Catalogue complet des œuvres d'Érik Satie (1866-1925)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Catalogue complet des œuvres d'Erik Satie (1866-1925). Classement chronologique.

Portrait d’Erik Satie par Maud Pagès (Aurillac, 2017)

Légende[modifier | modifier le code]

Registre Couleur Catégories
Clavier pour piano / pour harmonium / pour orgue
pour 2 pianos / pour piano à 4 mains
Vocal pour voix et piano / pour voix et orgue
pour voix et orchestre / pour voix et instruments en duo / trio...
musique sacrée avec voix / avec chœur
Instrumental musique sacrée pour orgue / pour orchestre
musique de chambre / Instrument(s) solo / duo / trio...
pour orchestre / pour grand orchestre
Scène musique de scène / théâtre / ballet
opéra / opérette
Info arrangement, orchestration ou recueil d'un autre auteur
œuvre perdue / œuvre inachevée / projet avorté

(1900) → Date mise hors de la chronologie pour les arrangements listés à la suite de l’œuvre principale pour plus de clarté.

(1900?) → Date estimée ou peu probable.

[Nom] → Nom ou complément au nom d'une œuvre donné par un tiers (autre que Satie).

(0:00) → Durée moyenne du morceau (après analyse de plusieurs sites de musique en ligne).

(0:00 à 0:00) → Durées moyennes minimale et maximale selon l'interprétation.

Texte grisé → Œuvre perdue, inachevée ou projet avorté dont il ne reste rien ou seulement quelques brouillons jamais publiés ni joués. Aide à la compréhension de l’œuvre de l'auteur et il encore possible de découvrir abouties quelques unes de ces partitions.


Catalogue des œuvres et principaux arrangements[modifier | modifier le code]

Catalogue des œuvres d'Érik Satie
Date Nom de l'œuvre Catégorie Détail Dédicace & annotations Première Éditions
1879-86 - Période du Conservatoire de Paris
001 1884
9 septembre
Allegro pour piano Courte pièce pour piano, composée à l'âge de 18 ans et s'inspirant de la chanson de 1850 de Frédéric Bérat (1801-1855), « Ma Normandie ». Révisé par Robert Orledge en 2016.
  • Allegro – (0:20)

→ No.1 du recueil de 1997 : « Trois pièces pour piano ».

  • Ed. Alan M. Gillmor, 1972
  • Ed. Nigel Wilkins, 1980
  • Paris: Salabert, 1995
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
002 1885 Valse-ballet pour piano Valse pour piano. Op.62(?) indiqué sur l'édition du 17 mars 1887.
  • Valse-ballet – (1:40 à 2:30)

→ No.1 du recueil de 1975 : « Deux Œuvres de jeunesse ».

  • « à Madame Clément le Breton ».
  • Paris: Alfred Satie, La Musique des Familles, 17 mars 1887
  • Paris: Salabert, 1975
003 1885-1887? Fantaisie-valse pour piano Fantaisie pour piano.
  • Fantaisie-valse – en ré bémol majeur. (1:60 à 3:20)

→ No.2 du recueil de 1975 : « Deux Œuvres de jeunesse ».

  • « à mon ami J. P. Contamine de Latour ».
  • Paris: Alfred Satie, La Musique des Familles, 28 juillet 1887
  • Paris: Salabert, 1975
004 1886 Deux quatuors pour quatuor à cordes Esquisses de composition pour 2 violons, alto et violoncelle. Mais aujourd'hui, des doutes sur leur destination pour les cordes sont apparues.
  • Premier quatuor
  • Second quatuor
  • Œuvre inachevée et inédite
(2016) Deux quatuors
(Rev. Robert Orledge)
pour piano Nouvelle interprétation pour piano solo des notes d'Erik Satie par Robert Orledge (en) (1948-), lors de la révision de la collection Salabert en 2016[1].
  • Premier quatuor – lent et doux. (1:05)
  • Second quatuor – (0:35)
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
1886-05 - Période de Montmartre
005 1887
février?
Élégie pour voix et piano Mélodie pour voix et piano sur un texte de Patrice Contamine de Latour (en) (1867-1926).
  • Élégie – très vague et lent. (2:30 à 3:40)
    « J'ai vu décliner comme un songe, Cruel mensonge »

→ No.2 du recueil de 1968 : « Trois mélodies de 1886 ».

  • « à Mademoiselle Céleste Le Prédour ».
  • Paris: Alfred Satie, 1887
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
(1968) Élégie
(Arr. Robert Caby)
pour voix et orchestre Orchestration avec voix, de Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Élégie – pour soprano ou ténor et orchestre : flûte, 2 hautbois (et cor anglais), clarinette, basson, cor, trompette, trombone et cordes (sans contrebasse). (2:50)

→ No.4 du recueil de 1968 : « Cinq mélodies orchestrées ».

  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
006 1887
avril-mai
Trois mélodies pour voix et piano Mélodies sur des poèmes de J. P. Contamine de Latour (1867-1926)[2]. Recueil publié en juin-juillet 1887 avec le numéro d'opus 20. (?)
  • No.1: Les anges – lent, en ré majeur. (2:10 à 3:10)
    « Vêtus de blanc, dans l'azur clair »
  • No.2: Les fleurs – andante, en do mineur. (1:30 à 2:20)
    « Que j'aime à vous voir, belles fleurs »
  • No.3: Sylvie – lent avec mélancolie, en la majeur. (2:10 à 3:30)
    « Elle est si belle ma Sylvie »

(Nos.1 & 3:) Nos.1 & 3 du recueil de 1968 : « Trois mélodies de 1886 »

(No.2:) No.3 du recueil de 1968 : « Trois autres mélodies »

  • No.1: « à notre ami Charles Levadé »
  • No.2: « à Madame la Comtesse Gérald de Marguenat »
  • No.3: « à Mademoiselle Olga Satie »
  • Paris: Alfred Satie, 1887
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
(1968) Trois mélodies
(Arr. Robert Caby)
pour voix et orchestre Orchestration avec voix des 3 mélodies par Robert Caby (en) (1905-1992)[3].
  • No.1: Les anges – pour soprano ou ténor ou baryton et orchestre : 2 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), clarinette, basson, triangle et cordes. (2:20 à 2:50)
    « Vêtus de blanc, dans l'azur clair »
  • No.2: Les fleurs – pour soprano et orchestre : flûte, 2 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, trompette, trombone, harpe et cordes (sans contrebasse). (1:30)
    « Que j'aime à vous voir, belles fleurs »
  • No.3: Sylvie – pour soprano ou ténor ou baryton et orchestre : 2 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, trompette, trombone, triangle et cordes (sans contrebasse). (2:40)
    « Elle est si belle ma Sylvie »

→ Nos.1 à 3 du recueil de 1968 : « Cinq mélodies orchestrées ».

  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
007 1887
No.1:
1 septembre
No.2:
septembre
No.3:
18 septembre
Trois sarabandes (en) pour piano Trois danses pour piano. Le titre d'origine de 1887 était « Sarabandes vives ». Il existe des esquisses de 2 premières versions des danses Nos.1 et 2. Œuvre rebaptisée et révisée en 1911 par l'auteur puis en 2016 par Robert Orledge[4].(9:40 à 16:20)
  • Sarabande No.1 – en fa mineur. (3:00 à 6:40)
  • Sarabande No.2 – en ré dièse mineur. (3:10 à 7:00)
  • Sarabande No.3 – en si bémol mineur. (2:40 à 6:20)
  • No.1: « à Monsieur Conrad Satie »
  • No.2: « à mon ami Arthur Dodement » puis en 1911 « à Maurice Ravel »
  • No.3: aucune
  • No.2: Paris: Salle Gaveau, Société Musicale Indépendante, Maurice Ravel (p), 16 janvier 1911
  • Paris: Alfred Satie, 1887
  • No.1: Revue Musicale, 15 mars 1911
  • No.2: Musica, avril 1911
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1911
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
(1968) Trois sarabandes
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration des trois danses par Robert Caby (en) (1905-1992). (11:00)
  • Sarabande No.1 – pour 3 hautbois (et cor anglais), 3 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, tuba, timbales, percussions et cordes. (3:50)
  • Sarabande No.2 – pour 2 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), 3 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, trombone, tuba, timbales, percussions et cordes. (4:00)
  • Sarabande No.3 – pour 2 flûtes, hautbois, 2 clarinettes, 3 bassons (et contrebasson), 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, 2 harpes et cordes. (3:50)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
(1973) Sarabande No.1
(Arr. René Berthelot)
pour quintette de cuivres Arrangement de René Berthelot (1903-1999) pour quintette de cuivres.
  • Sarabande No.1 – pour cor, 2 trompettes, trombone et tuba. (3:50)
  • New York: Salabert, 1973
008 1887
décembre
Chanson pour voix et piano Mélodie sur un poème de Patrice Contamine de Latour (en) (1867-1926). Publié en janvier 1888 avec l'opus 52. (?)
  • Chanson – (1:20)
    « Bien courte, hélas ! est l'espérance »

→ No.1 du recueil de 1968 : « Trois autres mélodies ».

  • « à Mademoiselle Valentine de Bret ».
  • Paris: Alfred Satie, 1888
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
009 1886-1888
d'avril 1886
à 1888
[Quatre] ogives pour piano ou
orgue
Quatre pièces pour piano ou orgue. Le titre est inspiré de l'arc gothique des vitraux de Notre-Dame à Paris. Robert Orledge a révisé la No.2 en 2016.
  • Première ogive – très lent. (1:40 à 3:30)
  • Deuxième ogive – très lent. (1:40 à 4:00)
  • Troisième ogive – très lent. (1:30 à 3:30)
  • Quatrième ogive – très lent. (1:30 à 3:60)
  • No.1: « à J.P. Contamine de Latour »
  • No.2: « à Charles Levadé »
  • No.3: « à Madame Clément de Breton »
  • No.4: « à Conrad Satie »
  • Paris: Erik Satie, 1889
  • Paris: Le chant du monde, 1965
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
010 1888
No.1:
février
No.2:
mars
No.3:
2 avril
Trois gymnopédies pour piano Trois pièces pour piano inspirées par les danses grecques de l'antiquité. Le mot « gymnopédie » se traduit en grec par « danse de jeunes hommes nus ».
  • Gymnopédie No.1 – lent et douloureux (en ré majeur). (2:10 à 6:30)
  • Gymnopédie No.2 – lent et triste (en do majeur). (2:00 à 6:00)
  • Gymnopédie No.3 – lent et grave (en la mineur). (1:50 à 5:00)
  • No.1: « à Mademoiselle Jean de Bret » (Valentine)
  • No.2: « à mon ami Arthur Dodement » puis en 1912 « à Conrad Satie »
  • No.3: « à Monsieur Georges Mathias » puis en 1912 « à Charles Levadé »
  • No.3: Paris: Salle Gaveau, Société Musicale Indépendante, Maurice Ravel (p), 16 janvier 1911
  • No.1: Paris: La Musique des Familles, 18 août 1888
  • No.3: Paris: Ed. Satie, imp. Dupré, novembre 1888
  • Nos.1 & 2: Paris: Ed. Satie, imp. Dupré, avril 1895
  • Paris: E. Baudoux & Cie, 1898
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, novembre 1912
(1896) Deux gymnopédies
(Arr. Claude Debussy)
pour orchestre Orchestration de deux pièces par Claude Debussy (1862-1918), pour qui la gymnopédie No.2 ne se prêtait pas à l'exercice. (6:20 à 8:00)
  • Gymnopédie I. (→ No.3) – lent et grave, pour 2 flûtes, hautbois, 4 cors et cordes (violons I & II, altos, violoncelles et contrebasses). (2:30 à 4:20)
  • Gymnopédie II. (→ No.1) – lent et douloureux, pour 2 flûtes, hautbois, 4 cors, 2 harpes, cymbale et cordes (violons I & II, altos, violoncelles et contrebasses). (3:00 à 4:10)
  • Paris: E. Baudoux & Cie, 1897 ou 1898
  • Révision: Eulenburg: Ed. Peter Dickinson, 1980
(1965) Gymnopédie No.2
(Arr. Roland-Manuel)
pour orchestre Orchestration de la Gymnopédie No.2 par Alexis Roland-Manuel (1891-1966).
  • Gymnopédie No.2 – pour 2 flûtes, hautbois, clarinette, 4 cors, trompette, célesta, percussions, 2 harpes et cordes. (4:00)
  • Paris: Salabert
(1918) Gymnopédie No.3
(Arr. Albert Stoessel)
pour violon et piano Arrangement pour violon et piano d'Albert Stoessel (1894-1943).
  • New York: Carl Fischer, 1918
011 1889
8 ou 9 juillet
Gnossienne [No.5] pour piano Danse pour piano. Première gnossienne à avoir été composée, elle sera numérotée n°5 et éditée en 1968 par Robert Caby (en) (1905-1992). Révision de Robert Orledge en 2016.
  • Gnossienne [No.5] – modéré. (2:10 à 5:00)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
(1968) Gnossienne No.5
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Gnossienne No.5 – pour 2 flûtes (et piccolo), hautbois, clarinette, 2 bassons, cor, percussions, harpe et cordes. (3:20)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
012 1889
juillet?
Chanson hongroise
(Rec. Grete Wehmeyer)
pour piano Esquisse d'une pièce inachevée pour piano, inspirée par la musique traditionnelle roumaine, durant l'Exposition Universelle de 1889. Reconstruite et éditée en 1974 par Grete Wehmeyer (de) (1924-2011) puis révisée par Robert Orledge en 2016.
  • Chanson hongroise – (0:25)
  • Ed. G. Wehmeyer, 1974
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
013 1889-1893?
Nos.1 & 3:
1889 à 1890
No.2:
avril 1893?
Trois gnossiennes pour piano Ces 3 premières pièces, d'un ensemble de six gnossiennes, ont été composées de 1889 à 1890, voire avril 1893 (fin de la composition, révision ou copie?) pour la deuxième. (6:30 à 14:30)
  • Gnossienne No.1 – lent. (2:40 à 6:20)
  • Gnossienne No.2 – avec étonnement. (1:30 à 3:40)
  • Gnossienne No.3 – lent (2:00 à 4:50)
  • Nos.1 & 3: Paris: Le Figaro Musical n°24, septembre 1893
  • No.2: Paris: Le Cœur n°7, octobre 1893
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1913
(1939) Gnossienne No.3
(Arr. Francis Poulenc)
pour orchestre Orchestration de Francis Poulenc (1899-1963).
  • Gnossienne No.3 – pour 2 flûtes, 2 hautbois, (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, harpe et cordes. (2:50)

→ No.3 du recueil : « Deux préludes posthumes et une gnossienne (FP.104) »

  • Paris: Salabert
(1965) Trois gnossiennes
(Arr. John Lanchbery)
musique de ballet, pour orchestre Orchestration pour le ballet « Monotones (partie I.) » par John Lanchbery (en) (1923–2003). Pour 2 flûtes, 2 hautbois (et 1 cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 4 cors, 1 trompette, timbales, 2 harpes, célesta et cordes[5].
  • Gnossienne No.1 – moderato con moto. (2:50)
  • Gnossienne No.2 – un poco lento. (1:50)
  • Gnossienne No.3 – un poco lento. (2:40)

→ Nos.2 à 4 de « Monotones I. » enregistré le 30 juillet 1976

  • Londres: Covent Garden le 25 avril 1966 pour le ballet complet, parties I+II
  • Ed. Boosey & Hawkes (Salabert)
014 1890
5 décembre
Danse musique de chambre Morceau pour petit orchestre, probablement composé pour le projet « La Princesse Maleine » de 1891, mais qui sera arrangé en 1903 pour la pièce No.6 des « 3 Morceaux en forme de poire ». Pour 2 flûtes, hautbois, 2 clarinettes, basson, timbales et harpe.
  • Danse.
  • Ed. Gowers, 1966
1891-95 - Période de la Rose+Croix
015 1891
janvier
[Première pensée Rose+Croix]
ou [Modéré]
ou [Pièce Rose+Croix sans titre]
pour piano Pièce de caractère et de « musique décorative » pour piano, composée pour l'ordre de La Rose+Croix du Temple et du Graal, mouvement artistique créé en 1890 par Joséphin Péladan (1858-1919)[6]. Sans titre, mais avec son annotation « Modéré », elle sera nommée et éditée en 1968 par Robert Caby, puis révisée et débaptisée par Robert Orledge en 2016 pour « [Pièce sans titre] ».
  • [Première pensée Rose+Croix] – modéré. (0:50 à 1:30)
Composée pour la Rose+Croix
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
(1968) Première pensée Rose+Croix
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration réalisée par Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Première pensée Rose+Croix – pour 2 flûtes, hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 1 cor, harpe et cordes (sans contrebasse). (1:20)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
016 1891
22 janvier
Gnossienne [No.4] pour piano Danse lente pour piano composée en la mineur, numérotée et éditée en 1968 par Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Gnossienne [No.4] – lent. (1:30 à 7:00)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Gnossienne No.4
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Gnossienne No.4 – pour 1 flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, cymbales, harpe et cordes. (3:30)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
017 1891 Menuet de « La Princesse Maleine » musique de scène, pour piano Projet d'adaptation de la pièce de Maurice Maeterlinck (1862-1949) publiée en 1890. Après quelques travaux (voir « Danse » de 1890), le projet a été abandonné car promis à Vincent d'Indy (1851-1931) en 1891.
  • Œuvre inachevée et perdue
018 1891
28 octobre
Leitmotiv du « Panthée » pour piano Pièce (instrument non précisé), traditionnellement jouée sur piano, intégrée au roman de Joséphin Péladan (1858-1918) « Le Panthée », (la Décadence latine, tome X), paru en 1892.
  • Leitmotiv – lent et calme. (1:10)
Composée pour la Rose+Croix
  • « au Sâr Joséphin Péladan »
  • Paris: E. Dentu, 1892
019 1891
novembre
Le Prince de Byzance musique de scène, pour orgue Collaboration au drame romanesque en cinq actes de Joséphin Péladan (1858-1918) publié en livret en 1896. Musique de scène pour voix (acteurs, solistes et chœur) et orgue. La pièce sera rejetée par plusieurs Théâtres et ne sera probablement jamais jouée. La musique réalisée partiellement ou en totalité par Satie est perdue sauf « Salut drapeau ! »[7].
  • Prélude du « Prince de Byzance »
  • Acte I. – Au Moustier
  • Acte II. – Au Palais – (scène 9, → « Salut drapeau ! »)
  • Acte III. – La fin du rêve
  • Acte IV. – Le champ de bataille
  • Acte V. – In extremis
Composée pour la Rose+Croix
  • Livret: Paris: Ed.Chamuel, 1896
  • Œuvre inachevée? et perdue
019A 1891
2 novembre
Salut Drapeau !
ou [Hymne au drapeau]
pour voix et piano
ou
voix et orgue
ou
chorale et orgue
Hymne pour voix seule et piano, ou voix seule et orgue (a), ou chorale à l'unisson et orgue (b), tiré de la musique de scène du roman dramatique « Le Prince de Byzance », scène 9, acte II. sur un poème de Joséphin Péladan (1858-1918) . Révisé et édité en 1968 par Robert Caby (en) (1905-1992), qui en a également donné le titre « Hymne au drapeau ».
  • Salut Drapeau ! – calme et doux. (3:40 à 5:10)
    « Langes de tous les fils, Manteaux de tous les pères »
Composé pour la Rose+Croix
  • Paris: Salabert, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Salut Drapeau !
(Arr. Robert Caby)
pour voix et orchestre Orchestration avec voix de Robert Caby (1905-1992).
  • Salut Drapeau ! – pour chœur de femmes ad lib. et orchestre : 4 flûtes, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, percussions, harpe et cordes (sans contrebasse). (3:40)
    « Langes de tous les fils, Manteaux de tous les pères »
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
(1981) Salut Drapeau !
(Arr. Robert Caby)
pour cordes et harpe Orchestration pour quatuor à cordes d'orchestre et harpe, de Robert Caby (1905-1992).
  • Salut Drapeau ! – pour cordes et harpe. (3:40)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1981?
020 1891
décembre?
Le Fils des étoiles (en)
(Musique de scène pour la pastorale kaldéenne en trois actes)
musique de scène, pour flûte et harpe
ou
harmonium
Musique de scène pour la pièce de Joséphin Péladan (1858-1918) pour flûtes et harpes (ou harmonium). Seuls les 3 préludes ont été joués lors de la première, en mars 1892. Musique à l'origine composée pour orchestre, seule la réduction des préludes pour piano de 1896 et la « Gnossienne » subsistent. Reconstruit pour piano en 1972 par Robert Caby.
  • Prélude du premier acte : La vocation – (final, → « Gnossienne »)

Acte I.

  • Thème décoratif : La nuit de Kaldée
  • Prélude du deuxième acte : L'initiation

Acte II.

  • Thème décoratif : La salle basse du grand temple
  • Prélude du troisième acte : L'incantation

Acte III.

  • Thème décoratif : La terrasse du Palais du Patesi Goudea
Composée pour la Rose+Croix
  • Paris: première soirée de l'Ordre, Galerie Durand-Ruel, 19 ou 22 mars 1892
  • Œuvre perdue
020A (1896) Trois préludes du « Fils des étoiles »
(Arr. Erik Satie)
pour piano Arrangement des 3 préludes, réalisé par Érik Satie en 1896 pour piano solo. Révisé en 1972 par Robert Caby.
  • No.1: Prélude du premier acte - La vocation – modéré (en blanc et immobile). (3:20 à 5:10)
  • No.2: Prélude du deuxième acte - L'initiation – avec calme (dans la tête). (2:50 à 4:30)
  • No.3: Prélude du troisième acte - L'incantation – très lent (très bien). (4:10 à 6:00)
Composé pour la Rose+Croix
  • No.1: Paris: Salle Gaveau, Société Musicale Indépendante, Maurice Ravel, 16 janvier 1911
  • Paris: E. Baudoux & Cie, 1896
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1920
  • Révision: Paris: Salabert, 1973
020B (1891) Gnossienne [No.7]
ou (Gnossienne du « Fils des étoiles »)
pour piano Partie finale du premier acte du « Fils des étoiles », nommée « Gnossienne » par Satie lui-même, dans une correspondance écrite. La pièce sera reprise dans la pièce No.1 de « Trois Morceaux en forme de poire ». Révision en 2016 par Robert Orledge.
  • Gnossienne [No.7]: allez – calme. (3:00 à 4:50)
Composée pour la Rose+Croix
  • Leipzig: Edition Peters, 1986
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
(1892?) Le Fils des étoiles
préludes Nos.1 & 2
(Arr. Roland-Manuel)
pour orchestre Orchestration de Roland-Manuel (1891-1966).
  • Le Fils des étoiles, préludes Nos.1 & 2 – pour 3 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 3 bassons, 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, timbales, célesta, 2 harpes et cordes. (5:00)
  • Paris: Salabert
(1909) Le Fils des étoiles
préludes
(Arr. Maurice Ravel)
pour orchestre Orchestration par Maurice Ravel (1891-1966) en 1909 des trois préludes (A.18) mais l'œuvre est aujourd'hui perdue.
(1972) Le Fils des étoiles
(musique de scène pour la wagnérie kaldéenne en trois actes)
(Rev. Robert Caby)
pour piano Reconstruction pour piano par Robert Caby (1905-1992), des thèmes décoratifs inédits et rajoutés aux préludes. (60:00)
  • Prélude du premier acte : La vocation – modéré (en blanc et immobile). (3:10)

Acte I.

  • Thème décoratif : La nuit de Kaldée – plus lent. (17:20)
  • Prélude du deuxième acte : L'initiation – avec calme (dans la tête). (2:50)

Acte II.

  • Thème décoratif : La salle basse du grand temple – lent. (14:20)
  • Prélude du troisième acte : L'incantation – très lent (très bien) (4:50)

Acte III.

  • Thème décoratif : La terrasse du Palais du Patesi Goudea – lent. (16:50)
  • Paris: Salabert, 1973
021 1891
novembre
Correction:
février 1892
[Trois] Sonneries de la Rose+Croix (en) pour trompettes et harpes
ou
orchestre?
Morceaux pour trois fanfares de trompettes de lévites et harpes (ou orchestre), exclusivement réservés aux cérémonies de l'Ordre afin d'en donner un caractère secret et mystique.

Œuvre perdue mais reconstruite à partir de la réduction pour piano[8].

  • No.1: Air de l'ordre.
  • No.2: Air du grand maître.
  • No.3: Air du grand prieur [Sonnerie de l'Archonte].
Composée pour la Rose+Croix
  • No.2: « Le Sâr Joséphin Péladan »
  • No.3: « Le Comte Antoine de La Rochefoucauld »
  • Nos.1 & 2: Paris: Eglise St-Germain-l'Auxerrois, 10 mars 1892
  • Paris: première soirée de l'Ordre, Galerie Durand-Ruel, 19 ou 22 mars 1892
  • Paris: publiée par les soins de la Rose+Croix, Imp. Dupré,1892
  • Œuvre perdue puis reconstruite
(1892) [Trois] Sonneries de la Rose+Croix
(Arr. Érik Satie)
pour piano Réduction des 3 pièces pour piano solo par Érik Satie. Robert Orledge a révisé la No.2 en 2016.
  • No.1: Air de l'ordre – lent et détaché, sans sécheresse. (3:20 à 5:30)
  • No.2: Air du grand maître – lent. (4:30 à 6:40)
  • No.3: Air du grand prieur – détaché et lent. (2:40 à 4:10)
Composée pour la Rose+Croix
  • No.2: « Le Sâr Joséphin Péladan »
  • No.3: « Le Comte Antoine de La Rochefoucauld »
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1910
  • Révision: Paris: Salabert, 1971
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
(1981) Trois Sonneries de la Rose+Croix
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration pour 15 musiciens, réalisée par Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Trois Sonneries de la Rose+Croix – pour 3 flûtes, 3 bassons, 3 trompettes, 3 trombones et 3 harpes. (11:30)
  • Paris: Salabert, 1981?
022 1892
mai
Danses romaines musique de ballet pour orchestre Projet de danses pour orchestre envisagé pour l'élection à l'Académie des Beaux-Arts en mai 1892, après le décès d'Ernest Guiraud (1837-1892), mais qui n'a probablement pas été commencé.
  • Œuvre perdue ou avortée
023 1892
mai
Danses byzantines musique de ballet pour orchestre Projet de danses pour orchestre également envisagé pour l'élection à l'Académie des Beaux-Arts de mai 1892, mais qui n'a probablement pas été commencé.
  • Œuvre perdue ou avortée
024 1892
mai
Kharaseos opéra Projet de création d'un opéra en un acte, envisagé lui aussi pour l'élection à l'Académie des Beaux-Arts de mai 1892. Aucune trace d'un quelconque début de composition ni de textes.
  • Œuvre perdue ou avortée
025 1892 [Fête donnée par des chevaliers normands en l'honneur d'une jeune demoiselle (XIe siècle)] pour piano Prélude pour piano à l'inspiration du XIe siècle..
  • [Fête donnée par des chevaliers normands en l'honneur d'une jeune demoiselle (XIe siècle)] – lent. (2:20 à 4:40)

→ No.1 du recueil : « Quatre Préludes »

  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1929
(1939) Fête donnée par des chevaliers normands en l'honneur d'une jeune demoiselle
(Arr. Francis Poulenc)
pour orchestre Orchestration de Francis Poulenc (1899-1963).
  • Fête donnée par des chevaliers normands en l'honneur d'une jeune demoiselle – pour 2 flûtes, 2 hautbois, (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, harpe et cordes. (3:40)

→ No.1 du recueil : « Deux Préludes posthumes et une Gnossienne (FP.104) »

  • Paris: Salabert
026 1892
12 juin
[Deux] Préludes du « Nazaréen » musique de scène pour piano Préludes extraits de la pièce « Le Nazaréen », drame ésotérique en 3 actes d'Henri Mazel (1864-1947).
  • [Premier] prélude du Nazaréen – assez lent. (5:20 à 7:50)
  • [Second] prélude du Nazaréen – assez lent. (3:40 à 4:40)

→ Nos.3 & 4 du recueil : « Quatre Préludes »

  • Livret: Paris: Ed. Albert Savine, 1891
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1929
(1939) Premier prélude du « Nazaréen »
(Arr. Francis Poulenc)
pour orchestre Orchestration de Francis Poulenc (1899-1963).
  • Premier prélude du Nazaréen – pour 2 flûtes, 2 hautbois, (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, harpe et cordes. (2:30)

→ No.2 du recueil : « Deux Préludes posthumes et une Gnossienne (FP.104) »

  • Paris: Salabert
027 1892
juillet
Le bâtard de Tristan Opéra Projet d'opéra en trois actes « anti wagnérien », sur des textes d'Albert Tinchant (1860-1892). Œuvre perdue ou probablement jamais commencée.
  • Opéra envisagé pour le Grand Théâtre de Bordeaux
  • Annoncé dans Le Courrier du Soir du 22 juillet 1892
  • Œuvre perdue ou avortée
028 1892
Version 1:
septembre au
17 novembre
Version 2:
novembre au
17 décembre
Uspud
(ballet chrétien en trois actes)
(2 versions)
musique de ballet pour petit orchestre Musique de ballet sur un argument de Patrice Contamine de Latour (en) (1867-1926). Œuvre volontairement extravagante et provocatrice.

Première version – de novembre : pour flûtes, harpes et cordes.

Deuxième version – de décembre : pour flûtes, harpes et quatuor de cordes, avec une scénographie différente des 3 actes.

  • Acte I. – Une plage déserte – lent.
  • Acte II. – La maison d'Uspud – très lent.
  • Acte III. – Le sommet d'une montagne – très lent.
  • Paris: Théâtre d'Ombres de l'Auberge du Clou, 1892
  • Version 2: Paris: Imp. Artistique, 1893
  • Paris: Uspud brochure, 1895
(1892)
décembre
Uspud
(ballet chrétien en trois actes)
(Arr. Érik Satie de la deuxième version)
musique de ballet pour harmonium
ou
piano
Réduction pour harmonium (ou piano) d'Erik Satie de la seconde version, révisé par Robert Caby (1905-1992).
  • Acte I. – lent. (8:00 à 14:00)
  • Acte II. – très lent. (5:00 à 7:30)
  • Acte III. – très lent. (7:10 à 10:00)
  • Paris: Opéra-Comique, sur des projections de Robert Doisneau. Michel Tranchant (p), Hubert Camerlo (nar), 9 mai 1979
  • Paris: Musique Contemporaine, 1970
(1968) Uspud
(ballet chrétien en trois actes)
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Uspud – pour 2 flûtes, 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombone, vibraphone, percussions, harpe, célesta et cordes. (21:20)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
029 1892
décembre
Noël musique de scène pour piano Scènette en ombres chinoises avec piano sur des textes de Vincent Hyspa (1865-1938), jouée le 25 décembre 1892 dans les caves de l'Auberge du Clou. Mise en scène de Miquel Utrillo (es) (1862-1934).

Œuvre perdue mais des fragments ont permis de restituer en partie la partition pour piano.

  • Paris: Théâtre d'Ombres de l'Auberge du Clou, avec Henri de Wendel, 24 décembre 1892
  • Œuvre perdue en partie reconstruite
030 1892-1893? Prélude d'Eginhard (en) pour piano Morceau pour piano, peut-être pour scène, mais l'auteur et le scénario de la pièce n'est pas connu.
  • Prélude d'Eginhard – lent. (2:00 à 2:50)

→ No.2 du recueil : « Quatre Préludes »

  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1929
(1952) Prélude d'Eginhard
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Prélude d'Eginhard – pour 2 flûtes, 2 hautbois, clarinette, 2 bassons, 2 cors, trompette, trombone, timbales, 2 percussions et cordes. (2:00)
  • Paris: Salabert
(1965) Prélude d'Eginhard
(Arr. John Lanchbery)
musique de ballet, pour orchestre Orchestration pour le ballet « Monotones (partie I.) » par John Lanchbery (en)(1923–2003).
  • Prélude d'Eginhard – pour 2 flûtes, 2 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 4 cors, trompette, timbales, 2 harpes, célesta et cordes. (1:20)

→ No.1 de « Monotones I. » enregistré le 30 juillet 1976

  • Londres: Covent Garden le 25 avril 1966 pour le ballet complet, parties I+II
  • Boosey & Hawkes (Salabert)
031 1893
du 21 au 23
mars
Danses Gothiques
(Cultifiement et coadunation choristique. Neuvaine pour le plus grand calme et la forte tranquillité de mon âme)
pour piano Premier triptyque de la période mystique d'Érik Satie, composé de neuf danses pour piano. Une œuvre réalisée alors que sa relation tumultueuse avec Suzanne Valadon (1865-1938) le tourmente. (8:20 à 23:30)
  • No.1: À l'occasion d'une grande peine – très lent. (2:40 à 6:40)
  • No.2: Dans laquelle les pères de la très véritable et très sainte église sont invoqués – (0:50 à 1:50)
  • No.3: En faveur d'un malheureux – (0:20 à 0:40)
  • No.4: À propos de Saint Bernard et de Sainte Lucie, – (0,40 à 1:30)
  • No.5: Pour les pauvres trépassés – (2:40 à 5:40)
  • No.6: Où il est question du pardon des injures reçues – (1:00 à 2:00)
  • No.7: Par pitié pour les ivrognes, honteux, débauchés, imparfaits, désagréables et faussaires en tous genres – (0:40 à 1:30)
  • No.8: En le haut honneur du vénéré Saint Michel, le gracieux archange – (0:50 à 2:00)
  • No.9: Après avoir obtenu la remise de ses fautes – (0,40 à 2:00)
  • « à la transcendante, solennelle, et représentative extase de Saint Benoit ; Préparatoire et. méthodique du très puissant Ordre des Bénédictins »
  • et « Le 21 mars de 1893 à Paris, le soleil étant sur la Terre »
  • No.1: Paris: Revue musicale (SIM), du 15 mars 1911
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1929
032 1893
2 avril
Bonjour Biqui, Bonjour! (en) pour voix et piano Mélodie pour soprano et piano. Biqui était le surnom de la compagne d'Erik Satie, Suzanne Valadon[9].
  • Bonjour Biqui, Bonjour ! – très lent (2:20)
    « Bonjour Biqui, Bonjour ! »
  • pour dédicace, un petit portrait de Suzanne Valadon (Biqui), dessiné par Erik Satie
  • Paris: Templier/Rieder, 1932
  • Ed. Nigel Wilkins, 1980
033 1893
avril
Vexations pour piano Pièce pour instrument non spécifié mais interprétée régulièrement au piano dont le motif doit être répété 840 fois ! Cette œuvre au caractère minimaliste a donné libre cours à de nombreuses variations[10].
  • Vexations – très lent.
    • motif original (1:00 à 1:30)
    • interprétation intégrale de l'œuvre (de 14h à 20h)
    • variations (répétitions et variations au choix de l'interprète)

→ No.2 du recueil de 1969 : « Pages mystiques »

  • « note de l'auteur: Pour se jouer 840 fois de suite ce motif, il sera bon de se préparer au préalable, et dans le plus grand silence, par des immobilités sérieuses »
  • Sussex: Lewes Grammar School, (durée?) Richard Dave Hames (p), 1958
  • New York: Pocket Theatre (durée 18:40), John Cage et 9 autres pianistes plus 2 remplaçants, les 9 & 10 septembre 1963
  • Ed. John Cage, Contrepoints No.6, 1949
  • Ed. John Cage, Art News Annual n°27, 1958
  • Paris: Max Eschig, 1969
034 1893 [Prière] pour piano Fragment d'un exercice harmonique pour piano, nommé et publié par Robert Caby (1905-1992) en 1968.
  • [Prière] – lent (avec ferveur). (1:00 à 2:00)

→ No.1 du recueil de 1969 : « Pages mystiques »

  • Paris: Max Eschig, 1969
  • Ed. Robert Caby, 1968
035 1893 Ontrotance musique de ballet Projet de ballet en un acte, envisagé en collaboration avec Patrice Contamine de Latour (en)(1867-1926). Annoncé « en préparation » en 1893, il n'en reste aucune traces à ce jour.
  • Annoncé dans la brochure Uspud en avril 1893
  • Œuvre inachevée ou avortée
036 1893 Corcleru musique de ballet Projet de ballet en trois actes envisagé également en collaboration avec Patrice Contamine de Latour(1867-1926). Annoncé en 1893, il n'en reste aucune traces à ce jour.
  • Annoncé dans la brochure Uspud en avril 1893
  • Œuvre inachevée ou avortée
037 1893 Irnebizolle musique de ballet Projet de ballet en deux actes, avec Patrice Contamine de Latour (1867-1926). Annoncé en 1893, il n'en reste également aucune traces à ce jour.
  • Annoncé dans la brochure Uspud en avril 1893
  • Œuvre inachevée ou avortée
038 1893 Tumisrudebude musique de ballet Projet de ballet en trois actes, avec la collaboration de Patrice Contamine de Latour (en)(1867-1926). Annoncé en avril 1893, il n'en reste aucune traces à ce jour.
  • Annoncé dans la brochure Uspud en avril 1893
  • Œuvre inachevée ou avortée
039 1893
juin?
Roxane pour voix et orchestre Mélodie pour voix et orchestre (ou piano), sur des textes de Patrice Contamine de Latour (en) (1867-1926). Les paroles et la musique sont perdues.
  • Annoncée dans un courrier pour Conrad Satie du 22 juin 1893
  • Œuvre perdue
040 1893
15 juillet
Modéré

ou [Sans titre: Peut-être pour la «Messe des pauvres»]

musique sacrée pour orgue
ou
piano
Exercice harmonique pour piano, probablement créé pour orgue. A pu faire partie de la « Messe des pauvres ». Renommée en 2016 par Robert Orledge.
  • Modéré – (1:10)

→ No.2 du recueil « Trois pièces pour piano » de 1997.

  • Paris: Salabert, 1995
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
041 1894
février?
Prélude de « La Porte héroïque du Ciel »
(Drame ésotérique en un acte de Jules Bois)
 (en)
musique de scène pour piano Musique de scène pour la pièce en un acte de Jules Bois (1868-1943) « La Porte héroïque du Ciel ». Second triptyque de la période mystique d'Érik Satie. Cependant, cette œuvre annonce la fin des angoisses de fin de siècle de l'auteur.
  • Prélude de « La Porte héroïque du Ciel » – calme et profondément doux. (3:30 à 5:40)
Composé pour la Rose+Croix
et dédicacé à lui-même :
  • « je me dédie cette œuvre E.S. »
  • Paris: Théâtre de l'Œuvre, 29 mai 1894
  • Livret: Paris: Librairie de l'Art Indépendant, mars 1894
  • Paris: Le Chœur, n°2 de mars 1894
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1912 ou 1913
(1912) Prélude de « La Porte héroïque du Ciel »
(Arr. Roland-Manuel)
musique de scène pour orchestre Orchestré par Alexis Roland-Manuel (1891-1966) à la demande de la Société Musicale Indépendante (SMI).
  • Prélude de « La Porte héroïque du Ciel » – pour 3 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 3 bassons, 4 cors, 3 trompettes, 2 trombones, 1 tuba, timbales, cymbales, 2 harpes, célesta et cordes. (3:30)
  • Livret: Le Guide du Concert vol.III, 1er juin 1912
  • Paris: Salabert, 1968
042 1894
avril
Messe de la foi musique sacrée pour orgue Projet de messe pour orgue, envisagé pour l'élection à l'Académie des Beaux-Arts du 30 avril 1894 et du 14 avril 1896, dont il ne subsisterait qu'une esquisse.
  • Œuvre perdue ou inachevée
  • Ed. Ornella Volta, 1979
043 1893-1895
No.IX:
juin 1893
Nos.I à VIII:
1894-1895
Messe des pauvres
(Grande messe de l'Église Métropolitaine d'Art)
musique sacrée pour chœur et orgue
ou
chœur et piano
Troisième triptyque de la période mystique d'Érik Satie, composé de textes latins pour la messe et de psaumes. Pour petit chœur d'hommes et d'enfants (ou mixte) et orgue (ou piano).

Il existe des brouillons de 3 versions du mouvement III. (textes différents) et d'une première version du mouvement VIII. Ainsi que 2 brouillons pour un « Spiritus sancte deus miserere nobis » et une « Harmonies de Saint Jean ». Il y a aussi un exercice pour orgue « Modéré » qui a pu servir pour cette messe. Œuvre révisée en 1925 par Darius Milhaud (1892-1974). (17:30)

  • I. Prélude – introitus (libre?)
  • II. Kyrie eleison – (incomplet?) (4:30 à 7:50)
  • III. Dixit Dominus – (0:30 à 0:50)
  • IV. Prière des orgues – très chrétiennement, sans ostentation. (3:10 à 4:30)
  • (V. Gloria – mouvement perdu)
  • VI. Commune qui mundi nefas – véritablement, sans orgueil. (1:50 à 2:20)
  • VII. Chant ecclésiastique – (1:20)
  • VIII. Prière pour les voyageurs et les marins en danger de mort, à la très bonne et très auguste Vierge Marie, mère de Jésus – (0:40)
  • IX. Prière pour le salut de mon âme – (2:30 à 3:00)
  • Mouvements IV, VI et IX: Bruxelles: Concerts Pro Arte, Paul de Maleingrau (org), 3 mai 1926
  • Intégrale: (sauf V), Paris: Église de la Sainte-Trinité, le 14 mars 1939
  • Mouvement V. perdu.
  • Extraits du No.III, Librairie de l'Art Indépendant,1895
  • No.IV, Le Chœur n°2 de juin 1895
  • No.VI, Commune qui mundi nefas de janvier 1895
  • Intégrale (sauf V.), Paris: Rouart, Lerolle et Cie, 1920
(1929?) Messe des pauvres
(Arr. Darius Milhaud?)
musique sacrée pour orgue
ou
piano
Réduction (ou révision) de la messe, pour piano solo (ou orgue) par Darius Milhaud (1892-1974) d'après les notes retrouvées chez Erik Satie en 1925, après sa mort. (18:30)
  • I. Kyrie eleison – (6:30)
  • II. Dixit Dominus – (0:40)
  • III. Prière des orgues – (4:20)
  • IV. Commune qui mundi nefas – (2:20)
  • V. Chant ecclésiastique – (1:10)
  • VI. Prière pour les voyageurs et les marins en danger de mort, à la très bonne et très auguste Vierge Marie, mère de Jésus – (0:30)
  • VII. Prière pour le salut de mon âme – (2:40)
  • Paris: Rouart, Lerolle, cop.1929
  • Paris: Salabert
(1949) Messe des pauvres
(Arr. David Diamond)
musique sacrée pour chœur et orchestre Orchestration avec chœur de David Diamond (1915-2005). (11:00)
  • I. Prélude – larghetto sostenuto. (1:50)
  • II. Prière Des Orgues – non troppo lento. (3:10)
  • III. Chant Ecclésiastique – andante cantando. (1:50)
  • IV. Prière Pour Les Voyageurs – lento. (0:50)
  • V. Prière Pour Le Salut De Mon Âme – adagio. (3:20)
  • Ed. Koch Schwann, 1996
044 1895 Harmonies pour piano Trois pièces pour piano, révisées et éditées par Robert Caby (1905-1992). (1:10 à 2:20)
  • Harmonie No.1: – lent. (0:20 à 0:50)
  • Harmonie No.2: – très modéré. (0:90 à 1:40)
  • Harmonie No.3: – pas vite. (0:30)

(Nos.1 à 3) No.3 du recueil de 1969 : « Pages mystiques »

(Nos.1 à 3) No.9 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis »

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Paris: Max Eschig, 1969
(1968) Harmonies
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Harmonies – pour 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, percussions et cordes (2 violons I., 2 violons II., alto et contrebasse). (2:30)

→ No.1 de « Carnet de croquis et d'esquisses » pour orchestre.

  • Paris: Salabert, 1968
045 1895
avril
Psaumes pour piano Œuvre pour piano, perdue ou avortée.
  • Annoncé dans la brochure Uspud d'avril 1895
  • Œuvre perdue ou avortée
046 1897
janvier
Gnossienne [No.6] pour piano Composition nommée « 6ème gnossienne » et éditée en 1968 par Robert Caby (1905-1992).
  • Gnossienne [No.6] – avec conviction et avec une tristesse rigoureuse. (1:10 à 3:50)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Gnossienne No.6
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Gnossienne No.6: – pour flûte, hautbois, clarinette, basson, trompette, trombone, cymbales et cordes. (1:20)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
047 1897
(ou 1900?)
[Petite ouverture à danser]

ou [Sans titre: Gnossienne?]

pour piano Pièce pour piano dans un style de gnossienne simplifié. Nommée, révisée et publiée en 1968 par Robert Caby (1905-1992). Révisée et renommée par Robert Orledge en 2016.
  • [Petite ouverture à danser] – très modéré, le chant bien en dehors et très scandé. (1:10 à 5:20)
  • Paris: Salabert, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
(1968) Petite ouverture à danser
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Petite ouverture à danser – pour flûte, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, cor, trompette, trombone, 2 percussions et cordes.(1:40)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
048 1897 [Caresse]
(Rev. Robert Caby)
pour piano Reconstitution d'une étude pour piano par Robert Caby (1905-1992) à partir de notes retrouvées en 1968. Il en a aussi donné le titre, en référence aux annotations presque érotiques de l'auteur.
  • [Caresse] – très modéré, presque lent – doux (1:20 à 2:50)
  • Paris : Salabert, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Caresse
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Caresse – pour 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, percussions et cordes (2 violons I., 2 violons II., alto et contrebasse). (1:30)

→ No.2 de « Carnet de croquis et d'esquisses » pour orchestre.

  • Paris : Bnf / Salabert, 1968
049 1897
mars
Pièces froides pour piano

Œuvre en deux recueils et six pièces, pour piano, qui marque le retour à un style gracieux et rafiné. La No.2 est tirée de l'harmonisation par Satie d'un vieux chant traditionnel anglais d'avant le 17e, « The Keel Row ».

Volume I. – Airs à faire fuir. (5:50 à 14:00)

  • Air No.1: – d'une manière très particulière. (2:20 à 6:00)
  • Air No.2: – modestement. (1:10 à 3:20)
  • Air No.3: – s'inviter. (1:40 à 5:50)

Volume II. – Danses de travers. (3:30 à 17:20)

  • Danse No.1: – en y regardant à deux fois. (1:10 à 5:50)
  • Danse No.2: – passer. (0:50 à 4:30)
  • Danse No.3: – encore. (0:50 à 7:20)
  • vol I. « à Ricardo Viñes »
  • vol II. « à Madame Jules. Ecorcheville »
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1912 ou 1913
  • Paris: Salabert, 1973
(1897?) Pièces froides
(Arr. Érik Satie)
pour orchestre de chambre Satie commença l'orchestration de quelques pièces (plusieurs esquisses, surtout pour la No.1), mais abandonna rapidement le projet.
  • Projet inachevé
049A 1897 Danse de travers
[avant-première en forme d'air à faire fuir]
(Rev. Robert Caby)
pour piano Seconde version composée puis rejetée par Erik Satie de « Danses de travers », révisée et éditée par Robert Caby en 1970[11].
  • Danse de travers, [avant-première en forme d'air à faire fuir] – candidement simple et subtil. (2:20)
  • Ed. Robert Caby
  • Paris: Salabert, 1970
050 1897? [Songerie vers «Jack»]
[Près des Airs à faire fuir]
pour piano Pièce pour piano, révisée et éditée par Robert Caby.
  • [Songerie vers «Jack»] – [Près des Airs à faire fuir] – pas vite. (1:00 à 1:50)

→ No.10 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
051 1897 Je te veux pour voix et piano Valse lente et sentimentale chantée (chanson de cabaret), sur un poème de Henry Pacory (1873-?). Publié en 1903.
  • Je te veux – modéré. (2:10 à 5:30)
    « J'ai compris ta détresse, Cher amoureux »

→ No.1 du recueil de 1904 : « Les danses d'Erik Satie »

  • Paris: E. Baudoux & Cie, 1902
  • Paris: Bellon, Ponscarme et Cie, 1903
(1897?) Je te veux
(Arr. Érik Satie)
pour cuivres Arrangement pour petit orchestre à cuivres d'Érik Satie.
  • Je te veux – en ré majeur, pour flûte, clarinette, basson, cor, 2 cornets et cordes.
  • Paris: Bellon, Ponscarme et Cie, 1904
(1897?) Je te veux
(Arr. Érik Satie)
pour orchestre Orchestration d'Érik Satie, avec l'ajout d'un nouveau trio.
  • Je te veux – en do majeur, pour piccolo, flûte, hautbois, 2 clarinettes, basson (ou tuba), 2 cors, 2 cornets, 3 trombones, percussions et cordes. (5:10)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1919
  • Paris: Salabert, 1978
(1903)
avril
Je te veux
(valse pour piano)
(Arr. Érik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo par Érik Satie avec ajout d'un mouvement central supplémentaire.
  • Je te veux – modéré. (1:20 à 6:20)
  • « à Madame Paulette Darty »
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1904
052 1895-1899 [Chansons de cabaret, volume I.]
(Arr. Érik Satie)
pour voix et piano Chansons de cabaret (dites d'actualité) arrangées par Erik Satie et Vincent Hyspa, dont il ne subsiste pour la plupart, que des esquisses ou brouillons dans quelques cahiers de composition[12]. Ces chansons d'actualités, commentent les événements nationaux ou internationaux.

Il y aurait eu en tout, une centaine de parodies de mélodies de divers auteurs (Émile Debraux, Georges Tiercy, Paul Demet, Laurent de Rillé, Georges Bizet ou encore Jacques Offenbach)...

  • Monsieur de Paris
  • Entrevue de Noisy-le-sec, 1896
  • Lettre de Russie, 1897
  • La Visite imperiale, 1896
  • Le duc de Connaught, 1898
  • Félix à Lens, 1898
  • Le zèbre (à Félix Faure), 1898
  • La femme qui ne passe pas
  • Le prisonnier saugrenu (Le prisonnier de l'Élysée), 1899
    « Dans l'palais d'l'Élysée, Entre cour et jardin anglais »
  • La Marseillaise des épiciers
  • Désarmement
  • Discours original des Présidents de France, 1899
  • Loubet assassin (Le Président aux concours des animaux gras), 1899
  • Cette bonne vieille vache ! (La vache enragée), 1897
  • [La triste fin du taureau Romito], 1899
  • La Haute Cour, 1899
  • Les Chansonniers, 1898
  • Le Président aux manœuvres
  • Les complots, 1899
    « De grand matin le préfet de police, Au ministre de l'intérieur »
  • Œuvres inédites
053 1899-1901? [Trois chansons de cabaret] pour voix et piano Esquisses pour trois compositions de chansons de cabaret avec piano, notées dans un cahier de composition qui comporte également les brouillons de 7 autres mélodies listées ci-après et achevées de 1899 à 1903[12].
  • No.1: Les Complots.
  • No.2: Une Séance à la Haute Cour.
  • No.3: Les Dépêches anglaises.
  • Œuvres inachevées
054 1899
mai à juillet
Jack in the Box musique de scène pour piano Suite anglaise (ragtimes) pour piano en trois mouvements composée pour un pantomime (ou une clownerie) de Jules Dépaquit (1869-1924), en deux actes et trois danses.

Œuvre perdue par Erik Satie et retrouvée après sa mort – tombée derrière le piano – par Darius Milhaud. Publication et premières représentations posthumes. (5:40 à 7:50)

  • Danse No.1: Prélude (titre original :Gigue) – assez vif. (1:50 à 2:40)

Acte I.

  • Danse No.2: Entr'acte (titre original : Marche sourde des repasseurs de couteaux, des tireurs de chenilles et des casseurs de briques) – vif. (1:40 à 2:30)

Acte II.

  • Danse No.3: Final – modéré – vif. (1:40 à 2:40)
  • Envisagé: Paris: Comédie Parisienne, octobre 1899
  • Piano seul: Bruxelles, Concert Pro Arte, Paul Collaer (p), 3 mai 1926
  • Piano seul: Paris: Festival Érik Satie, Théâtre des Champs-Élysées, Marcelle Meyer (p), 17 mai 1926
  • Intégrale: Salle d'Iena, 29 novembre 1937
  • Vienne: Universal Edition, 1929
(1925-1926) Jack in the Box
(Arr. Darius Milhaud)
musique de ballet pour orchestre Orchestration de Darius Milhaud (1892-1974) pour un ballet de George Balanchine (1904-1983), décors et costumes d'André Derain (1880-1954).

Pour 2 flûtes (et piccolo), 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, grosse caisse, caisse claire, cymbales, 3 timbales et cordes (violon I., violon II., alto, violoncelle et contrebasse). (5:50 à 6:50)

  • No.1: Prélude – assez vif – pas trop vite. (2:10)
  • No.2: Entr'acte – vif.(1:50)
  • No.3: Final – modéré – temps vif. (1:50)
  • Paris: Théâtre Sarah Bernhardt (De La Ville), Ballets russes de Serge de Diaghilev, 3 juin 1926
  • Vienne: Universal Edition, 1928
055 1899
12 août
Un Dîner à l'Élysée
ou (Peintres français)
pour voix et piano Chanson de cabaret avec piano, sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938) édité dans son recueil « Chansons d'humour » de 1903 illustré par Jules Dépaquit (1869-1924). Mélodie connue également sous le nom de « Peintres français ».
  • Un Dîner à l'Élysée – (2:50 à 4:00)
    « Le président, d'une façon fort civile »

→ No.1 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Paris: Enoch, Chansons d'humour, 1903
  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995
056 1899-1900 Le Veuf
(Deux versions)
pour voix et piano Chanson de cabaret de style lyrique, sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938). Le thème sera réutilisé et arrangé pour piano à 4 mains en 1903, dans la partie centrale de la pièce No.4 de « Trois Morceaux en forme de Poire ».

Il existe deux versions de la mélodie. La seconde composition comporte un accompagnement simplifié.

  • Le Veuf (version 1) – en do majeur. (2:00)
    « Elle avait des cils noirs comme toutes les blondes »
  • Le Veuf (version 2) – en ré majeur. (0:50 à 1:50)
    « Elle avait des cils noirs comme toutes les blondes »

→ Nos.2A et 2B de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

Versions 1 & 2:

  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995
057 1899-1900 Aline-Polka
(Arr. Érik Satie)
pour piano Transcription (incomplète?) pour piano par Érik Satie d'une polka de Henry Pacory (1873-?).
  • Œuvre Inédite et incomplète
058 1900
mars?
[Rêverie du pauvre]
(Arr. Érik Satie)
pour piano Pièce de caractère pour piano, attribuée par erreur à Satie de 1970 à 1995, d'après Steven Moore Whiting. Composition de Jules Massenet (1842-1912) dans « Les Enfants »[13].

Transposition en ré bémol majeur par Érik Satie, pour une parodie de Vincent Hyspa (1865-1938) « Les éléphants » de mars 1900. Morceau révisé en 1968 par Robert Caby (1905-1992) qui en a alors donné le titre[3].

  • [Rêverie du pauvre], avec une humble et douce simplicité. (2:30 à 5:30)

→ No.1 du recueil de 1968 : « Œuvres posthumes »

  • Paris: Salabert, 1968
  • Paris: Max Eschig, 1980
059 1899-1900
de juillet 1899
à avril 1900
Geneviève de Brabant
(Cantique en l'honneur de Sainte Geneviève)
opérette pour voix et piano Pièce de marionnettes pour théâtre d'ombres, en trois actes pour soprano, baryton, chœur et piano. Chants et narrations. Livret de vers et de prose de Patrice Contamine de Latour (1867-1926) alias Lord Cheminot.

Œuvre retrouvée après sa mort – tombée derrière le piano – par Darius Milhaud. Érik Satie pensait l'avoir égaré dans l'autobus. (8:00 musique seule ; 14:00 à 26:00 avec narration)

  • No.1: Prélude, modéré. (0:45)

Acte I.

  • No.2: Chœur. (0:30)
    « Nous sommes la foule compacte »
  • No.3: Entrée des soldats (1), modéré. (0:15)

Acte II.

  • No.4: Entr'acte. (0:15)
  • No.5: Air de Geneviève, pas trop lent. (1:15)
    « Innocente d'un crime que je n'ai pas commis »
  • No.6: Sonnerie de cor. (0:30)
  • No.7: Entrée des soldats (2) (0:15)

Acte III.

  • No.8: Entr'acte. (0:15)
  • No.9: Chœur (idem No.2). (0:30)
  • No.10: Air de Golo, un peu animé. (0:50)
    « Non, Sifroy n'est pas mort »
  • No.11: Entrée des soldats (3). (0:15)
  • No.12: Cortège, marche. (0:40)
  • No.13: Entrée des soldats (4). (0:15)
  • No.14: Petit air de Geneviève, doucement. (1:25)
    « Ah ! Le ciel récompense ma vertu, constance »
  • No.15: Chœur final, vif. (0:30)
    « L'affaire c'est bien passée »
  • Vienne: Universal Edition, 1930
  • Vienne: Universal Edition, 1989
(1926) Geneviève de Brabant
(Arr. Roger Désormière)
opérette pour orchestre Orchestration de l'opérette par Roger Désormière (1898-1963), pour soprano, ténor, chœur mixte (SATB), flûte, hautbois, 2 clarinettes, basson, 2 cors, cornet, trombone, 2 percussions et cordes (violon I., violon II., alto, violoncelle et contrebasse). (7:40 musique seule ; 15:00 à 23:10 avec narration)
  • Prélude – No.1. (0:50)

Acte I.

  • Nos.2 & 3 – (0:50)

Acte II.

  • Nos.4 à 7 – (2:20)

Acte III.

  • Nos.8 à 15 – (4:20)
  • Paris: Festival Érik Satie, Théâtre des Champs-Élysées, Manuel Ortiz (prod), 17 mai 1926
  • Avec marionnettes: Bruxelles: Concerts Pro-arte, Roger Désormière (dir), 1er février 1929
  • Intégrale: Venise: Gran Teatro la Fenice, Compagnie Carlo Colla i Figli, 13 avril 1983
  • Vienne: Universal Edition, 1930
  • Vienne: Universal Edition, 1989
060 1900
18 avril
La mort de Monsieur Mouche musique de scène pour piano Musique de scène pour piano, pour une pièce en trois actes de Patrice Contamine de Latour (1867-1926) alias Lord Cheminot. Œuvre perdue ou abandonnée dont il ne reste que des esquisses du prélude.

Prélude – animé.

Acte I.

  • Au restaurant

Acte II.

  • Chez Monsieur Mouche

Acte III.

  • Au restaurant
  • Œuvre incomplète
  • Prélude: Paris: Musique Contemporaine, 1968
060A (1900) Petit prélude de « La mort de Monsieur Mouche » pour piano Prélude (extrait de la pièce de théâtre en trois actes) dans un style inédit de ragtime, révisé et édité par Robert Caby.
  • Petit prélude de « La mort de Monsieur Mouche » – animé. (1:10)

→ No.17 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
(1968) Petit prélude de « La mort de Monsieur Mouche »
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (en) (1905-1992). Pour flûte, clarinette, basson, trompette, trombone, tuba, percussions et cordes.
  • Petit prélude de « La mort de Monsieur Mouche » – (1:20)

→ No.1 du recueil pour orchestre de 1968 : « Deux sketches montmartrois ».

  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
061 1900
avril?
[Petite musique du clown triste]
(Arr. Érik Satie)
pour piano Pièce de caractère pour piano, attribuée par erreur à Satie de 1970 à 1995, d'après Steven Moore Whiting. Composition de Louis Varney (1844-1908), pour son opérette de 1891 « La femme de Narcisse »[13]. Probablement arrangé par Érik Satie pour une parodie de Vincent Hyspa (1865-1938) « Joies de l'Exposition » d'avril 1900. Morceau révisé et nommé en 1968 par Robert Caby (1905-1992).
  • [Petite musique du clown triste] – (2:00 à 2:50).

→ No.2 du recueil de 1968 : « Œuvres posthumes »

  • Paris: Salabert, 1968
  • Paris: Max Eschig, ?
062 1900
5 août
Verset laïque & somptueux pour piano Pièce de caractère pour piano composée pour l'Exposition Universelle de 1900.
  • Verset laïque & somptueux – réfléchir. (1:10 à 2:00)

→ No.3 du recueil de 1997 : « Trois pièces pour piano ».

  • Paris: Autographes de Musiciens Contemporaines, Exposition Universelle, 1900
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 1995
063 1901
mars
The Dreamy Fish
(musique pour un conte de Lord Cheminot)
ou (Le poisson rêveur)

ou (Rêverie burlesque)
musique de scène pour piano Œuvre pour piano, composée pour accompagner un conte de Patrice Contamine de Latour (1867-1926) alias Lord Cheminot, mais le texte a été perdu. Révision en 1968 de Robert Caby. Correction en 1997 de Robert Orledge (en)(1948-).
  • The Dreamy Fish – pas trop vite. (5:30 à 7:30)
  • Texte perdu
  • Paris: Musique contemporaine, 1970
  • Paris: Salabert, 1997
(1968) The Dreamy Fish
ou (Le poisson rêveur)
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration avec piano de Robert Caby (en) (1905-1992). Pour piano, 2 flûtes (et piccolo), 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, trompette, trombone, tuba, xylophone, timbales, percussions et cordes.
  • The Dreamy Fish – (5:00)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
064 1900-1901 Le Roi soleil de plomb pour voix et piano Projet de chanson de cabaret, pour voix et piano et qui sera réutilisée en 1903 pour la pièce No.2 de « Trois Morceaux en forme de Poire ».
  • Œuvre inachevée
065 1901 Impérial-Napoléon pour voix et piano Chanson de cabaret, qui sera réutilisée en 1903 pour la pièce No.4 de « Trois Morceaux en forme de Poire ».
  • Œuvre inédite
066 1901 Poudre d'or pour piano Valse (et trio) pour piano solo, adaptée d'esquisses de chansons pour cabaret notées par Érik Satie.
  • Poudre d'or – modéré, en ré majeur. (4:10 à 5:50)

→ No.3 du recueil de 1904 : « Les danses d'Erik Satie »

  • « à Mademoiselle Stéphanie Nantas »
  • Paris: E. Baudoux & Cie, novembre 1902
(1902) Poudre d'or
(Arr. Érik Satie)
pour grand orchestre Valse orchestrée par Érik Satie pour grand orchestre. Pour 2 flûtes (et piccolo), hautbois, 2 clarinettes, basson (ou tuba), 2 cors, 2 cornets à piston, 3 trombones, percussions et cordes.
  • Poudre d'or, modéré. (2:00 à 5:00)
  • Paris: Salabert, 1978
067 1902 Chanson barbare (pour voix) et piano Chanson de cabaret dont il ne reste que la partition incomplète pour piano. Œuvre peut-être restée inachevée car en partie utilisée pour la composition de « The Angora Ox ».
  • Œuvre incomplète et inédite
068 1902 The Angora Ox
ou (Le bœuf Angora)
musique de scène pour piano Œuvre inachevée pour piano, sur un conte récité de Patrice Contamine de Latour (1867-1926) alias Lord Cheminot dont le texte a depuis été perdu. Une partie de la composition sera réutilisée en 1903 pour la pièce No.7 de « Trois Morceaux en forme de Poire ».
  • Texte perdu
  • Œuvre inachevée
(1902) The Angora Ox
ou (Le bœuf Angora)
(Arr. Érik Satie)
musique de scène pour grand orchestre Orchestration incomplète par Érik Satie de la musique de scène pour piano. Quelques esquisses ont été retrouvées chez Érik Satie après sa mort.
  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Texte perdu
  • Œuvre inachevée
(1995) The Angora Ox
ou (Le bœuf Angora)
(Rec. Johny Fritz)
pour piano Reconstruction et transcription pour piano solo par Johny Fritz (en) (1944-) à partir des esquisses pour piano et pour orchestre (J. Fritz).
  • The Angora Ox – pas trop vite. (4:00 à 7:40)
  • Ed. Johny Fritz, 1995
  • Paris: Salabert, 1997
069 1902
29 mars
Tendrement
ou (Illusion)
pour voix et piano Valse chantée, chanson de cabaret sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938).
  • Tendrement – valse lente, en do majeur. (3:00 à 6:10)
    « D'un amour tendre et pur, Afin qu'il vous souvienne »

→ No.2 du recueil de 1904 : « Les danses d'Erik Satie »

  • Paris: Cabaret des Quat'z'Arts, Vincent Hyspa & Érik Satie? (p), 15 novembre 1904
  • Paris: E. Baudoux & Cie, 1902
(1902)
19 juin
Illusion
(Arr. Erik Satie)
pour orchestre Orchestration de « Tendrement » par Érik Satie. Pour piccolo, flûte, hautbois, 2 clarinettes, basson (ou tuba), 2 cors, 2 cornets à piston, 3 trombones, percussions et cordes.
  • Illusion – en si bémol majeur.
  • Paris: Salabert, 1979
(1903)
avril
Tendrement
ou (Illusion)
(Arr. Erik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo de la valse, avec transposition de la voix, par Érik Satie.
  • Tendrement – (3:40 à 4:30)
  • Paris: Bellon Ponscarme, 1903
070 1903
(ou 1899?)
Sorcière pour voix et piano Chanson de cabaret avec piano, d'après un texte d'Érik Satie ou de Vincent Hyspa (1865-1938). Publication posthume.
  • Sorcière – (0:50 à 1:10)
    « Incantations, évocations, noirs esprits des ténèbres »

→ No.2 de « Petit recueil de fêtes »
→ No.4 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995
071 1903
(ou 1899?)
[Le Picador est mort] pour voix et piano Chanson de cabaret avec piano, probablement de Vincent Hyspa (1865-1938). Publication posthume.
  • [Le Picador est mort] – (1:00)
    « Le picador est mort, c'est un triste sort »

→ No.1 de « Petit recueil de fêtes »
→ No.3 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995
072 1903
(ou 1899?)
Enfant martyre (pour voix) et piano Chanson de cabaret avec piano, probablement écrite par Vincent Hyspa (1865-1938). Le texte est perdu. Publication posthume.
  • Enfant martyre – (0:50 à 1:10)
    « (vocalises ou piano solo) »

→ No.3 de « Petit recueil de fêtes »
→ No.5 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Texte perdu
  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995
073 1903
(ou 1899?)
Air fantôme pour voix et piano Chanson de cabaret avec piano, sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938). Publication posthume.
  • Air fantôme – (1:20 à 1:40)
    « Voici messire printemps, Le plus beau des temps »

→ No.4 de « Petit recueil de fêtes »
→ No.6 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995
074 1903
de août à
novembre
Trois Morceaux en forme de Poire – (avec une manière de commencement, une prolongation du même et un en plus, suivi d'une redite) pour piano à 4 mains Œuvre en sept pièces pour piano à quatre mains, composée à partir de travaux datant de 1890 à 1891 et de 1899 à 1903. Considérée alors comme un des évènements musicaux de la décennie.
  • I. Manière de commencement – allez modérément. (2:10 à 4:00)
    Gnossienne du « Fils des étoiles », acte I. de 1891
  • II. Prolongement du même – au pas. (0:50 à 1:20)
    « Le Roi soleil de plomb » de 1901
  • III. Morceau No.1 – lentement. (1:10 à 2:40)
  • IV. Morceau No.2 – enlevé. (2:20 à 3:20)
    « Impérial-Napoléon » de 1902 et « Le veuf (version 1) » de 1899
  • V. Morceau No.3 – brutal. (1:50 à 3:10)
  • VI. En plus – calme. (1:30 à 2:40)
    → arrangement de « Danse » pour orchestre, de 1890
  • VII. Redite – dans le lent. (1:10 à 2:00)
    → probablement de « The Angora Ox » de 1902
  • Dédiée à Misia Sert « La Reine de Paris »
  • Paris: Rouart, Lerolle et Cie, 1911
(1950) Trois Morceaux en forme de Poire
(Arr. Roger Désormière)
pour orchestre Orchestration de Roger Désormière (1898-1963), pour 2 flûtes (et piccolo), 2 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 3 cors, 2 trompettes, trombone, tuba, 2 percussions, célesta, harpe et cordes. (12:30 à 17:00)
  • I. Manière de commencement – (2:50)
  • II. Prolongement du même – (0:50)
  • III. Morceau I – (1:10)
  • IV. Morceau II – (2:20)
  • V. Morceau III – (2:30)
  • VI. En plus – (1:40)
  • VII. Redite – (1:40)
075 1904
printemps
[J'avais un ami] pour voix et piano Chanson de cabaret sur un texte anonyme, peut-être de Vincent Hyspa ou d'Érik Satie. Le nom de l’œuvre n'a pas été indiqué par Satie dans son manuscrit.
  • [J'avais un ami] – (2:20 à 2:40)
    « J'avais un ami. Dieu l'avait voulu »

→ No.8 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Paris?: Cabaret, Revue Paris-Potins, 31 mars 1904
  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1995 ou 1997
076 1904
de février à
mars
La Diva de l'Empire (en) pour voix et piano Marche chantée (chanson de cabaret) avec piano sur un air de fox-trot, pour un intermezzo américain, dans la revue « Dévidons la bobine », coproduite par Dominique Bonnaud (1864-1943) et Numa Blès (1871-1917). « L'Empire » était un célèbre cabaret parisien.
  • La Diva de l'Empire – tempo de marche, en sol majeur. (2:30 à 4:00)
    « Sous le grand chapeau Greenaway, Mettant l'éclat d'un sourire »

→ No.4 du recueil de 1904 : « Les danses d'Erik Satie »

  • dédiée à Paulette Darty
  • Berck: Revue Dévidons la Bobine, Paulette Darty (s), 26 juillet 1904
  • Paris: Théâtre des Bouffes Parisiennes, Paulette Darty & Érik Satie, 8 avril 1905
  • Paris: Bellon Ponscarme et Cie, septembre 1904
  • Journal Paris qui Chante du 7 janvier 1906
  • Paris: Rouart-Lerolle, 1919
  • Paris: Salabert, 1976
(1904)
20 mai
Stand-Walk March
(La Diva de l'Empire)
(Arr. Érik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo par Érik Satie.
  • Stand-Walk March – en ré majeur.
  • Paris: Bellon Ponscarme, aout 1904
(1904?) La Diva de l'Empire
(Arr. Érik Satie)
pour orchestre à cuivre Orchestration d'Érik Satie, pour orchestre à cuivres : piccolo, flûte, hautbois, 2 clarinettes, basson (ou tuba), 2 cors, 2 cornets à piston, 3 trombones, percussions et cordes. Version pour petit orchestre : 2 flûtes (et piccolo), clarinette, basson, cor, cornet à piston, trombone, percussions et cordes.
  • La Diva de l'Empire – en sol majeur. (2:30)
  • Paris: Salabert, 1959
(1918)
avril
La Diva de l'Empire
(Arr. Hans Ourdine)
pour voix et orchestre à cuivre Orchestration pour cuivres de Hans Ourdine alias Stéphane Chapelier (1884-1966), pour voix (ou piano), flûte, clarinette, 2 bassons, cornet à piston, trombone, tambourin, grosse caisse, cymbales et cordes (violon I., violon II., alto, violoncelle et contrebasse).
  • La Diva de l'Empire – tempo de marche. (2:30)
    « Sous le grand chapeau Greenaway, Mettant l'éclat d'un sourire »
  • Paris: Rouart-Lerolle, 1918
  • Paris: Salabert, 1978
(1919) La Diva de l'Empire
(Intermezzo américain)
(Arr. Hans Ourdine)
pour piano Réduction pour piano solo de Hans Ourdine alias Stéphane Chapelier (1884-1966).
  • La Diva de l'Empire (Intermezzo américain) – temps de marche modérée. (2:10 à 2:40)
  • Paris: Rouart-Lerolle, 1919
  • Paris: Salabert, 1975
077 1904
mars
Douceur d'oublier
(Arr. Erik Satie)
pour voix et piano Harmonisation d'Érik Satie pour la chanson de cabaret composée par Paulette Darty (1871-1939), sur des paroles de Maurice de Féraudy (1859-1932).
  • Douceur d'oublier – modéré.
    « Oh ! Comme la nature est calmante ce soir »
  • « à Monsieur F. de P. Alvarez »
  • Paris?: Paulette Darty (s) & Érik Satie? (p), 31 mars 1904
  • Ed. Steven Moore Whiting, 1990
  • Paris: G. Ricordi & Cie, 1904
078 1904 La transatlantique
(Rev. Erik Satie)
pour voix et piano Révision d'un mélodie de Dominique Bonnaud (1864-1943) et de Numa Blès (1871-1917). Satie a également modifié les textes, mêlant anglais et français. Il a par la suite transformé la mélodie en pièce pour piano.
  • La transatlantique
    « Dans Baltimore ou Chicago, New-York, San Francisco »
078A 1904
19 octobre
Le Piccadilly (Marche) pour piano Marche pour piano, arrangé à partir d'une mélodie de Dominique Bonnaud (1864-1943) et de Numa Blès (1871-1917) dont le titre original était « La transatlantique ».
  • Le Piccadilly (marche) – pas trop vite, en fa majeur. (1:30 à 2:10)
  • Paris: Alexis Rouart, octobre 1907
  • Paris: Salabert, 1975
(1907)
octobre
Le Piccadilly
ou (La transatlantique)
(Arr. Erik Satie)
pour orchestre Arrangement pour piano et orchestre à cordes par Érik Satie.
  • Le Piccadilly (marche) – (1:20 à 2:30)
  • Paris: Alexis Rouart, octobre 1907
  • Paris: Salabert, 1979
079 1904-1905 Les bons mouvements pour voix et piano Chanson de cabaret avec piano, sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938). Œuvre achevée mais inédite.
  • Ed. Steven Moore Whiting, 1990
  • Œuvre inédite
080 1905 Chez le docteur pour voix et piano Chanson humoristique de cabaret avec piano, sur des paroles de Vincent Hyspa (1865-1938).
  • Chez le docteur – assez vif, en do majeur. (3:10 à 5:50)
    « Le petit pèr' Combes s'en va chez le docteur »
  • Paris: Enoch, l'Album Musical n°33, 1906
  • Paris: Salabert, 1976
081 1905
18 août
Impérial-Oxford
(Chanson sans paroles)
(pour voix) et piano Chanson de cabaret avec piano, sur un texte de Patrice Contamine de Latour (1867-1926) alias Lord Cheminot . Les paroles ont été perdues, à priori dès 1905.
  • Impérial-Oxford – (1:50)
    « (vocalises ou piano solo) »

→ No.7 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Texte perdu
  • Ed. Steven Moore Whiting
  • Paris: Salabert, 1975
082 1905
18 août
Légende Californienne
(Chanson sans paroles)
(pour voix) et piano Chanson de cabaret inédite pour voix et piano. Elle sera reprise en 1920 en version orchestrée pour « La belle excentrique », elle-même réduite pour piano à quatre mains. Textes de Lord Cheminot, alias Patrice Contamine de Latour (1867-1926), aujourd'hui perdus.
  • Légende Californienne – pas trop vite. (1:30)
    « (vocalises ou piano solo) »
  • Texte perdu
  • Œuvre inédite
  • Ed. Ornella Vlta, 1987
083 1905
septembre
L'Omnibus automobile pour voix et piano Chanson humoristique de cabaret avec piano, sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938). D'après le véhicule de transport public tiré par des chevaux.
  • L'Omnibus automobile – pas vite, en si bémol majeur. (2:50 à 4:40)
    « C'était pendant l'horreur du Quatorze juillet »
  • Paris: Cabaret Les Quat'z'Arts, Vincent Hyspa & Érik Satie (p), 15 octobre 1905
  • Paris: Enoch, l'Album Musical n°33, 1906
  • Paris: Salabert, 1976
1905-08 - Période de la Schola Cantorum
084 1905 [Gambades] pour piano Petite pièce pour piano, qui servira de brouillon à la « Chanson andalouse ». Révisée, nommée et éditée par Robert Caby.
  • [Gambades] – (1:20 à 2:00)

→ No.18 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Gambades
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (en) (1905-1992). Pour flûte, clarinette, basson, trompette, trombone, tuba, percussions et cordes.
  • Gambades – (1:20)

→ No.2 du recueil pour orchestre de 1968 : « Deux sketches montmartrois ».

  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
085 1905-1906 Cahier de Contrepoint No.2
(Exercices, notes, essais, bribes, choral & harmonies)
pour piano Cahier de composition contenant des exercices de contrepoint, corrigés et annotés pour certains par Albert Roussel (1869-1937) de la Schola Cantorum.

Exercices :

  • Choral. (0:25)
  • Doucement – modéré sans lenteur. (1:30)
  • Modérément. (1:20)
  • Soigneusement modéré. (1:10)
  • Allegretto. (0:40)
  • Allant. (0:20)
  • Plus lent. (0:20)
  • Animé. (0:15)
  • Mouvement de polka. (0:15)

Notes : – (0:20)
Essais : Arrière-propos – Modérément. (0:30)
Bribes : – Très modéré. (0:40)
Choral (No.12) : – Large – soutenu. (1:10)
Harmonies : pour piano ou orgue

  • Lent. (0:20)
  • Très modéré. (0:50)
  • Pas vite. (0:30)

→ Voir le recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

Exercices pour la Scola Cantorum
  • Cahiers d'Études
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
086 1905-1906
de 1905 au
11 janvier 1906
Allons-y Chochotte pour voix et piano Chanson de cabaret avec piano sur un poème coquin, voire un brin érotique de D. Durante.
  • Allons-y Chochotte, modéré, en fa majeur. (2:40 à 4:10)
    « Lorsque je vis Chochotte, Ell' me plut carrément »
  • Paris: Salabert, 1978
087 1904-1906
de août 1904
à avril 1906
Pousse l'amour
ou (Coco chéri)
Opérette Opérette de Jean Kolb (1880-1959) et Maurice de Féraudy (1859-1932). Le nom « Pousse l'amour » est le nom d'une boisson aphrodisiaque célèbre de l'époque. Érik Satie a interrompu son travail de composition après quelques recherches et l'opérette sera jouée sans musique.

Le scénario est perdu ainsi que la musique, hormis la « Chanson Andalouse » ainsi que quelques esquisses de deux autres compositions inédites pour piano et voix :

  • No.1: Le Féraudy Valse
  • No.2: Chanson andalouse
  • No.3: Le Champagne (valse)
    « A vos santés, à la vôtre, Thank you »
  • Projet pour le Théâtre des Capucines à Nice
  • Première sans la musique: Paris: Comédie Royale, 22 novembre 1907
  • Monte Carlo: Théâtre des Beaux-Arts, Coco chéri, 28 février 1913
  • Œuvre inachevée et en partie perdue
  • Paris: Bellon Ponscarme, signé le 26 avril 1906 mais non publié
087A 1906 Chanson andalouse
(pour pousse l'amour)
pour piano Composition extraite de l'opérette « Pousse l'amour » pour piano, révisée à partir d'une esquisse.
  • Chanson andalouse – un peu vif. (1:35)
  • Œuvre inédite
088 1906 Padacale pour piano Partition incomplète pour piano. Œuvre inachevée et inédite dont il reste des esquisses.
  • Œuvre incomplète et inédite
089 1906 Aim-Chéri pour piano Projet inachevé de valse pour piano.
  • Œuvre incomplète et inédite
090 1906 Fugue-Valse pour piano Pièce pour piano, qui sera adaptée pour orchestre avec la « Danse de tendresse » dans le ballet de 1924, « Mercure ».
  • Fugue-Valse – pas vite, un peu lent. (1:20 à 1:40)
  • Œuvre inédite
  • Vienne: (Mercure), Universal Edition, 1977
091 1906 Chanson médiévale pour voix et piano Mélodie de Chevalerie pour voix et piano, sur un poème de Catulle Mendès (1841-1909). Écrit pour un exercice réalisé à la Schola Cantorum. Révisé et édité par Robert Caby.
  • Chanson médiévale – allegretto moderato. (1:30)
    « Comme je m'en retournais de la fontaine »

→ No.2 du recueil de 1968 : « Trois autres mélodies ».

Exercices pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Ed. Nigel Wilkins, 1980
(1968) Chanson médiévale
(Arr. Robert Caby)
pour voix et orchestre Orchestration avec chant, de Robert Caby (1905-1992). Pour soprano et orchestre : 2 hautbois (et cor anglais), basson, cor et cordes.
  • Chanson médiévale – (1:30)
    « Comme je m'en retournais de la fontaine »

→ No.5 du recueil de 1968 : « Cinq mélodies orchestrées ».

  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
092 1906
juillet
Passacaille pour piano Pièce pour piano.
  • Passacaille – (pas trop vif). (2:10 à 3:30)
  • Paris: Rouart-Lerolle, 1929
(1949) Passacaille
(Arr. David Diamond)
pour orchestre Orchestration de David Diamond (1915-2005). Pour 2 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), 3 clarinettes, 2 bassons, 4 cors, 2 trompettes, 3 trombones, 1 tuba, timbales, triangle, harpe et cordes.
  • Passacaille – (3:00)
  • Paris: Salabert, 1949
093 1906
21 octobre
Prélude en tapisserie pour piano Pièce pour piano.
  • Prélude en tapisserie – lent. (2:00 à 3:40)
  • Paris: Rouart-Lerolle, 1929
094 1907
d'avril au 22
août
[Nouvelles] pièces froides pour piano Trois pièces pour piano, d'après une lettre pour Florent Schmitt (1870-1958). Les esquisses des premières versions, indiquent que Satie avait nommé initialement la No.1 « Sérénade, Sépulcrale-Prélude » et la No.2 « Suite pour un chien ». (5:30 à 6:50)
  • No.1: Sur un mur – grave, en do majeur. (1:50 à 2:30)
  • No.2: Sur un arbre – légèrement animé, en do majeur. (1:30 à 2:20)
  • No.3: Sur un pont – grave, en do majeur. (2:10 à 3:20)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Paris: Salabert, 1989
095 1907
septembre à
novembre
Rambouillet
ou (Une réception à Rambouillet)
(pour voix) et piano Mélodie pour voix et piano, dont le texte de Vincent Hyspa (1865-1938), a été perdu. Il ne reste que l'incipit. Chanson de cabaret.
  • Rambouillet – (0:40 à 1:10)
    « (vocalises ou piano solo) »
    ou inc. « Une réception à Rambouillet »

→ No.1: du recueil de 1978 : « Trois mélodies sans paroles »

  • Paris: Les Quat'z'Arts, Une réception à Rambouillet, Vincent Hyspa & Érik Satie (p), 4 janvier 1908
  • Texte perdu
  • Paris: Salabert, 1978
  • Ed. Steven Moore Whiting, 1999
096 1907
septembre à
novembre
Les Oiseaux (pour voix) et piano Mélodie pour voix et piano, sur un texte de Vincent Hyspa (1865-1938) qui a été perdu hormis l'incipit. Chanson de cabaret.
  • Les Oiseaux – modéré. (1:40 à 2:10)
    « (vocalises ou piano solo) »
    ou inc. « Ils nous prêtent leurs noms »

→ No.2: du recueil de 1978 : « Trois mélodies sans paroles »

  • Texte perdu
  • Paris: Salabert, 1978
  • Ed. Steven Moore Whiting, 1999
097 1907
septembre à
novembre
Marienbad (pour voix) et piano Mélodie pour voix et piano, dont le texte de Vincent Hyspa (1865-1938) a été en grande partie perdu. Chanson de cabaret.
  • Marienbad – (0:40)
    « (vocalises ou piano solo) »
    ou inc. « Il portait un gilet »

→ No.3: du recueil de 1978 : « Trois mélodies sans paroles »

  • Texte perdu
  • Paris: Salabert, 1978
  • Ed. Steven Moore Whiting, 1999
098 1907 Psitt ! Psitt ! pour voix et piano Chanson humoristique de cabaret avec piano, sur un texte dont l'auteur est inconnu. Les paroles et la musique ont survécu mais sans publication.
  • Psitt ! Psitt !
    « Les homm' se donn' vraiment trop d'mal pour apprend' un tas d'langues »
  • Œuvre complète mais inédite
099 1906-1908 [Nostalgie] pour piano Exercice pour piano, nommé et réuni en recueil de trois pièces par Robert Caby.
  • [Nostalgie] – lent. (0:60)

→ No.1: du recueil de 1968 : « Musiques intimes et secrètes »

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
100 1906-1908 [Froide songerie] pour piano Exercice pour piano, nommé et édité par Robert Caby.
  • [Froide songerie] – un peu lent. (0:40)

→ No.2: du recueil de 1968 : « Musiques intimes et secrètes »

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
101 1908
29 janvier
Fâcheux exemple pour piano Pièce pour piano et exercice contrapuntique, révisée et éditée par Robert Caby.
  • Fâcheux exemple – modéré, en si mineur. (0:50 à 1:40)

→ No.3: du recueil de 1968 « Musiques intimes et secrètes »

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
102 1908
12 février
Désespoir agréable pour piano Pièce de caractère et exercice de contrepoint pour piano. Révisée et éditée par Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Désespoir agréable – calme – très triste, en do mineur. (0:40 à 1:10)

→ No.1 du recueil de 1968 : « Six pièces de la période 1906-13 ».

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Paris: Salabert, 1989
103 1906-1909 [Douze petits Chorals] pour piano Douze exercices pour piano, révisés et édités par Robert Caby. Le douzième choral a servi d'introduction à la « Petite sonate » de 1909. (8:10 à 12:50)
  • No.1: – très sonore. (1:00)
  • No.2: – andante. (0:40)
  • No.3: – lent. (0:40)
  • No.4: – modéré, sans lenteur. (0:40)
  • No.5: – sans lenteur. (0:30)
  • No.6: – (1) très lent – (2) modéré. (1:00)
  • No.7: – sans lenteur (0:20)
  • No.8: – pas trop lent. (0:30)
  • No.9: – sans lenteur. (0:30)
  • No.10: – lent. (0:50)
  • No.11: – très large. (0:50)
  • No.12: [Petite sonate] – grave. (0:50)
Exercices pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
104 1908-1909 Petite sonate pour piano Composition d'un premier mouvement de sonate pour piano, identifié en 2016 par Robert Orledge (1948-). Exercice donné par Vincent d'Indy (1851-1931), professeur à la Scola Cantorum. Érik Satie a réutilisé le No.12 de « Douze petits chorals » comme introduction.
  • Petite sonate – I. Large. (4:30)
Exercice pour la Scola Cantorum
  • Introduction: Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • 1er mouvement complet: Ed. Bnf / R. Orledge, 2016
105 1909 Chœur d'adolescents pour voix et piano Mélodie incomplète en do mineur pour voix et piano (esquisses). Peut-être utilisée par le Parti-Radical-Socialiste à Arcueil (La musique rappelle le folklore et les chants populaires russes. Œuvre inédite.
  • Œuvre incomplète et inédite
106 1909 Dieu Credo rouge pour voix et piano Mélodie incomplète pour voix et piano, probablement utilisée par le Parti-Radical-Socialiste à Arcueil. Œuvre inédite.
  • Œuvre incomplète et inédite
107 1909 Deux choses pour piano Deux pièces de caractère pour piano, révisées et éditées par Robert Caby. La première pièce était nommée dans un brouillon « Élégie commerciale ». Il y a des brouillons incomplets de 2 autres pièces : « Tohu-bohu » (voir « Songe-creux ») et « Pensées mécaniques ».
  • No.1: Effronterie – un peu de mouvement, en sol majeur. (1:40 à 2:40)
  • No.2: Poésie – andante, assez bleu. (0:40 à 1:00)

→ Nos.2 & 3 du recueil de 1968 : « Six pièces de la période 1906-13 ».

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Paris: Salabert, 1989
108 1909 Profondeur pour piano Un des petits menuets (exercice) pour piano composés à la Scola Cantorum. D'après les notations d'Érik Satie dans ses brouiollons, il a été titré « Bévue indiscrète » puis « Le Vizir autrichien ». Révisé et édité par Robert Caby (en) (1905-1992)
  • Profondeur – avec calme, en sol majeur. (1:50)

→ No.5 du recueil de 1968 : « Six pièces de la période 1906-13 ».

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Paris: Salabert, 1989
109 1909 Menuet lent pour piano Menuet incomplet pour piano dont il reste une page d'esquisse inédite. Exercice pour la Scola Cantorum
  • Œuvre incomplète et inédite
110 1909 Menuet basque pour piano Menuet pour piano inachevé et inédit dont il subsiste deux pages d'esquisses. Exercice pour la Scola Cantorum
  • Œuvre incomplète et inédite
111 1909 Le Conteur magique pour piano Menuet pour piano inachevé et inédit. Une seule page d'esquisse a été retrouvée. Exercice pour la Scola Cantorum
  • Œuvre incomplète et inédite
112 1909 Songe-creux pour piano Menuet (exercice) pour piano aux appoggiatures mélodiques et autres arpèges décoratifs. D'abord nommé « Tohu-bohu » puis « Mystique voilure ». Révisé et édité par Robert Caby.
  • Songe-creux – très calme, lent et expressif. (1:30)

→ No.6 du recueil de 1968 : « Six pièces de la période 1906-13 ».

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
113 1909 Le prisonnier maussade pour piano Exercice de menuet, révisé et édité par Robert Caby (1905-1992).
  • Le prisonnier maussade – lent. (0:40)

→ No.5 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
114 1909 Le grand singe pour piano Petit menuet (exercice) pour piano, révisé et édité par Robert Caby (en) (1905-1992).
  • Le grand singe – animé. (0:30)

→ No.6 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

Exercice pour la Scola Cantorum
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
115 1909
septembre
Le dîner de Pierrot musique de scène pour piano Arrangement de chansons de cabaret, probablement pour un spectacle de Bertrand Millanvoye (1848-1913) en un acte, sur un conte de Jules Dépaquit (1869-1924). Œuvre perdue.
  • École maternelle d'Arcueil-Cachan, 17 septembre 1909
  • Œuvre perdue
116 1909
de septembre
à octobre
La chemise opérette Opérette pour piano ou orchestre, composée de chansons de cabarets sur un conte de Jules Dépaquit (1869-1924). Il ne reste qu'une seule mélodie complète du même nom. Esquisses et brouillons de :
  • chanson en si bémol majeur – pour piccolo, flûte, hautbois, clarinette, basson, cornet à piston, trombone et cordes.
  • chanson avec piano – en si bémol majeur.
  • chanson avec piano « Rose est permise chemise » – en sol majeur.
  • chanson avec orchestration
  • accompagnement et chœur pour une dernière chanson – en do majeur.
  • Matinée annuelle artistique, Salle du gymnase municipal à Arcueil-Cachan, Paulette Darty (s), Jules Dépaquit, Vincent Hyspa & Érik Satie (p), 24 octobre 1909
  • Œuvre inédite et partiellement perdue
116A 1909
octobre
La chemise
ou (Chemise du bébé rieur)
(3 versions)
pour voix et piano Chanson de cabaret sur un conte de Jules Dépaquit (1869-1924) créée pour l'opérette éponyme. Il existe 3 versions avec retouches successives de Satie.
  • La chemise – temps de polka. (1:00 à 1:50)
    « Chemise du bébé rieur, Qui moule ses deux jambons roses »

→ No.9 de « Neuf chansons de cabaret et de caf'conc »

  • Version 2 utilisée pour l'opérette du 24 octobre 1909
  • Ed. Steven Moore Whiting, 1999
  • Paris: Salabert, 1995 ou 1997
117 1908-1911 [Chansons de cabaret, volume II.]
(Arr. Érik Satie)
pour voix et piano Chansons de cabaret de divers auteurs, arrangées par Erik Satie dont il ne subsiste pour la plupart, que des esquisses ou brouillons dans quelques cahiers de composition[12].
  • (Bourgeois) chaussée d'Antin
  • Les Chevaliers de la bouteille
  • Je fais du crocket
  • (Petite) chopinette
  • Métro scie
  • Malbranchu
  • Benoit
  • On n'arrive qu'avec du pognon
  • La boîte au lait
  • L'automne
  • Les hirondelles
  • Mathis
  • Polka du rata (ratatouille)
  • Je veux la voir
  • Marie... j'ai vu
  • Y a du rabiot
  • Pieux souvenirs
  • Mais voilà
  • Mes castagnettes
  • La poignée de main
  • J'ai la rafrané
  • Pourri de chic
  • La Tonnelle des amoureux
  • Fermons nos rideaux
  • La Paimpolaise
  • Œuvres inédites
118 1911
de juin au 6
septembre
En habit de cheval (en) pour piano à 4 mains Quatre pièces pour piano à quatre mains. Érik Satie a commencé à composer en juillet les 2 premières pièces, pour piano solo, puis a décidé de tout arranger pour piano à 4 mains. Le titre d'origine était « Divertissement ». (5:20 à 7:30)
  • No.1: Choral – grave. (0:30 à 1:10)
  • No.2: Fugue litanique – soigneusement et avec lenteur. (1:40 à 3:00)
  • No.3: Autre choral – non lent. (0:30 à 0:50)
  • No.4: Fugue de papier – assez modéré. (2:10 à 2:50)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1911
(1912)
de septembre
à octobre
En habit de cheval
(Arr. Érik Satie)
pour orchestre Orchestration par Érik Satie, pour 2 flûtes, 2 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 3 bassons (et sarrussophone), 2 cors, 2 trompettes, 3 trombones, tuba, contretuba, batterie et cordes. La première prévue pour le 17 juin 1912 a été annulée car Satie n'avait pas terminé l'orchestration. (7:00 à 8:10)
  • No.1: Choral – (0:40 à 1:00)
  • No.2: Fugue litanique – (2:50 à 3:20)
  • No.3: Autre choral – (0:50 à 1:10)
  • No.4: Fugue de papier – (2:30)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1912
119 1908-1912
Nos.2 & 3:
août 1908

No.1:
octobre 1912
Aperçus désagréables pour piano à 4 mains Œuvre pour piano à quatre mains, interprétée par Érik Satie et Claude Debussy (1862-1918), regroupant trois compositions de 1908 dont la première sera réécrite de mémoire en 1912 après l'avoir perdue. Il existe également des esquisses de cette version perdue de la « Pastorale »[14].(4:10 à 7:30)
  • No.1: Pastorale – assez lent. (1:10 à 3:00)
  • No.2: Choral – large de vue. (0:50 à 1:30)
  • No.3: Fugue – non vite. (1:50 à 3:50)
  • Paris: E. Demets, 1913
  • Paris: Max Eschig, 1967
(1912)
août
Choral
(d'Aperçus désagréables)
(Arr. Érik Satie)
pour quatuor à cordes Arrangement d'Érik Satie pour quatuor à cordes avec la complicité du compositeur Robert Montfort (18??-1941). Satie voulait également arranger la fugue mais il y a renoncé.
  • Choral.
  • Œuvre inédite
120 1912 Impressions parisiennes pour piano à 4 mains? Projet de 4 pièces probablement pour piano à quatre mains. Satie avait planifié leurs compositions mais à finalement abandonné le projet. Seul le No.4 sera poursuivi pour être utilisé dans la pièce No.13 de « Sports et divertissements ».
  • No.1: Le réveil de Paris.
  • No.2: L'autobus.
  • No.3: L'avenue du Bois, (c'est l'adresse de Debussy).
  • No.4: Les courses.
  • Projet abandonné
121 1912 [Deux rêveries nocturnes] pour piano Étude de préludes pour piano, nommée et éditée par Robert Caby (1905-1992). Publication posthume
  • No.1: Pas Vite – (1:00 à 1:20)
  • No.2: Très Modérément – (1:40 à 2:20)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
122 1912 Répliques hivernales pour piano Esquisse d'une pièce pour piano. Projet inachevé.
  • Projet abandonné
123 1912 La lanterne pour piano Esquisse pour piano qui sera réutilisée pour le No.2 des « Descriptions automatiques ».
  • Projet recyclé
124 1912 Deux Préludes pour un chien pour piano Deux préludes pour piano. Le premier parait incomplet et n'a pas été publié. Le second a été révisé, édité par Robert Caby et publié de manière posthume.
  • No.1: [Sans titre]
  • No.2: Prélude canin – lent. (0:50 à 1:10)

(No.2:) No.4 du recueil de 1968 : « Six pièces de la période 1906-13 ».

  • No.1: Inédit
  • No.2: Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Prélude canin
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (en) (1905-1992). Pour 2 hautbois, 2 clarinettes, contrebasson, trompette, trombone, tuba, 2 percussions et cordes sans contrebasse. (1:50)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
125 1912
No.1:
11 juillet
No.2:
21 juillet
No.3:
23 juillet
No.4:
pas de date
Préludes flasques (pour un chien) (en) pour piano Quatre préludes pour piano. La quatrième pièce s'intitulait à l'origine « Sous la futaille », Érik Satie à supprimé le titre à la demande de Claude Debussy, le remplaçant par l'indication rythmique.
  • No.1: Voix d'intérieur – sérieusement, mais sans larmes. (0:40 à 1:10)
  • No.2: Idylle cynique – très affectueux. (0:50 à 1:20)
  • No.3: Chanson canine – calme sans lenteur. (0:50 à 1:40)
  • No.4: (Sous la futaille) – avec camaraderie. (0:40 à 1:40)
  • Paris: Max Eschig, 1967
126 1912
No.1:
12 août
No.2:
17 août
No.3:
23 août
Véritables préludes flasques (pour un chien) pour piano Trois préludes pour piano. L'essai « Arrière-propos » aurait pu être le quatrième prélude de l’œuvre.
  • No.1: Sévère réprimande – vif, sans trop. (0:40 à 1:00)
  • No.2: Seul à la maison – doucement, avec tristesse. (0:50 à 1:40)
  • No.3: On joue – aller. (0:40 à 1:10)
  • « Très "neuf heures du matin" Ricardo Viñes »
  • Paris: E. Demets, 1912
127 1912 Arrière-propos pour piano Essai pour piano, révisé et édité par Robert Caby (1905-1992). Probablement une esquisse pour un quatrième prélude des « Véritables préludes flasques ».
  • Arrière-propos – (0:40 à 1:00)

→ No.19 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
128 1913
de février au
28 mars
Le piège de Méduse musique de scène pour piano
ou
orchestre de chambre
Comédie lyrique en un acte et neuf scènes. Textes et musique d'Érik Satie. Cette dernière est composée d'une suite pour piano de sept petites danses, en guise d’entractes.

Pour la première de 1921, la suite sera remplacée par une version orchestrée, dirigée par Darius Milhaud, sur une mise en scène de Pierre Bertin (1891-1984).
(avec texte parlé: 25:40) Introduction :

  • présentation des personnages. (0:40)

Acte unique :

  • Scène 1: – le cabinet de travail du Baron Méduse. Les comptes. (3:10)
    « Hum, Suis-je seul ? Bien seul ? »
  • entrée de Polycarpe. (2:00)
    « Monsieur le Baron a sonné ? »
  • Danse No.1: Quadrille – Jonas, le singe, se met à danser. (0:50)
  • Scène 2: – entrée d' Astolfo. La demande. (2:20)
    « Entrez jeune homme... Entrez »
  • Danse No.2: Valse – le singe se met à danser. (0:50)
  • Scène 3: – entrée de Frisette. (2:20)
    « Ah! Ma petite Frisette, on vient de me demander ta patte »
  • Danse No.3: Pas vite – le singe se met à danser. (0:30)
  • Scène 4: – le baron retourne à son bureau. Le piège grossier. (2:40)
    « M'aime-t-il ce jeune homme ? »
  • Danse No.4: Mazurka – le singe se met à danser. (0:40)
  • Scène 5 – entrée de Polycarpe. Le syndicat. (3:00)
    « Oh quelle vie! Il faut avoir une patience de cheval »
  • Danse No.5: Un peu vif – le singe se met à danser. (0:30)
  • Scène 6: – rappel de Polycarpe. La démission. (1:10)
    « Je suis atterré ! Que doit penser ce garçon ? »
  • Danse No.6: Polka – le singe se met à danser. (0:30)
  • Scène 7: – entrée d' Astolfo. Le Piège. Danser sur un oeil. (1:50)
    « Je l'ai subjugué, voyons... où est le thermomètre »
  • Scène 8: – entrée de Frisette. Le bonheur. (1:50)
    « Ah, voilà ma fille ! Frisette »
  • Danse No.7: Quadrille – le singe se met à danser. (0:30)
  • Scène 9: – arrivée des invités. Fuite. (0:20)
    « Oh! Voilà mes invités... Allons-nous en mes enfants »
  • Paris: Théâtre Michel, 24 mai 1921
  • Ed. Galerie Leiris/Simon, 1921
128A 1913
fin juin
Suite pour « Le Piège de Méduse » pour piano Suite pour piano extraite de la comédie lyrique et composée de sept pièces. Titre original : « Toutes petites danses pour le Piège de Méduse ». (3:20 à 4:10)
  • No.1: Quadrille – le singe danse, avec gentillesse, cette figure. (0:20 à 0:50)
  • No.2: Valse – silencieusement, je vous prie. (0:40)
  • No.3: Pas vite – le singe danse pour se rafraichir. (0:40)
  • No.4: Mazurka. (0:30)
  • No.5: Un peu vif – ne prenez pas un air désagréable. (0:15)
  • No.6: Polka – dansez intérieurement. (0:30)
  • No.7: Quadrille – à tue-tête, n'est-ce pas ?. (0:20 à 0:50)
  • Première privée: Paris:Salon de Fernand Dreyfus, fin 1913 ou début 1914
  • Paris: Editions de la Vipère, 1939
  • Paris: Salabert, 1954
(1921)
printemps?
Suite pour « Le Piège de Méduse »
(Arr. Érik Satie)
pour orchestre de chambre Suite pour ensemble concertant de huit instruments. Orchestration de l'auteur. Pour clarinette, trompette, trombone, triangle, tambour de basque, violon, violoncelle et contrebasse.
  • No.1: Quadrille. (0:40)
  • No.2: Valse. (0:50)
  • No.3: Pas vite. (0:35)
  • No.4: Mazurka. (0:40)
  • No.5: Un peu vif. (0:30)
  • No.6: Polka. (0:30)
  • No.7: Quadrille. (0:25)
  • Paris: Salabert, 1968
  • Paris: Ornella Volta, Le Castor Astral, 1988
129 1913
avril
Descriptions automatiques (en) pour piano Suite pour piano, composée de trois danses, dont le titre initial était « Vocations électriques ». La pièce No.2 provient d'une esquisse de 1912, « La lanterne ». (3:20 à 5:00)
  • No.1: Sur un vaisseau – assez lent, au gré des flots. (1:00 à 2:20)
  • No.2: Sur une lanterne – lent, nocturnement. (1:30 à 2:50)
  • No.3: Sur un casque – pas accéléré. (0:50 à 1:20)
  • No.1: « à Madame Fernand Dreyfus »
  • No.2: « à Joseph Ravel »
  • No.3: « à Paulette Darty »
  • Paris: E. Demets, 1913
130 1913
No.1:
30 juin
No.2:
1 juillet
No.3:
4 juillet
Embryons desséchés pour piano Œuvre de trois pièces pour piano, aux noms d'échinoderme et de crustacés. Textes en accompagnement contextuel. (5:20 à 6:30)
  • No.1: Embryon desséché d'holothurie – allez un peu. (1:40 à 2:30)
    ( Sortie du matin, il pleut, le soleil est dans les nuages )
  • No.2: Embryon desséché d'edriophthalma – sombre. (1:50 à 3:00)
    ( Ils sont tous réunis, Que c'est triste ! )
  • No.3: Embryon desséché de podophthalma – un peu vif. (1:30 à 2:00)
    ( A la chasse )
  • No.1: « à Mademoiselle Suzanne Roux »
  • No.2: « à Monsieur Édouard Dreyfus »
  • No.3: « à Madame Jane Mortier »
  • Paris: Salle Pleyel, Jane Mortier (p), 5 décembre 1913
  • Paris: E. Demets, 1913
131 1913
2 août
San Bernardo pour piano Première esquisse pour piano de la nocturne « Españaña ».
  • San Bernardo – (assez vite). (1:00)
  • Toronto: Glenn Gould Std, Eve Egoyan (p), 16 mai 2002
  • Ed. Aerial Kites Press, 2002
132 1913
No.2:
2 juin
No.1:
28 juillet
No.3:
25 août
Croquis et agaceries d'un gros bonhomme en bois pour piano Trois nocturnes pour piano. La troisième est une nouvelle version de « San Bernardo ». (4:50 à 8:20)
  • No.1: Tyrolienne turque – avec précaution et lent. (0:50 à 2:30)
  • No.2: Danse maigre (à la manière de ces messieurs) – assez lent, si vous le voulez bien. (1:20 à 2:40)
  • No.3: Españaña – sorte de valse. (1:10 à 2:20)
  • No.1: « à Mademoiselle Elvira Viñes Sato »
  • No.2: « à Monsieur Hernando Viñes Soto »
  • No.3: « à Mademoiselle Claude Emma Debussy »
  • Paris: Salle Pleyel, Société Nationale, Ricardo Viñes (p), 28 mars 1914
  • Paris: E. Demets, novembre 1913
133 1913
No.1:
23 août
No.2:
25 août
No.3:
5 sept.
Chapitres tournés en tous sens pour piano Suite de trois pièces pour piano. (4:40 à 5:50)
  • No.1: Celle qui parle trop – vif. (0:40 à 1:10)
  • No.2: Le porteur de grosses pierres – très lent. (1:50 à 3:00)
  • No.3: Regrets des enfermés (Jonas et Latude) – soyez modéré. (1:20 à 2:50)
  • No.1: « à Robert Manuel »
  • No.2: « à Monsieur Fernand Dreyfus »
  • No.3: « à Madame Claude Debussy » (Emma Bardac)
  • Paris: Salle Erard, Société Musicale Indépendante, Ricardo Viñes (p), 14 janvier 1914
  • Paris: E. Demets, 1913
  • Paris: Max Eschig, 1972
134 1913 As-tu vu la casquette du père Bugeaud ?
(Arr. Érik Satie)
pour piano Harmonisation en ré majeur d'une mélodie militaire et populaire, qui sera utilisé pour « Danse cuirassée ». Esquisse inédite.
  • Œuvre incomplète et inédite
135 1913 Le veau d'or
(Arr. Érik Satie)
pour piano Esquisse d'une parodie d'œuvres de Charles Gounod (1818-1893) « Faust » et de Jacques Offenbach (1819-1880) « Orphée aux enfers », qui sera utilisée pour « Chez le marchand d'or ».
  • Œuvre incomplète et inédite
136 1913
No.1:
9 septembre
No.3:
14 septembre
No.2:
17 septembre
Vieux sequins et vielles cuirasses pour piano Trois pièces pour piano, inspirées de parodies ou de mélodies populaires : « La casquette du père Bugeaud » pour la No.1 ; la « Ronde du veau d'or » pour la No.2 et « Malborough s'en va-t-en guerre » ainsi que « Le bon roi Dagobert » pour la dernière. (3:20 à 5:30)
  • No.1: Chez le marchand d'or (Venise XIIIe siècle) – peu vite. (1:20 à 2:30)
  • No.2: Danse cuirassée (Période grecque) – modéré, pas noble et militaire. (0:40 à 1:20)
  • No.3: La défaite des Cimbres (Cauchemar) – sans trop de mouvement. (1:20 à 2:30)
  • Paris: Théâtre du Vieux-Colombier, Marcelle Meyer (p), 11 décembre 1917
  • Paris: E. Demets, 1913
137 1913
No.1:
27 septembre
No.2:
28 septembre
No.3:
28 septembre
L’Enfance de Ko-Quo (en)
(Recommandations maternelles)
pour piano Trois pièces pour piano composées en vue de préparer les jeunes enfants aux motifs de la musique moderne. Première publication en 1999. Les textes sont des annotations en accompagnement. (2:20)
  • No.1: Ne bois pas ton chocolat avec tes doigts – lent. (1:00)
    ( ...Attends qu'il refroidisse un peu )
  • No.2: Ne souffle pas dans tes oreilles – comme une marche. (0:40)
    ( ...Ne me marche pas sur les pieds )
  • No.3: Ne mets pas ta tête sous ton bras – valse lente. (0:40)
    ( Si tu prends l'habitude de te tenir convenablement )
  • Peters Edition, 1999
  • Ed. Ornella Volta
138 1913
début octobre
[Trois nouvelles enfantines] (en) pour piano Trois petites pièces de caractère pour piano, à l'adresse des jeunes élèves. Première publication en 1972. Les textes viennent en accompagnement. (1:50 à 2:20)
  • No.1: Le vilain petit Vaurien – (modéré). (0:35)
    ( Sa mère lui fait des observations )
  • No.2: [Berceuse] – (doucement). (0:40 à 1:00)
  • No.3: La gentille toute petite fille – (modéré). (0:30 à 1:00)
    ( Elle est très sage... Elle aime sa poupée )
  • Paris: Max Eschig, 1972
  • Ed. Nigel Wilkins
139 1913
10 octobre
Menus propos enfantins (en)
(Enfantines I.)
pour piano Trois pièces pour piano et pour débutants. Le chant est en accompagnement. Quelques esquisses d'autres pièces existent. (2:30 à 3:10)
  • No.1: Le chant guerrier du roi des haricots – mouvement de marche. (1:00)
    ( Quel roi jovial ! Sa figure est toute rouge )
  • No.2: Ce que dit la petite princesse des tulipes – très lent. (0:40)
    ( J'aime beaucoup la soupe aux choux )
  • No.3: Valse du chocolat aux amandes – valse. (0:40 à 1:10)
    ( Tu vas en avoir un peu. Tu aimes le chocolat ? )
  • « à Mademoiselle Valentine Gross »
  • Paris: École de musique Jeanne Alvin, Marcelle Meyer (p), 18 décembre 1919
  • Paris: E. Demets, 1914
140 1913
22 octobre
Enfantillages pittoresques (en)
(Enfantines II.)
pour piano Trois pièces pour piano et pour débutants. Les paroles sont en accompagnement. (2:50 à 4:20)
  • No.1: Petit prélude à la journée – modéré. (0:30 à 1:10)
    ( Se bien lever... Se bien tenir )
  • No.2: Berceuse – lent. (1:10 à 2:00)
    ( La journée finie, Pierrot va se coucher )
  • No.3: Marche du grand escalier – (1:20)
    ( C'est un grand escalier, très grand )
  • « à Madame Léon Verneuil »
  • Paris: École de musique Jeanne Alvin, Marcelle Meyer (p), 18 décembre 1919
  • Paris: E. Demets, 1914
141 1913
26 octobre
Peccadilles importunes (en)
(Enfantines III.)
pour piano Trois pièces pour piano et pour débutants. Les textes sont en accompagnement. (2:10 à 3:30)
  • No.1: Etre jaloux de son camarade qui a une grosse tête – andante. (0:30 à 1:00)
    ( Celui qui est jaloux n'est pas heureux )
  • No.2: Lui manger sa tartine – lent. (1:00 à 1:40)
    ( Habituez-vous à voir une tartine )
  • No.3: Profiter de ce qu'il a des cors aux pieds pour lui prendre son cerceau – un peu vif. (0:20 à 0:40)
    ( Cela ne se fait pas, Si le bon Dieu voit cela )
  • « à Madame Marguerite Long »
  • Paris: École de musique Jeanne Alvin, Marcelle Meyer (p), 18 décembre 1919
  • Paris: E. Demets, 1916
142 1913
Version 1:
deb. novembre
Version 2:
16 novembre
Les pantins dansent
(2 versions)
musique de scène pour piano Poème dansé, (seconde version pour piano). Composé pour accompagner la récitation d'un poème de Valentine de Saint-Point (1875-1953) du recueil « La Métachorie » de 1913. Une première version pour piano, très différente, a été écartée par Érik Satie.
  • Les pantins dansent (version 1) – modéré. (1:50)
  • Les pantins dansent (version 2) – lentement (sans trop), presque modéré. (1:20 à 2:30)
Version 1:
  • Birkenhead: Williamson Art Gallery, Robert Orledge, 1990
Version 1:
  • Ed. Robert Orledge, 1990
  • Paris: Salabert, 2016

Version 2:

  • Montjoie! tome II., 1914
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1929
1913
Version 1:
déb. novembre
Version 2:
16 novembre
Les pantins dansent
(Arr. Érik Satie)
(2 versions)
musique de scène pour petit orchestre Poème dansé, (seconde version pour petit orchestre). Pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette et cordes. Une première version, de début novembre, mais abandonnée par l'auteur, était orchestrée pour 2 flûtes, clarinette, basson, cor, 2 trompettes, harpe et cordes.
  • Les pantins dansent (version 1)
  • Les pantins dansent (version 2) – presque lent. (2:00 à 2:30)
Version 2:
  • Festival de la Métachorie, 18 décembre 1913
Version 1:
  • Inédite

Version 2:

  • Montjoie! tome I., 1913
  • Paris: Salabert, 1975
143 1914 [Air]

ou [Pièce sans titre]

pour piano Petite pièce pour piano, révisée, nommée et éditée par Robert Caby (1905-1992). Révisée et débaptisée par Robert Orledge en 2016 pour [Pièce sans titre].
  • [Air] – allegro. (0:20)

→ No.1 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
  • Ed. Robert Orledge
  • Paris: Salabert, 2016
144 1914
No.1:
17 janvier
No.2:
21 janvier
No.3:
30 janvier
Choses vues à droite et à gauche (sans lunettes) (en) pour violon et piano Trois pièces pour violon et piano. Il existe un brouillon d'une première version de la No.2. ainsi qu'une esquisse de composition (No.5?) en sol majeur et sans nom. (4:00 à 4:30)
  • No.1: Choral hypocrite – en sol majeur, grave. (1:10)
  • No.2: Fugue à tâtons – en do majeur, pas vite. (1:50)
  • No.3: Fantaisie musculaire – en do majeur, un peu vif. (1:35)
  • « à Marcel Chailley »
  • Paris: École Lucien de Flagny, Marcel Chailley (v) & Ricardo Viñes (p), 2 avril 1916
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1916
144A 1914 [Autre choral] pour violon et piano Quatrième pièce pour piano et violon de « Choses vues à droite et à gauche », écartée de l'œuvre et qui aurait pu s’intercaler entres les Nos.2 et 3.
  • [Autre choral] – (1:30)
  • Œuvre inédite
  • Ed. Robert Orledge, 1987
  • Œuvre complète (No.1 à 4): Paris: Salabert, 1995
145 1914
du 14 mars
au 20 mai
No.07: 14 mars
No.12: 17 mars
No.08: 22 mars
No.13: 26 mars
No.19: 29 mars
No.02: 31 mars
No.10: 3 avril
No.20: 6 avril
No.03: 7 avril
No.09: 11 avril
No.16: 14 avril
No.15: 19 avril
No.21: 21 avril
No.14: 24 avril
No.06: 27 avril
No.04: 29 avril
No.18: 2 mai
No.17: 5 mai
No.01: 15 mai
No.05: 16 mai
No.11: 20 mai

No.21A:
20 avril
No.11A:
19 mai
Sports et divertissements pour piano 21 courtes pièces pour piano inspirées de dessins de Charles Martin (1884-1934) accompagnés de textes humoristiques en prose ou en poésie, d'Érik Satie. Ce dernier a changé l'ordre des pièces à quelques reprises. C'est l'éditeur Lucien Vogel qui choisira l'ordre de parution définitif. Il y a eu 2 performances de l’œuvre complète, en 1914 et 1922. Quelques esquisses d'autres pièces existent.

Dans les brouillons de composition : la No.5 s'intitulait « Sérénade matinale de la Mariée », la No.15 « Le pick-nick », les Nos.18 & 21 ont eu une première version rejetée par l'auteur et la No.17 près de 5 petites préversions. La No.11 a eu une dizaine de variantes. La pièce No.13 est une récupération de la No.4 du projet de 1912 « Impressions parisiennes ». (11:00 à 15:20)

  • No.1: Choral inappétissant – grave. (1:00)
  • No.2: La balançoire – lent. (0:40 à 1:20)
  • No.3: La chasse – vif. (0:20)
  • No.4: La comédie italienne – à la napolitaine. (0:30)
  • No.5: Le réveil de la mariée – vif, sans trop. (0:30)
  • No.6: Colin-maillard – pettitement. (0:30 à 1:10)
  • No.7: La pêche – calme. (0:40)
  • No.8: Le yachting – modéré. (0:40 à 1:10)
  • No.9: Le bain de mer – mouvementé. (0:30)
  • No.10: Le carnaval – léger. (0:30)
  • No.11: Le golf (version 2) – exalté. (0:30)
  • No.12: La pieuvre – assez vif. (0:30)
  • No.13: Les courses – un peu vif. (0:25)
  • No.14: Les quatre-coins – joie modérée. (0:40)
  • No.15: le pique-nique – dansant. (0:25)
  • No.16: Le water-chute – gracieusement. (0:35)
  • No.17: Le tango – modéré et très ennuyé. (1:10 à 1:50)
  • No.18: Le traîneau – courez. (0:30)
  • No.19: Le flirt – agité. (0:35)
  • No.20: Le feu d'artifice – rapide. (0:25)
  • No.21: Le tennis (version 2) – avec cérémonie. (0:30 à 0:60)

Versions rejetées :

  • No.11A: Le golf (version 1) – exalté. (0:30)
  • No.21A: Le tennis (version 1) – un peu vif. (0:30)
  • Paris: chez Madame Vogel, Érik Satie (p), 14 décembre 1919
  • Paris: Salle de La Ville L'Évêque, Marcelle Meyer (p), 31 janvier 1922
  • Paris: Lucien Vogel, 1923
  • Versions rejetées: Ed. Robert Orledge, Salabert, 2016
(2007) Sports et divertissements
(Arr. Régis Campo)
pour orchestre Orchestration de Régis Campo (1968-), sur commande de l'orchestre symphonique de Montréal. Pour 2 flûtes (et piccolo), 2 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes (et clarinette basse), 2 bassons (et contrebasson), 4 cors, 3 trompettes, 2 trombones, tuba, 2 percussions, timbales, piano, célesta et cordes[15].
  • Nos.1 à 21 – (10:30)
  • « à Kent Nagano »
  • Montréal: Palais des Arts, Kent Nagano (dir), 20 février 2008
  • Paris: Henry Lemoine, 2007
146 1914
mai
Les globules ennuyeux pour piano Projet abandonné en 3 pièces pour piano. Textes pour les Nos.1 & 3 rédigés, mais pas de composition de musique.
  • No.1: Regard
  • No.2: Superficie
  • No.3: Canalisation
  • Œuvre inachevée
147 1914
mai
Les étapes monotones pour piano Projet avorté en 3 pièces pour piano. Pas de texte ni de musique.
  • No.1: Curiosité visqueuse
  • No.2: Frisson impoli
  • No.3: Tentacules chevalines
  • Projet avorté
148 1914
mai
La chimère désolée pour piano Projet avorté en 3 pièces pour piano. Pas de texte ni de musique.
  • No.1: Kiosque
  • No.2: Moisissures
  • No.3: Estafilade
  • Projet avorté
149 1914
juin
Un Acte musique de ballet Scénario incomplet pour un ballet en un acte ou un opéra en onze tableaux. Quelques brouillons de textes mais pas de composition. Projet abandonné.
  • Œuvre inachevée
  • Ed. Ornella Volta, 1992
150 1914
fin juin
Obstacles venimeux pour piano Œuvre incomplète en 3 pièces pour piano, probablement recyclées dans la pièce No.1 éponyme de « Heures séculaires et instantanées ».
  • No.1: Le Président Général sommeille doucement, étendu sur un paquet de hamac
    • 1er obstacle : un scorpion
    • 2ème obstacle : un boa
    • 3ème obstacle : son concierge
  • No.2: (sans titre)
  • No.3: La chaleur est diluvienne
  • Œuvre incomplète et inédite
151 1914
juin
Œuvres ennuyeuses pour piano Projet avorté en 3 pièces pour piano. Pas de texte ni de musique.
  • No.1: Les catafalques endormis.
  • No.2: Les poussières peureuses. (ou sombres, ou honteuses)
  • No.3: Vasques chancelantes (ou Les mots suspendus)
  • Projet avorté
152 1914
No.1:
25 juin
No.2:

3 juillet
No.3:

?
Heures séculaires et instantanées pour piano Œuvre pour piano avec des textes en annotation, riches et élaborés, accompagnés de l'avertissement suivant : « À quiconque. Je défends de lire, à haute voix, le texte, durant le temps de l'exécution musicale. Tout manquement à cette observation entraînerait ma juste indignation contre l'outrecuidant. Il ne sera accordé aucun passe-droit ». Comme un pacte secret entre l'interprète et l'auteur. (3:10 à 4:00)
  • No.1: Obstacles venimeux – noirâtre. (1:30 à 2:30)
    ( Cette vaste partie du monde n'est habitée que par un seul homme )
  • No.2: Crépuscule matinal (de midi) – sans grandeur. (0:50 à 1:50)
    ( Le soleil s'est levé de bon matin et de bonne humeur )
  • No.3: Affolements granitiques – vivement. (0:40 à 1:10)
    ( L'horloge du vieux village abandonné va, elle aussi, frapper un grand coup )
  • « à sir William Grant-Plumot, je dédie agréablement ce recueil. Jusqu'ici, deux figures m'ont surpris : Louis XI & sir William : le premier, par l'étrangeté de sa bonhommie, le second, par sa continuelle immobilité. Ce m'est un honneur de prononcer, ici, les noms de Louis XI et sir William Grant-Plumot. » (personnage fictif, inventé par Érik Satie)
  • Paris: E. Demets, 1916 ou 1917
153 1914
juillet
Sous les catalpas
(Trois belles Mazurkas)
pour piano Projet avorté en 3 pièces pour piano. Pas de texte ni de musique.
  • No.1: Ce que dit le hibou
  • No.2: Après le bon déjeuner
  • No.3: Le joli bal de coton
  • Projet avorté
154 1914
juillet
Le cheval est un animal hippique, équestre & domestique pour piano Projet avorté en 3 pièces pour piano. Pas de texte ni de musique.
  • No.1: Équestre – Un général sur le dos
  • No.2: Domestique – Une charrue derrière lui
  • No.3: Hippique – Un rival à vaincre
  • Projet avorté
155 1914
No.1:
21 juillet
No.2:
22 juillet
No.3:
23 juillet
Les trois valses distinguées du Précieux dégoûté pour piano Trois valses pour piano, avec citations introductives à ne pas prononcer. Satie a composé cette œuvre à la suite d'une querelle avec Maurice Ravel (1875-1937) pour se moquer de ses manières de dandy. Il existe des esquisses de premières versions des Nos.2 et 3. (2:30 à 4:30)
  • No.1: Sa taille – pas vite (il se regarde). (0:50 à 1:40)
    ( Ceux qui nuisent à la réputation ou à la fortune des autres )
    Jean de La Bruyère (1645-1696).
  • No.2: Son binocle – très lent, s'il vous plait. (0:50 à 1:40)
    ( Nos vieilles mœurs interdisaient au jeune homme pubère )
    Ciceron (av.106-av.43).
  • No.3: Ses jambes – déterminé. (0:50)
    ( Le premier soin du propriétaire, quand il est arrivé à sa ferme )
    Caton (av.234-av.149)
  • Paris: Exposition d'Art, Société Lyre et Palette, 19 novembre 1916
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, novembre 1916
156 1914
novembre
Soupirs fanés pour piano Projet avorté en 1 à 3 pièces pour piano (il manque des indications plus précises). Pas de texte ni de musique.
  • No.1 ou 2? Grand sommeil nocturne
  • No.2 ou 1? Familial désespoir
  • No.3?
  • Projet avorté
157 1914
novembre
Souvenirs fadasses pour piano Projet avorté en 3 pièces pour piano. Textes rédigés pour les Nos.1 & 2, pas de musique.
  • No.1: Barbouillage
  • No.2: Poil
  • No.3: Recrudescence
  • Œuvre abandonnée
158 1914
No.1:
20 novembre
No.2:
25 novembre
No.3:
2 décembre
Trois poèmes d'amour (en) pour voix et piano Trois courtes mélodies pour baryton et piano à la composition musicale similaire et inspirée par les chants des troubadours du 13e siècle. Satie a également transposé ces trois mélodies pour ténor. Une introduction (à la No.1) nommée « Ritournelle », a été retirée pour l'édition par l'auteur. (2:00 à 3:00)
  • No.1: Ne suis que grain de sable – (0:45)
    « Ne suis que grain de sable, Toujours frais et t'aimable »
  • No.2: Suis chauve de naissance – (0:35 à 0:60)
    « Suis chauve de naissance, Par pure bienséance »
  • No.3: Ta parure est secrète – (0:55)
    « Ta parure est secrète, Ô douce luronnette »
  • « à Henri Fabert »
  • « Musique de M. Erik Satie (sur des paroles magiques de lui-même) »
  • Paris: École L. de Flagny, Henri Fabert & Érik Satie (p), 2 avril 1916
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1916
159 1915 Rêverie sur un plat pour piano Pièce incomplète pour piano.
  • Œuvre incomplète et inédite
160 1915? La mer est pleine d'eau, c'est à n'y rien comprendre pour piano et orchestre de chambre? Œuvre incomplète pour piano et orchestre de chambre. Il y a des indications notées dans des esquisses, pour seulement 2 clarinettes, cor anglais et cordes.
  • Œuvre incomplète et inédite
  • Brighton, Dorset Gardens, 2010
(2010) La mer est pleine d'eau, c'est à n'y rien comprendre
(Arr. Robert Orledge)
pour piano Reconstruction et réduction pour piano solo, par Robert Orledge.
  • La mer est pleine d'eau, c'est à n'y rien comprendre – (1:10)
  • Londres: Gresham College, Robert Orledge, 16 avril 2010
  • Ed. Robert Orledge, 2010
161 1915
de mars?
au 2 avril
Cinq grimaces pour « Le songe d'une nuit d'été » (en) musique de scène pour orchestre Musique de scène pour un projet d'adaptation au cirque, d'une pièce de Shakespeare « A Midsummer Night's Dream » (Le songe d'une nuit d'été), par Jean Cocteau (1889-1963) et sur une idée originale d'Edgard Varèse (1883-1965). Composition de cinq petites pièces pour orchestre : 3 flûtes, 3 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 3 bassons (et contrebasson), 2 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba, timbales, 3 percussions (cymbales, grosse caisse, tarolle) et cordes (violons I & II, altos, violoncelles et contrebasse). Le projet sera finalement abandonné. Édition posthume de la musique, mais les textes seront perdus. (3:20)
  • No.1: Préambule – modéré. (0:50)
  • No.2: Coquecigrue (Portrait de Ravel) – peu vite. (0:30)
  • No.3: Chasse – modéré. (0:30)
  • No.4: Fanfaronnade (Portait de Varèse) – temps de marche. (0:20)
  • No.5: Pour sortir – modéré. (1:05)
  • Représentation scénique envisagée au Cirque Médrano
  • Musique seule: Paris, Festival Érik Satie, Théâtre des Champs-Élysées, Roger Désormière (dir), 17 mai 1926
  • Projet scénique abandonné
  • Musique seule: Vienne: Universal edition, mars 1929
(1928) Cinq grimaces pour « Le songe d'une nuit d'été »
(Arr. Darius Milhaud)
pour piano Réduction pour Piano par Darius Milhaud (1892-1974). (3:00 à 4:40)
  • No.1: Préambule – modéré. (0:50)
  • No.2: Coquecigrue – peu vite. (0:40)
  • No.3: Chasse – modéré. (0:35)
  • No.4: Fanfaronnade – temps de marche. (0:25)
  • No.5: Pour sortir – modéré. (1:00)
  • Vienne: Universal edition, novembre 1929
162 1915
No.1:
23 août
No.3:
3 octobre
No.2:
6 octobre
Avant-dernières pensées pour piano Trois pièces pour piano accompagnées d'annotations à ne pas lire à haute voix. Le titre d'origine de la No.2 était « Étranges rumeurs », titre donné également un temps au recueil avec un ordre différent : 1,3,2 puis 2,1,3 ; pour finir par le titre et l'ordre d'édition actuel. (2:50 à 5:30)
  • No.1: Idylle – modéré, je vous prie. (0:50 à 1:45)
    ( Que vois-je? Le ruisseau est tout mouillé )
  • No.2: Aubade – pas vite. (1:00 à 2:10)
    ( Ne dormez pas, belle endormie. Chantez sérieusement )
  • No.3: Méditation – un peu vif. (0:40 à 1:50)
    ( Le poète est enfermé dans sa vieille tour )
  • Première privée: Paris: chez Mme Bongard, exposition de peinture moderne, Erik Satie (p), 30 mai 1916
  • Première publique: Paris: Concert, Société Lyre et Palette, Erik Satie (p), 19 novembre 1916
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, novembre 1916
163 1916
de janvier
au 6 février
Pastels sonores
(Arr. Erik Satie)
pour orchestre Orchestration par Érik Satie, de deux pièces d'une œuvre d' Albert Verley (1867-1959) qui était devenu en 1916, à 49 ans, son élève. Pour piccolo, 2 flûtes, hautbois, cor anglais, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, tuba, timbales, percussions, harpe et cordes.
  • No.1: Cloches dans la vallée
    • Au lever du soleil
    • Au crépuscule
    • En fête
  • No.2: L'Aurore aux doigts de rose
  • Paris: Salle de la Société des agriculteurs de France, Vladimir Golschmann (dir), 17 janvier 1920
  • Œuvre inédite
163A 1916
de janvier au
6 février
L'Aurore aux doigts de rose
(Arr. Erik Satie)
pour piano à 4 mains Réduction pour piano à 4 mains, réalisée par Érik Satie du No.2 de « Pastels sonores » d'Albert Verley (1867-1959)[16].
  • No.2: L'aurore aux doigts de rose
  • Paris: Publication privée, 1916
164 1916
No.2:
14 avril
No.3:
14 avril
No.1:
26 mai
Trois mélodies pour voix et piano Recueil de trois mélodies pour voix et piano, composées pour la mezzo-soprano Jane Bathori (1877-1970). Les librettistes sont : No.1: Léon-Paul Fargue (1876-1947), No.2: Mimi Godebska (1899-1949), nièce de Misia Sert et No.3: René Chalupt (1885-1957) d'après « Alice au Pays des merveilles ». Il existe quelques esquisses de premières versions des Nos.1 & 3 et de trois préversions pour la No.2. (3:50 à 5:10)
  • No.1: La statue de bronze – pas trop vite. (1:20 à 2:30)
    « La grenouille du jeu de tonneau S'ennuie le soir sous la tonnelle »
  • No.2: Daphénéo – tranquille. (0:55 à 1:50)
    « Dis-moi, Daphénéo ? Quel est donc cet arbre dont les fruits »
  • No.3: Le chapelier – allegretto (genre Gounod). (0:50 à 1:25)
    « Le chapelier s'étonne de constater que sa montre retarde »
  • No.1: « à Madame Jane Bathori »
  • No.2: « à Émile Engel » (époux de Jane Bathori)[17]
  • No.3: « à Igor Strawinsky »
  • Première Nos.2 & 3: Société Lyre et Palette, Jane Bathori & Ricardo Viñes (p), 18 avril 1916
  • Première intégrale: Paris: Chez Mme Bongard, exposition de peinture moderne, Jane Bathori & Érik Satie (p), 30 mai 1916
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, février 1917
(1952) Trois mélodies
(Arr. Robert Caby)
pour voix et orchestre Orchestration avec chant, de Robert Caby (en) (1905-1992).
  • No.1: La statue de bronze – pour mezzo ou baryton et orchestre : 2 flûtes, 2 hautbois (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, cor, trompette, trombone, tuba, xylophone, percussions et cordes. (1:30)
    « La grenouille du jeu de tonneau S'ennuie le soir sous la tonnelle »
  • No.2: Daphénéo – pour soprano ou mezzo ou ténor ou baryton et orchestre : flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, percussions et cordes. (1:30)
    « Dis-moi, Daphénéo ? Quel est donc cet arbre dont les fruits »
  • No.3: Le Chapelier – pour mezzo ou baryton et orchestre : flûte, 2 hautbois (et cor anglais), clarinette, basson, cor, trompette, trombone, tuba, percussions et cordes. (1:00)
    « Le chapelier s'étonne de constater que sa montre retarde »
  • Paris: Salabert, 1968
165 1916
juillet
Fables de la Fontaine musique de ballet pour orchestre Projet de musique pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev (1872-1929), sur un argument de René Chalupt (1885-1957) et des décors de Charles Stern. La musique a été perdue ou n'a probablement pas été commencée.
  • Œuvre perdue
166 1916

de mai 1916

au 5 mai 1919
No.3:
de mai au
1er septembre
No.5:

19 octobre
No.4:

octobre
No.6:
novembre à
décembre
No.2:

12 décembre
No.8:

décembre

1917
révision:
jusqu'au 8 mai

1919
Nos.1 & 7:
d'avril au 5 mai

Parade
(Ballet réaliste sur un thème de Jean Cocteau)
pour grand orchestre Musique de ballet réaliste (voire anarchiste selon la critique) en trois numéros de music-hall (Tableaux), sur un argument de Jean Cocteau (1889-1963), une chorégraphie de Léonide Massine (1896-1979) et des décors de Pablo Picasso (1881-1973). Œuvre révisée en 1917 puis rajout de 2 mouvements en 1919 « Choral » et « Final ».

Pour piccolo, 2 flûtes, hautbois, cor anglais, 3 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, cornet à piston, 2 trompettes, 2 trombones, tuba, timbales, harpe et cordes (Violons I. & II., altos, violoncelles et contrebasses), percussions diverses: sirène, roue de loterie, révolver, xylophone, bouteilles, machine à écrire, etc. (12:40 à 15:00) Introduction:

  • No.1: Choral (1919) – (1:00)
  • No.2: Prélude du rideau rouge – (1:00 à 1:40)

Tableau I.

  • No.3: Prestidigitateur chinois – (2:20 à 3:40)

Tableau II.

  • No.4: Petite fille américaine – (1:10 à 2:00)
  • No.5: Rag-Time du paquebot (Titanic) – (1:30 à 2:20)

Tableau III.

  • No.6: Acrobates – (2:00 à 3:20)

Conclusion:

  • No.7: Final (1919) – (1:50)
  • No.8: Suite au prélude du rideau rouge – (0:40)
  • Version 1: Paris: Théâtre du Chatelet, Ballets russes de Diaghilev, Ernest Ansermet, 18 mai 1917
  • Version complète: Paris: Salle Gaveau, Ballets russes de Serge de Diaghilev, 11 mai 1919
  • Paris: Rouart, Lerolle et Cie, 1917
1917
du 2 au
9 janvier
Parade
(Arr. Erik Satie)
pour piano à 4 mains Réduction pour piano à 4 mains par Érik Satie. Cette version ne comporte ni le « Choral » d'introduction ni le « Final » de conclusion, car ils n'étaient pas encore incorporés à l’œuvre pour orchestre. (12:40 à 14:30)
  • No.1: Prélude du rideau rouge – (1:40)
  • No.2: Prestidigitateur chinois – (2:30)
  • No.3: Petite fille américaine – (1:20)
  • No.4: Rag-Time du paquebot – (2:10)
  • No.5: Acrobates – (2:40 à 3:30)
  • No.6: Suite au prélude du rideau rouge – (0:30)

→ En 1987, Hiroshi Yamaguchi à lui aussi arrangé l’œuvre pour piano à 4 mains, mais avec les 8 mouvements au complet[18].

  • Version 2: Société Lyre et Palette, Érik Satie (p) & Mlle Juliette Méerovitch (p), 19 novembre 1916
  • Paris: Rouart, Lerolle et Cie, 1917
166A (1917) Rag-Time du paquebot
(Arr. Erik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo du quatrième mouvement de la version pour piano à 4 mains par Érik Satie.
  • Rag-Time du paquebot
  • Œuvre inédite
(1919) Rag-Time Parade
ou (Rag-Time du Paquebot)
(Arr. Hans Ourdine)
pour piano Réduction pour piano solo de Hans Ourdine alias Stéphane Chapelier (1884-1966) directement d'après l'arrangement pour piano à 4 mains de l'auteur.
  • Rag-Time parade – (1:10 à 2:30)
  • Paris: Rouart & Lerolle, 1951
(1919?) Rag-Time Parade
ou (Rag-Time du Paquebot)
(Arr. Hans Ourdine)
pour petit orchestre Arrangement pour petit orchestre de Hans Ourdine alias Stéphane Chapelier (1884-1966) d'après l'œuvre de Satie. Pour flûte, hautbois, clarinette, basson, 2 cors, 2 trompettes à piston, 2 trombones, percussions et cordes.
  • Rag-Time parade – (3:00)
  • Paris: Salabert
167 1917? Le masque de la mort rouge (extrait)
(Arr. Erik Satie)
pour piano à 4 mains Réduction par Érik Satie pour piano à quatre mains, d'un extrait de la musique composée par Albert Verley (1867-1959), pour un ballet d'après une nouvelle d'Edgar Allan Poe « The Masque of the Red Death », sur un argument de Henri-Pierre Roché (1879-1959)[16].
  • Le masque de la mort rouge (extrait).
  • Œuvre inédite
168 1917 Trois farces de tabarin musique de scène pour orchestre? Projet de musique de scène dans un style munichois, pour un ballet, sur une mise en scène de Charles Stern. Œuvre perdue ou probablement jamais commencée.
  • Première envisagée: Théâtre du Vieux-Colombier
  • Projet avorté
169 1917
mars
Embarquement pour Cythère
(Rev. Robert Orledge)
pour violon et piano Pièce incomplète pour violon et piano, inspirée par un tableau d' Antoine Watteau (1684-1721). Projet abandonné afin de donner la priorité à la composition de « Parade » alors en cours de révision. Complétée et éditée en 1995 par Robert Orledge (1948-).
  • Embarquement pour Cythère – (3:30)
  • Première envisagée: Paris: Salle Huyghens, Pierre Lucas (p), 17 mai 1917
  • UK, Bishop's Palace, George Ewart (v) & Roger Nichols (p), 22 juillet 1995
  • Projet abandonné
  • Paris: Salabert , cop. 1995
170 1917
juillet
Sonatine bureaucratique pour piano Pièce en trois mouvements pour piano avec annotations. (3:30 à 4:20)
  • I. Allegro – (0:50 à 1:20)
    ( Le voilà parti. Il va gaiement à son bureau )
  • II. Andante – (1:00 à 2:00)
    ( Il réfléchit à son avancement )
  • III. Vivache (sic) – (1:10 à 2:00)
    ( Il chantonne un vieil air péruvien qu'il a recueilli en Basse-Bretagne )
  • Paris: Salle Huygens, Juliette Méerovitch (p), 1er décembre 1917
  • Paris: S. Chapelier, 1917
  • Paris: L. Philippo, 1917
171 1917? La veille du combat pour voix et piano Mélodie incomplète pour voix et piano. Il ne reste que quelques partitions de piano.
  • Œuvre inachevée et Inédite
172 1917-1918 Musique d'ameublement [No.1] (en) musique de chambre Premier jeu de deux courtes pièces pour petit ensemble, expérimentant les musiques d'ambiance. C'est après un repas dans un restaurant bruyant, qu'Érik Satie eut l'idée de camoufler les bruits ambiants et de meubler les silences avec une musique étudiée pour. Morceaux précurseurs de musique répétitive et minimaliste. Le titre original de la pièce No.2 était « Teinture sonore ». Édition posthume.
  • No.1: Tapisserie en fer forgé – très riche. Pour flûte, clarinette, trompette, cordes (violons I. & II., altos et violoncelles). (3:10)
    ( Pour l'arrivée des invités (grande réception), à jouer dans un vestibule )
  • No.2: Carrelage phonique – ordinaire. Pour flûte, clarinette, cordes (violons I. & II., altos et violoncelles). (1:10 à 2:30)
    ( Peut se jouer à un lunch ou à un contrat de mariage )
  • No.2: Ed. John Cage, 1969
  • Nos.1 & 2: Paris: Salabert, 1973
(1987?) Musique d'ameublement
(Arr. Hiroshi Yamaguchi)
pour 2 pianos Réduction par Hiroshi Yamaguchi pour 2 pianos. L'ordre des 3 pièces est modifié (voir No.1 en 1923).
  • No.2: Tapisserie en fer forgé
  • No.3: Carrelage phonique
173 1918 Conte pour un ballet musique de ballet Projet de ballet dont l'argument est basé sur un poème de Louise Faure-Favier (1870-1961) publié dans le recueil « Six contes et deux rêves » et dédicacé à Érik Satie. La musique si elle a été composée, a été perdue[19]. Œuvre perdue
174 1917-1918
6 janvier 1917
à août 1918
Révision:
octobre 1918
Socrate pour voix et orchestre
ou
pour 4 voix et orchestre
Drame symphonique en trois parties avec voix : pour un soprano (ou 4 voix : 2 sopranos et 2 mezzo-sopranos) et orchestre de chambre. Sur des dialogues de Platon (-428-348), traduits par Victor Cousin (1792-1867). Notice rédigée par René Chalupt (1885-1957). Commande spéciale de Winnaretta de Polignac (1865-1943), amatrice de philosophie. Le titre original de 1917 avant édition était la « Vie de Socrate ».
  • I. Portrait de Socrate (Extraits du banquet) – (5:00 à 7:10)
    « Or, mes chers amis, afin de louer Socrate »
  • II. Les bords de l'Ilissus (Extraits de Phèdre) – (6:05 à 7:25)
    « Détournons-nous un peu du chemin »
  • III. Mort de Socrate (Extraits de Phédon) – (15:50 à 18:40)
    « Depuis la condamnation de Socrate »
  • Paris: Salle Érard, Société Nationale, 7 juin 1920
  • Paris: M. Eschig, 1993
(1918)
avril
Révision:
octobre
Socrate
(Arr. Érik Satie)
pour voix et piano
ou
pour 4 voix et piano
Réduction pour soprano (ou 4 voix) et piano, créée pour la mezzo-soprano Jane Bathori (1877-1970).
  • I. Portrait de Socrate (Extraits du banquet) – (5:20 à 6:00)
    « Or, mes chers amis, afin de louer Socrate »
  • II. Les bords de l'Ilissus (Extraits de Phèdre) – (6:40 à 8:40)
    « Détournons-nous un peu du chemin »
  • III. Mort de Socrate (Extraits de Phédon) – (14:30 à 18:25)
    « Depuis la condamnation de Socrate »
  • Paris: chez Madame Adrienne Mounier, Jane Bathori (s) & Érik Satie (p), 21 mars 1919
  • Paris: Éditions de la Sirène, 1919
(1944-1968)
Mouv. I.
1944-48
Mouv. II. & III.
1968
Socrate
(Arr. John Cage)
pour 2 pianos Drame symphonique en 3 parties, transcrit par John Cage (1912-1992) pour 2 pianos. Cet arrangement sera utilisé pour un ballet de Merce Cunningham (1919-2009) « Idyllic Song » en octobre 1969. Réduction de la première partie : pour un piano en 1944 puis pour deux pianos en 1947 et enfin révision en 1948. Réduction pour deux pianos des deux dernières parties en 1968[20]. (28:30 à 35:00)
  • I. Portrait de Socrate – (5:40 à 6:20)
  • II. Les bords de l'Ilissus – (7:05 à 7:20)
  • III. Mort de Socrate – (15:00 à 15:40)

En 1969, John Cage compose la pièce Cheap Imitation (en) qui s'inspire de l’œuvre de Satie, en 3 versions : pour piano solo (1969), pour orchestre de 24 musiciens (1972) et pour violon solo (1977).

  • Paris: M. Eschig, 1984
  • Piano solo: Ed. Peters, 1970
  • Orchestre: Ed. Peters, 1972
  • Violon: Ed. Peters, 1977
175 1919
No.1:
août
No.2:
septembre
Nos.3 & 4:
octobre
No.5:
novembre
Cinq nocturnes (en) pour piano Cinq pièces pour piano, qui devaient être trois à l'origine puis sept, mais les deux dernières n'ont pas été terminées. Il existe de nombreuses autres esquisses de premières versions des 5 nocturnes mais aussi plusieurs autres essais rejetés, la plupart également en ré majeur. (12:55)
  • No.1: Doux et calme – en ré majeur. (1:40 à 4:05)
  • No.2: Simplement – en ré majeur. (1:20 à 2:40)
  • No.3: Un peu mouvementé – en ré majeur. (2:10 à 3:55)
  • No.4: Mystérieux et tendre – (2:00 à 3:30)
  • No.5: (sans indication) – (1:50 à 2:30)
  • No.1: Paris: Salle Pleyel, Jane Mortier (p), 18 mars 1920
  • Nos.1 à 3: Paris: Salle Erard, Festival Erik Satie, Ricardo Viñes (p), 7 juin 1920
  • Nos.1 à 3: Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1919
  • Nos.4 & 5: Paris: E. Demets, 1920
176 1919 [Petite danse] pour piano Petite pièce pour piano, révisée et éditée par Robert Caby (1905-1992).
  • [Petite danse] – gaiment. (0:25)

→ No.20 du recueil de 1968 : « Carnet d'esquisses et de croquis ».

  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Ed. Robert Caby
(1968) Petite danse
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Orchestration de Robert Caby (1905-1992).
  • Petite danse – pour 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, percussions et cordes (2 violons I., 2 violons II., alto et contrebasse). (1:00)

→ No.3 de « Carnet de croquis et d'esquisses » pour orchestre.

  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
177 1919
novembre
Marche de Cocagne musique de chambre Composition pour deux trompettes, destinée à la première édition de « l'Almanach de Cocagne » pour l'an 1920, édité par Bertrand Guégan (1892-1943) et « dédié aux vrais gourmands et aux Francs buveurs ». La pièce sera réutilisée pour « Trois petites pièces ».
  • Marche de Cocagne – en do majeur. (0:20)
  • Paris: Éditions de la Sirène, 1919
178 1919-1920
de novembre
au 3 janvier
Trois petites pièces montées (en) pour orchestre Recueil de trois pièces pour orchestre, d'après les histoires de François Rabelais (1483-1553). Le titre d'origine était « Trois petites marches ».
  • No.1: De l'enfance de Pantagruel, (Rêverie) – pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor et cordes (violons I. & II., altos, violoncelles, contrebasses). (1:55)
  • No.2: Marche de Cocagne, (Démarche) – pour flûte, clarinette, basson, cor, 2 trompettes, trombone, cymbale, grosse caisse et cordes (violons I. & II., altos, violoncelles, contrebasses). (1:20)
  • No.3: Jeux de Gargantua, (Coin de polka) – pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, tarolle, grosse caisse et cordes (violons I. & II., altos, violoncelles, contrebasses). (1:50)
  • « à Madame Julien Henriquet »
  • Paris: Éditions de la Sirène, 1921
(1920) Trois petites pièces montées
(Arr. Erik Satie)
pour piano à 4 mains Réduction pour piano à 4 mains par Érik Satie.
  • No.1: De l'enfance de Pantagruel, (Rêverie) – modéré. (1:00 à 2:15)
  • No.2: Marche de Cocagne, (Démarche) – temps de marche. (0:40 à 1:20)
  • No.3: Jeux de Gargantua, (Coin de polka) – mouvement de polka. (1:30 à 2:10)
  • « à Madame Julien Henriquet »
  • Paris: Éditions de la Sirène, 1920
178A 1920 Rêverie de l'enfance de Pantagruel
(Arr. Erik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo de la première pièce (Trois petites pièces) par Érik Satie.
  • Rêverie de l'enfance de Pantagruel – modéré. (1:10 à 1:55)
  • « à Madame Julien Henriquet »
  • Paris: Éditions de la Sirène, 1920
179 1919
décembre
[Sixième nocturne] pour piano Pièce pour piano confiée à Robert Caby par l'auteur, en 1925, puis révisée et éditée par Robert Orledge en 1987.
  • [Sixième nocturne] – (1:20 à 2:10)
  • Théâtre de Northcott, Exeter University, Robert Orledge (p), 29 mai 1987
  • Ed. R. Orledge, 1987
1920-25 - Création du Groupe des Six
180 1920
février à mars
Musique d'ameublement [No.2]
ou (Sons industriels)
 (en)
musique de chambre Deux courts entr'actes pour 3 clarinettes, trombone et piano à 4 mains. Le No.1 est une adaptation de la chanson pour les étudiants « Gaudeamus igitur » ou « La brièveté de la vie ». Le No.2 parodie « Connais-tu le pays, où fleurit l'oranger ? » tiré de l'opéra « Mignon », acte premier, d'Ambroise Thomas (1811-1896) ainsi qu'un thème de « Danse macabre » de Camille Saint-Saëns (1835-1921).
  • Premier Entr'acte: (Chez un «bistrot») – avec entrain. (1:00)
  • Second Entr'acte: (Un salon) – bellement. (1:50)
  • Paris: Galerie Barbazanges, avec Marcelle Meyer (p), Andrée Varaubourg (p), le 8 mars 1920
  • Paris: Salabert, 1998
181 1920
avril
Robinson Crusoé Opéra Projet avorté d'opéra de Jean Cocteau (1889-1963), pour une trilogie dont seul « Paul et Virginie » sera débuté puis abandonné en 1923.
  • Projet avorté
182 1920
avril
Don Quichotte Opéra Projet avorté d'opéra de Jean Cocteau (1889-1963) qui devait formé avec « Robinson Crusoé » et « Paul et Virginie », une trilogie lyrique. Il existe quelques brouillons et esquisses de ces projets que Satie à rédigé avant de les refuser.
  • Projet avorté
183 1920
juin
Premier Menuet (en) pour piano Pièce pour piano. Probablement qu'une suite de 3 menuets était prévue.
  • Premier menuet – (1:35 à 3:00)
  • Salle de La Ville l'Evêque, Marcelle Meyer (p), 17 janvier 1922
  • Paris: Editions de la Sirène, 1922
184 1920
de juillet à
octobre
No.1:
26 août
No.2:
23 septembre
No.3:
septembre à
octobre
La belle excentrique
(Fantaisie sérieuse)
musique de ballet pour petit orchestre Suite de danses avec interlude, pour un ballet et petit orchestre : piccolo, hautbois, clarinette, cor, trompette, trombone, 2 percussions (caisse claire, cymbales et grosse caisse) et cordes[12]. Argument et titre de Jean Cocteau (1889-1953), mise en scène et chorégraphie d'Élisabeth Toulemont (1889-1971) alias « Caryathis » qui a également commandé l’œuvre à Satie. Un mouvement est basé sur Légende californienne.

L'interlude était probablement répété entre chaque danse. Il y a quelques brouillons de premières versions pour les Nos.1 et 3. (10:00) Trois danses pour trois périodes :

  • Danse No.1: Marche franco-lunaire :
    (1900) Marche pour une grande cocotte – (1:40 à 2:00)
  • Interlude: Grande ritournelle (Très parisien), (instrumental) – (2:20)
  • Danse No.2: Valse du mystérieux baiser dans l'œil :
    (1910) Élégance du cirque (Écuyère) – (2:35)
  • Interlude: (Reprise de la « Grande ritournelle ») – (2:20)
  • Danse No.3: Cancan Grand-Mondain :
    (1920) Cancan moderne – (2:00)
  • « à Madame Caryathis » (Elisabeth Toulemont)
  • Paris: Editions de la Sirène, 1922
  • Paris: Max Eschig, 1950
(1920) La belle excentrique
(Fantaisie sérieuse)
(Arr. Erik Satie)
pour piano à 4 mains Réduction pour piano à 4 mains par Érik Satie. Révision par Ornella Volta en 1987. (7:30 à 10:00)
  • Grande ritournelle – pas trop vite (Peut être repris entre chaque danse). (1:30 à 2:15)
  • No.1: Marche franco-lunaire – (1:20 à 2:30)
  • No.2: Valse du mystérieux baiser dans l'œil – mouvement de valse. (1:40 à 2:40)
  • No.3: Cancan Grand-Mondain – galop. (1:30 à 2:15)
  • Paris: Editions de la Sirène, 1922
  • Paris: Max Eschig, 1987
(1920?) La belle excentrique
(Arr. Erik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo par Érik Satie des deux premières danses. (4:00)
  • No.1: Marche franco-lunaire – (1:55 à 2:30)
  • No.2: Valse du mystérieux baiser dans l'œil – mouvement de valse. (2:30)
185 1920
de septembre
à décembre
No.1:
27 septembre
No.2:
8 octobre
No.3:
25 novembre
No.4:
décembre
Quatre petites mélodies pour voix et piano Recueil de quatre courtes mélodies pour voix et piano. Les librettistes sont : No.1: Alphonse de Lamartine (1790-1869), No.2: Jean Cocteau (1889-1963), No.3: anonyme (du XVIIIe) et No.4: Raymond Radiguet (1903-1923). (2:50 à 3:20)
  • No.1: Élégie – déclamé, lent. (0:40 à 1:10)
    « Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières »
  • No.2: Danseuse – non vif. (0:30 à 0:45)
    « Le crabe sort sur ses pointes, Avec ses bras en corbeille »
  • No.3: Chanson – assez lent. (0:40)
    « C'est mon trésor, c'est mon bijou le joli trou par où ma vigueur se réveille »
  • No.4: Adieu – modéré. (0:40 à 0:55)
    « Amiral ne crois pas déchoir, En agitant ton vieux mouchoir »
  • No.1: hommage à Claude Debussy, décédé en 1918
  • Paris: Éditions de la Sirène, 1922
186 1921
de juin à août
Alice au Pays de Merveilles musique pour ballet Ballet d'après l’œuvre classique de Lewis Carroll (1832-1898), transcrit par Louise Norton (Varèse) (1890-1989) à la demande d'Érik Satie. Le scénario et la musique ont été perdus ou n'ont jamais été commencés.
  • Œuvre perdue ou avortée
187 1921
30 août
Sonnerie pour réveiller le bon gros Roi des singes
(Lequel ne dort toujours que d'un œil)
musique de chambre Composition de fanfare pour 2 trompettes.
  • Sonnerie pour réveiller le bon gros Roi des singes – mouvement de marche (sur les pieds), assez alerte. (1:10)
  • Ed. Fanfare No.1, 1921
  • Londres: Goodwin & Tabb, 1921
188 1921
d'août à
septembre
Supercinéma musique pour ballet Ballet sur un argument d'Érik Satie et d'André Derain (1880-1954) pour les Ballets suédois de Rolf de Maré (1888-1964). Œuvre perdue ou jamais commencée.
  • Œuvre perdue ou avortée
189 1921 Motifs lumineux pour piano Pièces pour piano illustrées par Jules Dépaquit. Probablement que les trois gigues de « Jack in the Box » étaient incluses dans l’œuvre aujourd'hui perdue.
  • Paris: Ed. Musicale de La Sirène?
  • Œuvre perdue
190 1921-1922
d'août 1921 à
décembre1922
La Naissance de Venus musique pour ballet Ballet s'inspirant des peintures de Botticelli sur un argument d'Érik Satie et d'André Derain (1880-1954). Œuvre perdue ou jamais commencée.
  • Œuvre perdue ou avortée
191 1922-1923
durant l'hiver
Les Archidanses
[Suite d'Archidanses]
musique pour ballet Projet de ballet de 20 minutes ou de 2000 secondes, en deux parties et trois tableaux, avec interlude, sur un argument d'Érik Satie et d'André Derain (1880-1954) et probablement avec Serge de Diaghilev (1872-1929). Œuvre perdue ou jamais commencée.
  • Œuvre perdue ou avortée
192 1923
28 mars
Tenture de Cabinet préfectoral
ou [Musique d'ameublement No.3]
 (en)
musique de chambre Pièce pour petit ensemble, commandée par Agnès Meyer pour sa résidence à Washington (USA). Pour piccolo, clarinette, basson, cor, trompette, percussions et cordes.
  • Tenture de Cabinet préfectoral – (2:45 à 6:10)
  • « à Madame Eugène Mayer » (Agnès)
  • Paris : Salabert, 1975
(1987?) Musique d'ameublement
(Arr. Hiroshi Yamaguchi)
pour 2 pianos Réduction par Hiroshi Yamaguchi pour 2 pianos. Voir 1918 pour les Nos.2 & 3.
  • No.1: Tenture de Cabinet préfectoral – (3:10)
193 1922-1923
décembre 1922
au 30 mai 1923
Divertissement : La Statue retrouvée (en) musique de bal pour orgue et trompette
ou
pour piano et trompette
Divertissement avec danse, pour orgue et trompette (final) sur un argument de Jean Cocteau (1889-1963), commandé par la Comtesse Édith de Beaumont, pour un bal masqué, dans la salle de danse avec orgue de leur hôtel particulier à Paris. (voir aussi « Ludions »). Décors de Pablo Picasso (1881-1973) et chorégraphie de Léonide Massine (1896-1979), soit l'équipe de « Parade » au complet. (1:05 à 1:30)
  • No.1: Entrée – mouvement de marche. (0:10)
  • No.2: Première recherche – (0:15)
  • No.3: Deuxième recherche – (0:15)
  • No.4: A deux (vers la statue) – (0:20)
  • No.5: [Retraite] – (0:15)
  • Première privée: Paris: Chez le Comte Étienne de Beaumont, Érik Satie (org), 30 mai 1923
  • Paris: Salabert, 1995
  • Textes perdus
194 1923
15 mai
Ludions pour voix et piano Cycle de cinq courtes mélodies pour voix et piano (ou orgue) d'après des poèmes humoristiques de Léon-Paul Fargue (1876-1947). Des esquisses de premières versions rejetées existent pour la No.1 (2 versions) et la No.2.
  • No.1: Air du rat – tranquille, en sol majeur. (0:40)
    « Abi Abirounère Qui que tu n'étais don ? Une blanche monère »
  • No.2: Spleen – modéré, en do mineur. (0:40 à 0:60)
    « Dans un vieux square où l'océan Du mauvais temps met son séant »
  • No.3: La grenouille américaine – mouvement de marche, en la bémol majeur. (1:00)
    « La grenouille améouicaine Me regarde de par dessus »
  • No.4: Air du poète – grave, en fa mineur. (0:45 à 1:05)
    « Au pays de Papouasie J'ai caressé la Pouasie »
  • No.5: Chanson du chat – gaiement, en fa majeur. (0:45)
    « Il est une bébète Tili petit n'enfant Tirelan »
  • Première publique: Paris, Salle des Agriculteurs, Jane Bathori (s) & Érik Satie (p), 21 décembre 1923
  • No.1: la revue The Transatlantic, mai 1924
  • No.4: Les feuilles libres, février 1924
  • Intégrale: Paris: Rouart-Lerolle, 1926
1923
mai
Ludions
(Arr. Érik Satie)
pour voix et orgue Arrangement pour voix et orgue des cinq mélodies pour la première en privé chez la Comtesse Édith de Beaumont, pour un bal masqué dont la thématique était « l'Antiquité sous Louis XIV ». (Voir aussi « La statue retrouvée »).
  • No.1: Air du rat
  • No.2: Spleen
  • No.3: La grenouille américaine
  • No.4: Air du poète
  • No.5: Chanson du chat
  • Œuvre inédite
195 1923
durant l'été
Couleurs musique pour ballet Ballet sur un argument d'Érik Satie et d'André Derain (1880-1954). Œuvre perdue ou jamais commencée.
  • Œuvre perdue ou avortée
196 1923
juillet
[Le Roi de la grande ile] pour voix et piano? Mélodie pour voix et piano?, d'après un poème de Maurice Lesieutre (1879-1975) « Le gueuleton noir » ou « Le Roi de la grande ile, un grand repas donnait » écrit pour « l'Almanach de Cocagne pour l'An 1924 » édité par Bertrand Guégan (1892-1943).
  • Poésie: Ed. Bertrand Guégan, 1923
  • Paris: Almanach de Cocagne pour l'An 1924
197 1923
de juillet au
15 décembre
Acte 1:
25 août
Acte 2:
11 septembre
Acte 3:
6 octobre
Orchestration:
15 décembre
Scènes nouvelles pour « Le Médecin malgré lui » Opéra Composition de 9 récitals et d'un final pour voix et orchestre pour l’opéra-comique en trois actes de Charles Gounod (1818-1893) « Le médecin malgré lui », adaptation de la pièce de Molière de 1666 sur des textes de Jules Barbier (1825-1901) et de Michel Carré (1821-1872). Opéra chanté produit par Serge de Diaghilev (1872-1929) à Monte Carlo en janvier 1924. Décors et costumes d'Alexandre Benois (1870-1960), chorégraphie de Bronislava Nijinska (1891-1972). Pour 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, timbales et cordes. (spectacle complet: 1h25:00)

Acte I.

  • Récital No.1: Martine, Sganarelle
    « Et maintenant va, je m'en vais au bois »
  • Récital No.2: Martine, Lucas, Valère
    « Par guenne, j'a vous pris là tous deux une guèble de commission »

Acte II.

  • Récital No.3: Jacqueline, Lucas, Valère, Géronte
    « Le diantre soit des amoureux et de leurs chansons »
  • Récital No.4: Lucas, Sganarelle, Valère, Géronte
    « Taisez-vous je vous prie, Vous prenez trop de soins »
  • Récital No.5: Léandre, Sganarelle
    « Je reviendrai voir, sur le soir, Dans quel état elle sera »

Acte III.

  • Récital No.6: Léandre, Sganarelle
    « Comment me trouvez-vous ? Je crois me déguiser aux yeux de père »
  • Récital No.7: Jacqueline, Sganarelle
    « Voici la belle nourrice. Ah ! nourrice de mon cœur »
  • Récital No.8: Lucas, Géronte
    « Holà ! Lucas ! n'as tu point vu ici notre médecin ? »
  • Récital No.9: Sganarelle, Géronte, Léandre
    « Ah! quelle impétuosité de paroles ! »
  • Octuor final: allegro. Lucas, Jacqueline, Léandre, Sganarelle, Géronte, Valère, Lucinde
    « Cet héritage, mon père, a bien su vous faire changer »
  • Liverpool: Aerial Kites Press, 2001
198 1920-23
de août 1920
à fin 1923
Paul & Virginie Opéra Opéra-comique incomplet en trois actes, sur un projet et textes de Jean Cocteau (1889-1963) et de Raymond Radiguet (1903-1923). Décors et costumes d'André Derain (1880-1954). Le projet sera abandonné par Satie et repris en 1931 par Henri Sauguet (1901-1989) qui s'inspirera de ses recherches.

Ce projet faisait partie d'une trilogie lyrique de Cocteau avec les projets de 1920 « Robinson Crusoé » et « Don Quichotte ». Un seul fragment, le début d'un chœur pour l'acte I. a été retrouvé ainsi que quelques esquisses, comme un projet de danse pour Paul ou d'une chanson pour Virginie. Acte I.

  • No.1: Chœur des marins (La Belle cubaine) – pour ténor, chœur d'hommes et piano.
    « Ils étaient tous jeunes et beaux, Sur la Belle cubaine, Oh! Oh! »
  • No.2: Duo des deux mères – mezzo-soprano, contralto et piano.
  • Première envisagée: Théâtre des Champs-Élysées, mai 1922
  • puis le Second Festival Français de l'Opéra-Comique, les Ballets russes de Serge de Diaghilev,1924
  • Projet incomplet et abandonné
198A 1923 Chœur des marins (La Belle cubaine) pour voix et piano
ou
pour voix et orgue
Mélodie pour voix et piano ou orgue, extraite de l'opéra Paul & Virginie. Révision et édition de Robert Orledge.
  • Chœur des marins (ou La Belle cubaine). (3:00)
    « Ils étaient tous jeunes et beaux, Sur la 'Belle Cubaine' Oh! Oh! »
  • Ed. Robert Orledge, 1990
199 1924 Concurrence musique de ballet Projet de ballet sur un argument d'Érik Satie et André Derain (1880-1954). Le ballet sera produit en 1932 par Derain mais sur une musique de Georges Auric (1899-1983), par les Ballets de Monte Carlo à Paris.
  • Projet abandonné
  • Scénario perdu
200 1924 Quadrille musique de ballet Musique de ballet s'inspirant de « Souvenirs de Munich » d'Emmanuel Chabrier (1841-1894). Argument de Satie et de Georges Braque (1882-1963), pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev (1872-1929). Œuvre perdue ou jamais commencée.
  • Œuvre perdue ou avortée
201 1924
février
Deux petites Choses musique de ballet Deux petits opéras? avec Tristan Tzara (1896-1963) dont il ne reste ni le scénario ni la musique. Œuvre perdue ou probablement jamais commencée.
  • Œuvre perdue ou avortée
202 1924
de fin février
au 16 mai
Tableau 1:
mars
Tableau 2:
9 avril
Tableau 3:
17 avril
Orchestration:
16 mai
Mercure, poses plastiques en trois tableaux
ou (Les aventures de Mercure)
musique de ballet pour orchestre Ballet en trois tableaux, s'inspirant des « Poses plastiques » de Pablo Picasso (1881-1973) et commandé par le Comte Étienne de Beaumont (1883-1956) pour ses soirées privées parisiennes. Musique pour orchestre : piccolo, flûte, hautbois, 2 clarinettes, basson, 2 cors, 2 trompettes, trombone, tuba, 2 percussions et cordes. Décors et costumes de Pablo Picasso (1881-1973) et chorégraphie de Léonide Massine (1896-1979). Le mouvement No.3 est une transposition de la « Fugue-valse » de 1906. (12:40 à 21:20)
  • Danse No.1: Ouverture – mouvement de marche. (1:10 à 1:55)

Premier tableau :

  • No.2: La nuit – (1:00 à 1:50)
  • No.3: Danse de tendresse (Apollon et Vénus) – (2:00 à 3:20)
  • No.4: Signes du Zodiaque – (0:50)
  • No.5: Entrée et Final: Danse de Mercure – (1:15 à 2:00)

Deuxième tableau :

  • No.6: Danse des Grâces – (1:05 à 1:50)
  • No.7: Bain des Grâces – (1:10 à 2:10)
  • No.8: Fuite de Mercure – (0:35)
  • No.9: Colère de Cerbère – (0:20 à 0:40)

Troisième tableau :

  • No.10: Polka des lettres – (1:00)
  • No.11: Nouvelle danse – (1:40 à 2:35)
  • No.12: Le chaos (Apparition du chaos) – (0:30 à 1:00)
  • No.13: Final: Rapt de Proserpine – (1:10 à 1:50)
  • « à Madame la Comtesse Étienne de Beaumont » (Edith)
  • Vienne: Universal Edition, 1977
(1924) Mercure
(Arr. Érik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo par Érik Satie. (12:30)
  • Danse No.1: Ouverture: – mouvement de marche. (1:15)

Premier tableau :

  • No.2: La nuit – lent. (1:10)
  • No.3: Danse de tendresse – pas vite (un peu lent). (1:40)
  • No.4: Signes du Zodiaque – allegretto tranquillo. (0:40)
  • No.5: Entrée et danse de Mercure – légèrement alerte (sans trop). (1:15)

Deuxième tableau :

  • No.6: Danse des Grâces – mouvement de valse. (1:00)
  • No.7: Bain des Grâces – très calme (sans aucune nuance). (1:10)
  • No.8: Fuite de Mercure – légèrement plus vif que le précédent. (0:20)
  • No.9: Colère de Cerbère – vif. (0:25)

Troisième tableau :

  • No.10: Polka des lettres – élégant. (1:00)
  • No.11: Nouvelle danse – même temps que précédemment. (1:10)
  • No.12: Le chaos – temps de polka. (0:30)
  • No.13: Final: Rapt de Proserpine – temps de marche. (1:10)
  • « à Madame la Comtesse Étienne de Beaumont » (Edith)
  • Vienne: Universal Edition, 1930
203 1924
de fin mai
au 20 octobre
Acte 1:
27 juillet
Acte 2:
27 août
Orchestration:
de fin août

au 20 octobre
Relâche
(Ballet instantanéiste)
musique de ballet pour orchestre Musique de ballet suédois pour petit orchestre, d'après un scénario en deux actes et des décors de Francis Picabia (1879-1953) de février 1924, « Ballet instantanéiste », inspiré d'une première version en un acte de Blaise Cendrars (1887-1961) de novembre 1923 nommée « Après-dîner ». Pour flûte, hautbois, clarinette, basson, 2 cors, 2 trompettes, trombone, 2 percussions et cordes. Chorégraphie de Jean Börlin (1893-1930). C'est la dernière grande œuvre de Satie.

En prélude, un premier film de René Clair (1898-1981) était projeté. Pendant l'entracte, un second film surréaliste « Entr'acte » était diffusé sur la musique d'Érik Satie « Cinéma ». (sans entracte: 20:00 à 22:50)

Prélude :

  • Projection d'un court métrage – sans musique (?)
  • Danse No.1: Ouverturette (Ouverture). (1:00)

Acte I.

  • No.2: Projectionette (Projection). (0:50)
  • No.3: Rideau. (0:20)
  • No.4: Entrée de la Femme. (1:20) – Arrêt
  • No.5: Musique entre l'entrée de la Femme et sa « Danse sans musique ». (0:40)
  • No.6: Danse sans musique de la Femme – sans musique. (?)
  • No.7: Entrée de l'Homme. (0:40)
  • No.8: Danse de la porte tournante (l'Homme et la Femme). (1:10) – Arrêt
  • No.9: Entrée des Hommes. (0:40)
  • No.10: Danse des Hommes. (0:35)
  • No.11: Danse de la Femme. (1:35)
  • No.12: Final. (1:10)

Entr'acte symphonique :

  • Projection d'un film. Accompagné de la musique de Satie « Cinéma ». (11:00 à 18:00)

Acte II.

  • No.13: Musique de rentrée. (0:55)
  • No.14: Rentrée des Hommes. (0:50)
  • No.15: Rentrée de la Femme. (3:00)
  • No.16: Les Hommes se dévêtissent (la Femme se rhabille). (0:40)
  • No.17: Danse de l'Homme et de la Femme. (1:00)
  • No.18: Les Hommes regagnent leur place et retrouvent leurs pardessus. (0:55)
  • No.19: Danse de la brouette (la Femme et le Danseur). (1:50)
  • No.20: Danse de la couronne (la Femme seule). (0:50)
  • No.21: Le Danseur dépose la couronne sur la tête d'une spectatrice. (0:50)
  • No.22: La Femme rejoint son fauteuil. (1:05)
  • No.23: La queue du chien [Petite danse finale] (chanson mimée). (0:40)
  • Paris: Salabert, 1924
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1926
(1925) Relâche
(Arr. Érik Satie)
pour piano Réduction pour piano solo par Érik Satie. (19:50)
  • Danse No.1: Ouverture – largo. (1:05)

Acte I.

  • No.2: Projection – un peu moins vite. (0:40)
  • No.3: Rideau – plus lent. (0:25)
  • No.4: Entrée de la Femme – très lent. (1:15) – Arrêt
  • No.5: Musique entre l'entrée de la Femme et sa « Danse sans musique » – allegretto (pas vite). (0:40)
  • No.6: Danse sans musique de la Femme – sans musique. (?)
  • No.7: Entrée de l'Homme – mouvement de marche. (0:40)
  • No.8: Danse de la porte tournante (l'Homme et la Femme) – valse modérée. (0:55) – Arrêt
  • No.9: Entrée des Hommes – (0:40)
  • No.10: Danse des Hommes – pas trop animé. (0:40)
  • No.11: Danse de la Femme – lent. (1:05)
  • No.12: Final – animé. (1:10)

(Entr'acte :)

  • Cinéma, réduction pour piano – (9:50 à 16:30)

Acte II.

  • No.13: Musique de rentrée – alerte. (1:00)
  • No.14: Rentrée des Hommes – pas vite. (0:55)
  • No.15: Rentrée de la Femme – très lent. (1:15)
  • No.16: Les Hommes se dévêtissent (la Femme se rhabille) – gentiment. (0:35)
  • No.17: Danse de l'Homme et de la Femme – valse. (1:15)
  • No.18: Les Hommes regagnent leur place et retrouvent leurs pardessus – marche. (0:50)
  • No.19: Danse de la brouette (la Femme et le Danseur) – presque lent. (1:20)
  • No.20: Danse de la couronne (la Femme seule) – (1:00)
  • No.21: Le Danseur dépose la couronne sur la tête d'une spectatrice – sans lourdeur. (0:45)
  • No.22: La Femme rejoint son fauteuil – très lent. (1:05)
  • No.23: Petite danse finale (chanson mimée) – (0:50)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1926
(1926) Relâche
(Arr. Darius Milhaud)
pour piano à 4 mains Réduction pour Piano à 4 mains par Darius Milhaud (1892-1974).
  • Relâche, (ouverture et scènes 1 à 23) – (11:20)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1926
204 1924
26 octobre au
10 novembre
Cinéma
(Entr'acte symphonique)
musique de chambre Pièce réalisée pour le ballet « Relâche » d'Érik Satie et de Francis Picabia (1879-1953). Il était joué pendant l'entracte avec le film surréaliste de René Clair (1898-1981) « Entr'acte ». Pour flûte, hautbois, clarinette, basson, 2 cors, 2 trompettes, trombone, 2 percussions et cordes.
  • Cinéma, (Entr'acte symphonique) – pas trop vite. (11:00 à 18:00)

Scènes du film et annotations :

  1. Cheminées, ballons qui explosent
  2. Gants de boxe et allumettes
  3. Prises d'air, jeux d'échecs et bateaux sur les toits
  4. La danseuse et figures dans l'eau
  5. Chasseur et début de l'enterrement
  6. Marche funèbre
  7. Cortège au ralenti
  8. La poursuite
  9. Chute du cercueil et sortie de Börlin
  10. Final (écran crevé et fin)
  • Paris: Salabert, 1924
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1926
(1925) Cinéma
(Arr. Erik Satie)
pour piano Réduction pour Piano par Érik Satie.
  • Cinéma, (Entr'acte symphonique) – pas trop vite. (9:50 à 16:30)
  • Paris: Salabert, 1972
(1926) Cinéma
(Arr. Darius Milhaud)
pour piano à 4 mains Arrangement pour piano à quatre mains par Darius Milhaud (1892-1974).
  • Cinéma, (Entr'acte symphonique) – pas trop vite. (6:15 à 13:30)
    1. Cheminées, ballons qui explosent – (1:30)
    2. Gants de boxe et allumettes – (0:40)
    3. Prises d'air, jeux d'échecs et bateaux sur les toits – (1:00)
    4. La danseuse et figures dans l'eau – (0:40)
    5. Chasseur et début de l'enterrement – (1:25)
    6. Marche funèbre – (0:50)
    7. Cortège au ralenti – (1:35)
    8. La poursuite – (1:10)
    9. Chute du cercueil et sortie de Börlin – (1:00)
    10. Final (écran crevé et fin) – (1:05)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1926
1er juillet 1925 - Décès à 59 ans


Recueils[modifier | modifier le code]

Année Nom de l'œuvre Catégorie Détail Dédicace 1ère édition
01 1904

janvier

Petit Recueil des Fêtes pour voix et piano Recueil de 4 chansons de cabaret composées en 1903 (ou 1899), sur des textes de Vincent Hyspa (1865-1938), pour voix et piano.
  • No.1: Le Picador est mort (1903)
  • No.2: Sorcière (1903)
  • No.3: Enfant martyre (1903)
  • No.4: Air fantôme (1903)
  • Paris: Salabert, 1904
  • Paris: Salabert cop, 1995 ou 1997
02 1904 Les danses d'Erik Satie pour voix et piano Recueil de 4 danses pour voix et piano ou piano solo. La marche de 1904 « La transatlantique », a peut-être été rajoutée au recueil (d'après Le Figaro du 4 avril 1905).
  • No.1: Je te veux (1897) – valse chantée
  • No.2: Tendrement (1902) – valse chantée
  • No.3: Poudre d'or (1901) – valse pour piano
  • No.4: La Diva de l'Empire (1904) – valse chantée
  • Paris: E. Baudoux, 1904
03 1929 Quatre Préludes (posthumes) pour piano Recueil de 4 préludes de 1892, édité en 1929.
  • No.1: Fête donnée par des chevaliers normands en l’honneur d’une jeune demoiselle (1892)
  • No.2: Prélude d’Eginhard (1892 ou 1893?)
  • No.3: Premier prélude du Nazaréen (1892)
  • No.4: Second prélude du Nazaréen (1892)
  • Paris: Rouart, Lerolle & Cie, 1929
(1939) Deux Préludes posthumes et une Gnossienne
(Arr. Francis Poulenc)
pour orchestre Recueil de 3 orchestrations réalisées en 1939 par Francis Poulenc (1899-1963) pour 2 flûtes, 2 hautbois, (et cor anglais), 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, harpe et cordes. (9:00)
  • No.1: Fête donnée par les chevaliers normands en l'honneur d'une jeune demoiselle (1892)
  • No.2: Premier prélude du Nazaréen (1892)
  • No.3: Gnossienne N°3 (1889)
  • Paris: Salabert, 1939?
04 1968 Œuvres posthumes pour piano Recueil de 2 pièces posthumes attribuées par erreur à Satie de 1970 à 1995 et édité en 1968 par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Rêverie du pauvre (1900)
  • No.2: Petite musique du clown triste (1900)
  • Paris: Salabert, 1968
  • Ed. Robert Caby
05 1968 Carnet d'esquisses et de croquis pour piano Recueil de vingt petites pièces datant de 1897 à 1919 pour piano, révisés et édités par Robert Caby (1905-1992). (7:20 à 14:35)
  • No.1: [Air] (1914)
  • No.2: Essais – [Plus lent] (1905)
  • No.3: Notes (1905)
  • No.4: Notes (1905)
  • No.5: Le prisonnier maussade (1909)
  • No.6: Le grande singe (1909)
  • No.7: Exercices (1905)
  • No.8: Notes (1905)
  • No.9: Harmonies (1897)
  • No.10: Songerie vers « Jack » (1897)
  • No.11: Bribes (1905)
  • No.12: Choral (1905)
  • No.13: Exercices (1905)
  • No.14: Exercices (1905)
  • No.15: Exercices (1905)
  • No.16: Exercices (1905)
  • No.17: Petit prélude de « La mort de Monsieur Mouche » [Esquisses et sketch montmartrois, No.1] (1900)
  • No.18: [Gambades] [Esquisses et sketch montmartrois, No.2] (1905)
  • No.19: Arrière propos (1912)
  • No.20: [Petite danse] (1919)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
  • Paris: Salabert, 1989
(1968) Carnet de croquis et d'esquisses
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Recueil de 3 pièces pour piano orchestrées en 1968 par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Harmonies (1897)
  • No.2: Caresse (1897)
  • No.3: Petite danse (1919)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
(1968) Deux sketches montmartrois, (1899-1914)
(Arr. Robert Caby)
pour orchestre Recueil de 2 petites pièces pour piano orchestrées par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Petit prélude de la « Mort de monsieur Mouche ». (1900)
  • No.2: Gambades (1905)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
06 1968 Trois mélodies de 1886 pour voix et piano Recueil de 3 mélodies de 1886-1887, sur des poèmes de J.-P. Contamine de Latour, édité en 1968 par Robert Caby (1905-1992)[21].
  • No.1: Les anges (1887)
  • No.2: Élégie (1887)
  • No.3: Sylvie (1887)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
07 1968 Trois autres mélodies pour voix et piano Recueil de 3 mélodies sur des poèmes de J.-P. Contamine de Latour, édité en 1968 par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Chanson (1887)
  • No.2: Chanson médiévale (1906)
  • No.3: Les fleurs (1887)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
(1968) Cinq mélodies orchestrées
(Arr. Robert Caby)
pour voix et orchestre Recueil de 5 mélodies orchestrées par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Les anges (1887)
  • No.2: Les fleurs (1887)
  • No.3: Sylvie (1887)
  • No.4: Élégie (1887)
  • No.5: Chanson médiévale (1906)
  • Paris: Bnf / Salabert, 1968
08 1968 Six pièces de la période 1906-13 pour piano Recueil de 6 pièces pour piano édité par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Désespoir agréable (1908)
  • No.2: Effronterie (Deux choses) (1909)
  • No.3: Poésie (Deux choses) (1909)
  • No.4: Prélude canin (1912)
  • No.5: Profondeur (1909)
  • No.6: Songe-creux (1909)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
09 1968 Musique intime et secrète (1908-1913) pour piano Recueil d'exercices pour piano de 1908 (ou 1913?), édité par Robert Caby (1905-1992). (2:50)
  • No.1: Nostalgie (1908)
  • No.2: Froide songerie (1908)
  • No.3: Fâcheux exemple (1908)
  • Paris: Musique Contemporaine, 1968
10 1969 Pages mystiques pour piano Recueil de 3 pièces posthumes, nommé et édité en 1968 par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Prière (1893)
  • No.2: Vexations (1893)
  • No.3: Harmonies (1895)
  • Paris: Max Eschig, 1969
11 1975 Deux œuvres de jeunesse pour piano Recueil de 2 valses.
  • No.1: Valse-ballet (1885)
  • No.2: Fantaisie-valse (1885)
  • Paris: Salabert, 1975
12 1978 Trois mélodies sans paroles (pour voix) et piano Recueil de 3 mélodies dont les paroles ont été perdues ou inachevées. Piano solo ou avec vocalises.
  • No.1: Rambouillet (1907)
  • No.2: Les oiseaux (1907)
  • No.3: Marienbad (1907)
  • Paris: Salabert, 1978
(1968) Quatuor intime et secret
(Arr. Robert Caby)
pour quatuor à cordes Arrangement pour quatuor à cordes de seize pièces de la période 1900-1919, par Robert Caby (1905-1992).
  • No.1: Choral (No.6 de « Douze petits chorals » 1909)
  • No.2: Désespoir agréable (1908)
  • No.3: Nostalgie (1908)
  • No.4: Poésie (1909)
  • No.5: Songerie vers «Jack» (1897)
  • No.6: Nostalgie (1908)
  • No.7: Songe Creux (1909)
  • No.8: Fâcheux exemple (1908)
  • No.9: Profondeur (1909)
  • No.10: Froide songerie (1908)
  • No.11: Rêverie du pauvre (1900)
  • No.12: Harmonies délectables (1913)
  • No.13: Songe Creux (1909)
  • No.14: Mouvement de polka (1906)
  • No.15: Le grand singe (1909)
  • No.16: Petite danse (1919)
  • Paris: Salabert, 1979
13 1984 Trois mélodies de 1916 pour voix et piano Réédition du recueil de 3 mélodies de 1916.
  • No.1: La statue de bronze (1916)
  • No.2: Daphénéo (1916)
  • No.3: Le chapelier (1916)
  • Paris: Salabert, 1984
14 1988 Mélodies et chansons pour voix et piano Recueil de l'intégrale des mélodies, sauf celles de « caf'conc ».
  • No.1: Hymne (Salut drapeau) (1891)
  • Trois mélodies de 1886 :
    • No.2: Les anges (1887)
    • No.3: Élégie (1887)
    • No.4: Sylvie (1887)
  • Trois autres mélodies :
    • No.5: Chanson (1887)
    • No.6: Chanson médiévale (1906)
    • No.7: Les fleurs (1887)
  • Trois poèmes d'amour :
    • No.8: Ne suis que grain de sable (1914)
    • No.9: Suis chauve de naissance (1914)
    • No.10: Ta parure est secrète (1914)
  • Trois mélodies de 1916 :
    • No.11: La statue de bronze (1916)
    • No.12: Daphénéo (1916)
    • No.13: Le chapelier (1916)
  • Ludions :
    • No.14: Air du rat (1923)
    • No.15: Spleen (1923)
    • No.16: La grenouille américaine (1923)
    • No.17: Air du poète (1923)
    • No.18: Chason du chat (1923)
  • No.19: Tendrement (1902)
  • No.20: Chez le docteur (1905)
  • No.21: L'omnibus-automobile (1905)
  • Trois mélodies sans paroles :
    • No.22: Rambouillet (1907)
    • No.23: Les oiseaux (1907)
    • No.24: Marienbad (1907)
  • No.25: Allons-y chochotte (1906)
  • No.26: Je te veux (1897)
  • No.27: La diva de l'empire (1904)
  • Paris: Salabert, 1988
15 1995 Neuf chansons de cabaret et de caf'conc pour voix et piano Recueil de 9 mélodies pour voix et piano, réalisé par Steven Moore Whiting (1953-).
  • No.1: Un Dîner à l'Élysée (1899)
  • No.2A: Le Veuf (première version) (1899)
  • No.2B: Le Veuf (deuxième version) (1899)
  • No.3: [Le Picador est mort] (1903)
  • No.4: Sorcière (1903)
  • No.5: Enfant martyre (1903)
  • No.6: Air fantôme (1903)
  • No.7: Impérial-Oxford (1905)
  • No.8: [J'avais un ami] (1904)
  • No.9: La Chemise (1909)
  • Paris: Salabert, 1995
16 1997 Trois pièces pour piano pour piano Recueil de 3 pièces inédites et posthumes édité par Robert Orledge (1948-).
  • No.1: Allegro (1884)
  • No.2: Modéré (1893)
  • No.3: Verset laïque et somptueux (1900)
  • Paris: Salabert, 1997

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Satie: Complete Piano Works, Vol. 1 par Nicolas Horvath », sur Qobuz (consulté le 4 juin 2017)
  2. (en) « 3 Mélodies (1887) (Satie, Erik) - IMSLP/Petrucci Music Library: Free Public Domain Sheet Music », sur imslp.org (consulté le 7 mai 2017)
  3. a et b Paul Collaer, Correspondance avec des amis musiciens, Editions Mardaga, (ISBN 9782870096062, lire en ligne)
  4. (en) Caroline Potter, Erik Satie: Music, Art and Literature, Routledge, (ISBN 9781317141792, lire en ligne)
  5. (en) Matthew Naughtin, Ballet Music: A Handbook, Rowman & Littlefield, (ISBN 9780810886605, lire en ligne)
  6. « Érik Satie, musique des Rose-Croix | Rose-Croix.org », sur www.rose-croix.org (consulté le 15 mai 2017)
  7. Joséphin (1858-1918) Auteur du texte Peladan, Le prince de Byzance : drame romanesque en cinq actes / Sar Peladan, Chamuel, (lire en ligne)
  8. « Érik Satie, musique des Rose-Croix | Rose-Croix.org », sur www.rose-croix.org (consulté le 7 juin 2017)
  9. (en) « Bonjour Biqui, Bonjour! », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Vexations story »
  11. « Details pour Danse de travers (avant-première en forme d'air à faire fuir) : pour piano / Erik Satie ; révision par Robert Caby », sur catalogue.bm-grenoble.fr (consulté le 18 juin 2017)
  12. a, b, c et d « Satie, Erik, 1866-1925. Erik Satie papers, 1866-1966: Guide. », sur oasis.lib.harvard.edu (consulté le 24 juin 2017)
  13. a et b Steven Moore Whiting, « Musical Parody and Two "Œuvres posthumes" of Erik Satie: The Rêverie du pauvre and the Petite musique de clown triste », Revue de Musicologie, vol. 81, no 2,‎ , p. 215–234 (DOI 10.2307/946962, lire en ligne)
  14. (en) Robert Orledge, Satie the Composer, Cambridge University Press, (ISBN 9780521350372, lire en ligne)
  15. « Éric Satie, Sports et Divertissements, Régis Campo », sur brahms.ircam.fr (consulté le 21 juillet 2017)
  16. a et b « le mystérieux Albert Verley - Vladimir Golschmann, chef d'orchestre français », sur sites.google.com (consulté le 27 juillet 2017)
  17. « Emile Engel (1847-1927) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 28 juillet 2017)
  18. (en) « Satie*, Riri Shimada - Satie Fantaisie Vol. III », sur Discogs (consulté le 30 juillet 2017)
  19. « GUILLAUME APOLLINAIRE CRITIQUE », sur webcache.googleusercontent.com (consulté le 2 août 2017)
  20. « Arrangement of ‘Socrate’ (Erik Satie), John Cage », sur brahms.ircam.fr (consulté le 4 août 2017)
  21. Erik Satie (1866-1925), 3 mélodies. 1887 - Erik Satie (1866-1925) - Œuvre - Ressources de la Bibliothèque nationale de France, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]