Bonvillars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bonvillars
Bonvillars
L'église de Bonvillars.
Blason de Bonvillars
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) Les Vullierens
Communes limitrophes Provence, Concise, Corcelles-près-Concise, Onnens, Grandson, Champagne, Fontanezier
Syndic Frédéric Piguet
NPA 1427
No OFS 5551
Démographie
Gentilé Bonvillarois
Population
permanente
489 hab. (31 décembre 2020)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 21″ nord, 6° 40′ 17″ est
Altitude 475 m
Superficie 7,54 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Bonvillars
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du canton de Vaud
City locator 14.svg
Bonvillars
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bonvillars
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bonvillars
Liens
Site web www.bonvillars.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Bonvillars est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bonvillars fut cité en 1100 sous le nom de Binvilar. On y découvrit un Menhir datant du Néolithique, les vestiges d'une villa et des tombes burgondes. Au Moyen Âge, la seigneurie de Bonvillars était enclavée dans celle de Grandson. Bonvillars était une métralie (circonscription judiciaire) du bailliage commun de Grandson dès 1476. Le village était dirigé par l'assemblée générale des communiers. Il faisait ensuite partie du district de Grandson de 1798 à 2007[3].

Le droit de patronage sur l'église paroissiale de Saint-Nicolas appartenait au prieuré de Baulmes puis à celui de Payerne dès 1294. La paroisse fut annexée en 1846 à celle de Champagne, après avoir fait partie depuis la Réforme (1532) de celle d'Onnens. La maison seigneuriale de la Cour remonte au XVe siècle mais fut profondément remaniée au XVIIe siècle. De tradition viticole, Bonvillars produit d'excellents vins rouges et blancs. L'Abbaye des vignerons fut fondée en 1606. L'entier de la zone industrielle fut achetée en 1966 par les Fabriques de tabac réunies (appartenant à Philip Morris) qui construisirent de vastes entrepôts en 1973 et une chaîne de fabrication de cigarettes en 1990[3]. Après le départ de Philip Morris, la zone industrielle située sur les communes de Bonvillars et Onnens accueillit en 2019 le centre logistique suisse de Décathlon qui y rejoignit une dizaine d'autres entreprises[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Photo aérienne (1949).

La commune de Bonvillars fait partie du District du Jura-Nord vaudois, un des dix districts du canton de Vaud. Son territoire a une emprise de 754 ha (7,5 km2), et s’étend des rives du Lac de Neuchâtel (429 m) à la crête du Jura (Mont Aubert, 1 339 m). La commune est composée du village et des hameaux de Flusel (aux portes de Champagne) et des Vullierens (à l'est de Fontanezier). Le centre du village est situé à 475 m d'altitude. Il se trouve à 7 km au nord-nord-est (à vol d'oiseau) de la capitale du district, Yverdon-les-Bains. Le territoire communal comprend une section littorale d’une longueur d’environ 800 m. sur la rive nord du lac de Neuchâtel, à l'est de l'embouchure de l'Arnon. Sur les territoires des communes de Mauborget et Romairon, la commune possède des forêts (Bois de La Vaux et de l'Envers) et un pâturage (La Combaz).

Communes limitrophes : Grandson, Champagne, Fontanezier, Provence, Concise, Corcelles-près-Concise et Onnens.

Population[modifier | modifier le code]

En 1416, Bonvillars comptait 36 feux (foyers)[3]. Il faut attendre la fin du XIXe siècle pour voir la population atteindre plus de 500 habitants. Le niveau le plus bas survient en 1960, avec 270 habitants seulement. En 2009, la commune abrite 433 habitants.

Gentilé et surnoms[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune se nomment les Bonvillarois.

Ils sont surnommés les Couennes-de-Lard[5] (lè Couenna-de-Lâ en patois vaudois) ou les Pains-Ratés (lè Pan-Ratâ) selon les sobriquets consacrés[6].

Monuments et curiosités[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

L'église réformée Saint-Nicolas est mentionnée dès 1148 comme propriété de l'abbaye de Payerne. Elle consiste en un édifice à une nef avec chœur voûté en berceau brisé et une chapelle latérale du XVe s. À l'intérieur, sculpture fragmentaire représentant un possible charpentier et un ange.

La Résidence la Cour est une ancienne demeure seigneuriale du XVe et XVIIIe siècles[7].

Le menhir de Bonvillars [8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  3. a b et c Philippe Heubi, « Bonvillars » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. « Onnens: Decathlon va s'implanter dans les anciens locaux de Philip Morris », arcinfo, (consulté le )
  5. Hélène Isoz, « Commune fusionnée cherche sobriquet pour ses habitants », 24 Heures,‎ (lire en ligne Accès payant)
  6. Charles Roux, Noms et sobriquets des Vaudois, Yens-sur-Morges, Cabédita, , 129 p. (ISBN 2-88295-339-9), p. 21
  7. Guide culturel de la Suisse, Zurich, Ex Libris, , 445 p., p. 82
  8. Le Menhir de Bonvillars