Bellewaerde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bellewaerde
Image illustrative de l'article Bellewaerde

Ancien nom Bellewaerde Park
Touristisch Centrum Bellewaerde
Bellewaerde Safari
Ouverture
Superficie 54 ha
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Commune Ypres
Propriétaire Compagnie des Alpes
Type de parc Parc d'attractions et animalier
Nombre d'attractions Total : 29
Nb de montagnes russes : 3
Nb d'attractions aquatiques : 4
Nombre de visiteurs 700 000[1] (2009)
Site web bellewaerde.be
Coordonnées 50° 50′ 54″ nord, 2° 56′ 44″ est

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

(Voir situation sur carte : Flandre-Occidentale)
Bellewaerde

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Bellewaerde

Bellewaerde est un parc d'attractions et un parc zoologique belge flamand, situé dans la province de Flandre-Occidentale, à Ypres. Fondé par Albert Florizoone sous le nom de Centre touristique de Bellewaerde en 1954 sur l'un des sites de la bataille d'Ypres de la Première Guerre mondiale, et nommé d'après le château qui se dresse encore près de l'entrée principale, il est aujourd'hui la propriété du groupe français la Compagnie des Alpes, filiale de la Caisse des dépôts et consignations.

Il comporte 29 attractions et présente 300 animaux de 130 espèces, dispersés dans les six zones du parc, qui s'étend sur 54 hectares. Parmi ceux-ci, des girafes de Rothschild, des éléphants d'Asie, des tigres, des lions et des léopards de l'Amour.

Le parc est membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums.

En 2005, il a accueilli environ 800 000 visiteurs. Il compte 69 employés permanents et 150 saisonniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Le parc animalier et de loisirs[modifier | modifier le code]

Le 3 juillet 1954, Albert Florizoone fonde Touristisch Centrum Bellewaerde (Centre Touristique de Bellewaerde). C'est à la fois un parc ornithologique où les adultes peuvent observer différentes espèces d’oiseaux exotiques et un parc de loisirs pour les enfants dont Kabouterland (Le pays des lutins) avec des poupées mécaniques.

En octobre 1967, Albert Florizoone décède. Sa femme Maria Legrand et ses fils Luc, Carlo et Éric reprennent les rênes du parc. Ils décident de transformer le parc en un safari où le public peut croiser les animaux en liberté. Ce qui est chose faite en 1969 avec l'inauguration par Paul Breyne du safari pédestre. L'éléphant Mony fait son entrée à Bellewaerde la même année. En 1972, le safari est agrandi avec l'enclos des lions traversé par les trains Nairobi, de petits trains transportant les visiteurs[2]. En 1974, le parc animalier poursuit son enrichissement avec d'abord des tigres du Bengale puis des girafes, zèbres, antilopes, flamants roses, gnous et autres animaux exotiques.

Le parc à thèmes[modifier | modifier le code]

Boomerang
Bateau pirate

En 1978, une nouvelle zone apparaît à la suite d'importants travaux, la Jungle, qui présente plus de 200 plantes et oiseaux exotiques dans un tow boat ride.

Un circuit de bûches (River Splash) est inauguré en 1980. Un nouveau thème apparaît en 1981 avec l'ouverture de Frontier City, rebaptisée ultérieurement Far West. Cette partie du parc recrée un village de cow-boys avec son saloon, ses general stores et quelques attractions dont les Vieux Tacots, l’Enterprise et la Coccinelle, un parcours de montagnes russes. En 1982, une zone du parc est agencée pour correspondre à l'univers des deux héros de bande dessinée flamande, Bob et Bobette. Elle est située le long de la rivière de tow boat ride traversant la Jungle et permet de découvrir une adaptation de l'album L’œuf bourdonnant, 73e album de la série rouge. Le parc inaugure en 1983 un monorail de l'entreprise Yproise Mahieu qui permet de découvrir les zones du Far West et de la Jungle depuis les airs. L'année suivante, Bellewaerde propose un nouveau thème à ses visiteurs, le Mexique. Le parc ouvre aussi un deuxième parcours de montagnes russes, le Boomerang construit par Vekoma, première mondiale ex æquo avec La Ronde. De plus, le parc entame la présentation d'un spectacle de plongeurs, l’Acapulco Show. En 1985, une nouvelle zone est ouverte pour les plus petits, Pepinoland (renommée plus tard KidsPark).

