Wyclef Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wyclef Jean
Description de cette image, également commentée ci-après

Wyclef Jean en 2008.

Informations générales
Surnom Wyclef, Nel, Clef
Nom de naissance Wyclef Jeannelle Jean
Naissance (46 ans)[1]
Croix-des-Bouquets, Drapeau d'Haïti Haïti
Activité principale Chanteur, rappeur, guitariste, producteur, acteur[2]
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, hip-hop alternatif, rap politique, reggae, bachata, kompa, RnB, soul
Instruments Voix, piano, batterie
Années actives Depuis 1993
Labels Refugee La Republique Records
Site officiel wyclef.com/

Wyclef Jeannelle Jean, né le à Croix-des-Bouquets, est un chanteur, rappeur, guitariste, producteur et acteur haïtien. À neuf ans, il emménage avec sa famille aux États-Unis, et devient membre du groupe The Fugees. Jean remporte au total trois Grammy Awards pour ses œuvres musicales[3] Il compte au total 31 millions d'albums écoulés[Quand ?][réf. nécessaire].

Il est engagé pour son pays natal en lançant la Wyclef Jean Foundation. Il a également fondé une organisation du nom de Yéle Haïti en 2005. Il a invité Angelina Jolie et Brad Pitt pour fêter l'anniversaire de l'organisation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean est né à Croix-des-Bouquets, dans la banlieue de Port-au-Prince, d'origine haïtienne, et est fils d'un père pasteur[4]. Jean cite le musicien de reggae Bigga Haitian comme première influence musicale, ainsi que MC Tiger Paw Raw et le producteur Lobster v. Crab[5]. Wyclef Jean émigre aux États-Unis à l'âge de neuf ans[6] , et part vivre à New York dans les lotissements de Brooklyn rejoindre sa famille. C'est là qu'il rencontre Pras Michel qui sera son grand ami d'enfance, si bien qu'ils s'autoproclameront cousins. Il part poursuivre ses études dans le nord du New Jersey, où il commence la guitare et étudie le jazz au lycée (high school)[7],[8]. Jean résidait à Saddle River, South Orange, puis à North Caldwell[9],[10]. En 2009, Jean rejoint la Berklee College of Music[11].

En 1994, il épouse Marie Claudinette[12]. En 2005, le couple adopte une fille qu'il nommera Angelina Claudinelle Jean. Le couple renouvelle ses vœux en août 2009[13].

Le 20 mars 2011, alors qu'il est en visite en Haïti pour apporter son soutien au candidat Michel Martelly en vue du second tour des élections présidentielles à Port-au-Prince, il est blessé légèrement à la main droite lors d'une fusillade lorsque des hommes armés font feu sur la voiture dans laquelle il se trouvait. Étaient également présents à bord du véhicule le rappeur Busta Rhymes et le producteur Jimmy Rosemond qui n’ont pas été touchés[14]. La police rapporte néanmoins que Wyclef aurait été blessé à cause de débris de verres[15],[16].

Carrière avec les Fugees[modifier | modifier le code]

En 1989, Pras Michel et Wyclef Jean ambitionnent d'enregistrer un disque mais ils ne connaissent personne dans le milieu de l'industrie musicale. Pras a toutefois une connaissance dont le père n'est autre que le producteur, musicien et membre fondateur du groupe Kool and the Gang : Ronald Khalis Bell. Pras lui demande de les aider. Ronald Khalis Bell accepte et commence donc à travailler avec eux et à les faire répéter dans un studio du New Jersey. Peu de temps après, Pras présente à Wyclef Jean et à Ronald Khalis Bell, Lauryn Hill, une amie d'école. Khalis les encourage à former un groupe. Ils créent alors The Translators en 1989 – on trouve parfois le terme The Tranzlator Crew mais ce nom, attribué a posteriori, n'est pas celui sous lequel le groupe se produisait à l'époque. En 1994, à la veille de la sortie de leur premier album, les Translators sont contraints de changer de nom, afin d'éviter toutes confusions ou conflits avec un autre groupe du même nom. Ils deviennent alors les Fugees, ils enregistrent en 1994 l'album Blunted on Reality produit par Ronald Khalis Bell, puis en 1996, The Score. En 1997, chaque membre des Fugees travaille sur des projets solo et Wyclef publie Wyclef Jean Presents: The Carnival Featuring the Refugee All-Stars.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Durant l'année 1998, il participe à l'album Chef Aid: The South Park Album[réf. nécessaire]. En 1999, il écrit la chanson My Move Is Your Love pour la chanteuse Whitney Houston.

En 2004, il sort son album Welcome to Haiti: Creole 101 avec notamment le titre Fanm Kreyol en collaboration avec Admiral T et 24 heures à vivre avec la formation Muzion. Il pose également sur l'album Mozaik Kreyol de ce dernier dans le titre Secret Lover. En 2006, pour venir en aide aux immigrés latinos aux États-Unis, Wyclef Jean enregistre Nuestro Himno, version espagnole de l'hymne américain The Star-Spangled Banner avec Pitbull, Carlos Ponce, Olga Tañón, Ivy Queen, Andy Andy, Autoridad de la Sierra, Aventura & Rayito, Kalimba, LDA, Tony Sunshine, Patrulla 81, Frank Reyes, Gloria Trevi, Yamayea, N’Klabe, Reik, et Kany. Cette même année, il apparait dans le documentaire musical de Michel Gondry, Dave Chappelle's Block Party, dans lequel on[Qui ?] voit se reformer son ancien groupe The Fugees sur une scène de Brooklyn, huit ans après leur séparation. Le , il participe à un unique concert en Europe lors du Festival de Jazz de Montreux en Suisse.

En 2010, suite au tremblement de terre d'Haïti de 2010, Wyclef Jean appelle à la générosité sur son blog et son compte Twitter et participe à l'enregistrement de We Are the World 25 for Haiti. Il crée l'ONG Yéle Haïti qui a pour but de venir en aide aux plus démunis. Wyclef Jean annonce le qu'il sera candidat aux prochaines élections présidentielles en Haïti[17]. Toutefois, cette candidature fut refusée un peu plus tard par le Conseil électoral provisoire haïtien en raison de son lieu de résidence[18]. Il décide, par la suite, de faire appel de cette décision.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1997 : The Carnival
  • 2000 : The Ecleftic: 2 Sides II a Book
  • 2002 : Masquerade
  • 2003 : The Preacher's Son
  • 2004 : Welcome to Haiti: Creole 101
  • 2007 : Carnival Vol. II: Memoirs of an Immigrant
  • 2009 : Toussaint St. Jean: From the Hut, To the Projects, To the Mansion

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wyclef Dumped From Haiti's Presidential Ballot, time.com, 21 août 2010 : Before he announced on August 5 that he was running for President of Haiti, Wyclef Jean was still listing his age as only 37 years old. But after declaring himself a presidential candidate, the Haitian hip-hop star also decided to come clean and confirm that he was really 40.
  2. (en) Bogdanov, Vladimir, All Music Guide to Hip-hop: The Definitive Guide to Rap & Hip-hop,‎ (lire en ligne), p. 241.
  3. (en) « All past winners search », sur GRAMMY.com (consulté le 19 octobre 2014).
  4. (en) « Wyclef Jean », Starpulse (consulté le 10 mars 2015).
  5. (en) « Reggae Artists – Reggae Artists – Black Rat: Max Wayne », Bigupradio.com (consulté le 26 juin 2010).
  6. (en) « Wyclef Jean steps toward Haitian presidential race », Reuters,‎ (consulté le 10 mars 2015).
  7. (en) « N.J. resident Wyclef Jean is expected to announce run for Haiti president »,‎ (consulté le 28 novembre 2010).
  8. (en) Stephen Kurczy, « Wyclef Jean for Haiti president: Four challenges he'll face », Christian Science Monitor,‎ (consulté le 28 novembre 2010).
  9. (en) Cruz, Alicia. "Did Wyclef Jean fake his gunshot injury in Haiti?", NewJerseyNewsroom.com, 23 mars 2011, (consulté le 12 janvier 2012. Wyclef Jean, a North Caldwell resident, told media outlets a bullet grazed his hand in the hand as he stood outside of his vehicle to make a phone call late Sunday night. Jean, who was born in Croix-des-Bouquets, Haiti, added that he did not know if the alleged gunshots were directed towards him.
  10. (en) Douglas Century, « Alpine, N.J., Home of Hip-Hop Royalty », sur New York Times,‎ (consulté le 16 février 2008).
  11. Allen Bush, « Wyclef Jean Enrolls in Berklee », Berklee College of Music,‎ (consulté le 28 novembre 2010).
  12. (en) Fusha By Marie Claudinette Jean.
  13. « Wyclef Jean – Wyclef And Wife Renew Vows », Contactmusic.com (consulté le 26 juin 2010).
  14. (en) « Wyclef Jean blessé par balles à Port-au-Prince », sur peoplestar.co.uk (consulté le 20 mars 2011).
  15. (en) Kim Osorio, « Police In Haiti Say Wyclef Was Not Shot », BET,‎ (consulté le 13 février 2012).
  16. (en) « Wyclef Jean shot in hand in Haiti », CNN,‎ (consulté le 20 mars 2011).
  17. (en) « Haïti/élections: Wyclef Jean candidat », sur Le Figaro,‎ (consulté le 4 avril 2014).
  18. « Wyclef Jean ne sera pas candidat », sur Radio Canada,‎ (consulté le 22 août 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :