Georges Mathias (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathias.
Georges Mathias
Description de cette image, également commentée ci-après
Georges Mathias par Marie-Alexandre Alophe.
Nom de naissance Georges Amédée Saint-Clair Mathias
Naissance
Paris, Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Décès (à 84 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur, pianiste, pédagogue
Style Post-romantique
Années d'activité de 1862 à 1893
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres François Bazin, Auguste Barbereau, Augustin Savard, Jacques-Fromental Halévy, Friedrich Kalkbrenner, Frédéric Chopin
Enseignement Conservatoire de Paris
Élèves Erik Satie, Isidor Philipp, Paul Dukas, Raoul Pugno, Alberto Williams, Teresa Carreño, Ernest Schelling, Alfonso Rendano, James Huneker, José Tragó, Camille Chevillard, Camille Erlanger, Eugénie Satie-Barnetche
Distinctions honorifiques Légion d'honneur (1872)

Georges Mathias, (Georges-Amédée-Saint-Clair Mathias), né à Paris le et mort à Pontoise le , est un pianiste, pédagogue et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Mathias

Mathias, d'ascendance allemande par son père et d'ascendance polonaise par sa mère, est né à Paris. Il a fait ses études au Conservatoire de Paris avec François Bazin, Auguste Barbereau, Augustin Savard, Jacques-Fromental Halévy et avec Friedrich Kalkbrenner pour la composition. Pendant cinq ans, il a étudié le piano avec Frédéric Chopin. En 1848, il a obtenu un second grand Prix de Rome en compagnie d'Auguste Bazille. Après avoir fini ses études, il a commencé à enseigner le piano au Conservatoire de Paris (de 1862 à 1893). Parmi ses plus notables étudiants, on trouve Erik Satie, Isidor Philipp, Paul Dukas, Raoul Pugno, Alberto Williams, Teresa Carreño, Ernest Schelling, Alfonso Rendano, James Huneker, José Tragó, Camille Chevillard, Camille Erlanger et Eugénie Satie-Barnetche. Mathias et un autre étudiant de Chopin, Karol Mikuli, ont eu une influence importante pour transmettre son style aux nouvelles générations de musiciens. À côté de son travail d'enseignement, Georges Mathias a été un pianiste de concert très actif. Le , il était le principal pianiste lors de la création de la Petite messe solennelle de Rossini.

Il a reçu la Légion d'honneur en 1872.

Il est inhumé au cimetière Montmartre (15e division, chemin Saint-Éloy).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses compositions comprennent parmi ses 80 numéros d'opus, des ouvertures pour Hamlet et Mazeppa, cinq morceaux symphoniques pour piano et cordes, deux concertos pour piano (op.26, op.56), six trios avec piano (op.1, op.15, op.30, op.33, op.36, op.50), deux symphonies, des Œuvres choisies pour le piano, des sonates pour piano (op.20, op.34, op.35), des Études de genre, Études de style et de mécanisme, une collection de pièces pour piano à deux ou quatre mains, des transcriptions dont une sur des scènes de la Flûte enchantée de Mozart.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Tombe de Georges MATHIAS - Cimetière Montmartre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]