Parc Bagatelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le parc d'attractions de la côte d'Opale. Pour le jardin situé à Paris, voir Parc de Bagatelle. Pour les homonymes, voir Bagatelle.
Parc Bagatelle
Image illustrative de l'article Parc Bagatelle

Ouverture 1955
Superficie 26 hectares
Pays Drapeau de la France France
Département Pas-de-Calais
Commune Rang-du-Fliers[Note 1],[1]
Propriétaire Looping
Type de parc Parc d'attractions
Nombre d'attractions Total : 40
Nb de montagnes russes : 5
Nb d'attractions aquatiques : 6
Nombre de visiteurs 275 000 (2014)
Site web www.parcbagatelle.com
Coordonnées 50° 25′ 48″ N 1° 36′ 10″ E / 50.430038888889, 1.602802777777850° 25′ 48″ Nord 1° 36′ 10″ Est / 50.430038888889, 1.6028027777778

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Parc Bagatelle

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc Bagatelle

Le Parc Bagatelle est un parc d'attractions de la région Nord-Pas-de-Calais situé sur la commune de Rang-du-Fliers[Note 1],[1]. Il comprend une quarantaine d'attractions mais aussi des jeux payants et spectacles. C'est le plus ancien parc d'attractions français en activité.

Historique[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, les époux Parent achètent 27 ha de terrain entre Berck et Le Touquet, principalement pour que M. Parent puisse exercer sa passion, la chasse au gibier d'eau. Mais ils doivent déminer le terrain.

En 1955 le parc d'attractions français fait son retour après 21 ans de disparition. Magic City, dernier parc d'attractions français en activité, a en effet fermé le [2] par décision des autorités[3]. Le domaine de Rang-du-Fliers, qui accueillait une demeure servant de maison d'hôtes en raison de la proximité des deux stations balnéaires, propose une distraction : des vélos excentriques surnommés vélo-kangourou. Rapidement, un mini-golf et des jeux pour enfants sont ajoutés. Mme Parent de son côté demande que des animaux soient présentés aux enfants. Le parc devient un parc de loisirs mais ce nom n'est apparu qu'en 1963 avec La Mer de sable.

Dans les années 1970, avec l'arrivée de François Parent, fils des fondateurs à la tête du parc, une partie du parc est transformée en parc d'attractions permanentes grâce à la sédentarisation de forains. Un petit train fait le tour du domaine. Il est composé d'une véritable machine à vapeur 030T Orenstein & Koppel et de baladeuses Pershing. Le tout fut racheté par Henri Parent aux sablières d'Ormesson en Seine et Marne (le matériel fut revendu dans les années 1980 après l'achat d'un train Soquet). François se concentre sur le thème du Far West.

Avec la rentabilité du parc, des attractions sont régulièrement ajoutées, tout comme des points de vente et de restauration.

En 1990 et après quelques années difficiles, François Parent laisse les rênes à son fils François Jérôme Parent pour tout le développement des nouveautés du parc. L'année suivante, 280 000 entrées sont réalisées[4]. S'ensuivent des années de rentabilité et le parc accueille chaque année de plus en plus de visiteurs. Leur nombre augmente à 300 000 en 1992[4].

En 1993, le parc change sa billetterie au profit d'un ticket unique en raison de la concurrence des parcs belges Walibi Belgium et Bellewaerde. Ils sont alors 320 000 à passer les portes du parc et l'accroissement de visites continue avec 349 000 en 1994 et 380 000 l'année suivante[4]. Le Fort Aventure ouvre pour les 405 650 entrées en 1996 et l'île de la tortue est ouverte en 1997. Cette année, le parc accueille 414 000 visiteurs et 421 400 l'année suivante[4]. En 1999, le parc établi son record de fréquentation en accueillant 422 516 visiteurs. De multiples zones et attractions sont inaugurées de 1990 à 2000, date à laquelle François Parent décide de vendre le parc au groupe Grévin & Cie qui proposait une meilleure offre de rachat plutôt qu'à son fils François Jérôme Parent.

