Premier Âge du fer en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Cette page concerne les événements qui se sont produits au cours du premier âge du fer (de -800 à -52 environ[1]) en Lorraine.

Contexte[modifier | modifier le code]

Durant l'âge du fer, l'actuelle Lorraine est occupée par les Trévires au nord, les Médiomatriques dans la Basse-Moselle, les Leuques dans la Haute-Moselle, les Lingons à l'extrême sud-ouest[2] et les Séquanes à l'extrême sud-est[3].

Témoignages[modifier | modifier le code]

  • Jules Beaupré, entre 1901 et 1910, étudie le camp d'Affrique, et il apporte la preuve de l'occupation du site à l'époque du Hallstatt et de la Tène, et pas du tout à l'époque romaine. Les pièces trouvées permettent un enrichissement important du Musée lorrain.
  • Cité d'Affrique sur le plateau dominant Ludres et Messein. Des Celtes édifient un double retranchement, haut de six mètres, entourant une aire de huit hectares. Activité métallurgique.
    • L'enceinte supérieure abritait les demeures tendues de riches peaux d'animaux, des nobles celtiques, tous guerriers et grands chasseurs et là retentissaient les chants des buveurs, les hennissements des chevaux, les aboiements des chiens. À flanc de coteau s'ouvraient des galeries de mines s'enfonçant à une centaine de mètres; le minerai était sorti sur des traineaux garnis de deux bandes de fer, qui ont creusé leur sillon dans la roche de la galerie; c'était là que travaillaient les esclaves; ils y ont abandonné des lampes, des pics, des coins; enfin dans l'enceinte inférieure s'affairaient les hommes de la plèbe; les uns activaient et chargeaient le four établi près de la source; les autres martelaient les lentilles pour extraire le métal pur des scories; d'autres enfin, forgeaient le fer et le transformaient en poignards, épées, mors de chevaux, renommés.[4]
  • Autour de Vic et de Marsal, la vallée de la Seille s'active à la production de sel.
  • Des témoignages d'activité humaine ont été trouvés à Pierre-la-Treiche (Grotte des Celtes).
  • Enceinte préhistorique de la Fourasse, à Champigneulles, classée monument historique[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.inrap.fr/periodes
  2. Limites de la Province lingonnaise, Mémoires de la Société historique et archéologique de Langres, t.2, Musée de Langres / 1862 (lire en ligne)
  3. Musée Lorrain, Nancy
  4. Histoire de la Lorraine, Goury - 1939, pages 20-22
  5. L'enceinte préhistorique de la Fourasse dans l'inventaire général du patrimoine culturel français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]