Frankenstein (film, 1994)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frankenstein.
Frankenstein
Titre original Mary Shelley's Frankenstein
Réalisation Kenneth Branagh
Scénario Steph Lady et Frank Darabont, d'après le roman Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley
Acteurs principaux
Sociétés de production Francis Ford Coppola
James V. Hart
John Veitch
Kenneth Branagh
David Parfitt
Fred Fuchs
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'horreur
Durée 123 minutes
Sortie 1994

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Frankenstein (Mary Shelley's Frankenstein) est un film américain réalisé par Kenneth Branagh, sorti en 1994.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1793. Victor Frankenstein est un jeune savant de Genève apparemment normal, mais la folie savante qui l'agite intérieurement va le pousser à commettre l'acte sacrilège, celui qui défie Dieu : la création d'un être à partir de morceaux de cadavres. La Créature vit, effrayante et puissante. Réalisant la portée de son acte, Frankenstein veut s'en débarrasser mais il est trop tard : la Créature s'enfuit…

Résumé[modifier | modifier le code]

Le film s'ouvre sur quelques mots de Mary Shelley:

« J'étais occupée à penser à une histoire qui parlerait aux peurs mystérieuses de notre nature et ferait frissonner d'horreur ; avec laquelle le lecteur aurait peur de regarder autour, de lui, qui lui glacerait le sang dans les veines et accélèrerait les battements de son cœur. »

L'histoire commence en l'an 1794. Le capitaine Walton dirige une expédition hardie mais risquée pour atteindre le pôle Nord, alors même que son équipage menace de se mutiner. Tandis que leur navire est pris dans les glaces de la mer Arctique, Walton et son équipage découvrent un homme qui voyage tout seul à travers l'Arctique. Au loin, on peut entendre un gémissement. Quand l'homme se rend compte à quel point Walton est obsédé par l'idée d'atteindre le pôle Nord, il lui demande: « Partageriez-vous ma folie? » Il révèle alors que son nom est Victor Frankenstein et commence à raconter son histoire.

Vient alors un flash-back vers l'enfance de Victor à Genève ; fils du riche baron Frankenstein et de Caroline son épouse, il grandit avec sa sœur adoptive, Elizabeth Lavenza, qui devient l'amour de sa vie. Des années plus tard, Caroline meurt en donnant naissance à son frère William. Quelque temps avant de partir pour l'université à Ingolstadt, c'est un Victor dévoré de chagrin qui jure sur la tombe de sa mère qu'il va trouver un moyen de vaincre la mort. La nuit de sa remise de diplôme, Victor et Elizabeth promettent de se marier quand Victor reviendra de ses études. À l'université, des études précédentes de Victor sur les œuvres d'alchimistes comme Paracelse, le Grand Albert, et Cornelius Agrippa lui attirent l'antipathie de certains professeurs. Il n'en trouve pas moins un ami dans Henry Clerval et un mentor dans le professeur Waldman. Victor en vient à croire que la seule façon de tromper la mort est de créer la vie. Le professeur Waldman avertit Victor de ne pas pousser jusqu'au bout sa théorie ; lui-même l'a fait autrefois, mais il a mis fin à ses expériences parce qu'il s'est ensuivi une « abomination ».

Alors qu'il procède à des vaccinations, Waldman est tué par un patient persuadé que les médecins essaient de l'empoisonner. Après l'enterrement de Waldman, Victor pénètre dans dans le laboratoire du professeur, s'empare de ses notes, puis commence à travailler sur sa propre création. Il passe des mois d'efforts pour créer une vie, une créature capable de respirer, lui donnant des parties de corps provenant de diverses sources, y compris le corps du meurtrier, le cerveau de Waldman lui-même, une nouvelle jambe à la place de celle qui manque et un œil neuf pour remplacer celui qui est endommagé. Il est tellement obsédé par son travail que même une épidémie de choléra ne parvient pas à l'en l'arracher. Une nuit, Victor finit par donner vie à sa créature, mais il recule d'horreur et renonce à ses expériences.

Cette nuit-là, la créature s'échappe et s'enfuit dans la nature. Pendant des mois elle se cache dans les bois, vivant dans la grange d'une famille qui ne sait pas à qui elle a affaire. Le temps passe et la créature apprend à lire et à parler ; elle essaie même de gagner l'affection de la famille, mais ses efforts restent vains. Grâce à un carnet de bord qu'elle trouve dans le manteau avec lequel elle s'était enfuie, elle apprend dans quelles circonstances elle a été créée et que le responsable en est Victor Frankenstein. Elle met le feu à la maison que la famille a abandonnée et prend la direction de Genève, jurant de tirer vengeance de son créateur.

Victor, qui croit sa création détruite, revient à Genève avec l'intention d'épouser Elizabeth. Il y constate que son petit frère William (Ryan Smith) a été assassiné. Justine Moritz, une domestique de la famille Frankenstein, est accusée de ce crime et lynchée par la foule qui la pend. Cette nuit-là Victor est abordé par sa créature, qui lui dit de la rencontrer sur la montagne. Se rendant compte que c'est elle qui a assassiné son frère, Victor va au rendez-vous avec l'intention de la détruire, mais il n'arrive pas à rivaliser avec elle en rapidité ni en force. Elle demande qui étaient les gens que Victor a utilisés pour la créer. Victor répond que c'était tout simplement des matières premières, mais elle répond qu'elle savait lire, parler et jouer de la flute ; elle n'avait pas appris à le faire mais elle savait le faire.

Plutôt que de tuer son créateur, elle exige que Victor fabrique une épouse pour elle. S'il s'exécute, elle promet de disparaitre alors pour toujours avec sa compagne. Pour protéger sa famille, Victor commence à rassembler les outils qu'il avait utilisés pour créer la vie, mais quand la créature insiste pour dire que c'est avec le corps de Justine qu'il doit fabriquer la mariée, Victor rompt sa promesse. Furieuse, la créature jure encore une fois de se venger en disant: « Si vous me refusez ma nuit de noces, je serai avec vous pendant la vôtre! »

Victor et Elizabeth sont mariés, ils partent pour leur lune de miel flanqués par des gardes du corps. Pendant ce temps, le père de Victor meurt alors que c'est la créature qui veille sur lui. Cette nuit Victor prend toutes les précautions pour défendre sa nouvelle famille, mais la créature arrive à les retrouver et pénètre dans la chambre d'Elizabeth. Il se sert de sa main pour l'empêcher de crier, puis, malgré ses supplications, il la tue en lui arrachant le cœur alors que Victor inspecte la maison.

Quand Victor revient, c’est pour trouver le monstre qui tient en main le cœur d'Elizabeth et qui lui dit : «Je tiens mes promesses. » Il jette hors du lit le corps d'Elizabeth dont la tête heurte violemment une table toute proche, et des bougies qui s’y trouvent enflamment ses cheveux. La créature s’enfuit par la fenêtre accompagnée par des coups de feu. Frénétiquement Victor éteint l’incendie.

Victor court à la maison pour essayer de ramener Elizabeth à la vie. Henry essaie de l'arrêter, et lui apprend que le baron Frankenstein est mort de chagrin. Victor reconstitue Elizabeth en utilisant des morceaux du corps de Justine, qui se réveille comme une créature à qui on a rendu la vie. Tous les deux sont réunis dans un moment rapide de bonheur jusqu'à ce que la créature se montre et tombe amoureuse d’Elizabeth. Elle marmonne qu’elle est belle tandis qu’Elizabeth voudrait bien savoir de qui il s’agit. Elle va l’inspecter et puis, après un moment, découvre qu'elle a été transformée en une morte-vivante. Victor et le monstre se battent pour savoir qui Elizabeth aimera ; mais celle-ci , horrifiée de ce qu'elle est devenue, se suicide en mettant le feu à son propre corps, dans un processus qui incendie entièrement la maison.

Le film retourne alors au cercle polaire arctique. Victor dit à Walton qu'il a poursuivi sa créature pendant des mois avec l'intention de la tuer. Peu de temps après avoir raconté son histoire, Victor meurt de pneumonie. Après avoir parlé avec son équipage, Walton entend un bruit provenant de la chambre où il a laissé le corps de Frankenstein. Ils y trouvent la créature en pleurs sur le cadavre de son créateur. Ils prennent le corps de Frankenstein et préparent pour lui un bucher funèbre. La cérémonie est interrompue quand la glace autour du navire commence à se fissurer. La créature saisit la torche et termine la cérémonie, se brulant vivante elle-même avec le corps de son créateur. Walton, après avoir vu le résultat de l'obsession de Frankenstein, renonce à son projet et ordonne que le navire regagne son port.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Du roman au film[modifier | modifier le code]

Bien que cette adaptation soit considérée comme la plus fidèle au livre, il n'en reste pas moins bon nombre de liberté. Ainsi :

  • La mère de Frankenstein meurt des suites d'une maladie dans le livre alors que dans le film, elle meurt en accouchant de William.
  • Dans le livre, Henry Clerval est un ami d'enfance de Frankenstein. Dans le film, les deux hommes se rencontrent à l'université d'Ingolstadt.
  • Le professeur Waldman est un personnage secondaire dans le livre. Dans le film, c'est lui qui est à l'origine des travaux visant à rendre la vie, recherches auxquelles il a renoncé. Il devient par la suite le mentor de Frankenstein avant d'être victime d'un coup de couteau.
  • Dans le film, Frankenstein créé son monstre à partir du cerveau de Waldman, des morceaux de corps provenant de diverses personnes mortes et de la peau de l'assassin de Waldman. Dans le livre, la création est décrite de manière bien plus négligée.
  • Dans le livre, la créature mentionne sa vie avec la famille de paysans dans son histoire qu'il raconte à Frankenstein lors de leur « rendez-vous » dans les glaciers. Dans le film, cette séquence est adaptée sous forme d'action présente.
  • Dans le livre, Justine Moritz est jugée et reconnue coupable du meurtre de William. En attente de son exécution, celle-ci affirme à ses proches être prête à mourir. Dans le film, Justine ne passe pas en jugement et se retrouve pendue sur la place de la ville suite à la grande colère de la population.
  • Dans le livre, Henry meurt assassiné par le monstre à Londres et Frankenstein, accusé du meurtre, se retrouve en prison jusqu'à ce que son père vienne le chercher. Dans le film, Clerval reste en vie jusqu'à la fin de l'histoire.
  • Dans le livre, le monstre tue Elisabeth en l'étranglant peu avant que Frankenstein n'entre dans la chambre. Dans le film, Elisabeth se fait arracher le cœur et balancer hors du lit, sa tête heurtant au passage la lampe de chevet.
  • Dans le livre, Frankenstein, terrassé par la vengeance, décide de pourchasser sa créature jusqu'au Pôle Nord mais finit par perdre sa trace avant d'être recueilli par le capitaine Robert Walton. Dans le film, Frankenstein décide de redonner vie à Elisabeth en recousant la tête et les mains de celle-ci sur le corps de Justine. La créature voulant l'emmener avec lui, le créateur tente de l'en empêcher. Ne supportant pas leur dispute, Elisabeth les sépare et écrase une lampe à pétrole au-dessus de sa tête, mettant ainsi le feu à toute la maison.

Nominations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]