En juin 2000, le parc rejoint le groupe Grévin & Cie, comprenant le parc Astérix. La saison se clôture avec une fréquentation en baisse à hauteur de 400 000. La diminution se poursuit durant plusieurs années avec 373 600 en 2001 et 365 599 en 2002[4]. La même année, Grévin & Cie est racheté par la Compagnie des Alpes et est renommé CDA Parks en 2006 suite au rachat des anciens concurrents belges du Groupe Walibi. La partie zoologique du parc ferme ses portes en 2006. Les chiffres restent décevant avec 381 350 en 2003, 329 821 en 2004 et 311 535 en 2005[4].

En 2006, le petit fils du fondateur Henri Parent fonda son propre parc d'aventure Indoor à Villeneuve-d'Ascq appelé Koezio.

En 2009, le parc accueille 290 000 visiteurs, soit 10 % de plus qu'en 2008. Cela lui a permis d'être à nouveau bénéficiaire, ce qui n'était plus le cas depuis 5 ans[5].

Le , la Compagnie des Alpes annonce la vente de sept parcs dont le Parc de Bagatelle au fonds d’investissement H.I.G. Capital France associé à Laurent Bruloy, ancien dirigeant d'Aqualud[6]. Leur holding est nommée Looping avec comme président Laurent Bruloy, son siège se situe à Bagatelle[7]. Le groupe possède dix autres sites touristiques[Note 2]. Le directeur de Bagatelle est Vincent Timpani.

265 000 visiteurs franchissent les portes du parc en 2011. En 2012, Bagatelle inaugure une nouvelle attraction sensationnelle dont le parcours s'étend sur une emprise d'environ 120 mètres et culmine à 45 mètres de haut, soit la hauteur du phare de Berck. L'occasion d'acquérir ces montagnes russes inversées baptisées Triops se présente en septembre 2011[8].

En 2013, le parc reçoit 287 591 visiteurs, soit 9 % de plus qu'en 2012[9]. 275 000 visiteurs franchissent les portes du parc en 2014 ce qui permet au parc de dégager un bénéfice pour la seconde années consécutive. En novembre, le directeur d'exploitation de Walygator Parc François-Jérôme Parent est nommé par Looping Group au poste de manager du Parc Bagatelle[10]. Il reste actionnaire du site lorrain. Il fait son retour et succède à Vincent Timpani à la direction du parc.

En 2015, le parc fête les 60 ans de sa création.

Le parc d'attractions[modifier | modifier le code]

Les montagnes russes[modifier | modifier le code]

Nom Type Constructeur Année Remarque
Famous Jack Tournoyantes Reverchon Industries 2006 Ouvert en 2000 à Pleasurewood Hills sous le nom de Mouse Trap, anciennement Ragondingue de 2006 à 2014
Gaz express Métal / Train de la mine Soquet 1987 Anciennement Mine d'Or Engloutie de 1987 à 2004, Train de la mine en 2005, Bouzouc de 2006 à 2011 et Bag express de 2012 à 2014
Kid'z coaster Montagnes russes junior SBF Visa Group 2015
La Spirale Express Métal / Junior Soquet 1996 Anciennement Wapiti jusqu'en 2002 puis Spirale des Dunes jusqu'en 2014
Triops Inversées navette / Invertigo Vekoma 2012 Précédemment à Liseberg, puis à Allou Fun Park, puis à Sommerland Syd

Les attractions aquatiques[modifier | modifier le code]

Nom Type Constructeur Année Remarque
Aqua'Bag Bateaux tamponneurs J&J Amusements 2013
Flamingos (les) Pédalos Adventureglass 1967 Anciennement Pédalos puis Bateaux à pédales
Splash Factory (le) Bûches L&T Systems 2000 Anciennement La Rivière Canadienne puis les Flobarts
Raft (le) Circuit de bouées Hafema 2001
Rapid'O'Bag Toboggan aquatique Van Egdom 1991
River Splatch Bûches Reverchon Industries 1976 Anciennement Ch'Plouf (2006-2011)

Les attractions à sensations[modifier | modifier le code]

Nom Type Constructeur Année Remarque
Bag Pearl Bateau à bascule S.D.C. 1993 Anciennement Cap'tain Bag
Twist'Air Chaises volantes Lamborghini Rides 2015

Les autres attractions[modifier | modifier le code]

Le monorail par dessus le parc.
Monorail

Les spectacles[modifier | modifier le code]

