Sean Bean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shaun Mark Bean, dit Sean Bean, est un acteur britannique, né le à Sheffield, dans le Yorkshire du Sud.

Après avoir été diplômé de la Royal Academy of Dramatic Art, il fait en 1983 ses débuts professionnels au théâtre avec Roméo et Juliette.

Conservant son accent distinctif du Yorkshire, il trouve une notoriété grand public pour son interprétation de Richard Sharpe dans la série télévisée Sharpe. Il recueille davantage de reconnaissance pour celle de Ned Stark dans la série médiévale-fantastique Game of Thrones, ainsi que pour ses rôles dans les séries Accused et Henry VIII. Son rôle au cinéma le plus important est celui de Boromir dans la trilogie de films Le Seigneur des anneaux.

Il prête également sa voix à des jeux vidéo ainsi qu'à des publicités.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Sean Bean est le fils de Brian et de Rita Bean, né à Handsworth (en), dans le district de Sheffield, dans le Yorkshire du Sud. Son père monte sa propre entreprise d'aciérie, où sa mère exerce le métier de secrétaire. Il a une sœur cadette nommée Lorraine.

En brisant une vitre sous l'emprise de la colère, le jeune Sean reçoit un éclat de verre dans la jambe qui lui laisse une large cicatrice et qui l'empêche de marcher normalement pendant quelque temps. Adolescent, il envisage de devenir footballeur professionnel, mais se contente finalement du rôle de fervent supporter, notamment de son club de football fétiche, Sheffield United.

Il quitte l'école à seize ans et pratique divers petits boulots, dont vendeur de fromages dans un supermarché et soudeur pour le compte de son père. Il découvre ensuite le métier d'acteur en suivant des cours de théâtre au collège. En 1981, il est accepté à la Royal Academy of Dramatic Art (RADA) dont il sort diplômé en 1983, ayant gagné la médaille d'argent pour son rôle dans la pièce En attendant Godot[1].

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en jouant dans des pièces de théâtre, puis participe à des films et à des séries télévisées. Sean Bean joue alors surtout des rôles de séducteur et de « beau gosse », mais aussi de « méchant garçon ». Devenu acteur, il adopte l'orthographe irlando-écossaise « Sean » de son prénom.

En 1983, il commence sa carrière professionnelle au Watermill Theatre, à Newbury, dans le rôle de Tybalt, dans Roméo et Juliette. Ses premiers rôles impliquaient à la fois un travail en direct et parfois à l'écran. Sa première apparition est une publicité pour de la bière non alcoolisée. Entre 1986 et 1988, il fait le tour de l'Angleterre avec la Royal Shakespeare Company pour présenter des productions comme Roméo et Juliette et Songe d'une nuit d'été. Il apparaît dans son premier film en 1986, dans le rôle de Ranuccio Thomasoni dans le film de Derek Jarman Caravaggio. Par la suite, il retrouve celui-ci dans War Requiem, en 1988, avec en vedette Lord Laurence Olivier.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, il devient un acteur reconnu de la télévision britannique. Il joue dans des rôles notables à la BBC productions Clarissa, comme l'amant de Lady Chatterley. Son rôle à la fin devient difficile dans les scènes de sexe entre lui et Joely Richardson. Quoi qu'il en soit, il devient le personnage de Richard Sharpe, qui lui sera le plus associé. En 1990, Sean Bean partage l'affiche avec Richard Harris dans une adaptation de Jim Sheridan de la pièce de John B. Keane, The Field.

Il a une marque distinctive : une cicatrice au-dessus de l'œil qui lui a été infligée par Harrison Ford, durant un accident de tournage sur Jeux de guerre, dans lequel il interprète un terroriste irlandais.

Les rôles les plus célèbres de Sean Bean sont, d'une part, celui de Boromir dans Le Seigneur des anneaux, et d'autre part, celui de l'agent secret Alec Trevelyan 006, ami puis adversaire de James Bond 007 dans GoldenEye. Son interprétation de Richard Sharpe dans une série télévisée britannique lui apporte la notoriété au Royaume-Uni.

