John Rhys-Davies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Rhys-Davies
John Rhys-Davies byVetulani.JPG
John Rhys-Davies à Cracovie en avril 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Films notables
signature de John Rhys-Davies
Signature

John Rhys-Davies est un acteur britannique, né le à Salisbury, en Angleterre.

Il interprète Naevius Sutorius Macro dans Moi Claude empereur (I, Claudius, 1976), puis tient notamment le rôle de Sallah dans la franchise Indiana Jones (1981) et celui du général Leonid Pushkin dans Tuer n'est pas jouer (The Living Daylights, 1987). Dans les années 1990, il est notamment l'interprète de l'agent Michael Malone dans Le Retour des Incorruptibles (The Untouchables, 1993-1994) et du professeur Maximilien Arturo dans Sliders (1995-1997).

Son interprétation du Nain Gimli lui a valu la récompense du Screen Actors Guild Award de la meilleure interprétation d'ensemble, qu'il partage avec ses compagnons acteurs de Le Seigneur des anneaux (2001-2003) de Peter Jackson. Il tient également le rôle de l'Ent Sylvebarbe dans la trilogie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts au théâtre[modifier | modifier le code]

John Rhys-Davies fait ses premiers pas sur les planches à l'âge de treize ans, alors qu'il incarne les personnages de Shakespeare pour les spectacles de son école, la Truro School de Cornouailles. Il suit ensuite des cours à l'Université d'East Anglia, où il fonde la Dramatic Society of UEA Norwich. Il choisit le célèbre Maddermarket Theatre (de Norwich) pour entamer sa carrière, où il enseigne pendant un an avant de préparer son diplôme de la Royal Academy of Dramatic Art (RADA), qu’il obtient en 1969. Il joue ensuite au théâtre dans plus d’une centaine de pièces du répertoire britannique, dont 26 de Shakespeare où il incarnera tous les personnages, d’Othello à Macbeth en passant par Claudius ou Falstaff. Il joue aussi plusieurs saisons à la Royal Shakespeare Company.[réf. souhaitée]

Cinéma[modifier | modifier le code]

John Rhys-Davies débute au cinéma avec Contre une poignée de diamants de Don Siegel aux côtés de Michael Caine. C'est un rôle bref puisque son personnage meurt avant le générique de début, mais ce premier film est le début d'une longue série de petits personnages qui lui permettent de s'illustrer dans près de 80 films dont deux épisodes d'Indiana Jones, un James Bond, mais aussi dans Victor Victoria de Blake Edwards, Un mariage de princesse de Garry Marshall, Le Médaillon de Gordon Chan, Allan Quatermain et les Mines du roi Salomon et Le Temple d'or de J. Lee Thompson.

Malgré ses nombreux films et sa collaboration à plusieurs reprises avec Steven Spielberg, le véritable succès de John Rhys-Davies reste l'adaptation cinématographique de Le Seigneur des anneaux dans lequel il joue le rôle du Nain Gimli, ainsi que celui de l'Ent Treebeard.

John Rhys-Davies a la dernière phalange du majeur droit sectionnée à la suite d'un accident, bien avant le tournage. Par conséquent, quand il est arrivé sur le plateau de Le Seigneur des anneaux, il demande aux maquilleurs de lui confectionner une prothèse en latex pour remplacer la phalange manquante.

Télévision[modifier | modifier le code]

John Rhys-Davies joue dans de nombreux feuilletons et séries télévisées comme Les Contes de la crypte (Saison 3, épisode 6 : La Perle Noire - titre original : Dead Wait), Sliders : Les Mondes parallèles, dans le rôle du Professeur Maximilien Arturo ou Shogun (rôle pour lequel il est cité aux Emmy Awards), Moi Claude empereur, Hélène de Troie et Britannic. Il apparaît en guest-star, à la suite du succès de Le Seigneur des anneaux, dans Star Trek: Voyager, Legend of the Seeker : L'Épée de vérité et Psych : Enquêteur malgré lui. Il a même participé à une parodie de Le Seigneur des anneaux, Lord of the Piercing, un film (réalisé par une chaîne télévisée américaine) qui n'a pas encore été diffusé en France. John Rhys-Davies participe également au dessin-animé Bob l'éponge, dans lequel il prête sa voix au méchant « lunettes noires ».

Il joue également le rôle de Wilson Fisk dans le téléfilm Le Procès de l'incroyable Hulk de Bill Bixby.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

John Rhys-Davies fait plusieurs apparitions dans des jeux vidéo, notamment en 1998 dans Dune 2000, dans lequel il joue Noree Moneo, le Mentat d'Atreides.

