Concise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Concise
Concise
Vue du village.
Blason de Concise
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Jura-Nord vaudois
Localité(s) La Raisse
Communes limitrophes Mutrux, La Grande Béroche (NE), Corcelles-près-Concise, Bonvillars, Provence
Syndic Patrick Jaggi
2016-2021
NPA 1426
No OFS 5554
Démographie
Gentilé Concisois
Population
permanente
1 024 hab. (31 décembre 2019)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 51′ 03″ nord, 6° 43′ 06″ est
Altitude 438 m
Superficie 11,4 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Concise
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Concise
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Concise
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Concise
Liens
Site web www.concise.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Concise est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Rive.
Vue aérienne (1954).

Concise est une commune composée du village de Concise et de la localité de La Raisse. Tous deux se situent sur la rive nord du lac de Neuchâtel, à 438 m d'altitude, à flanc d'une montagne couverte d'une forêt, le Bois de la Côte.

Au nord de la commune est située la ligne de crête du Mont Aubert (1 339 m - Bonvillars), mont « à cheval » sur les deux communes.

Au sud, la commune possède une façade littorale. Une parcelle du lac de Neuchâtel lui appartient, soit une zone délimitée virtuellement par deux lignes perpendiculaires partant des limites terrestres, reliées par la ligne médiane du lac. Cette zone fait face à la parcelle de la commune de Cheyres-Châbles sur la rive sud du lac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Accès routiers[modifier | modifier le code]

Concise et La Raisse sont traversés à la fois par la route cantonale 5 et par l'autoroute A5.

Accès ferroviaire[modifier | modifier le code]

Concise se trouve sur la Ligne du Pied-du-Jura des Chemins de fer fédéraux suisses. La gare de Concise est située en bordure du lac de Neuchâtel.

Organisation territoriale[modifier | modifier le code]

À la suite de la réorganisation territoriale du canton de Vaud, le le District de Grandson qui comprenait Concise a disparu. À partir de cette date, les communes le composant se retrouvent toutes incorporées dans le nouveau district du Jura-Nord vaudois.

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Concise-sous-Colachoz appartient à la série très importante des sites préhistoriques qui ont livré les vestiges de nombreuses stations palafittiques de l'époque néolithique et de l'âge du Bronze, répartis tout autour du la de Neuchâtel[3]. On y a découvert, entre autres, un grand nombre de haches en pierre polie[4]. Le domaine de La Lance a abrité une carrière romaine qui a fait l’objet de fouilles archéologiques par Albert Naef en 1909.

La Lance, carrière romaine, fouilles de 1909 (Archives cantonales vaudoises)

Histoire[modifier | modifier le code]

Concise fut mentionné sous le nom de Concisa en 1179. Au Moyen Âge, Concise relevait de la seigneurie de Vaumarcus puis de celle de Saint-Martin-du-Chêne et, dès 1282, de la baronnie de Grandson. C'est sur le territoire de Concise, près du bois de Seyte, que les troupes de Charles le Téméraire furent défaites le 2 mars 1476 par les Confédérés lors de la bataille de Grandson. À partir de cette date et jusqu'en 1798, Concise était intégré au bailliage commun de Grandson où elle formait une métralie avec Corcelles-près-Concise. La commune était régie par un Conseil de vingt-quatre membres et possédait une cour de justice. Elle faisait partie du district de Grandson de 1798 à 2007[5].

L'église paroissiale, mentionnée en 1228 et dédiée à saint Jean-Baptiste (tour romane, nef du gothique tardif), fut remaniée au XVe siècle et en 1676-1677. Le droit de présentation appartenait au prieur de Grandson. La cure médiévale fut aménagée, reconstruite en 1683 et complètement rebâtie en 1738. La paroisse, réformée en 1537 (votation du « Plus »), comprenait les villages neuchâtelois de Vernéaz et de Vaumarcus jusqu'en 1809 et le village vaudois de Mutrux jusqu'en 1846. Depuis toujours village vigneron, Concise devint dès les années 1960 un important centre viticole. L'économie alpestre (pâturages à génisses et pâturages à laitières avec fabrication de fromage) est également pratiquée[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Concise compte 70 feux en 1416 et 60 en 1453 puis 560 habitants en 1798, 746 en 1850, 726 en 1900, 702 en 1950, 593 en 1990, 684 en 2000, 779 en 2010[5], 1 024 au 31 décembre 2019[1], 1025 au 31 décembre 2019[6].

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Architecture sacrée[modifier | modifier le code]

  • L’ancienne Chartreuse de La Lance, qui abrite un cloître intact du XIVe siècle, est un monument historique et un domaine viticole.
  • L'église réformée Saint-Jean-Baptiste, située au-dessus du port[7]. De style roman tardif, le clocher date du XIIIe siècle ; la nef et l'entrée ont été remaniées au XVe siècle. Les cloches sont de 1737 et 1894[8].

Architecture civile[modifier | modifier le code]

  • Le port de plaisance.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. Pierre Corboud et Gishan F. Schaeren, Les Palafittes suisses (Coordination Group UNESCO Palafittes), vol. 988-989, Berne, Société d’histoire de l’art en suisse, coll. « Guides d’art et d’histoire de la Suisse », , 96 p..
  4. Déborah Locatelli et Ariane Winiger, « Les haches perforées de la station palafittique de Concise. Objet de labeur, objet de valeur? », Archéologie vaudoise. Chroniques 2016,‎ , p. 22-33 (ISSN 2296-6358).
  5. a b et c Philippe Heubi, « Concise » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  6. « Statistiques Vaud (SCRIS) », sur www.scris.vd.ch, (consulté le )
  7. L'église Saint-Jean-Baptiste
  8. les cloches de l'église Saint-Jean-Baptiste

Sur les autres projets Wikimedia :