  • Les Plongeurs des Caraïbes : spectacle de plongeons (2015)

Les anciennes attractions[modifier | modifier le code]

Anciennes montagnes russes[modifier | modifier le code]

Nom Type / Modèle Constructeur Ouverture Fermeture Remarque
Coléoz'Arbres[Note 3] Métal / Jet Star Anton Schwarzkopf 1994 2007 Anciennement Jet Star de 1994 à 2000.
Grand Huit Métal / Zyklon Z47 Pinfari 1969 1975
Super Huit E-Powered Soquet

Autres attractions[modifier | modifier le code]

  • Aire de jeux : aire de jeux géante (1955 - années 1990). Cette attraction était l'une des vedettes du parc avec les Vélos excentriques.
  • Aqua Scooters : Bateaux tamponneurs (1991 à 2000). Attraction de retour en 2013.
  • Aqua Scooters Junior : Bateaux tamponneurs pour enfants (1991 à 2005). Attraction de retour en 2014.
  • Fusée Astronautus : Simulateur en forme de fusée (1986 à 1991). Attraction foraine.
  • Hully Gully : Trabant-Wipeout (1986 à 1991Chance Morgan). Attraction foraine.
  • Karts à pédales : Voitures à pédales (1996 à 2000). Attraction manquant d'utilité puis retirée sur décision de Grévin & Cie.
  • Kartings à pédales : Voitures à pédales (2007 à 2014).
  • Labyrinthe : Palais des glaces (1980 à 2005).
  • Manège enfantin : Manège (années 1980 à 2000). Remplacé en 2001 par Turtles.
  • Plaine de jeux : aire de jeux pour enfants (années 1980 à 2005).
  • Poneys : promenade en poneys (années 1980 à 1995). Remplacés par Le O'Galop.
  • Quads : course de quads (1986 à 2000). Attraction manquant d'utilité puis retirée sur décision de Grévin & Cie. Terrain utilisé pour la construction du Raft.
  • Rodéo mécanique : Rodéo mécanique (années 1980 à 2000). Attraction manquant d'utilité puis retirée sur décision de Grévin & Cie.
  • Super Constellation : Lockheed Constellation (1968 à 1976 – Lockheed). F-BGNF: démonté en mai 1976 et transporté à Marquise pour devenir un restaurant puis détruit en 1995[11].
  • Train Fantôme : Train fantôme (années 1970 - années 1980). Attraction foraine.
  • Vélos excentriques : Vélos désaxés (1955 à 2000). Attraction de retour en 2011.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Mais où est Bagatelle ? », sur La Voix du Nord,‎
  2. (en) Florence Tamagne, A history of homosexuality in Europe, éditions Algora Publishing, 2004, p. 51
  3. Magic-City sur mini-maneges.blogspot.fr, le 4 mai 2012
  4. a, b, c, d, e et f [PDF]Comité Régional de Tourisme Nord-Pas-de-Calais, « Fréquentation annuelle des équipements touristiques du Nord-Pas-de-Calais de 1990 à 2005 », sur udotsi-nord.net,‎ (consulté le 26 septembre 2013)
  5. Bagatelle transforme son cinéma dynamique en cinéma 3D en 2010 sur www.parcplaza.net, le 26 décembre 2009
  6. La Compagnie des Alpes annonce la mise en vente de 7 parcs de loisirs sur www.parcplaza.net, le 15 décembre 2010
  7. L'aquarium de Saint-Malo va sortir le grand jeu sur www.saint-malo.maville.com, consulté le 18 janvier 2012
  8. Le Triops fait tourner les têtes de Bagatelle avant même d'avoir commencé le montage dans La Voix du Nord, le 18 janvier 2012
  9. Bernard Virel, « Bagatelle, Walibi : comment se portent les parcs d’attraction du Nord - Pas-de-Calais? », sur La Voix du Nord,‎ (consulté le 8 février 2015)
  10. Luc Farissier, « Bagatelle : François-Jérôme Parent le retour », sur lereveildeberck.fr,‎ (consulté le 8 février 2015)
  11. Fiche complète sur http://aviatechno.net/constellation/suivi_matricule.php?mat=F-BGNF

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :