Grattepanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grattepanche
Grattepanche
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Ailly-sur-Noye
Intercommunalité CA Amiens Métropole
(au 1er janvier 2007)
Maire
Mandat
Maurice Navarre
2014-2020
Code postal 80680
Code commune 80387
Démographie
Gentilé Grattepanchois
Grattepanchoises
Population
municipale
305 hab. (2015 en augmentation de 4,1 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 47′ 17″ nord, 2° 17′ 41″ est
Altitude Min. 69 m
Max. 125 m
Superficie 6,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Grattepanche

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Grattepanche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grattepanche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grattepanche
Liens
Site web grattepanche-mairie.fr

Grattepanche est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Grattepanche est un village situé sur un plateau à 13 km au sud d’Amiens, à environ 120 m d'altitude. Les communes voisines sont : Cottenchy et Estrées-sur-Noye à l’est, Jumel au sud, Oresmaux au sud-ouest, Rumigny au nord-ouest et Sains-en-Amiénois au nord.

Sol, sous-sol, relief[modifier | modifier le code]

Le territoire communal se caractérise par un lit de calcaire recouvert d'une couche de terre arable plus ou moins épaisse. La montagne de grès correspond à une colline ou affleure cette roche et a fait l'objet d'une exploitation dans une carrière[1].

Deux vallées étroites et profondes, orientées sud-ouest nord-ouest se rejoignent sur le territoire. Le point le plus élevé se trouve au lieu-dit le Grand Bapaume[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, l'approvisionnement en eau se fait par deux puits communaux qui sont creusés à 80 m de profondeur. Deux mares communales permettent d'abreuver le bétail[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gratiani Pagus*, Bratuspance, Bractepanse, Grattechange, Grandpan, Gratpans, Grandpons en 1626, Gratepenche en 1627.

Grattepanche vient de « gratter » et « panse », et indique tout simplement la pauvreté des terres : plusieurs communes et lieux-dits, nommés Grattepanche, en Picardie et dans le Nord, avaient le sol ingrat, ils réduisaient ceux qui les cultivaient à se gratter la panse pour mieux tromper la faim[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

La découverte de silex taillés semble prouver l'occupation très ancienne des lieux[1].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En 1471, les habitants se réfugient dans leurs souterrains pour se protéger des combats liés aux affrontements entre Louis XI et le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire[4].

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Le village avait déjà son école au XVIIe siècle[1].

Après avoir compté 86 métiers à tisser le velours d'Utrecht en 1886, il n'en reste plus que sept en 1899[1].

Les villages de Grattepanche et Saint-Sauflieu sont cités à plusieurs reprises par Jules Verne dans son roman « Le Chemin de France »[5].

Le passage des armées prussiennes en 1870-1871 a été marqué de lourdes réquisitions[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason D'argent à l'anneau de sinople chargé de l'inscription de sable « COMMUNE DE GRATTEPANCHE », au portail d'église du lieu du champ, fermé de tenné, essoré d'azur, mouvant de la pointe, le clocher girouetté d'un coq contourné d'argent, au dindon contourné au naturel brochant sur le tout en cœur.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Maurice Navarre   Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2015, la commune comptait 305 habitants[Note 1], en augmentation de 4,1 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
255 216 258 212 270 291 310 290 300
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
293 306 286 264 256 252 239 218 211
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
175 163 139 119 115 111 106 95 133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
153 120 148 179 243 269 288 292 305
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le regroupement pédagogique Grattepanche-Rumigny-Hébécourt scolarise les enfants du village[12]. Une classe de 18 élèves est située à Grattepanche pour l'année scolaire 2016-2017[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Notice géographique et historique, réalisée par l'instituteur, M. Pocholle, 1899, archives départementales de la Somme, Amiens. Lire la notice en ligne, sur le site des archives départementales.
  2. Nouvelles Racines, no 95, page 19, SOCIÉTÉ d’HISTOIRE, d’ART, de GÉNÉALOGIE et d’ÉCHANGE, 1986, ISSN 0987-1012 (dépôt légal à la Bibliothèque Nationale)
  3. Jean-Louis Beaucarnot, Laissez parler les noms !, Lattès, 2004.
  4. Site de la mairie, histoire.
  5. Le chemin de France par Jules Verne.
  6. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 31 août 2008)
  7. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. Site communal de Grattepanche, rubrique école.
  13. Site de l'éducation nationale.

Ouvrages[modifier | modifier le code]