Le Lieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Lieu
Le Lieu
Blason de Le Lieu
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) Les Esserts-de-Rive, Le Séchey, Le Lieu, Les Charbonnières
Communes limitrophes Vallorbe, L'Abbaye, Le Chenit, Mouthe, Sarrageois, Les Villedieu, Rochejean
Syndic Patrick Cotting
NPA 1343 Les Charbonnières
1345 Le Lieu, Le Séchey
N° OFS 5873
Démographie
Population
permanente
875 hab. (31 décembre 2018)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 00″ nord, 6° 17′ 00″ est
Altitude 1 040 m
Superficie 32,55 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Le Lieu
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Le Lieu

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Le Lieu

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Le Lieu
Liens
Site web www.lelieu.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Le Lieu est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les VilledieuDrapeau de la France France Rose des vents
MoutheDrapeau de la France France N Lac de Joux
O    Le Lieu    E
S
Le Chenit L'Abbaye

La commune du Lieu est située au cœur de la vallée de Joux dans le massif du Jura. Elle comprend les villages du Lieu, du Séchey des Charbonnières, ainsi que le hameau des Esserts-de-Rive.

La commune se situe au bord des lacs de Joux et du Brenet. Sur son territoire se trouve aussi le lac Ter et les Cruilles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Lieu doit sa fondation à l'ermite Poncet, ou Pontius, moine du monastère de Condat, peut-être contemporain de Romain de Condat, qui s'était retiré à cet endroit pour fonder un ermitage. Sa dévotion devait attirer à lui des disciples qui formèrent une communauté qui fut réunie à celle de Saint-Oyand de Joux et qui subsista jusqu'au XIIe siècle ce qui devait créer des frictions avec l'abbaye du Lac de Joux toute proche. Les premiers habitants qui rejoignirent l'ermite nommèrent l'endroit "le Lieu de l'ermite Ponce" qui par la suite devait être abrégé en Le Lieu[3].

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

En 1858, un incendie a détruit pas moins de 35 maisons du Lieu[4].

L'église réformée, élevée en 1798-1802 par l'ingénieur Henri Exchaquet, a subi une reconstruction partielle en 1859-1860 par les architectes David Braillard et Auguste-Samuel Maget. Plan octogonal allongé. Clocher d'angle 1798-1802 inspiré du roman tardif. Vitraux vers 1900 par Veuve Beyer et fils. Restauration 1924-1925 par Frédéric Gilliard. Nouvelle restauration 1972-1975[5].

La cure (Grand-Rue 20),de 1858-1860, est elle aussi due à David Braillard[5].

Politique[modifier | modifier le code]

La commune du Lieu est dotée d'une municipalité de sept membres (exécutif) et d'un conseil communal de quarante membres (législatif), tous deux élus au suffrage universel pour une période de cinq ans. Les élections se déroulent selon le système majoritaire.

Liste des syndics du Lieu[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Rochat
  • Willy Rohner
  • Jean-Pierre Rochat
  • Patrick Cotting

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Recueil historique sur l'origine de la vallée du Lac-de-Joux, Volume 1, Parties 2 à 3, Jacques David Nicole, éditions M. Ducloux, 1841, p.  288 et 289. Google livres
  4. « L'incendie des Charbonnières », Feuille d'avis de Neuchâtel,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  5. a et b Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 339.

Sur les autres projets Wikimedia :