Après son rôle de méchant dans James Bond, on le voit de plus en plus au cinéma. Il incarne un footballeur alcoolique dans Jimmy (1996), puis le Comte Vronsky dans une nouvelle adaptation d'Anna Karénine (1997) avec Sophie Marceau, un mercenaire dans Ronin (1999) ou encore un voleur impitoyable et sans scrupules dans Pas un mot (2001) et le coéquipier de Christian Bale dans Equilibrium (2002).

En 2004, il joue le rôle d'Ulysse sous la direction de Wolfgang Petersen dans le péplum à très gros budget Troie, qui s'inspire de la mythologie grecque.

Par la suite, on le voit alterner entre des grosses productions hollywoodiennes comme Benjamin Gates et le Trésor des Templiers (2004) et The Island (2005) et des films plus indépendants et dramatiques comme The Dark (2005), L'affaire Josey Aimes (2005) ou Outlaw (2007). Dans Flight Plan, il incarne le commandant de bord.

En 2006, il figure dans la distribution du film Silent Hill, adapté du jeu vidéo du même nom. Une suite est réalisée quelques années plus tard, Silent Hill Revelation 3D (2012) auquel il participe.

Il reprend en 2007 le rôle du psychopathe John Ryder dans le remake Hitcher.

En 2010, il joue dans les films Percy Jackson : Le Voleur de foudre, Ca$h, Black Death, Age of Heroes, Death Race 2 et The Lost Future (TV).

En 2011, il interprète le rôle de Lord Eddard Stark, dans la première saison de la série Le trône de fer adapté de la saga littéraire du même nom de l'écrivain américain George R. R. Martin.

L'année suivante, il apparaît dans le film Blanche Neige dans le rôle du roi.

En 2015, il figure dans la distribution de pas moins de trois films destinés à un large public : Jupiter : Le Destin de l'univers de Lana et Andy Wachowski, Pixels de Chris Colombus et Seul sur Mars de Ridley Scott, adaptation cinématographique du roman de l'auteur Andy Weir.

En 2016, il donne de sa voix dans Sid Meir's Civilization 6 , jeu édité par Firaxis , il participe notamment au Trailer de lancement et à l'arbre technologique.

Au total, Sean Bean est mort pas moins de 25 fois à l'écran[2], souvent de mort violente.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Sean Bean est par quatre fois divorcé. La première fois d'une coiffeuse, Debra James. Le couple se sépare au début des années 1980 après que l'acteur a pris la décision de partir à Londres pour poursuivre des études de théâtre.

La deuxième fois, il divorce de l'actrice Melanie Hill, avec qui il a eu deux filles. Ils sont restés mariés plus de quinze ans et sont vus à l'époque comme l'un des couples les plus célèbres du cinéma britannique. La troisième fois, il divorce de l'actrice Abigail Cruttenden, rencontrée sur le tournage de Sharpe, qui est la mère de sa troisième fille, Evie Natasha.

En décembre 2007, la presse anglaise annonce le quatrième mariage de celui qu'elle surnomme The Lord of the Wedding Rings (Le Seigneur des Anneaux de Mariage, en hommage à son rôle dans la Trilogie du Seigneur des anneaux) à sa petite amie de longue date, l'actrice Georgina Sutcliffe, mais il ne s'agissait en fait que de rumeurs des tabloïds. Sean Bean l'épouse cependant le 19 février 2008 et en divorce dans le courant de l'année 2010[3].

En 2017, l'acteur se remarie une cinquième fois,avec une certaine Ashley Moore.

Sean Bean possède trois tatouages : « 100% blade », en hommage à son équipe de football préférée, Sheffield United, sur le haut du bras gauche ; un deuxième, au bras droit, qui représente le chiffre 9 dans le langage des Elfes, en souvenir de sa participation à la trilogie du Seigneur des anneaux, et un troisième, sur son poignet droit représentant les initiales de son club fétiche, Sheffield United (SUFC). Il a pris cette décision le jour où son club, habitué du Championship (Ligue 2 britannique), a enfin atteint la Premier League.

