Avant-dernières Pensées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avant-dernières Pensées sont une œuvre pour piano d'Erik Satie (1915) en trois mouvements :

  1. Idylle (modéré je vous prie): dédiée à Claude Debussy
  2. Aubade: dédiée à Paul Dukas
  3. Méditation: dédiée à Albert Roussel

Cette œuvre présente un condensé de procédés d'écriture en rupture avec le romantisme. La Mesure est complètement abandonnée, la musique s'écoule comme un flux continu sans temps forts ni temps faibles déterminés, un ostinato poussé à l'extrême et préfigurant la musique répétitive soutient des phrases musicales qui se déploient en toute liberté. Sans être atonale, l'œuvre ne peut pas être analysée suivant la tonalité classique ni la modalité ancienne. L'ostinato, proche du bourdon, apportant une coloration tonale particulière à chaque mouvement, et les phrases musicales pouvant être entendues comme des passages fugaces dans des modes ou des tons différents, l'œuvre permet alors une écoute à la recherche de bitonalités sans pour autant interdire une approche encore plus ouverte fondée sur des combinaisons toujours renouvelées de couleurs et de timbres. Autre élément de modernité, Satie parsème ses œuvres d'annotations humoristiques, détournant ainsi le principe de la musique à programme.

Lien externe[modifier | modifier le code]