Cardonnette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cardonnette
L'église Saint-Vaast.
L'église Saint-Vaast.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Amiens-2
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage et de l'Hallue
Maire
Mandat
Laurent Marfaux
2014-2020
Code postal 80260
Code commune 80173
Démographie
Gentilé Cardonnettois
Population
municipale
477 hab. (2014)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 07″ nord, 2° 21′ 36″ est
Altitude Min. 56 m – Max. 117 m
Superficie 5,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Cardonnette

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Cardonnette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cardonnette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cardonnette

Cardonnette est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

À quelques kilomètres au nord-est de l'agglomération amiénoise, Cardonnette est accessible par la route départementale 919.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

De 1790 à 1801, la commune relève de l'administration et de la justice de paix du canton de Querrieux.

En l'an VII et jusqu'au 10 germinal de l'an VIII (30 mars 1800), tous les mariages civils du canton, sont prononcés au chef-lieu, conformément à l'article IV de la Loy du 13 fructidor de l'an VI (30 août 1798).

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2014[1] Jean-Marc Verscheure    
2014[2] en cours
(au 6 mai 2014)
Laurent Marfaux    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 477 habitants, en augmentation de 8,66 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300 304 318 376 418 410 411 400 380
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
387 369 357 324 325 327 288 282 248
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
248 243 205 190 194 174 159 167 151
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
167 213 275 408 458 417 430 454 477
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église paroissiale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église Saint-Vaast de Cardonnette.

L'église, vouée à saint Vast a été construite au début du XXe siècle sur des plans de l'architecte Émile Ricquier, l'architecte du cirque Jules Verne à Amiens.

La construction est de style néo-roman et néo-byzantin, avec quelques éléments qui semblent être empruntés à l'art islamique, comme les motifs ajourés, sortes de dentelle sculptée dans la partie inférieure du clocher. Par ailleurs, les effets de polychromie, obtenus par le jeu des briques rouges et beiges et les décors géométriques et floraux dans l'appareillage des murs, confèrent à l'ensemble un style tout à fait oriental[7]. Des opérations de rénovation ont été réalisées par l'organisation de chantiers de bénévoles : association Concordiade 2003 à 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 18 juillet 2008)
  2. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Patrimoine de France