Le Parrain 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Parrain.
Le Parrain, 3e partie
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film Le Parrain (The Godfather en VO)

Titre québécois Le Parrain III
Titre original Mario Puzo's The Godfather: Part III
Réalisation Francis Ford Coppola
Scénario Mario Puzo
Francis Ford Coppola
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Zoetrope Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film de gangsters
Durée 163 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Parrain, 3e partie (Mario Puzo's The Godfather: Part III) est un film américain réalisé par Francis Ford Coppola, sorti en 1990.

Dernier volet de la trilogie inspirée de l'œuvre de Mario Puzo, il est sorti dix-huit ans après Le Parrain et seize ans après Le Parrain 2.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1978, âgé de près de soixante ans et ayant des problèmes liés au diabète, Michael Corleone souhaite faire entrer les affaires de « la famille » dans la légalité. Il multiplie les dons à l'Église et s'est attiré les bonnes grâces de l'archevêque Gilday, directeur de la Banque du Vatican. Celle-ci, éprouvant de très gros problèmes financiers, a 769 millions de dollars de dettes. Gilday, au bout du rouleau, lui demande une avance de 600 millions de dollars. Il accepte en échange de l'acquisition d'une importante société immobilière, Banco Immobiliare, détenue par le Vatican. Sur le plan privé, Michael désespère de trouver un successeur. Son fils unique lui annonce en effet sa volonté de devenir chanteur d'opéra. Pendant ce temps, un gangster du nom de Joey Zasa fait exécuter tous les mafiosi de la commission à Atlantic City.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Pré-production[modifier | modifier le code]

Coppola estime que les deux premiers opus avait complété la saga des Corleone. Dans le commentaire audio du Parrain II, à la suite de l'échec Coup de cœur, Coppola est dans une situation financière difficile et Paramount le convainc de réaliser un troisième film sur la saga[1]. Francis Ford Coppola souhaitait que le film soit intitulé La Mort de Michael Corleone mais ce choix n'a pas été accepté par le studio de production.

Selon un article du magazine Première, Coppola et Puzo demandérent six mois pour écrire un premier jet du scénario avec une sortie prévue pour Pâques 1991. Paramount accepta de leur accorder six semaines pour le script et, sans réaliser un film de vacances, avec une sortie prévue pour Noël 1990.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le scénario se base en partie sur le scandale de Banco Ambrosiano. De fait, une partie des personnages fictifs du film sont inspirés de personnes réelles. C'est le cas de l'évêque Gilday (inspiré de Paul Casimir Marcinkus), du cardinal Lamberto (inspiré de Albino Luciani) et de Don Licio Lucchesi (inspiré de Licio Gelli).[réf. nécessaire]

Le personnage de fiction, Don Licio Lucchesi, un homme politique italien de haut rang ayant des liens étroits avec la Mafia, a pour modèle Giulio Andreotti. C’est particulièrement explicite lorsque, juste avant d’être tué, l’assassin de Lucchesi chuchote à son oreille : « Le pouvoir n’use que ceux qui n’en ont pas », une citation d'Andreotti.[réf. nécessaire]

Le personnage de Joey Zasa est inspiré de John Gotti, notamment lorsque Michael le montre lors de la réunion à Atlantic City, faisant la une du Time, comme Gotti dans les années 1980. Son assassinat, lors d'une fête de rue, s'inspire de de l'assassinat de Joe Colombo, autre figure publique de la mafia, qui eut lieu lors du "rassemblement pour la fierté italienne" en 1972.[réf. nécessaire]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le rôle de Mary Corleone joué par Sofia Coppola était initialement prévu pour Winona Ryder. Ce film n'est pas la première apparition de Sofia Coppola dans un film de son père. C'est elle qui jouait l'enfant qui se fait baptiser à la fin du premier film. Elle était alors âgée de trois jours. De plus, dans Le Parrain 2, elle apparaît comme figurante sur le bateau des émigrés italiens arrivant à Ellis Island (New York).

Alec Baldwin, Matt Dillon, Val Kilmer, Charlie Sheen et Nicolas Cage ont tenté d'obtenir le rôle de Vincent Mancini, finalement attribué à Andy García.

La mère de Martin Scorsese, Catherine Cappa, qui joue habituellement des rôles secondaires dans certains des films de son fils, tient ici un petit rôle dans une séquence avec Andy Garcia. Il faut rappeler que Martin Scorsese et Francis Ford Coppola sont des amis très proches.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu entre les États-Unis (New York et le Trump Castle Casino Resort d'Atlantic City) et l'Italie (Rome, Palerme, Taormine, Fiumefreddo di Sicilia et Forza d'Agrò). Il s'est déroulé du 27 novembre 1989 au 25 mai 1990.

Bande originale[modifier | modifier le code]

The Godfather Part III
Music from the Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 54:14
Genre musique de film
Compositeur Carmine Coppola, Nino Rota, Jay Livingston, Ray Evans
Label Columbia
Critique

Bandes originales de Le Parrain

La musique du film est principalement composée par le père de Francis Ford Coppola, Carmine.

Liste des titres
  1. "Main Title" (composé par Nino Rota) – 0:42
  2. "The Godfather Waltz" (composé par Rota) – 1:10
  3. "Marcia Religiosa" (composé par Carmine Coppola and Rota) – 2:51
  4. "Michael's Letter" (composé par Rota) – 1:08
  5. "The Immigrant"/"Love Theme from The Godfather Part III" (composé par Rota et Coppola) – 2:36
  6. "The Godfather Waltz" (composed by Rota) – 1:24
  7. "To Each His Own" (composé par Jay Livingston et Ray Evans, interprété par Al Martino) – 3:21
  8. "Vincent's Theme" (composé par Coppola et Rota) – 1:49
  9. "Altobello" (composé par Coppola et Rota) – 2:10
  10. "The Godfather Intermezzo" (composé par Coppola et Rota) – 3:22
  11. "Sicilian Medley: Va, pensiero (composé par Giuseppe Verdi, arrangé par Coppola) / Danza Tarantella (composé par Coppola) / Mazurka (Alla Siciliana) (composé par Coppola) – 2:10
  12. "Promise Me You'll Remember (Love Theme from The Godfather Part III)" (composé par Coppola, paroles de John Bettis, arrangé par Lennie Niehaus, interprété par Harry Connick Jr., dirigé Lennie Niehaus) – 5:11
  13. "Preludio and Siciliana" – 8:15 (composé par Pietro Mascagni, extrait de Cavalleria rusticana)
  14. "A Casa Amiche" – 1:59 (composé par Pietro Mascagni, extrait de Cavalleria rusticana)
  15. "Preghiera" – 5:30 (composé par Pietro Mascagni, extrait de Cavalleria rusticana)
  16. "Finale" – 8:12 (composé par Pietro Mascagni, extrait de Cavalleria rusticana)
  17. "Coda: The Godfather Finale" (composé par Rota) – 2:27

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le Parrain 3 a rapporté 66,7 millions de dollars de recettes aux États-Unis et 70,1 millions de dollars de recettes à l'étranger, portant le total des recettes mondiales à 136,8 millions de dollars[3]. En France, il totalise 355 806 entrées, dont 149 204 entrées sur Paris, ce qui est donc un échec commercial au vu des deux premiers épisodes, qui ont respectivement atteint 4 millions d'entrées pour le premier et 1,1 million d'entrées pour le second[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a été nommé à sept reprises aux Oscars 1991 mais n'en a remporté aucun : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur dans un second rôle pour Andy Garcia, meilleur montage, meilleure chanson originale (Promise Me You'll Remember), meilleure direction artistique et meilleure photographie[5]. La prestation de Sofia Coppola lui vaut d'obtenir deux prix aux Razzie Awards : pire nouvelle star et pire second rôle féminin[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Godfather Part II DVD commentary featuring Francis Ford Coppola, [2005]
  2. (en) « Carmine Coppola The Godfather, Pt. 3 », sur AllMusic (consulté le 24 octobre 2015)
  3. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=godfather3.htm
  4. http://www.jpbox-office.com/fichefranchise.php?id=53&affich=france
  5. a et b http://www.imdb.com/title/tt0099674/awards

Liens externes[modifier | modifier le code]