Sylvain Joubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sylvain Joubert, né le à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique) et mort le à Paris (cancer), est un acteur, écrivain et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait le conservatoire et y obtient un second prix de comédie moderne. Remarqué par le réalisateur François Gir, celui-ci lui offre son premier rôle à la télévision dans L'École de la médisance (1965)[1].

Essentiellement connu pour ses rôles à la télévision, Sylvain Joubert est devenu populaire par son succès dans Ardéchois cœur fidèle en 1974 dans lequel il tenait le rôle-titre. Il campe un précepteur candide et idéaliste dans Au plaisir de Dieu en 1977. Il obtient également le Sept d'Or 1987 du meilleur feuilleton pour le scénario et son rôle dans la série de 8 épisodes parue en 1986 et intitulée "Félicien Grevèche".

Sportif et athlète accompli, il a aussi tenu le premier rôle d'un feuilleton diffusé sur Antenne 2 (en 1976) : Le Cœur au ventre où il incarnait un jeune boxeur semi-professionnel. Il a joué également au théâtre : formé au centre de la rue Blanche et passé par le Conservatoire national supérieur d'art dramatique d’où il est sorti avec un prix de comédie moderne, Sylvain Joubert a joué les classiques à la scène (il a repris le rôle d'Humphrey Bogart dans Ouragan sur le Caine, dans l'adaptation qu'en avait fait Robert Hossein à la Comédie des Champs-Élysées à Paris). Il partageait la vie de la comédienne et chanteuse Anne-Marie Besse dite Anne-Marie B.

Il a eu également l'occasion de prêter sa voix lors de doublage de film, notamment à Al Pacino (dans Le Parrain, Serpico ou encore Scarface).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Rioda, téléfilm

Au théâtre[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 Jours n°700 du 22 septembre 1973, page 70 : "Sylvain Joubert : à vingt-sept ans, il est déjà un vétéran de la TV"
  2. Doublé seulement en 1975.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]