Corcelles-près-Concise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corcelles.

Corcelles-près-Concise
Corcelles-près-Concise
Blason de Corcelles-près-Concise
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Communes limitrophes Concise, Onnens (VD), Bonvillars
Syndic Philippe Humbert
NPA 1426
N° OFS 5555
Démographie
Gentilé Corcellois, Corcelloises
Population
permanente
381 hab. (31 décembre 2016)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 50″ nord, 6° 42′ 31″ est
Altitude 459 m
Superficie 4,09 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Corcelles-près-Concise
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Corcelles-près-Concise

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Corcelles-près-Concise

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Corcelles-près-Concise
Liens
Site web www.corcelles-concise.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Corcelles-près-Concise est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Concise Concise Rose des vents
Onnens N Concise
O    Corcelles-près-Concise    E
S
Lac de Neuchâtel Lac de Neuchâtel

Corcelles-près-Concise se situe au bord du lac de Neuchâtel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune sont érigés quatre menhirs d'une hauteur de 2 à 2,50 mètres, disposés en parallélogramme. Seuls trois d'entre eux sont authentiques, le quatrième ayant été érigé en 1843 en remplacement d'un mégalithe disparu à la fin du XVIIIe siècle. Le menhir sud-ouest comporte une dizaine de cupules d'un diamètre de 3 à 9 cm[3].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Village jumelé avec Saint-Martin-sous-Montaigu (France)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2016 », sur Statistiques Vaud (consulté le 5 septembre 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Le livre à remonter le temps : guide archéologique et historique de la région des Trois-Lacs et du Jura , 2002, Archéologie suisse (ISBN 3-908006-64-3).

Sur les autres projets Wikimedia :