Michel Carré (librettiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel Carré et Carré (homonymie).
Michel Carré
Description de l'image Michel Carré - 'L'Art français' - Gallica (cropped).jpg.
Nom de naissance Michel-Antoine-Florentin Carré
Naissance
Besançon
Décès
Argenteuil
Lieux de résidence Paris
Activité principale Auteur dramatique
Librettiste
Lieux d'activité Paris
Années d'activité 1842-1872
Collaborations Jules Barbier
Jules Verne
Descendants Michel Carré (son fils)
Distinctions honorifiques Chevalier de la Légion d'honneur

Œuvres principales

Les Contes d'Hoffmann (1851)
Faust (1859)
Mignon (opéra) (1866)

Michel-Antoine-Florentin Carré est un auteur dramatique et librettiste français né à Besançon le et mort à Argenteuil le [1].

Il collabora la plupart du temps avec Jules Barbier. Il travailla aussi avec Jules Verne pour trois opéras-comiques : Le Colin-maillard, Les Compagnons de la Marjolaine et L'Auberge des Ardennes, musique d'Aristide Hignard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Hugues Carré, chef d'escadrons de gendarmerie, officier de la Légion d'honneur, et de Mélanie Françoise Carrey, originaire de Bruges.

Il épouse Jeanne Berthe Baretty le 30 juillet 1863 à Paris[2].

Il est le père du cinéaste Michel Carré (1865-1945) et l'oncle du directeur de théâtre et auteur Albert Carré.

En 1927, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Avec Jules Barbier

Opéras, opéras-comiques, opérettes[modifier | modifier le code]

Seul
Avec Jules Barbier
Autres collaborateurs

Hommages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Bilodeau, « Michel Carré » in Joël-Marie Fauquet (dir.), Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Fayard, Paris, 2003 (ISBN 2-213-59316-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales du Val-d'Oise en ligne, Argenteuil, 3E6 311, vue 43/87, acte 131.
  2. AD 75 Paris 9, V4E 994, vue 23/31, acte 672
  3. « Dossier dans l'ordre de la Légion d'honneur de Michel Antoine Carré », base Léonore, ministère français de la Culture