Il tient le rôle de James « Paladin » Taggart dans Wing Commander III : Cœur de tigre et Wing Commander IV : Le Prix de la liberté

Il participe également au projet Squadron 42 de Star Citizen.

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

En 2004, Rhys-Davies a déclaré lors d'une interview controversée : « Je pense que Tolkien annonce que des générations feront face à un défi. Et que, si elles ne se réveillent pas pour faire face à ce défi, elles perdront leur civilisation. Et je suis concerné par ça. […] Je suis à fond pour la culture traditionnelle de l'homme blanc. Il y a beaucoup de gens qui ne comprennent pas combien la civilisation occidentale est précaire, et qui n'en comprennent pas la beauté […] L'accroissement des populations musulmanes en Europe est une catastrophe démographique qui menace la civilisation occidentale […] Personne ne veut en parler, personne n'ose en parler, parce que nous sommes très attentifs à ne pas offenser les gens racialement. […] En 2020, 50 % des enfants des Pays-Bas seront d'ascendance musulmane »[1].

Ses propos sont repris par le Parti national britannique. Rhys-Davies dit que ça n'avait aucune incidence vu l'insignifiance du nombre de militants mais a trouvé « pénible d'être publié dans un tract du Parti national britannique »[1]. Il écrit également un édito pour National Vanguard, une organisation de nationalistes blancs[2]. Il clarifie son point de vue dans un article du journal conservateur National Review où il explique qu'il est contre l'islam radical car cette branche de la religion met en danger les valeurs occidentales telles que l'égalité, la démocratie, la tolérance et l'abolition de l'esclavage[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages d'animation[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Indiana Jones and the Temple of the Forbidden Eye Ride
  • 2000 : The Gold Cross
  • 2004 : Catching Kringle
  • 2013 : Smokin'
  • 2017 : Shemira
  • 2017 : The Invaders Song
  • 2018 : Ellston Bay

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Ludographie[modifier | modifier le code]

Fiction audio[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Narration pour le groupe Van Canto[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Voices of Fire

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En version française John Rhys-Davies n'a pas eu de voix régulière avant le début des années 1990. Dans un premier temps, il est notamment doublé à trois reprises par Roger Lumont dans Perry Mason : Qui a tué madame ?, Arabesque et Le Procès de l'incroyable Hulk. Frédéric Norbert le double dans la première saison de Le Retour des Incorruptibles et Once Upon a Time tandis qu'Henry Djanik le double dans Perry Mason : L'Affaire des tableaux posthumes et la seconde saison de Le Retour des Incorruptibles. Il est également doublé par Pierre Garin dans Moi Claude empereur, Serge Sauvion dans Shogun, Albert Médina dans Les Aventuriers de l'arche perdue, Sady Rebbot dans Victor Victoria, Jean Violette dans L'Épée du vaillant, Jacques Ferrière dans Allan Quatermain et les Mines du roi Salomon, Georges Atlas dans Le Temple d'or, William Sabatier dans Tuer n'est pas jouer, Jacques Frantz dans Indiana Jones et la Dernière Croisade et Francis Lax dans Les Contes de la crypte.

Entre 1993 et 2013, Jean-Claude Sachot, décédé en 2017, est sa voix la plus régulière. Il le double dans Sliders : Les Mondes parallèles, Star Trek : Voyager, Le Secret des Andes, La Femme mousquetaire, Un mariage de princesse, Terreur en haute mer, Révélations, Psych : Enquêteur malgré lui et La Malédiction de la pyramide. En parallèle, il est notamment doublé à six reprises par Benoît Allemane[4] dans Hélène de Troie, Le Médaillon, King Rising, au nom du roi, Anaconda 3, Anaconda 4 et Apocalypse Pompéi ainsi que par Vincent Grass[4] dans la trilogie Le Seigneur des anneaux, Panique à New Jersey, La Mémoire en sursis, Les Chaussures magiques et Les Chroniques de Shannara. À titre exceptionnel, il est doublé par Mostéfa Stiti dans Sunset Grill, Michel Vocoret dans La Couleur de l'arnaque, Marc Alfos dans Impact imminent et Frédéric Souterelle dans The King Maker[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lucy Ballinger, « Welsh star in race row », Wales on Sunday,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  2. (en) Neil Camberly, « The Lord of the Rings' GIMLI speaks up for the West », National Vanguard,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  3. (en) Andrew Leigh, « No Sean Penn », National Review,‎ (lire en ligne [archive du ])
  4. a b et c « Comédiens ayant doublé John Rhys-Davies en France » sur RS Doublage, le 5 octobre 2013, consulté le 26 octobre 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]