Juriens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Juriens
Juriens
Blason de Juriens
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) Le Cosson
Communes limitrophes Romainmôtier-Envy, Moiry, La Praz, Mont-la-Ville, Vaulion
Syndic Rosemay Christen
NPA 1326
No OFS 5754
Démographie
Population
permanente
328 hab. (31 décembre 2019)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 41′ 29″ nord, 6° 26′ 55″ est
Altitude 792 m
Superficie 9,36 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Juriens
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Juriens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Juriens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Juriens
Liens
Site web www.juriens.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Juriens est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Juriens fut mentionné sous le nom d'iurians en 1263 et sous son nom actuel en 1359. Village prospère au XVIe siècle, Juriens ne se développa plus guère. Il fit partie de la seigneurie de Romainmôtier, du bailliage du même nom (1536-1798), puis du district d'Orbe (1798-2007). Régie d'abord par un Conseil général, la communauté dut accepter en 1705 la création par Berne d'un Conseil des XII. Le village fut ravagé par quatre incendies entre 1733 et 1758 ; celui de 1811 détruisit la moitié de la localité. Juriens a toujours fait partie de la paroisse de Romainmôtier ; en 1316 déjà, ses habitants traitaient avec le curé ; une petite chapelle réformée fut construite en 1968. Les diaconesses de Saint-Loup édifièrent en 1976 un home repris en 1988 par l'infirmerie Contesse. L'activité de Juriens a toujours été agricole ; à la fin du XXe siècle, on y fait surtout de l'élevage. Un syndicat d'améliorations foncières fut créé en 1989[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Juriens se situe à 797 mètres d'altitude, à 7 km au sud-ouest d'Orbe et à 18 kilomètres au sud-ouest d'Yverdon, la capitale du district.

La commune comprend le village de Juriens et le hameau de Cosson[3].

Communes limitrophes de Juriens
Vaulion Romainmôtier-Envy
Juriens
Mont-la-Ville Moiry

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Temple protestant (route de Nidau 4), 1968, par l'architecte Paul Lavenex, avec vitraux en dalles de verre de 1968, conçus par Casimir Reymond[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Juriens compte 26 feux en 1529 et 30 en 1550 puis 241 habitants en 1764, 280 en 1850, 281 en 1900, 235 en 1950, 201 en 1980, 237 en 2000[3] et 328 au 31 décembre 2019[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. a b et c Guy Le Comte, « Juriens » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 332.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :