Romainmôtier-Envy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Romainmôtier-Envy
Blason de Romainmôtier-Envy
Héraldique
Image illustrative de l'article Romainmôtier-Envy
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) Envy
Communes limitrophes Premier, Bretonnières, Bofflens, Croy, La Sarraz, Ferreyres, Moiry, Juriens, Vaulion
Syndic Fabrice de Icco
NPA 1323
N° OFS 5761
Démographie
Gentilé Romainmonastériens
Population 547 hab. (31 décembre 2016)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 41′ 38″ nord, 6° 27′ 40″ est
Altitude 659 m
Superficie 697 ha = 6,97 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Romainmôtier-Envy

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Romainmôtier-Envy

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Romainmôtier-Envy
Liens
Site web www.romainmotier.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Romainmôtier-Envy est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois. Elle fait partie de l'association Les Plus Beaux Villages de Suisse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Romainmôtier-Envy tire son nom des deux précédentes communes Romainmôtier et Envy ayant fusionné. Romainmôtier tire son nom du latin Romanum monasterium signifiant monastère de saint Romain et désignant l'abbatiale du village[3]. Quant à Envy, le nom est mentionné en 1216 sous la forme Envi. Le nom vient probablement du latin in via signifiant sur la route[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1970 les anciennes communes de Romainmôtier et d'Envy ont fusionné au sein de la nouvelle commune de Romainmôtier-Envy[5].

Monuments[modifier | modifier le code]

L'abbatiale de Romainmôtier, site clunisien, de même que les fourneaux sidérurgiques de la région, sont inscrits comme biens culturels suisses d'importance nationale[6].

L' ancienne maison du prieur, devenue en 1537 siège baillival, appelée aussi château de Romainmôtier, comporte un noyau médiéval fortement transformé aux XVIe et XVIIe siècles. Cette vaste construction de type castral comporte un portail en plein cintre daté 1605. Sur une colonne au rez-de-chaussée, chapiteau armorié aux armes du prieur Jean de Juys (1433-1437). L'angle nord-ouest abrite une salle de style Renaissance avec plafond à poutres moulurées et peintures décoratives. A l'étage, grande salle à plafond de bois, peint de motifs de grande qualité. Vestiges de peintures murales des XIIIe et XIVe siècles. L'aile nord a été élevée à l'époque bernoise (XVIe et XVIIIe siècles), de même que l'aile voisine, dite «maison des moines». Restauration soignée vers 1970[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Syndics de Romainmôtier-Envy[modifier | modifier le code]

La liste suivante rapporte les différentes personnalités qui se sont succédé au poste de syndic de la commune[8].

Nom Début du mandat Fin du mandat Parti
Charles Reymond 1962 1965 NC
Firmin Magnenat 1965 1977 NC
Georges Amstein 1978 1989 NC
Michel Gaudard 1990 1997 NC
Françoise Locatelli 1998 2001 NC
Pascal Lugon 2002 2009 NC
Fabrice De Icco 2009 Actuellement Les Verts

Jumelages[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Histoire de Romainmôtier (Éditions Cabédita)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2016 », sur Statistiques Vaud (consulté le 5 septembre 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Bernard Secrétan, Église et vie catholique à Lausanne : du XIXe siècle à nos jours, Lausanne, coll. « Bibliothèque historique vaudoise » (no 127), , 360 p. (ISBN 2-88454-127-6), p. 27
  4. Henry Suter, « Envy » [html], Noms de lieux de Suisse Romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, (consulté le 15 juillet 2015)
  5. « Romainmôtier-Envy » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  7. Hans Jenny (dir.), Kunstführer durch die Schweiz : Genf, Neuenburg, Waadt, Wallis, Tessin, vol. 2, Zurich, Société d’histoire de l’art en Suisse /Büchler Verlag, , 725 p. (ISBN 3-71-700165-5), p. 243.
  8. Site de la commune de Romainmôtier-Envy - Les syndics depuis 1803, consulté le 9 juillet 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :