Slow fox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Foxtrot (danse))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foxtrot.

Le slow fox est l'appellation générale du foxtrot répandue en France et en Allemagne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le slow fox apparut en France en 1917 à la fin de Première Guerre mondiale, lorsque les boys du corps expéditionnaire américain vinrent combattre en Europe l'armée impériale allemande aux côtés des Alliés. Aux États-Unis, elle était connue depuis quelques années et, comme pour de nombreuses autres danses, elle prit naissance parmi la population noire de Harlem à New York.

Ses influences, à l'origine, furent paradoxalement le negro spiritual, le one step et le ragtime. Plus tard, les Blancs prirent la relève et l'allure générale s'assagit alors que les rythmes qui, au départ, étaient assez lents, s'accélérèrent.

Dans les années 1920, les orchestres jouaient jusqu'à 180 battements métronomes et, pour des tempos aussi différents, une seule et unique danse ne suffisait pas. Il y eut d'une part le quick foxtrot (qui devint plus tard le quickstep) et, d'autre part, le foxtrot.

Ce sont les professeurs et danseurs anglais qui allaient, au fil du temps, enrichir cette danse et lui donner finalement sa structure actuelle. Les pas les plus importants du slow fox sont "les 3 pas", le "chassé" et surtout "la plume" qui caractérise certainement le plus cette danse. Ce dernier pas ne fit toutefois son apparition qu'au Championnat du monde de danses de salon de 1922 à Londres.

Le slow fox est une danse de compétition parmi les standards, la plus difficile selon les connaisseurs, car il est exclu de l'apprendre autrement qu'avec un professeur[réf. nécessaire].

Tempo[modifier | modifier le code]

Le tempo du slow fox est de 30 mesures (à 4 temps) par minute.

Artistes[modifier | modifier le code]

L'orchestre de Jack Hylton fit des foxtrots l'essentiel de son répertoire et en propagea la mode dans toute l'Europe. L'orchestre de Paul Whiteman en jouait également régulièrement.

Enrique Rodriguez composa également des fox-trots, dont La Colegiala en 1938. Walt Disney l'a mis en dessin animé avec Donald et ses neveux sous le titre La milonga del treno.

Max Raabe (fondateur du Palast Orchester) et Les Primitifs du futur (Robert Crumb banjo, J Michel davis, xylophone, Daniel Colin, accordéon) sont également des groupes de fox-trot.

Notes et références[modifier | modifier le code]