  25. (en) « Box Office - The Dilemma », sur Box Office Mojo
  26. (en) « Joyful Noise (2012) - Awards », sur IMDb
  27. (en) « Box Office - Joyful Noise », sur Box Office Mojo
  28. (en) « Steel Magnolias (2012 TV Movie) - Awards », sur IMDb
  29. (en) « The Queen Latifah Show (2013–2015) - Awards », sur IMDb
  30. (en) « Bessie (2015 TV Movie) - Awards », sur IMDb
  31. (en) Nellie Andreeva, « Fox Sets Music Drama Pilot ‘Star’ From Lee Daniels », sur deadline,
  32. (en) « Girls Trip - Box Office », sur box office mojo
  33. (en) Anthony D'Alessandro, « ‘Dunkirk’ Takes Warner Bros Past $1B; ‘Girls Trip’ Record Opening For Malcolm D. Lee; Reasons Why ‘Valerian’ Crashed », sur deadline,
  34. « Un film afro-américain a récolté plus de 100 millions de dollars » [Rosny Ladouceur], sur Loop,
  35. (en) Norimitsu Onishi, « Two Teen-Agers Arrested in Carjacking Involving Rap Star », sur The New York Times,
  36. (en) Eric Slater, « Rap Singer Arrested on Drug, Weapons Charges », sur Los Angeles Times,
  37. (en) « Artist Biography by Steve Huey », sur All Music
  38. Olivia Galloti et Nina Meyers, « Photos : Beth Ditto, AnnaLynne McCord, Teri Hatcher... ces stars qui ont été violées ! », sur Public, (consulté le 29 octobre 2014).
  39. Filmographie de Queen Latifah sur Internet Movie Database
  40. http://www.imdb.com/character/ch0409478/?ref_=nm_flmg_act_11
  41. a, b, c, d, e, f et g (en) « GRAMMY Award Results for Queen Latifah », sur Grammy.com
  42. a, b, c et d « Comédiennes ayant doublé Queen Latifah en France » sur RS Doublage, consulté le 5 avril 2015.
  43. « Comédiennes ayant doublé Queen Latifah » sur Doublagissimo, consulté le 5 avril 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :