Statue de Napoléon (Rouen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Statue équestre de Napoléon
Statue équestre Napoléon Rouen.JPG
Présentation
Type
Sculpteur
Matériau
Construction
Localisation
Adresse
Coordonnées

La statue équestre de Napoléon Ier est une œuvre en bronze du sculpteur Vital Gabriel Dubray située place du Général-de-Gaulle à Rouen[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

La statue équestre en bronze représente l'empereur Napoléon Ier en train de saluer sur son cheval cabré. La statue repose sur trois appuis, les deux pattes arrière et la queue du cheval. Le bronze provient de canons d'Austerlitz avec lesquels avaient été fondus les balanciers de la Monnaie de Rouen supprimée en 1852[3].

Le piédestal est l’œuvre de l'architecte du département, Louis-François Desmarest. D'une hauteur de 5,80 m, il est en granite de Flamanville, le socle étant en granite de Sainte-Honorine. Sur quatre panneaux en griotte d'Italie sont gravées en lettres d'or les institutions impériales : « Empire français », « Code Napoléon », « Concordat », « Légion d'honneur ». Sur le panneau face à la rue Jean-Lecanuet est écrit : « À Napoléon Ier la Ville de Rouen et le Département de la Seine-Inférieure MDCCCLXV ». Le panneau face à l'hôtel de ville est orné d'un panneau représentant le premier consul lors de la visite de la manufacture des frères Sévène en 1802 d'après un dessin de Jean-Baptiste Isabey.

Bas-relief en bronze sur le socle de la statue représentant « Le premier consul visite les manufactures du faubourg Saint-Sever et récompense le plus ancien ouvrier de l'industrie rouennaise 2 novembre 1802 ».

La statue et les bronzes décoratifs du piédestal ont été fondus dans les ateliers du fondeur Victor Thiébaut à Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

La statue est inaugurée le , jour anniversaire de Napoléon, par le maréchal Vaillant, ministre des beaux-arts, en présence de Alphonse Gautier, conseiller d’État, et de Charles Verdrel, maire de Rouen[4],[5].

À cette occasion, Charles Verdrel est fait commandeur de la Légion d'honneur. Vital Gabriel Dubray, Louis-François Desmarest et Théodore Bachelet reçoivent également la Légion d'honneur. Un des frères Godard réalise une ascension en ballon depuis le Champ de Mars[6].

À la suite de l'apparition d'une fissure dans le pied droit du cheval, la statue d'un poids de 4 tonnes est démontée le afin d'être restaurée à Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yvon Pailhès, Rouen : un passé toujours présent… : rues, monuments, jardins, personnages, Luneray, Bertout, , 285 p. (ISBN 2-86743-219-7, OCLC 466680895), p. 178-179
  2. Notice sur e-monumen.net
  3. « Monument de l'empereur Napoléon 1er à Rouen », Le Journal de Rouen,‎ , p. 3
  4. Henry Barbet, Inauguration à Rouen de la statue équestre de Napoléon Ier, 15 août 1865, Rouen, impr. de Ch.-F. Lapierre et Cie, , 8 p.
  5. Guy Pessiot (préf. Daniel Lavallée), Histoire de Rouen 1850-1900, éditions du P'tit Normand, , 250 p., p. 35
  6. « Le 15 août à Rouen. Inauguration de la statue de Napoléon 1er », Le Journal de Rouen,‎ , p. 1-2

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]