Politiquement de gauche, il soutient Jeremy Corbyn, chef du Parti travailliste.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Jeux Vidéo[modifier | modifier le code]

Morts récurrentes[modifier | modifier le code]

Sean Bean est mort à l’écran environ vingt-cinq fois, films et séries télévisées compris, dans des circonstances souvent tragiques comme décapité, étouffé, empalé ou en tombant d'une falaise. Cependant, contrairement à la légende, des personnages de Sean Bean ont survécu dans quelques films comme (spoilers) "Jupiter Ascending", "Pixels" et "Seul sur Mars".

Le comédien confie : « Pour être franc, je suis mort de nombreuses fois. J’ai vu ce montage d’extraits de mes morts à l’écran – cela semble un peu macabre, mais quand j’ai vu ça, je me suis rendu compte que j’avais oublié des scènes dans lesquelles j’étais mort… Je ne les prends pas à cœur… Parfois, les rôles que j’interprète, comme Boromir ou Ned Stark, continuent d’avoir une vie en ligne bien après. Je vois encore, comment vous les appelez – des memes ?… Ils seront probablement mon héritage involontaire. »[6]

Mais parmi toutes ses scènes de trépas fracassantes, l'acteur confie qu'il a une préférence, pour celle du "Seigneur des anneaux : La communauté de l'anneau": "C'est ma scène de mort préférée, et j'en ai fait quelques-unes", dit-il ainsi modestement au magazine américain, avant d'ajouter : "Il n'y a pas plus héroïque comme mort."[7]

Voici le recensement de ses morts cinématographiques:

. Caravaggio (1986) : Égorgé,

. War Requiem (1989) : Embroché par une baïonnette,

. The Field (1991) : Jeté dans le vide par un troupeau de vache,

. Jeux de guerre (1992) : Empalé sur une ancre, puis dans l'explosion d'un bateau,

. Goldeneye (1995) : Jeté dans le vide puis écrasé par une parabole géante en flamme,

. Airborne (1998) : Par balles,

. Lorna Doone (2000) : Noyé,

. Mafia Story (2000): Par fusil à pompes,

. Seigneur des Anneaux (2001) : Criblé de flèches,

. Pas un mot (2001) : Ensevelit sous un tas de gravats,

. Equilibrium (2002) : Balle dans la tête,

. Henry VIII (2003) : Par duel,

. The Island (2005) : Empalé puis pendu,

. Hitcher (2007) : Coup de fusil à pompe dans la tête,

. Outlaw (2007) : Criblé de balles,

. Far Noth (2009) : Gelé,

. 1974 (2009) : Criblé de balles,

. Cash (2010) : Balle dans la tête,

. Black Death (2010) : Démembré,

. Death Race 2 (2010) : Par armes à feu,

. Age of Heroes (2011) : Sous le feu des soldats allemands,

. Game of Thrones (2011) : Décapitation

. Blanche Neige (2012) : Par empoissonnement,

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, François-Éric Gendron[8] est la voix française régulière de Sean Bean. Il y a également Patrice Baudrier[9], Emmanuel Jacomy[10], Patrick Bethune[8],[9], Mathieu Buscatto[9], Philippe Vincent[8],[9], Bernard Gabay et Loïc Houdré[9] qui l'ont doublé à deux reprises chacun.

En France
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sean's Biography The Mighty Bean
  2. http://bloomingmachine.net/2013/05/08/sean-bean-ou-lhomme-qui-aimait-mourir-a-lecran/
  3. Battling Beans: Will Sean Bean's latest bride last any longer than the rest? | the Daily Mail
  4. Final Fantasy XV, « Uncovered Final Fantasy XV Full Recap », (consulté le 20 mai 2016)
  5. « Broken (TV Series 2017– ) » (consulté le 11 juin 2017)
  6. « Sean Bean parle de ses nombreuses morts et des memes », Actu Ciné : Films, Séries, Blockbusters, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  7. « Sean Bean dévoile sa mort préférée à l'écran », Orange cinéma,‎ (lire en ligne)
  8. a, b, c, d, e, f et g « Comédiens ayant doublé Sean Bean en France » sur Doublagissimo
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Comédiens ayant doublé Sean Bean en France » sur RS Doublage
  10. Voir les références données plus bas.
  11. [1]
  12. [2]
  13. [3]
  14. [4]
  15. [5]
  16. [6]
  17. [7]
  18. [8]
  19. [9]
  20. [10]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :