Piano à quatre mains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Barraud: François Barraud et Albert Locca au piano.

Le piano à quatre mains est une forme spécifique de jeu pianistique : deux interprètes jouent sur le même instrument. Lorsque deux pianistes jouent sur deux pianos différents, cela s'appelle un duo de pianos.

Format des partitions[modifier | modifier le code]

À la manière des partitions pour quatuor à cordes, la musique pour piano à 4 mains est vendue en parties séparées avec conducteur. Une musique de piano à quatre mains se décline sous la forme de trois partitions :

  • une partition destinée au premier pianiste (nommée Prima), généralement écrite sur deux portées de clé de sol,
  • une partition destiné au second pianiste (nommée Seconda), généralement écrite sur deux portées de clé de fa,
  • un livret comportant l'ensemble de la musique sur quatre portées propose une lecture globale et verticale de la musique. Cette partition est parfois imprimée au format paysage dans le but de rendre la lecture plus accessible.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Œuvres originales[modifier | modifier le code]

Le premier, probablement, à avoir écrit pour piano à 4 mains a été Mozart, avec des sonates (K.19d, 381, 497, 521, et 357 (inachevée), un magnifique cycle de variations en sol Majeur K.501, la fugue K.401, et les deux fantaisies K.594 et 605). Franz Schubert est celui qui a le plus écrit pour piano à 4 mains. On lui doit de nombreux chefs d'œuvre, notamment la fantaisie en fa mineur D. 940, le divertissement à la hongroise D. 818, les variations en la bémol Majeur D.813, et de nombreuses danses, ländler, valses, écossaises... On peut citer aussi les seize valses pour piano à quatre mains et les danses hongroises de Johannes Brahms, la suite Dolly de Gabriel Fauré et Ma mère l'Oye de Maurice Ravel. Autres œuvres notoires : les danses slaves d'Antonin Dvorák, les épigraphes antiques de Debussy, les reflets d'orient opus 66 de Robert Schumann.

Arrangements[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, quasiment toutes les œuvres orchestrales étaient systématiquement réduites et arrangées pour être jouées à quatre mains. Au XXème siècle, Igor Stravinsky a lui-même transcrit pour piano à quatre mains Le Sacre du printemps et Petrouchka.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]