Giez (Vaud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Giez
Giez (Vaud)
Château de Giez.
Blason de Giez
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Communes limitrophes Fontaines-sur-Grandson, Fiez, Grandson, Valeyres-sous-Montagny, Orges, Vugelles-La Mothe, Novalles
Syndic Jean-Daniel Cruchet
NPA 1429
N° OFS 5559
Démographie
Population
permanente
412 hab. (31 décembre 2018)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 48′ 41″ nord, 6° 37′ 04″ est
Altitude 520 m
Superficie 4,77 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Giez
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Giez
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Giez
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Giez
Liens
Site web www.giez.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Giez est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Giez fut mentionné en 1011 sous le nom de Gies. On y découvrit les vestiges d'une villa romaine de grandes dimensions et des tombes burgondes. Au Moyen Âge, les couvents de Romainmôtier et de Haut-Crêt y avaient des possessions ; d'autres relevaient dès le XIIe siècle de la famille noble de Giez et, dès le XVe siècle, des de Pierre. L'église Saint-Jean-Baptiste, du début du XIIe siècle, servit d'église paroissiale aux habitants de Grandson jusqu'en 1438. En 1677, elle fut démolie en partie et, depuis 1845, intégrée dans la paroisse de Montagny. En 1476, Charles le Téméraire établit son campement à Giez : outre les nombreux débris d'armes, le territoire possède encore un étang artificiel creusé par les Bourguignons pour abreuver leurs chevaux. Sous le régime bernois, le village faisait partie du bailliage de Grandson, terre de Montagny. À Giez se trouvent un château datant du XIVe siècle, reconstruit à la fin du XVe, et la maison des Tourelles, datant de 1635. La commune faisait partie du district de Grandson de 1798 à 2007. Depuis les années 1970, Giez connaît un fort développement démographique grâce à la création, à l'ouest du village, d'un quartier de maisons individuelles appartenant à une population de navetteurs (plus des deux tiers en 2000)[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Giez se situe sur un plateau bien dégagé entre le lac de Neuchâtel et le Jura[3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Giez compte 214 habitants en 1803, 294 en 1850, 289 en 1900, 211 en 1950, 348 en 2000[3] et 412 au 31 décembre 2018[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a b et c Philippe Heubi, « Giez » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .

Sur les autres projets Wikimedia :