Marie-Louise de Bourbon-Parme (1870-1899)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Bourbon-Parme.
Maria-Luiza Burbon Parmska.jpg

Marie-Louise de Bourbon-Parme, née le à Rome en Italie et morte le à Sofia en Bulgarie, fut princesse consort de Bulgarie par son mariage[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille aînée de Robert Ier de Parme et de Maria Pia des Grâces de Bourbon-Siciles, elle reçoit le prénom de sa grand-mère Louise d'Artois, petite-fille du roi de France Charles X et sœur du comte de Chambord. Elle perd sa mère à l'âge de douze ans. Son père se remarie avec Antonia de Bragance qui n'a que huit ans de plus qu'elle.

Finalement, Marie-Louise sera l'aînée de vingt-deux enfants dont les derniers, nés après son décès prématuré, seront plus jeunes que leurs neveux. Parmi eux, notons sa demi-sœur, la future impératrice d'Autriche Zita, née en 1892 et son demi-frère le prince Félix de Luxembourg, né en 1893.

En août 1892 Marie-Louise est fiancée au prince régnant de Bulgarie, Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha, fils benjamin de l'ambitieuse Clémentine d'Orléans, sans l’avoir jamais rencontré. Le 8 avril 1893, la descendante du roi Charles X épouse le petit-fils du roi des Français Louis-Philippe à Pianore en Italie et devient princesse consort de Bulgarie.

De cette union naquirent quatre enfants :

  • Boris, le futur prince héritier (1894-1943)
  • Cyrille, prince de Prestlav (1895-1945)
  • Eudoxia, princesse de Bulgarie (1898-1985)
  • Nadejda, duchesse consort de Würtemberg (par mariage avec Albert de Würtemberg) (1899-1958)

Décrite par un historien comme « une créature au long nez, aux manières silencieuses et de nature généreuse », Marie-Louise a dû supporter, tout au long de sa vie conjugale, la bisexualité de son époux Ferdinand. En effet, ce dernier avait un attrait pour les beaux jeunes hommes blonds, et se rendait fréquemment à Capri, une retraite bien connue des riches homosexuels de la fin du XIXe siècle.

Profondément catholique, elle fut outrée lorsque son mari, trahissant ses engagements, fit baptiser leur fils aîné dans la religion orthodoxe et se réfugia un temps dans sa famille avec son fils cadet en proie à de profondes angoisses. Le 31 janvier 1899, Marie Louise, alors âgé de 29 ans, meurt en mettant au monde la princesse Nadejda.

Elle est enterrée à la cathédrale Saint-Louis de Plovdiv, où une épitaphe en latin et en bulgare rappelle son souvenir.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Généalogie des rois et des princes de Jean-Charles Volkmann Edit. Jean-Paul Gisserot (1998)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom complet est Marie-Louise Pie Thérèse Anne Ferdinande Françoise Antoinette Marguerite Joséphine Caroline Blanche de Bourbon-Parme.