Revelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Revelles (homonymie).
Revelles
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Molliens-Dreuil
Intercommunalité Communauté d'agglomération Amiens Métropole
Maire
Mandat
Jean-Marc Jovelet
2014-2020
Code postal 80540
Code commune 80670
Démographie
Gentilé Revellois
Revelloises
Population
municipale
546 hab. (2014)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 58″ nord, 2° 07′ 19″ est
Altitude Min. 71 m
Max. 133 m
Superficie 14,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Revelles

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Revelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Revelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Revelles
Liens
Site web ville-revelles.fr

Revelles est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

En quittant la commune pour se diriger vers Quevauvillers, on aperçoit sur la droite le village de Fluy, identifiable par son château d'eau.

Revelles est situé à 15 kilomètres à l'ouest d'Amiens en passant par l'ex RN 29 (actuelle RD 1029).

Le territoire communal correspond à un plateau crayeux simplement creusé d'une vallée dite vallée de Gournay qui sert d'exutoire en cas de fortes pluies. Le point culminant se trouve au lieu-dit Mézerolles, du côté du moulin de Fluy[1].

En 1899, les puits sont alimentés par une nappe située à 85 mètres de profondeur[1].

La ferme d'Henneville à trois kilomètres du chef-lieu et la maison Neuve à un kilomètre constituent des écarts à la fin du XIXe siècle[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom latinisé de Revellum a été relevé[2]. Revela, Revele, Revella sont également mentionnés. L'étymologie pourrait venir de rebelles, sédition, gens de mauvaise vie selon les écrits de Florent Ledieu[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

La voie romaine qui allait d'Amiens à Rouen traversait la commune[1].

Une implantation gallo-romaine est attestée sur le territoire de la commune par les fouilles[3] réalisées pour le tracé de l'autoroute A29 ou E44.

Au milieu du XIXe siècle, Revelles a compté jusqu'à six moulins[2]. L'un d'entre eux est encore en service à la fin du XIXe siècle[1].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

L'église est signalée dès 1162. Elle sera reconstruite en 1734[1].

Les fiefs de Guisonville, Roussicourt, Henneville, Gournay et Coupelle sont mentionnés. Le bois de Guisonville est vendu au chapitre d'Amiens en 1216 par Guy, "maire", avec le consentement du seigneur, Jean de Riencourt[1].


Temps modernes[modifier | modifier le code]

En décembre 1589, la duchesse de Longueville est arrêtée à Revelles alors qu'elle tente d'échapper aux autorités d'Amiens[2].

Des réquisitions allemandes sont imposées au village lors de la guerre 1870-1871, avant la bataille de Dury du [1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1864 1870 Auguste Clément Simon Vauchelet    
    Joseph Auguste Hitier    
1888 1902 Auguste Clément Simon Vauchelet    
1935 1977 Marcel Hoël    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 François Foré    
mars 2008[4] en cours
(au 6 mai 2014)
Jean-Marc Jovelet   Réélu pour le mandat 2014-2020 [5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 546 habitants, en augmentation de 1,11 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
797 822 900 917 929 943 942 922 890
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
813 820 789 702 676 605 571 505 504
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
460 415 370 369 324 284 285 329 292
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
355 346 362 396 466 506 537 546 546
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'enseignement primaire est organisé en collaboration avec les communes de Fluy et Bougainville, au sein d'un regroupement pédagogique intercommunal.

Activités associatives, culturelles, festives et sportives[modifier | modifier le code]

Deux des membres du groupe French Kiss, lors des 11es « Rencontres Rock'n Roll à Revelles », en juillet 2009.
  • Une association locale, « Festival R4 »[10], organise depuis plus de dix ans un concert de rock annuel[11].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe d'Hellencourt, Revelles, village picard, 1987.
  • Maurice Hoël, Une famille, un village (ISBN 2907525263).
  • René Boyenval, René Debrie et René Vaillant - Répertoire des noms de famille de la Somme en 1849, éditions ÉKLITRA, Amiens, 1972, 232 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur, M Mangon, 1899, archives départementales de la Somme, Amiens. Lire la notice de 1899 sur le site des archives départementales.
  2. a, b et c Site communal.
  3. Article du Courrier picard
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 8 mars 2009)
  5. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. Site de l'association R4
  11. Programme 2009 du Festival R4
  12. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 138 (ASIN B000WR15W8).