Robert Orledge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Orledge
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
BathVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert Francis Nicholas Orledge est un musicologue et historien de la musique britannique, professeur à l'Université de Liverpool[1], né le à Bath, dans le Somerset[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Orledge a fait ses études à Clare College, à Cambridge, où il a soutenu son doctorat sur Charles Koechlin en 1973. De 1971 à 2004, il a été professeur à l’université de Liverpool, où il avait une chaire à son nom depuis 1991. Il est à présent professeur émérite et chercheur à l’université de Liverpool[3]. Outre de nombreux articles sur la musique française entre 1850 et 1950, il a publié des livres sur Gabriel Fauré, Claude Debussy[4], Charles Koechlin et Erik Satie.

Sa retraite lui a permis de prendre le temps de compléter et d’orchestrer l’opéra de Debussy La Chute de la maison Usher en 2004, et de faire de même pour le ballet chinois Nojali ou le palais du silence de Debussy, datant de 1914, et diverses autres œuvres théâtrales et orchestrales[5]. Nojali a été créé à Los Angeles en , suivi par La chute de la maison Usher au festival de Brégence en août de la même année, sous la direction de Lawrence Foster.

Son édition de La Chute de la maison Usher, du Diable dans le beffroi et du Roi Lear est sortie chez Durand en , et son édition des orchestrations séparées de Debussy est parue dans la même série en 2009[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Orledge, sur data.bnf.fr.
  2. Robert Orledge, sur web.archive.org.
  3. Robert Orledge, sur le site du Gresham College.
  4. Debussy, cet inconnu, par Pierre-Yves Lascar, sur le site Artamag', 9 juin 2020.
  5. Robert Orledge, sur le site www.classicalmusicnow.com.
  6. Robert Orlegde, sur le site Symétrie.

Liens externes[modifier | modifier le code]