Vugelles-La Mothe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vugelles-La Mothe
Vugelles-La Mothe
Blason de Vugelles-La Mothe
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) La Mothe
Communes limitrophes Bullet, Novalles, Giez, Orges, Vuitebœuf
Syndic Michel Jeckelmann
NPA 1431
N° OFS 5937
Démographie
Gentilé Vugellois, Vugelloises
Population
permanente
122 hab. (31 décembre 2017)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 25″ nord, 6° 34′ 39″ est
Altitude 530 m
Superficie 3,07 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Vugelles-La Mothe
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Vugelles-La Mothe

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vugelles-La Mothe

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vugelles-La Mothe
Liens
Site web vugelleslamothe.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vugelles-La Mothe est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vugelles-la-Mothe est situé sur la rive gauche de l’Arnon, dans la verdoyante et pittoresque vallée qu’emprunte ce cours d’eau. Il se trouve à 6 km d’Yverdon, sur la route menant à Vuiteboeuf.

Vugelles, photographie par Albert Naef, 1901 (Archives cantonales vaudoises)

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bullet Bullet Rose des vents
Bullet N Novalles
O    Vugelles-La Mothe    E
S
Vuitebœuf Orges



Armoiries[modifier | modifier le code]

Palé d’argent et d’azur à la chouette au naturel, perchée sur une demi-roue de moulin d’or, le tout brochant.

Vugelles faisait anciennement partie de la grande communauté réunissant Orges, Longueville, La Mothe et Vugelles. Cette dernière agglomération en a été détachée par décret de 1849 pour former une commune autonome. En 1925, la Municipalité reprend les couleurs des seigneurs de Grandson, qui détenaient anciennement cette région, tandis que la demi-roue évoque l’ancien moulin du village et que la chouette perpétue le surnom donné aux habitants[3]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vugelles: Vouzala (1228). - Vougella (1403). - Vougellaz (1453).

La Mothe: Hugo de Champvent, seigneur de la Mottaz. (XIVe siècle)- supra Motam (1437)[4].

L’appellation Vugelles pourrait correspondre à un diminutif de vouze, nom du saule marsault en francoprovençal, mais ce toponyme pourrait remonter aussi au latin vallicella, «vallon», «petite vallée»[4].

Un toponyme du type Motte, Mottaz, La Mothe remonte à un mot prélatin mottu, motta, qui signifie «colline, hauteur, sommet arrondi d’un relief». Ce nom signifie donc «tertre, petite élévation»[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire communal a livré des vestiges romains et quelques tombes de l’époque Burgonde[5].

Un abbaye des tireurs a été fondée en 1741[5].

En mars 1798, Vugelles a été le théâtre d’un combat entre un détachement de soldats français joints aux patriotes de la région, qui s’opposaient aux partisans de LL.EE de Berne, anciens seigneurs du Pays de Vaud[5].

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

On trouvait sur le territoire de La Mothe les vestiges d’un château médiéval (XIVe siècle), avec fossés et fragments de murs.

Ruines du château de La Mothe, photographiées par Albert Naef vers 1904-1911 (Archives cantonales vaudoises).

L’église, aujourd’hui réformée, est d’origine médiévale, les murs datant probablement du XVe siècle. Plafond lambrissé, peut-être du XVIIe siècle. En 1878, la voûte du chœur est démolie et l’arc triomphal supprimé, avec prolongement du berceau lambrissé. Chaire de 1752. Vitrail de 1941 par Charles Clément. Restauration en 1922[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2017 », sur Statistiques Vaud (consulté le 30 septembre 2018)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Olivier Dessemontet et Louis F. Nicollier, Armorial des communes vaudoises, Lausanne, Spes, , 270 p., p. 254.
  4. a b et c Florence Cattin (et al.), Dictionnaire toponymique des communes suisses, Neuchâtel, Frauenfeld, Lausanne, Centre de dialectologie, Université de Neuchâtel et Huber, , 1102 p. (ISBN 3-7193-1308-5), p. 943.
  5. a b et c Eugène Mottaz, Dictionnaire historique, géographique et statistique du canton de Vaud, t. II, Genève, Slatkine, réimpression de l’édition de 1921, , 858 p. (ISBN 2-05-100460-9), p. 816.
  6. Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 359.

Sur les autres projets Wikimedia :