Thierry Lentz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lentz.

Thierry Lentz, né le à Metz (Moselle) est un historien français, spécialiste de l'histoire du Consulat et du Premier Empire. Il est directeur de la Fondation Napoléon depuis juillet 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils cadet d'Ivan Lentz (1932-2002), sidérurgiste et de Blanche Rossi (née en 1933), Thierry Lentz est maître en droit public (1981)[1], diplômé d'études approfondies et d'études politiques (1984)[2].

Thierry Lentz enseigne le droit public et l'histoire du droit en tant que chargé de cours à l'Institut d’études administratives et politiques de l'université de Nancy (1983-1988) et à la faculté de droit de Metz (1984-1988)[3].

Il devient assistant parlementaire de Robert Malgras, député de la 4e circonscription de la Moselle (1984-1986), avant d'occuper les fonctions de directeur-adjoint de l'Institut régional de formation pour adultes de Lorraine (1986-1988), puis de directeur des relations extérieures du Groupe Saur (1988-2000), filiale de Bouygues[3].

Dès 1993, il est administrateur de l'Institut Napoléon[3]. Il est chargé de cours en droit au CELSA (1998-2008).

Depuis juillet 2000, Thierry Lentz est directeur de la Fondation Napoléon. Il est également membre correspondant de l'Académie nationale de Metz (depuis 2002). Il est nommé chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres en juillet 2006.

Au sein de la Fondation Napoléon, il publie notamment une Nouvelle Histoire du Premier Empire (2002-2010) en 4 volumes aux éditions Fayard et dirige actuellement la publication de la Correspondance générale de Napoléon (15 volumes prévus chez Fayard, dont 13 déjà parus).

Il est commissaire des expositions « Napoléon » de Sao Paulo (Brésil) en 2003 et d'Astana (Kazakhstan) en 2013.

Depuis l'année 2012, Thierry Lentz est chargé de cours en Histoire du Premier Empire à l'Institut catholique d'études supérieures de La Roche-sur-Yon. Son enseignement fait partie de la chaire Napoléon créée en 2014 par cet établissement privé d'enseignement supérieur.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur[4] sur la promotion civile du 1er janvier 2015[5] et reçoit ses insignes le 30 mars au Palais de la Légion d'honneur, des mains de Jean Tulard.

Thierry Lentz poursuit ses recherches et publications sur l'histoire générale, diplomatique et des institutions ou administrations à l'époque de Napoléon. Il est aussi l'auteur d'un roman intitulé Tout le monde ment, d'un essai sur le Christ crucifié de Diego Vélasquez et d'une étude sur l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1986 : La Moselle et Napoléon, étude d'un département sous le Consulat et l'Empire, avec Denis Imhoff, éditions Serpenoise.
  • 1990 : Roederer, éditions Serpenoise.
    Ouvrage couronné par l'Académie Erckmann-Chatrian.
  • 1993 : Savary, le séide de Napoléon, éditions Serpenoise.
  • 1995 : Napoléon III, éditions PUF, coll. Que sais-je ?.
  • 1995 : Kennedy, enquêtes sur l'assassinat d'un président (étude), éditions Jean Picollec.
  • 1997 : Le 18-Brumaire : Les coups d’État de Napoléon Bonaparte (novembre-décembre 1799), éditions Jean Picollec.
    Ouvrage couronné par la Fondation Napoléon.
  • 1998 : Napoléon : « Mon ambition était grande », éditions Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard » (no 361).
  • 1999 : Le Grand Consulat (1799-1804), éditions Fayard.
  • 1999 : L'ABCdaire de Napoléon et l'Empire, Jean Tulard (dir.), éditions Flammarion.
  • 1999 : Dictionnaire des ministres de Napoléon, éditions Christian / JAS.
  • 2001 : Napoléon, Éditions du Cavalier bleu.
  • 2001 : Autour de l'empoisonnement de Napoléon, avec les docteurs Jean-François Lemaire, Paul Fornès et Pascal Kintz, éditions Nouveau Monde / Fondation Napoléon.
  • 2002 : La Proclamation de l'Empire, avec Nathalie Clot, éditions Nouveau Monde / Fondation Napoléon.
  • 2002 : Nouvelle histoire du Premier Empire, tome I : Napoléon et la conquête de l'Europe (1804-1810) éditions Fayard.
  • 2003 : Napoléon, éditions PUF, coll. Que sais-je ?.
  • 2003 : Le Sacre de Napoléon (dir.), avec Émile Barthet et Pierre Bontemps, éditions Nouveau Monde.
  • 2003 : Un hiver à Paris sous le Consulat. Lettres de Jean-Frédéric Reichardt, avec Arthur Laquiante, présenté et annoté par T. Lentz, éditions Tallandier
  • 2004 : Nouvelle histoire du Premier Empire, tome II, L'effondrement du système napoléonien (1810-1814), éditions Fayard.
    Ouvrage couronné par la ville d'Ajaccio.
  • 2005 : Sainte-Hélène, île de mémoire, Bernard Chevallier, Michel Dancoisne-Martineau et Thierry Lentz (dir.), éditions Fayard.
  • 2005 : Napoléon et l'Europe : Regards sur une politique, Thierry Lentz (dir.), éditions Fayard.
  • 2006 : Napoléon, l'esclavage et les colonies, avec Pierre Branda et Chantal Lheureux-Prévot, éditions Fayard.
  • 2007 : Nouvelle histoire du Premier Empire, tome III : La France et l'Europe de Napoléon (1804-1814), éditions Fayard.
  • 2008 : Quand Napoléon inventait la France : Dictionnaire des institutions politiques, administratives et de cour du Consulat et de l'Empire, avec Pierre Branda, Pierre-François Pinaud et Clémence Zacharie, éditions Tallandier (ISBN 978-2-84734-410-3).
  • 2008 : Tout le monde ment (roman), éditions Fayard.
  • 2009 : La Mort de Napoléon : Mythes, légendes, mystères, avec Jacques Macé, éditions Perrin.
  • 2010 : Nouvelle histoire du Premier Empire, tome IV : Les Cent-Jours (1815), éditions Fayard.
  • 2010 : 1810 : Le tournant de l'Empire (dir.), éditions Nouveau Monde / Fondation Napoléon.
  • 2010 : Mémoires de Napoléon, tome 1, La campagne d'Italie (1796-1797), éditions Tallandier (réédition Texto, 2016).
  • 2011 : Mémoires de Napoléon, tome 2, La campagne d'Egypte (1798-1799), éditions Tallandier (réédition Texto, 2016) .
  • 2011 : Mémoires de Napoléon, tome 3, L'ile d'Elbe et les Cent-Jours (1814-1815), éditions Tallandier (réédition Texto, 2016).
  • 2011 : Une passion : promenades autour de la Crucifixion de Velázquez (essai), éditions Perrin.
  • 2012 : La Conspiration du général Malet : 23 octobre 1812, premier ébranlement du trône de Napoléon, éditions Perrin.
  • 2012 : Napoléon diplomate, CNRS éditions.
    Ouvrage couronné par l'Académie française.
  • 2012 : 1812, la campagne de Russie, actes du colloque organisé par la Fondation Napoléon, le Souvenir napoléonien et l'université de Paris I, Marie-Pierre Rey et Thierry Lentz (dir.), éditions Perrin.
  • 2013 : G. Lenotre, le grand historien de la petite histoire, textes de Clémentine Portier-Kaltenbach, Philippe Charlier, Michel Crépu, Franck Ferrand, Bruno Fuligni, Adrien Goetz, Michel de Grèce, Frédéric Lenormand, Thierry Lentz, Guy Stavridès, Emmanuel de Waresquiel, éditions Jean-Claude Lattès.
  • 2013 : Le congrès de Vienne. Une refondation de l'Europe. 1814-1815, éditions Perrin.
    Ouvrage couronné par la Fondation Pierre-Lafue.
  • 2013 : 100 questions sur Napoléon, éditions La Boétie.
  • 2013 : L'assassinat de John F. Kennedy : Histoire d'un mystère d’État, nouvelle édition revue et augmentée, Nouveau Monde Éditions.
  • 2014 : Diplomaties au temps de Napoléon (dir.), avec Yves Bruley, CNRS éditions.
  • 2014 : Les vingt jours de Fontainebleau. La première abdication de Napoléon (31 mars - 20 avril 1814), éditions Perrin.
  • 2015 : Waterloo. 1815, éditions Perrin.
  • 2015 : Napoléon et la France, Vendémiaire Éditions (ISBN 978-2-36358-186-0).
  • 2015 : Napoléon. L'album, éditions Perrin
  • 2016 : Joseph Bonaparte, éditions Perrin.
  • 2016 : Les ministres de Napoléon : Refonder l'Etat, servir l'empereur, coll. Tempus, éditions Perrin. (Nouvelle éd. révisée et augmentée du dictionnaire des ministres de Napoléon paru chez Christian / JAS en 1999).
  • 2016 : sous la direction de Patrice Gueniffey et Thierry Lentz, La fin des Empires, Paris, Perrin.
  • 2017 : Dictionnaire des institutions du Consulat et de l'Empire (dir), avec Pierre Branda, Pierre-François Pinaud, Clémence Zacharie, éditions Tallandier.
  • 2017 : Le diable sur la montagne : Hitler au Berghof (1922-1944), Perrin (ISBN 9782262070434)

Correspondance de Napoléon[modifier | modifier le code]

En plus de la direction générale de la collection, Thierry Lentz a dirigé les volumes 1, 2, 3, 11 et 12 de la correspondance générale de Napoléon, établie par la Fondation Napoléon et publiée par Fayard.

  • 2004 : volume I : « Les apprentissages, 1784-1797 », Thierry Lentz (dir), avec la collaboration de Gabriel Madec, assisté d’Émilie Barthet et François Houdecek ; préface du baron Gourgaud, président de la Fondation Napoléon (ISBN 978-2213621388)
  • 2005 : volume II : « La campagne d’Égypte et l’avènement, 1798-1799 », Thierry Lentz (dir), avec la collaboration de Gabriel Madec, assisté d’Émilie Barthet et François Houdecek, préface de Henry Laurens, professeur au Collège de France (ISBN 978-2213621395)
  • 2006 : volume III : « Pacifications, 1800-1802 », Thierry Lentz (dir), avec la collaboration de Gabriel Madec, assisté d’Émilie Barthet, Irène Delage et François Houdecek ; préface de Jean Tulard, de L'Institut (ISBN 978-2213629377)
  • 2012 : volume XII : « 1812 - La campagne de Russie », Thierry Lentz (dir), assisté de François Houdecek et Marie Baudouin ; préface de Mme Marie-Pierre Rey, professeur à l'Université Paris I, directrice du CRHS (ISBN 978-2213668628)
  • 2015 : volume XI : « Bruits de bottes. Avril 1811-Décembre 1811 », Thierry Lentz (dir), préface de Luigi Mascilli Miglorini (ISBN 978-2213693934)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix
Décorations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'administration préfectorale en Moselle sous le Consulat et l'Empire : Jean-Victor Colchen, premier préfet de la Moselle, et son action sur l'esprit public, dir. Frédéric Bluche, mémoire de maîtrise en droit public, Metz.
  2. Le bonapartisme en Moselle (1799-1815), mémoire de DEA d'études politiques, Nancy.
  3. a, b et c Clara Dupont-Monod, http://www.lhistoire.fr/portrait/thierry-lentz-le-confident-de-lempereur.
  4. Journal Officiel de la République française du 1er janvier 2015.
  5. Sur le portefeuille du ministère de la Culture et de la Communication.

Liens externes[modifier | modifier le code]