La nouveauté 1986 est le Tico Tico Show, un spectacle d’animatroniques construit par Space leisure. La même année, le parc s'agrandit grâce à l'achat de 27 hectares dont douze hectares ouvert au public avec de nouvelles attractions ouvertes en 1987 comme le bateau pirate et Octopus. En 1988, Bengal Rapid River est une attraction de type rivière rapide en bouées qui inaugure la section de l’Inde. Les trains Nairobi sont supprimés tandis que dans cette nouvelle zone derrière le Bengal Rapid River, deux nouveaux trains du constructeur Vekoma sont installés et sont nommés Bengal Express. Les deux nouvelles attractions de la saison En 1989 sont Peter Pan et Big Chute.

Houdini

Le , Bellewaerde est absorbé par le Groupe Walibi[3],[4],[5]. Récemment introduit à la Bourse de Bruxelles (le 24 juin 1988), Walibi émet des actions à hauteur de la valeur de Bellewaerde et celles-ci sont cédées à Luc, Éric et Carlo Florizoone en échange du parc yprois. Ceux-ci sont intégrés à la direction du groupe. La zone Pepinoland est rénovée et gagne un manège de type tasses à café.

En 1991, une attraction de type croisière scénique inspirée des Walt Disney Parks apparaît, Los Piratas dont l'inspiration est Pirates of the Caribbean.

En 1994, le parc fête son 40e anniversaire avec de nombreux événements dont le château de fleurs garni d'une partie des 200 000 fleurs décorant le parc.

En 1995, le parc ouvre l'attraction Niagara, une attraction de type Shoot the Chute du constructeur Interlink. À cette occasion, Bellewaerde inaugure une nouvelle zone à thème : Canada. Contrairement aux résultats positifs récoltés après pareils investissements et dans une période moins lucrative, les chiffres attendus ne décollent pas[3].

En 1997, l'attraction tow boat ride de Bob et Bobette change de thème. Les personnages de la bande dessinée disparaissent au profit de la Voodoo River. L'attraction Octopus est rénovée et une colonie de singes capucin s'établit sur l’île aux singes. En cette année, le parc accueille 700 000 visiteurs[6].

En 1998, le Groupe Walibi est racheté par Premier Parks, rebaptisé Six Flags en 2000.

En 1999, le parc accueille trois nouvelles attractions : Screaming Eagle, la Maison Magique de Houdini et Flying Carrousel.

Depuis octobre 2001, le parc accueille ses visiteurs pour Halloween.

En 2002, la zone Pepinoland est totalement rénovée et devient KidsPark. Sept attractions seront ajoutées : la Grenouille, le Train Expres, les Papillons, le Tuff Tuff, le Carrosse Fou, la Mini-roue et les Ballons Dansants.

50 ans[modifier | modifier le code]

En 2004, le parc fête ses 50 ans et accueille d'avril à août le cirque Il Florilegio. Pendant ce temps, la division européenne de Six flags est revendue à un fonds d'investissement basé à Londres, Palamon Partners qui renomme la société Star parks.

En 2005, le parc accueille une fois de plus une première mondiale avec l'attraction El Volador remplaçant le manège forain Dancing Queen revendu à un parc néerlandais. En 2005, la fréquentation se situe autour de 800 000 entrées[7]. De plus, le parc ouvre pour une période hivernale. Ainsi en 2006 - 2007, le parc est fermé du 5 novembre 2006 au 25 décembre, le 31 décembre, le 1er janvier 2007 et du 8 janvier jusqu'au 30 mars 2007.

En 2006, deux nouvelles attractions sont ajoutées dans la zone mexicaine : Le cinéma 4-D et El Toro. Au printemps, le parc est repris par le Groupe français la Compagnie des Alpes. La fréquentation se chiffre à 700 000 visiteurs[8].

En 2007, Bellewaerde projette un nouveau film d'animation au cinéma en quatre dimensions : Fly Me to the Moon. Une deuxième île aux singes est inaugurée et accueille une famille de saïmiris et le parc construit un nouvel espace dédié à différentes espèces de lémuriens.

Ancien logo

Au début de l'été 2008, le gouvernement fédéral estime que Bellewaerde Park satisfaisait l’ensemble des normes spécifiques à l’accueil des animaux et lui attribue ainsi officiellement le statut de zoo. Cette reconnaissance est confirmée fin août 2008 par l’organisation pour le bien-être des animaux, Gaia, qui a publié un rapport positif sur le parc. Le 3 juillet 2008, le premier ministre Yves Leterme inaugure officiellement la Savane. Dans ce nouvel enclos représentant un investissement de 800 000 euros, les visiteurs observent zèbres, autruches et girafes depuis le sol au du haut du mirador. La fréquentation est en hausse de 4 % cette saison avec un total de 725 000 visiteurs[9].

En juillet 2009, Bellewaerde Park a 55 ans. Cette année a lieu le Flower Festival. Le nombre de visiteurs recensés sechiffre à 700 000 unités[1].

En mars 2010, le directeur général annonce que Bellewaerde n'ouvrira plus l'hiver[10]. Dès avril 2010, Bellewaerde Park présente à son public un nouveau film Turtle Vision. Ce film d’animation du réalisateur belge Ben Stassen est projeté à partir du 3 avril dans le cinéma 4-D. Pour la saison estivale, un nouveau show de plongeurs est inauguré : Wakanda.

En 2011, l'attraction de tow boat ride reçoit de nouveau un thème neuf : Jungle Mission et en 2012 apparaît un mirador surplombant les lions et les tigres ainsi qu'un nouvel enclos proposant des bisons dans la section western.

Le 30 mars 2013, Bellewaerde Park inaugure à hauteur d'un investissement de quatre millions d'euros de nouvelles montagnes russes familiales Huracan.

Le 14 janvier 2014, le parc se dote d'une nouvelle identité graphique, d'un nouveau logo, d'une nouvelle baseline et prend le nom de Bellewaerde.

En 2015, dans le cadre du Diamond ThemePark Awards, il remporte l'award du parc avec le meilleur service de Belgique[11]. L'année suivante, il concourt pour 11 awards, notamment pour le prix du meilleur parc c'attractions ou celui du parc le plus spectaculaire[12].

En 2017, le parc investit dans une nouvelle montagne russe. Un Alpine Coaster du constructeur Wiegand : Dawson Duel.

Les attractions et animaux[modifier | modifier le code]

Jungle[modifier | modifier le code]

Jungle mission

Mexique[modifier | modifier le code]

La place mexicaine

Far West[modifier | modifier le code]

Inde[modifier | modifier le code]

Bengal Rapid River
  • Bengal Rapid River est une descente de rivière en bouées du constructeur Vekoma (1988). La thématique revient à Space leisure.
  • Bengal Express est un circuit avec un train à vapeur du constructeur Vekoma (1988). Pendant le circuit, les passagers aperçoivent lions et tigres. La thématique revient également à Space leisure.

Canada[modifier | modifier le code]

Screaming Eagle dans la section Canada
Niagara

KidsPark[modifier | modifier le code]

Les anciennes attractions[modifier | modifier le code]

Jungle[modifier | modifier le code]

Monorail
  • Monorail, démonté en 2008 à la suite de l'usure, attraction installée en 1983.

Canada[modifier | modifier le code]

  • Octopus, un manège de type pieuvre (1985 - 2007). Cette attraction est démontée à cause de l'usure.

Far West[modifier | modifier le code]

  • Enterprise, modèle Enterprise détruit à la suite d'un incendie (1981 - 1986)
  • Cinema 180, circlorama détruit en 1986 à la suite d'un incendie
  • Karting, course de karting. (2003 - 2005)
  • Old Timers, vieux tacots. (1981 - 2010)

KidsPark[modifier | modifier le code]

  • De Glijbaan, descente sur tapis d'un toboggan, fermé en 2007
  • Piscine à boules, piscine à boules disparue en 2007

Mexique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Anne Masset, « Les parcs ouvrent samedi », sur La Libre Belgique, (consulté le 27 février 2017)
  2. (nl) De geschiedenis van Bellewaerde
  3. a et b Eddy Meeùs, Hors des sentiers battus - Du Kivu à Walibi, Éditions Clepsydre, (ISBN 2-930304-07-3)
  4. Jurek Kuczkiewicz, « Fusion de parcs d'attractions – Le kangourou de Walibi glisse le lion de Bellewaerde dans sa grande poche », sur Le Soir, (consulté le 2 mars 2017)
  5. Jurek Kuczkiewicz, « Deux parcs font l'attraction un groupe de parcs déjà solidement développé », sur Le Soir, (consulté le 2 mars 2017)
  6. « Agence de développement et d'urbaniste – Les parcs à thème », sur adu-montbeliard.fr, (consulté le 21 août 2013)
  7. « Les cinq nouveaux parcs acquis par le groupe Compagnie des Alpes », sur Compagnie des Alpes, (consulté le 1er avril 2015)[PDF]
  8. Anne Masset, « Les parcs soignent la nouvelle saison », sur La Libre Belgique, (consulté le 27 février 2017)
  9. Anne Masset, Charlotte Mikolajczak, « Les parcs misent sur leur pouvoir d'attraction », sur La Libre Belgique, (consulté le 27 février 2017)
  10. Bellewaerde n'ouvrira plus l'hiver
  11. « Bellewaerde est le parc ayant le meilleur service de Belgique », sur bellewaerde.be, (consulté le 5 avril 2016)
  12. « Bellewaerde nommé pour 11 awards », sur bellewaerde.be, (consulté le 5 avril 2016)