Bofflens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bofflens
Bofflens
Blason de Bofflens
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Communes limitrophes Agiez, Arnex-sur-Orbe, Croy, Romainmôtier-Envy, Bretonnières
Syndic Pierre-Alain Fiechter
NPA 1353
N° OFS 5747
Démographie
Gentilé Les Bocanis
Population
permanente
196 hab. (31 décembre 2018)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 17″ nord, 6° 30′ 01″ est
Altitude 577 m
Superficie 4,22 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Bofflens
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Bofflens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bofflens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bofflens
Liens
Site web www.bofflens.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Bofflens est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bofflens fut cité en 1007 sous le nom d'in curte Bofflenis et en 1011 sous le nom de Boflinges. On y découvrit des vestiges de la période de Hallstatt et de La Tène et des nécropoles du haut Moyen Âge. Dès le Xe siècle, Bofflens dépendait du domaine royal d'Orbe et du monastère de Romainmôtier. En 1007, Odilon, abbé de Cluny, donna au dénommé Enguizon des terres à Bofflens. En 1011, le roi Rodolphe III de Bourgogne céda six maisons de Bofflens aux moines de Romainmôtier, qui possédèrent dès lors tout le village. En 1393, un litige opposa les habitants de Bofflens et ceux de Bretonnières pour la possession d'une forêt. De 1536 à 1798, Bofflens faisait partie du bailliage et de la châtellenie de Romainmôtier ; le village était géré par l'assemblée des communiers. Il faisait ensuite partie du district d'Orbe jusqu'en 2007[3].

La commune passa de la paroisse de Romainmôtier à celle d'Agiez en 1910 puis à celle d'Orbe-Agiez en 2000 ; l'église date de 1914. Ayant achevé son remaniement parcellaire en 1962, Bofflens se dota d'un plan d'affectation au début des années 1990. La commune conserve une structure agricole et artisanale[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Bofflens est située entre la plaine de l'Orbe et le pied du Jura[3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Bofflens compte 12 feux en 1529 puis 202 habitants en 1764, 332 en 1850, 249 en 1900, 193 en 1950, 142 en 1970, 157 en 2000[3] et 196 au 31 décembre 2018[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a b c et d Anne Rochat-Morel, « Bofflens » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :