Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane
Image illustrative de l’article Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

Biographie
Dynastie Habsbourg-Toscane
Naissance
Salzbourg (Autriche)
Décès (à 76 ans)
Bruxelles (Belgique)
Père Ferdinand IV de Toscane
Mère Alice de Bourbon-Parme
Conjoint Frédéric-Auguste III de Saxe
Enrico Toselli
Liaisons André Giron
Armes paternelles de Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane, née le à Salzbourg et morte le à Bruxelles, est une archiduchesse de la Maison de Habsbourg, princesse, puis princesse héritière de Saxe par son mariage avec le prince Frédéric-Auguste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Princesse de Saxe[modifier | modifier le code]

Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane est la fille de Ferdinand IV de Toscane et d'Alice de Bourbon-Parme. En 1891, elle épouse le prince Frédéric-Auguste de Saxe, prince héritier du royaume de Saxe en 1902.

Elle bénéficie d'une grande popularité notamment en raison de son peu d'attirance pour la stricte étiquette en vigueur à la Cour de Dresde.

Scandale[modifier | modifier le code]

En décembre 1902, enceinte, elle quitte la Saxe, son mari et ses six enfants pour se rendre à Genève, pour y suivre son amant, André Giron, précepteur de ses enfants. Cette histoire d'amour provoque un énorme scandale dans toute l'Europe[1]. Le divorce avec son mari est prononcé le par un tribunal spécial.

En 1907, elle épouse le compositeur italien Enrico Toselli, qui a treize ans de moins qu'elle et dont elle a un enfant. Le couple rencontre de grandes difficultés pour vivre à peu près normalement malgré les problèmes financiers, cause de la séparation des époux, puis de leur divorce en 1912[2]. La princesse est accusée d'avoir fait perdre l'inspiration à son mari qui, par la suite, tentera de monnayer ses mémoires en profitant du souvenir du scandale[réf. souhaitée].

L’empereur François-Joseph, chef de la maison impériale autrichienne, la déchoit de son titre d'archiduchesse et lui interdit d'utiliser les armes des Habsbourg-Lorraine et Habsbourg-Toscane[1]. Son père lui accorde le titre de « comtesse Montignoso », car à cette époque, une dame de haute naissance ne peut vivre sans titre de noblesse. De son côté, le roi de Saxe lui octroie un apanage, source de revenus.

Dernières années[modifier | modifier le code]

Louise Antoinette de Habsbourg-Toscane passe le reste de ses jours à Bruxelles. Elle y écrit ses mémoires intitulées « Ma vie ».

Elle est la tante maternelle par alliance de l'empereur Charles Ier d'Autriche.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

De son mariage avec le roi Frédéric-Auguste III de Saxe sont nés[3] :

De son mariage avec Enrico Toselli est né :

  • Charles-Emmanuel Toselli (1908-1969)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Mike Huth et Iris Kretschmann, Skandal Bei Hofe!: Die Flucht Der Luise Von Toscana, Kronprinzessin Von Sachsen, Sandstein, 2017 (ISBN 3954983206)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cf. Tobias Becker, « Baden ohne Hose », Der Spiegel,‎ (lire en ligne [PDF]).
  2. Sa rencontre avec Enrico Toselli a inspiré le film Toselli (1950) , réalisé par Duilio Coletti et interprété par Danielle Darrieux et Rossano Brazzi.
  3. Généalogie sur Histoire de l'Europe et de la Méditerranée

Liens internes[modifier | modifier le code]

Quatre quartiers[modifier | modifier le code]

 
Léopold II de Habsbourg-Toscane (1797-1870), grand-duc (souverain) de Toscane
 
Marie-Antoinette de Bourbon-Siciles (1814-1898)
 
 
Charles III de Bourbon-Parme (1823-1854), duc (souverain) de Parme
 
Louise d'Artois (1819-1864)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ferdinand IV de Habsbourg-Toscane (1835-1908), grand-duc (souverain) de Toscane
 
 
 
 
 
 
Alice de Bourbon-Parme (1849-1935)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane (1870-1947)